[Test] Osirium – Par le pouvoir d’Isis, Seth, Bastet ou Anubis !

Osirium
Osirium2-4 joueurs (à 4 joueurs : 2 équipes de 2)OsiriumAlain T. Puyssegur
Osirium10 ans et +OsiriumMiguel Coimbra
Osirium30 minutesOsirium404 on Board
OsiriumConexions, placement, combinaisonsOsiriumMad Distribution
Osirium09/2021Osirium Egypte ancienne, mythologie, dieux égyptiens
Osirium22€50 chez Osirium et dans Osirium
Osirium

404 On Board. De Vol de Nuit à Osirium. Le début d’une belle aventure ludique.

En 2021, la maison d’édition dédiée au jeu de société 404 On Board qui dépend de 404 Editions, à qui l’on doit principalement des Escape Box (Seigneur des Anneaux, Cthulhu …, des jeux dont on est le héros (Héroïcartes …) ou quelques jeux de cartes (No Problemot, Killing Cards …) par exemple, débarque et lançait en juin son premier jeu Vol de Nuit, un jeu coop’ dans l’univers du roman homonyme d’Antoine de Saint-Exupéry. Testé plusieurs fois, et approuvé autant de fois. Une réussite au niveau de la mécanique et de la rejouabilité. Ce jeu coopératif à programmation avait attiré notre attention. Ce qui avait donné lieu à un article signé Fab sur Undécent.

Quelques mois plus tard, 404 On Board sort Osirium, un jeu d’Alain T. Puyssegur, peut-être plus connu pour sa plume aux éditions Bragelonne pour certains de ses écrits comme Cthulhu – Survie en terres lovecraftiennes ou L’Univers du Sorceleur (Witcher) : Codex Le Sorceleur … ou pour des Escapes Books (Game Over ……

et des livres dont on est le héros (Vivez l’Aventure …) justement chez 404 Editions.

Et là, surprise, il endosse la cape de game designer avec un jeu stratégique de placement de cartes, de combos, mais familial en terme de complexité !

En tout cas, une maison d’édition qu’on a envie de voir se développer (les autres aussi on vous rassure !) au vue de ce qu’elle commence à proposer.

Quoi ! Une Egypte sublimée par Miguel Coimbra ?!!

Des visuels de mythologie égyptienne avec un côté fantastique signé Miguel Coimbra connu dans le monde du jeu pour ses illustrations entre autres de 7 Wonders, Cyclades, Smallworld et j’en passe, un design de boîte soigné avec une couverture que je trouve très réussie avec ce petit verni sélectif que j’apprécie tout particulièrement. Tout cela a – a fortiori – suscité notre attention avant d’ouvrir la boîte.

Osirium : Un jeu de gestion de main et de combo pour accomplir des rituels sacrés afin d’honorer un dieu de l’antiquité égyptienne ou l’art d’aligner les gemmes

Il y a plus de 3 millénaires, dans l’Égypte ancienne, les hommes s’affrontaient sous le regard des dieux immortels dans l’épreuve de l’Osirium. Inspirée par Osiris, le juge des âmes revenu d’entre les mots, elle permit de régler de nombreux conflits et de faire triompher la vérité. Pour être digne de marcher dans l’autre monde, la Doûat, accomplissez des Rituels et honorez votre Dieu.

Osirium est un jeu de placement et de combinaisons pour 2 à 4 joueurs (ce dernier mode se jouant uniquement par équipe) qui s’affrontent pour un dieu. Il faudra réaliser, sur un plateau commun de 4 cases x 4 cases, 5 rituels personnels plus ou moins accessibles, en combinant des amulettes d’une certaine couleur, orientées de différentes façons, et qu’il faudra réussir à connecter entre elles. C’est la base du jeu.

Mais attention, dans cette course aux points, il vous faudra ensuite choisir de briser certaines amulettes utilisées avec une alternative et souvent un choix cornélien : gagner beaucoup de points et briser peu (course aux points), gagner peu de points et briser beaucoup (pour empêcher son adversaire d’en profiter) sachant que vous récupérez les amulettes brisées qui vous serviront en fin de partie à réaliser un objectif secret.

Alors que vous incarniez Anubis, Bastet, Isis et Seth, le combat sera sans pitié. Saurez-vous connecter correctement les amulettes, accomplir les rituels et vous assurer une place dans l’Au-delà ?

Osirium

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 1 plateau de jeu Abydos
  • 1 piste de score Voie des immortels et ses 4 jetons
  • 4 plateaux Divinités et ses 4 jetons de pouvoir
  • 60 cartes Amulette (15 de 4 couleurs différentes)
  • 40 cartes Rituel (20 simples, 20 avancés)
  • 10 cartes Exaltation Divine
  • 1 livret de règles

Comment on joue à Osirium ?

Mise en place

On place le plateau principal au centre ; chacun prend un plateau divinité, le jeton scarabée et le pion Ankh à sa couleur. A deux joueur, il est conseillé de commencer avec les plateaux Isis et Anubis. On dispose sur ce plateau le jeton scarabée à sa couleur face scarabée visible (pouvoir non activé).

On place la piste de score et son pion Ankh au début de la piste.

On fait 2 pioches de cartes Rituels. Une de niveau 1, l’autre de niveau 2. On prend chacun une carte Exaltation que l’on garde face cachée (c’est un objectif secret d’amulettes brisées (nous le verrons plus loin) à valider en fin de partie).

Chaque joueur reçoit 3 cartes Rituel de niveau 1 qu’il consulte et qu’il place sur son plateau Divinité. L’une d’elles va être posée face cachée sur l’emplacement œil d’Isis.

Chacun reçoit 4 cartes amulettes en main.

Un marché de 4 amulettes face visible est mis en place. La pioche des cartes amulettes est mise à côté.

Osirium

Tour de jeu

On pose une carte amulette

C’est simple, on pose une de ses 4 cartes amulette sur une case du plateau central sans restriction de placement, c’est-à-dire dans le sens et à l’emplacement de son choix. Vous en aurez toujours 4 en main (car vous en piochez une, une fois l’amulette posée). Ces cartes, de forme carrée, montrent une pierre de couleur bleue, rouge, jaune ou verte, et de flèches, au minimum 3, qui pointent à chaque fois un côté ou un angle. Ce sont les flèches qui serviront à se connecter aux autres amulettes. Pour que la connexion soit bien faite il faut qu’un triangle d’une amulette pointe le triangle d’une autre amulette. Et c’est le cœur du jeu. Ensuite on remet sa main à 4 cartes amulette.

Osirium

Précisions : Si la rivière de 4 cartes amulette comporte 3 amulettes de même couleur, on remplace les 4 cartes. On peut piocher sur la pile amulette plutôt que dans le marché de cartes.

On peut faire un ou plusieurs rituels

L’objectif du jeu est de répondre à l’exigence d’une de vos cartes Rituel. Vous vérifiez sur le plateau principal si les amulettes posées et connectées entre elles par les triangles répondent à l’exigence d’un de vos rituels.

Sur ces cartes Rituel, vous allez trouver des groupes de 3 ou 4 amulettes selon si vous avez un rituel de niveau 1 ou 2 (exemple 2 bleues, 1 jaune ; 3 rouge etc …), ainsi que le nombre de points qu’elle rapporte et le nombre d’amulettes que vous allez “briser”. Car une fois que vous avez réalisé une carte Rituel, vous allez gagner des points et retirer du jeu des amulettes utilisées pour sa réalisation et les placer devant vous. Mais vous avez deux choix : l’Ordre et le Chaos.

  • L’Ordre est inscrit en haut à gauche et en blanc ; il va vous permettre de gagner plus de points, mais de laisser plus d’amulettes à vos adversaires.
  • Le Chaos est inscrit en bas à gauche et en noir ; il va vous faire gagner moins de points, mais va vous permettre de briser plus d’amulettes du groupe concerné par le rituel.
Osirium

À chaque fois que vous gagnez des points, vous faites avancer votre pion sur la piste de score du plateau spécifique.

À chaque fois que vous réalisez un Rituel, vous tirez une carte de niveau 1 ou 2 d’une des 2 pioches et vous l’ajoutez sur votre plateau divinité (vous pouvez remplacer la carte Rituel cachée par celle que vous venez de piocher et mettre visible celle qui était cachée).

Précisions de taille : on peut accomplir un ou plusieurs rituels lors de son tour de jeu, avant ou après avoir posé son amulette. On peut ne faire aucune de ses actions et rafraichir entièrement sa main avec 4 nouvelles amulettes.

Pour vos premières parties, il est conseillé de jouer sans les pouvoirs divins pour apprivoiser les règles de base. Nous avons joué directement avec les pouvoirs et c’est tout à fait abordable même pour des joueurs occasionnels. Dès que le pouvoir est activé, il devient inutilisable jusqu’à être réactivé en récupérant devant soi une amulette frappée du symbole du scarabée lors d’un rituel. Ainsi ,Anubis permet d’échanger sur le plateau 2 amulettes, Isis permet de tourner le sens d’une amulette placée, Bastet permet de prendre dans sa main une amulette déjà placée et Seth offre l’opportunité de placer une amulette sur une autre amulette.

Fin de partie

Le jeu se termine quand un joueur a accompli 5 Rituels. La carte Exaltation Divine octroie 8 PV si vous avez réussi à collecter (donc brisé) les amulettes indiquées sur la carte. On les ajoute au score. Le joueur qui a le plus grand nombre de points sur la piste de score remporte la partie.

Osirium

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • Joli matériel.
  • Règle de pose d’amulettes très simple.
  • L’interaction indirecte. On se pique des amulettes pour réaliser nos rituels et on détruit celles nécessaire pour les autres joueurs, il faudra surveiller ce que font vos adversaires.
  • Des objectifs Rituels à double usage bien pensés : gagner des points de victoire mais briser peu d’amulettes, gagner peu de points mais briser plus d’amulettes pour en collecter davantage et mettre des bâtons dans les roues de vos adversaires.
  • Un jeu de placement de tuiles calculatoire où l’opportunisme est très présent. Il faut arriver à bien poser sans avantager vos adversaires.
  • Connaitre deux rituels sur trois de vos adversaires.
  • Avoir un objectif caché de fin de partie lié aux amulettes que vous aller briser.
  • La petite asymétrie pour chaque joueur avec le système d’activation de pouvoir bien pensé (il faut briser une amulette contenant un scarabée pour accéder au pouvoir de votre divinité).

Ce que j’ai 💔

  • L’interaction entre les joueurs reste indirecte, certains préféreraient la voire plus directe avec notamment l’usage de pouvoirs divins plus forts et donc directs. Question de point de vue.
  • Le mode 4 joueurs en 2 équipes de 2 qui ne peut pas plaire à tout le monde.
  • Beaucoup mieux à 3 qu’à 2 à mon avis.
  • Les pions en bois Ankh de la piste de score sont trop gros.
  • Les plateaux sont fragiles. Ils se rayent facilement. On le remarque lorsqu’on les exposent à la lumière avec un certain angle.
meeple vert

Design

J’adore l’illustration de la boîte. Au premier plan un anubis majestueux, vous regardant droit dans vos yeux, main tendue contenant 3 amulettes. Seth, Isis et Bastet sont derrière lui, prêt à combattre. A l’arrière plan, quatre pyramides célestes vol dans la air rappelant que le combat que vous allez exécuter sera bien pour un dieu.

Osirium

Les illustrations des plateaux sont très réussies avec votre divinité en bonne place sur le côté. Ils sont recto verso, d’un côté pour placer les cartes. De l’autre, un petit laïus sur votre divinité et l’explication de son pouvoir.

Osirium

Les cartes sont très claires. Les connexions des amulettes sont très visibles. Les rituels sont immédiatement compréhensibles et bien dessinées.

Une belle petite piste de score.

Osirium

Qualité du matériel

Osirium, ce sont des plateaux et des cartes :

  • Un plateau central de 4 x 4 assez épais (2 mm environ) sur lequel on va placer des cartes amulettes carrées de petite taille et de qualité standard (il y en a 60 au total),
  • Un plateau piste de scores sur lequel nos petits pions en bois Ankhs vont grimper ; mais il y aura assez peu de place pour qu’ils puissent grimper ensemble. Pour le coup, des jetons plats auraient fais davantage l’affaire.
  • Un plateau Divinité chacun (dont certains étaient un peu bombés, mais ils se redressent sans soucis) sur lequel on va poser nos cartes Rituel, de format et de qualité standard.
  • Il y aura également 10 petites cartes Exaltation Divine rectangulaires de qualité standard également.

Pas de finition toilée, ni des cartes très épaisses mais l’ensemble est de bonne qualité. Et la durée de vie des cartes ne me parait pas éternelle. Et une boîte que je trouve très belle avec un Anubis majestueux entourés des autres divinités et en plus son petit vernis sélectif sur le titre du jeu est du plus bel effet.

Osirium

Les marqueurs de score représentant Ankh, la croix de vie, sont en revanche trop gros par rapport à la taille des emplacements de la piste de score. A deux c’est déjà galère, alors à 4 … Il faut les disposer un peu comme on peut sur et à côté du numéro de la piste. Et ils sont un peu grand, ce qui fait qu’ils peuvent tomber en les manipulant.

Mais attention, les plateaux sont fragiles. Ils se rayent facilement même si ça ne se remarque au premier abord. On le remarque lorsqu’on les exposent à la lumière sous un certain angle. Les plateaux perso ont un peu tendance à bomber. Ils faut les plier dans l’autre sens pour qu’ils soient bien plats.

Osirium

Thème

Le thème de l’Egypte antique et de leurs divinités a été utilisé à de très nombreuses reprises dans le jeu de société. La liste doit être longue comme la bras, et je ne me lancerai pas du tout dans l’exhaustivité. On peu juste citer Amun-Re, Nefertiti, Egizia, Thebes, Ra, Cléopâtre et la société des Architectes, Pyramid, Sobek. …

Osirium est un jeu de stratégie et de placement qui a su trouver un habillage efficace. Mais il aurait bien sûr pu être totalement remplacé par un autre thème. Mais ça colle. Certains regretteront peut-être un manque d’utilisation de pouvoirs supplémentaires si certains voulaient encore plus de chaos. Mais cette course aux amulettes placées, brisées ; l’accomplissement de rituels sacrés ; l’aide des divinités et la réalisation de l’exaltation divine, le tout aux portes du royaume des morts font un tout bien cohérent.

L’immersion n’est pas non plus totale, mais l’ensemble tient très bien la route. Le tout servi par les belles illustrations de plateau de Miguel Coimbra.

ze meeple

Mécanique

Se déroulant à tour de rôle, votre tour consistera en la pose d’une de vos amulettes en main sur le plateau Abydos commun puis à en piocher une nouvelle, soit au hasard dans la pile, soit au marché. Hyper simple ; de la gestion de main très basique. Il faudra veiller à bien les orienter pour qu’il y ait les bonnes connexions entre elles. Et à force, on aura l’opportunité d’accomplir un des 3 rituels qui figure sur nos cartes Rituel de notre plateau divinité. Sachant qu’on démarre avec des rituels simples. Deux que tout le monde verra et un dissimulé, que seule la personne en question connaîtra. C’est bien pensé. Objectifs visibles et secrets. Si on le peut et le désire, on aura le droit de réaliser un ou plusieurs de nos rituels lors de notre tour de jeu.

Les cartes posées se mêleront avec celles des autres joueurs et il s’agira d’être malin afin d’anticiper, de bien réagir tant pour être le premier à faire son rituel, pour ne pas laisser le champ libre à l’adversaire ou pour briser les bonnes amulettes qui bloqueront votre ennemi et/ou qui vous rapporteront les couleurs nécessaires à la réalisation de votre Exaltation divine. En effet, elle pourra faire la différence avec ses 8 PV octroyés en fin de partie. Pensez-y.

Et attention, la fin de partie peut survenir plus vite que vous le pensez car, en accomplissant parfois plus d’un rituel lors de son tour de jeu, on peut vite se rapprocher des 5 Rituels nécessaires.

Selon la technique employée, du chaos ou de l’ordre, on éliminera plus ou moins d’amulettes. C’est le twist cornélien bien pensé. Surement une des meilleures idées du jeu puisque cette incidence se contrebalance avec la quantité de points glanés. Gagner plus pour briser moins ou briser plus pour gagner moins ?

Et il est possible qu’on ait besoin de garder un maximum d’amulettes sur le terrain pour enchaîner divers rituels en un tour.

Les stratégies de placement seront à prévoir à plus d’un coup à l’avance et les impacts de destruction pourront s’avérer immenses et remettre en cause votre stratégie. Et il est clair qu’à 3 voire 4 joueur (en équipe) le jeu devient certes plus aléatoire mais avec plus de rebondissements surtout.

Les pouvoirs octroyés par les divinités qui vous viendront en aide apporteront encore plus de stratégie, certes avec de l’asymétrie, et ce qui est encore bien pensé par l’auteur, c’est la réactivation du pouvoir qui ne peut se faire qu’en brisant une amulette sur laquelle se trouve un scarabée. Une sorte de réaction en chaine sous-jacente : J’accomplis mon rituel, je brise l’amulette avec le scarabée, je réactive mon pouvoir, je peux l’utiliser lors d’un prochain tour et surprendre mon adversaire en organisant ou désorganisant le plateau de jeu. Indispensable pour apporter du rebondissement aux parties.

On ne saura que trop vous conseiller d’agrémenter Osirium des pouvoirs divins, les capacités allant de l’échange entre 2 éléments du plateau, de s’accaparer une amulette déjà disposée, de changer le sens de l’une ou encore d’en placer une sur une autre.

Enfin, précision de taille, le mode 4 joueurs ne semble pas prévu pour être joué en individuel. La différence avec les modes 2 et 3 joueurs, est qu’en fin de partie on ajoute le score des deux joueurs de la même équipe pour avoir le score de l’équipe. Durant la partie, vous n’avez pas la possibilité de communiquer sur le rituel face cachée, sur votre carte en main ou encore sur ce que vous comptez faire à votre tour. vous pouvez bien évidemment aider votre partenaire en disposant des amulettes pour l’aider à valider un rituel. Un mode qui ne plaira peut-être pas à tout le monde. Mais après tout, rien ne vous empêche de tenter de jouer à 4 individuellement. Nous ne l’avons pas testé comme cela.

meeple vert

Simplicité des règles

La règle est très simple à assimilée. La présentation est très claire, cohérente et ne souffre d’aucune contestation.

Osirium

Mise en place / Rangement

Mise en place et rangement en 5-10 minutes max. Le tout tient au centre de la boîte, entre 4 grandes cales qui d’ailleurs peuvent servir de rangement si vous êtes malin et si vous souhaitez y mettre le matériel.

Conclusion

Osirium est un jeu de placement et d’objectifs plutôt malin. Très simple d’accès, les parties sont assez rapides pour un public plutôt familial.

Et plus qu’un simple jeu de placement de tuiles : Les joueurs sont confrontés à de réels choix de connexions de tuiles de différentes couleurs. Une fois l’exigence de réalisation d’un rituel divin obtenu, vous choisirez entre gagner soit plus de points mais acquérir moins d’amulettes devant soi – amulettes qui serviront à remplir un objectif secret d’exaltation divine -, ou au contraire, gagner moins de points mais débarrasser le plateau commun de plus d’amulettes … donc empêcher vos adversaires d’accomplir certains rituels.

Les choix sont d’autant plus difficiles que les joueurs connaissent 2 objectifs sur 3 de leurs adversaires. Nous serons donc toujours tentés de contrecarrer les objectifs adverses (bloquer, briser des amulettes, désorganiser le plateau en utilisant l’aide de votre divinité) parfois au détriment de vos propres objectifs.

Au final, la partie se jouera uniquement sur les points de victoire, une véritable petite course au score, et pas sur le nombre de rituels réalisés.

Les joueurs seront donc toujours tiraillés entre ces choix et Osirium prendra une dimension tactique incommensurable. Pas un jeu expert, mais un bon moment de jeu avec des mécaniques qui tournent très bien.

Osirium

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Chaque mois, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Pour le mois de juillet, nous offrons :

1001 îles

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

D’autres avis sur Osirium :

Laurent
sandrine
Osirium

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Lini Marco dit :

    Bonjour,
    Faut-il absolument faire une chaîne avec les amulettes afin de valider un rituel? Ou est-ce qu’une amulette peut en connecter 3 autres?

    Aussi, lorsqu’un joueur passe son titre, doit-il prendre des amulettes uniquement dans la pioche ou peut-il les prendre « 1 par 1 » dans le marché des dieux?

    Merci d’avance

    • Laurent dit :

      Bonjour ! Il faut faire une chaîne avec une amulette mais à mon avis rien n’empêche de valider un autre rituel avec une amulette commune à un rituel validé précédemment dans le même tour. Sinon il me semble qu’il faut remettre sa main en reprenant tout à la fin. C’est mon interprétation. Sinon, on pourrait encore espérer valider des rituels dans le même tour ce qui me paraitrait trop puissant.

  1. 11 juin 2022

    […] Board à qui l’on doit les jeux de la gamme Héroï’cartes, mais surtout Vol de Nuit, Osirium, et actuellement Agartha et Gyojin Fighter […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :