[Test] Kyudo, l’art de bander…. son arc

kyudo
Kyudo2-4 joueurs KyudoBruno Cathala, Ludovic Maublanc
Kyudo7 ansKyudoCamille Chaussy
Kyudo25 minutesKyudoOffline Editions
KyudoRoll&writeKyudoOffline Editions
Kyudomai 2022Kyudo Japon médiéval
Kyudo24€90 chez Kyudo et dans Kyudo
Kyudo

Vous l’avez sûrement vu passé sur les réseaux sociaux, Kyudo est le nouveau jeu de chez Offline Edition après Magic Fold (déjà de Bruno Cathala).

Pour la petite histoire, Offline c’est d’abord un imprimeur de pistes de dés et de tapis de jeu. Alors on n’est pas surpris quand ils proposent un jeu dans lequel se trouve justement une piste de dés.

En plus, cette piste est unique dans chaque boite et numérotée en plus d’être de super bonne qualité comme les pistes qu’Offline a l’habitude de faire. C’est un sacré tour de force qu’ils ont fait là, surtout quand on voit le prix de la boite (la piste représente pas loin de la moitié du prix de la boite).

Si on ajoute à cela les jetons acrylique du plus bel effet et une pochette de protection en soie (comme les tissus de Magic fold), on a un jeu superbement édité (sur-édité diront les mauvaises langues).

Les illustrations de Camille Chaussy sont en plus magnifiques (comme d’habitude), alors j’ai demandé une boite à l’éditeur et nous avons fait pas mal de parties avant de se faire une idée.

Dans Kyudo, les joueurs vont s’affronter lors d’une compétition de tir à l’arc. Le joueur le plus populaire et/ou le meilleur tireur sera sacré champion et remportera la partie. Le jeu propose pas mal d’interactions, ce qui est rare dans un roll&write.

Etes vous prêts à bander votre arc ?

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 1 règle du jeu
  • 4 cartes personnages
  • 1 piste de dé
  • 4 dés
  • 9 jetons
  • 1 sac de rangement
  • 1 carnet de 50 feuillets recto/verso
  • 1 flèche noire

Comment on joue à Kyudo ?

La mise en place

On commence par distribuer un feuillet à chaque joueur.

Chaque joueur pioche aléatoirement une carte personnage qu’il dispose face visible devant lui.

Pour chaque type de jetons, gardez en un de moins que le nombre de joueurs.

On désigne le premier joueur.

Les autres joueurs cochent gratuitement un certain nombre de cases selon leur place dans le tour.

Le tour de jeu

A son tour chaque joueur, en commençant par le premier, a l’opportunité de lancer les dés jusqu’à 3 fois en conservant les dés qui l’intéressent entre chaque lancer.

  • Les dés affichant le symbole de la flèche associés avec une face de couleur permet de cocher autant de cases que de flèches sur la cible au niveau de la couleur sélectionnée. Si cible est complétée à ce niveau là, les autres joueurs perdent un multiple de spectateurs par rapport au nombre de flèches et l’endroit de la cible touchée s’ils n’ont pas fermé cette couleur.
  • 4 flèches font perdre 4 spectateurs à tout le monde.
  • 4 couleurs différentes : le joueur peut déclencher le pouvoir de son personnage
  • Au moins deux couleurs identiques : le joueur coche autant de cases au niveau de la bannière correspondante et gagne éventuellement un pouvoir ou un jeton.

Les jetons gagnés sont à dépenser quand le joueur le souhaite. S’il n’y en a plus au centre de la table le joueur vole celui du joueur de son choix. Les pouvoirs des bannières permettent de cocher gratuitement des cases de la cible, infliger plus de pertes de spectateurs que normalement, se protéger d’une perte de spectateurs, ou changer la face d’un de ses dés sur la face de son choix.

Si un joueur n’a plus de spectateurs, il est éliminé.

La fin de partie

Une partie de Kyudo se termine de deux façons différentes par la victoire du joueur concerné :

  • Un des joueurs a coché toutes les cases de sa cible ET il est le joueurs qui a le plus de spectateurs.
  • Un joueur est le dernier a encore avoir des spectateurs.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • Les illustrations de Camille
  • La simplicité des règles et de la mécanique
  • Un feeling de course à la cible et à la perte de spectateurs
  • La piste de dés incluse, unique et numérotée
  • Les parties de Kyudo sont rapides
  • Les feuillets reto-verso
  • L’interaction entre les joueurs…

Ce que j’ai 💔

  • … Qui pourrait être renforcé s’il y avait moins de jetons pouvoirs
  • Les pouvoirs des personnages qui ne se valent pas tous
ze meeple

Design

Kyudo est un jeu magnifique ! Bon, vous commencez à connaître mon amour pour les illustrations de Camille Chaussy ! Ses coups de crayon sont encore une fois de toute beauté, notamment sur les cartes personnage !

Les dés spéciaux sont très beaux avec un dessin finement peints sur les faces.

Les jetons en acrylique sont colorés et très bien réalisés avec un effet de profondeur induit par la transparence du jeton.

L’élément qui a fait le buzz sur les réseaux c’est bien sûr la piste de dé unique qu’on trouve dans chaque boîte. Elles sont trop belles !! Alors même si le seul élément qui change d’une piste à une autre c’est l’anneau et le petit numéro, ça titillé bien la fibre du collectionneur d’avoir un jeu unique dans sa ludothèque.

Les fiches à cocher sont bien réalisées également même si j’aurais préféré que les différents éléments fassent partie d’un même ensemble (peut être dans un décor commun). En effet, je trouve la disposition un peu bizarre et peu naturel.

Les daltoniens auront un peu de mal à reconnaître les faces des dés et le motif n’est pas assez différent selon la face pour leur faciliter le jeu.

Kyudo

Dans l’ensemble, Kyudo est vraiment plaisant à regarder avec ses couleurs vives sur fond clair. Son design s’intègre bien dans le thème japonisant.

ze meeple

Qualité du matériel

Certains diront que Kyudo est sur-produit. Force est de constater qu’ils réalisent ici un véritable tour de force en proposant un matériel aussi qualitatif pour le prix demandé.

Si les cartes sont de qualité standard, on ne les manipule presque jamais.

Les dés sont peints mais non gravés (sans doute pour maintenir la finesse du dessin). Mais ils ne semblent pas vouloir s’effacer.

Les feuilles à cocher sont tout à fait standard et sont recto verso.

Les jetons en acrylique sont également d’excellente qualité et sont très agréables à manipuler.

La piste de dés est d’une qualité irréprochable, comme le sont toutes les pistes de chez Offline Éditions. Avec des bords piqués et des pressions solidement insérés, on n’a pas peur des les manipuler. Le tissu est bien épais.

Enfin, que dire de la petite pochette en simili soie pour ranger les jetons. C’est class.

Pour un jeu dans cette gamme de prix, je suis assez impressionné par le matos, bravo !

Kyudo

Thème

Le thème de Kyudo est assez original est plutôt bien traité. On a bien l’impression de participer à une compétition de tir à l’arc.

On décoche ses flèches sur les différentes parties de la cible, et si on fait des coups d’éclat, on détourné les spectateurs qui regardent les performances de ses adversaires.

La direction artistique du titre rappelle bien le Japon malgré l’anthropomorphisme des personnages.

Le kyūdō, « la voie de l’arc », est un art martial japonais (budō), issu du tir à l’arc guerrier (kyūjutsu).

Cette discipline se singularise de sa contrepartie occidentale par les influences mélangées propres à la culture japonaise : le zen, le confucianisme, mais aussi le taoïsme et le shintoïsme.

Le kyūdō est une des voies martiales japonaises, cherchant le développement de la discipline du corps et du groupe, par la maîtrise des gestes et le respect de l’étiquette rei. Le pratiquant recherche un mouvement parfait pour pouvoir transcender à la fois l’esprit et le corps.

Le principe consiste à percer une feuille de papier servant de cible avec un minimum de tension musculaire et un maximum d’énergie spirituelle, le ki. La gestuelle esthétique résulte d’une chorégraphie codifiée.

Atteindre précisément la cible est la conséquence de l’équilibre correct d’un corps et d’un esprit disciplinés et harmonisés. Le second pendant de cette discipline est le développement du tir dans un comportement social entre archers, c’est-à-dire l’étiquette : un tir ne se déroule pas sans qu’un archer ne tienne compte du contexte, de l’environnement et des personnes présentes.

On retrouve des vestiges d’arcs vieux de deux mille ans. Utilisé autant pour la chasse que pour la guerre, l’arc est l’unique arme capable de tuer à distance et l’une des armes de prédilection des guerriers japonais (kyūjutsu) avec le sabre, surtout entre le xiie siècle et le xvie siècle.

Il disparaît alors peu à peu au profit du mousquet importé par les Portugais. Cette école de guerre nommée alors kyūjutsu, se distingue sous un nom d’école : heikiryū. Bien que cette technique de combat est perpétuée jusqu’à nos jours, en gardant ses gestes millénaires, elle perd néanmoins un certain sens en l’absence de combat avec des arcs.

meeple vert

Mécanique

Kyudo est un roll&write assez classique dans sa base : on lance des dés, on coche des cases.

Là où il sort des entiers battus, c’est qu’il y a une forte interaction entre les joueurs. De plus, généralement, dans les roll&write, tout le monde joue avec le même lancer. Ici, chacun lance les dés pour soi.

Du coup, on se retrouve avec un jeu assez nerveux dans lequel on est constamment entrain de surveiller ce que font les autres.

Les jetons bannière étant moins nombreux que le nombre de joueurs, il y a une certaine tension autour de leur obtention et on se délectera de voler un jeton aux autres.

Malheureusement, cela n’arrive pas si souvent que cela, j’aurais aimé qu’il n’y en ai encore moins pour augmenter cette tension. A 2 joueurs, il n’y a qu’un jeton de chaque type, aussi on ne cesse de se piquer les jetons, et on aura tendance à les utiliser plus vite pour éviter qu’on nous les vole.

Alors le but du jeu c’est soit de compléter sa cible Et d’avoir plus de spectateurs que les autres joueurs ou faire fuir tous les spectateurs de tous les autres joueurs. Mais pour faire fuir les spectateurs des autres, il faudra compléter des segments de sa cible, du coup on va être tenté de courir les deux lièvres à chaque fois.

La deuxième condition de fin partie semble quand même plus facile à atteindre. Alors vous allez chercher les segments du centre, prendre le jeton orange autant que possible.

Les pouvoirs de personnages pourront vous aider à atteindre votre but. Mais finalement on ne les utilise pas trop et j’ai l’impression qu’ils ne se valent pas tous.

Le pouvoir du renard (qui rajoute des cercles sur les cibles des autres joueurs) semble plus efficace que les autres, mais bien utilisés ils peuvent tous se révéler très embêtants pour vos adversaires.

Ces pouvoirs rajoutent encore de l’interactivité puisqu’ils agissent tous sur le jeu de vos adversaires.

Mécaniquement, Kyudo est assez simple, il n’est pas dénué de hasard, mais on peut mettre en place pas mal de stratégies.

Il faudra absolument jouer avec les jetons qui donnent des avantages non négligeables. Ils permettent de gagner la course à l’élimination des spectateurs ennemis et de gagner la course au remplissage de sa cible.

Mais il faudra également penser à décocher des flèches dans la cible. C’est le seul moyen de pouvoir à terme viser les spectateurs et fermer des sections de cible vous protégera de vos propres pertes.

Et c’est ça qui est sympa dans Kyudo : devoir courrir plusieurs lièvres en même temps. On doit faire un peu de tout, voir ce que font les autres pour viser des sections de cibles différentes des leurs, ou au contraire tenter de fermer des sections avant eux pour oeur couper l’herbe sous mes pieds.

On peut aussi tenter de leur voler les jetons bannière avant qu’ils aient eu l’occasion de les utiliser.

Kyudo est un vraiment un chouette roll&write qui exploite l’interaction entre les joueurs, ce qui est rare dans ce type de jeux. On ne jouera pas tout seul dans son coin.

Grâce à des tours rapides et fluide, on ne s’ennuie pas et on n’attend pas une heure entre chaque tour.

meeple vert

Simplicité des règles

Les règles de Kyudo sont extrêmement simples et accessibles à un public familial. Le livret des règles est plutot bien fait et permet un apprentissage facile des règles.

Les différents pouvoirs des bannières est des personnages sont faciles à comprendre et se retiennent vite.

Kyudo

Mise en place / Rangement

Kyudo s’installe rapidement et ne prend pas beaucoup de place sur la table. Il se range tout aussi rapidement.

Conclusion

Kyudo est un super jeu de type Roll&write qui propose beaucoup d’interaction est un super matériel, beau et de bonne qualité. Si la mécanique est plutôt classique, le thème proposé et la stratégie qui inclue les autres joueurs sont originaux et très bienvenus dans le paysage ludique d’aujourd’hui.

Si vous aimez les roll&write, que vous cherchez un jeu familial, accessible, rapide et que vous ne voulez pas jouer tout seul dans votre coin, Kyudo sera un choix intéressant pour votre ludothèque.

Kyudo

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Régulièrement, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Arnaud

D’autres avis sur Kyudo :

Source : Wikipedia

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :