[Preview] Death Note – Eradiquer la criminalité, un métier

Death Note
Death Note4-8 joueursDeath NoteMaxime Babad
Death Note14 ans et +Death NoteLicence Death Note
Death Note30-45 minutesDeath NoteYoka By Tsume
Death NoteDéduction, cartes, enquête
Rôle cachés
Death NoteNéo Ludis
Death Note15 Avril 2022Death Note Manga, Death Note
Death Note

De Saint-Seiya à Death Note

Tuer d’un simple mot dans un carnet. Tel est le pouvoir du mystérieux carnet Death Note trouvé par Light, jeune étudiant, dans la série du même nom.

NDLR : Dans le cas où vous liriez cette article sans avoir vu la série animée ou lu l’œuvre originelle, je vous recommande fortement de remédier à cette « lacune », la connaissance de l’œuvre vous donnera beaucoup plus de plaisir à jouer au jeu.

Quand l’auteur Maxime Babad, déjà connu pour son jeu Saint Seiya et ses deux extensions Asgard et Poseidon, situé dans l’univers des Chevaliers du Zodiaque, a proposé à Undécent de tester son futur jeu à personnages cachés, Death Note, qui va sortir chez Yoka By Tsume, j’ai sauté sur l’occasion, étant un inconditionnel de la série.

Mon avis sera-t-il donc impartial ? Peut-être pas tant que cela, même si je tenterai de vous en parler avec le plus d’objectivité.

Un jeu testé « avec » l’auteur

Ce sont ensuite plusieurs sessions de jeux qui ont été mises en place pour tester le jeu sur Tabletop simulator, avec la présence virtuelle l’auteur et avec en fond sonore les musiques de l’animé, pour la plus grande satisfaction des participants.

Eradiquer la criminalité, le maître mot de Death Note

Le monde que l’on connaît, sombre petit à petit dans le chaos. La criminalité est un fardeau pour la société. Un jeune lycéen japonais fait une découverte qui va changer la face de ce monde qu’il voit comme décadent, le Death Note – littéralement Cahier de la mort -.

Light Yagami va découvrir tout son potentiel en éliminant les pires criminels. Il suffit d’écrire le nom de la personne que l’on veut tuer en ayant bien son visage en tête pour que cette personne meure d’une crise cardiaque.

Au fil du temps , les mystérieuses séries de crises cardiaques parmis les criminels vont attirer l’attention du plus grand détective au monde, connu sous le pseudonyme de L.

Light, appelé Kira par la population, et L. vont mener un combat acharné pour chacun découvrir l’identité de leur adversaire, mettant en danger leur entourage dans cette bataille sanglante pour leur vision de la Justice.

Death Note est un jeu à personnage caché pour 3 à 8 personnes, dans lequel vous incarnez un personnage clé de la série. Mais attention, chaque personnage possède ses propres objectifs à mener à bien. Certains veulent être révélés, d’autres non, vous pouvez avoir des objectifs contradictoires avec d’autres joueurs a priori du même camp, vous pouvez même vous sacrifier pour le succès de l’enquête et l’emporter. Ce n’est pas un jeu en équipe où s’opposeraient directement les Enquêteurs et les Kira.

Menez l’enquête pour découvrir l’identité des joueurs sous la suspicion de L. A vous de décider si vous préférez rester dans l’ombre ou agir en pleine lumière.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • Aide de jeu (Objectif personnage)
  • Cartes Action
  • Cartes Personnage
  • Tuiles Enquête
  • Jetons Personnage
  • Jetons Suspiçion (Loupe)
  • Jeton de Pomme (Point de victoire)
  • Pion Ryuk

Comment on joue à Death Note ?

Mise en place

Pour ce qui est du centre de la table, on aménage un espace pour les tuiles Enquêtes, réparties en 5 piles – qui correspondent à un tour de table chacune -.

Le jeu contient 25 𝐄𝐧𝐪𝐮𝐞̂𝐭𝐞𝐬 différentes, 25… comme le nombre d’épisodes qui composent ce duel dramatique entre 𝐋 et 𝐋𝐢𝐠𝐡𝐭 ! Chacune correspond donc à un épisode, de par son nom mais aussi et surtout de par son effet. Les 𝐄𝐧𝐪𝐮𝐞̂𝐭𝐞𝐬 sont numérotées de 1 à 25 et elles sont mélangées par groupes de 5, en suivant l’ordre de la série. Ce qui signifie que lors de la première manche, ce sera forcément une 𝐄𝐧𝐪𝐮𝐞̂𝐭𝐞 parmi celles des épisodes 1 à 5 qui sera résolue, puis les 6 à 10 pour la deuxième manche, et ainsi de suite. A chaque partie vous allez donc réécrire l’histoire de manière toujours différente, mais en respectant une certaine chronologie. Avec une intensité dramatique qui va augmenter crescendo jusqu’au dénouement final… Une apothéose dans le sang, les ricanements sadiques ou la satisfaction du devoir accompli.

Maxime Babad

On mélange et place la pile des cartes Action à portée de main de tous les joueurs ainsi que le pion Ryuk.

On distribue une carte Personnage à chaque joueur, celui qui recoit celle de L ou Near se révèle immédiatement et pioche 5 cartes Action.

Les personnages non joués sont placés face cachée au centre de la table, ces cartes sont appelées Personnages inactifs ; il peut s’agir de Kira ou d’Enquêteurs mais le personnage de Light ne peut en aucun cas se trouver en centre de table.

Les joueurs restant reçoivent deux cartes Action chacun. Les jetons Personnage sont disposés à la vue de tous, ils permettent de savoir quel personnage est en jeu mais également leur état.

Les cartes Personnage (sauf L et Near) sont réparties en deux catégories, les enquêteurs et les Kira.

Chaque Personnage a des objectifs qui lui sont propres, mais généralement ils ne sont pas en opposition avec ceux des personnages appartenant au même groupe. Ainsi un enquêteur n’aura pas pour objectifs de nuire à un autre enquêteur.

Tour de jeu

Une fois que les joueurs ont pris connaissance de leur personnage et de ses objectifs, ils doivent consulter les deux cartes Action de leur main et se débarasser d’une. Ceci fait, le tour de jeu peut commencer.

Le joueur incarnant L choisit une carte Action de sa main et la donne à un joueur de son choix. C’est alors au joueur à la gauche de L de jouer.

A son tour il va devoir consulter la tuile Enquête du dessus de la première pile Enquêtes; il a alors deux choix : soit il repose la tuile sur le dessus de la pile et pioche une carte Action, soit il la défausse face cachée. Les tuiles Enquêtes possèdent différentes informations qui seront appliquées par L à la fin du tour de table.

Il peut également jouer les cartes de sa main à condition de les jouer au bon moment.

Dès que le joueur actif estime avoir fait tout ce qu’il souhaitait, il passe la main au joueur suivant. Une fois le tour de table fini et la main revenu à L, celui ci prend la tuile de la série d’enquête en cours et la révèle.

En premier lieu il y a l’effet de la tuile qui peut cibler soit un joueur en particulier au choix de L soit un groupe de Personnage, ou encore tous les joueurs ; au fil de la partie ces effets vont devenir de plus en plus « violent ».

Ensuite la tuile indique le nombre de Jeton Suspicion que L pourra distribuer au(x) joueur(s) de son choix. Enfin certaines tuiles possèdent un symbole Ryuk qui aura pour effet d’attribuer un jeton Suspicion au possesseur du Pion Ryuk.

Lorsque la tuile Enquête est résolue dans sa totalité on la défausse ainsi que la pioche correspondante et on passe à la manche suivante.

L attribue une carte de sa main à un joueur et on recommence mais cette fois le tour se déroule dans le sens inverse de la manche précédente et ce jusqu’à qu’une condition de fin de partie soit remplie.

Les pions suspicion vont s’accumuler tout au long de la partie, si un joueur en possède 6 alors il est obligé de se révéler, c’est à dire retourner sa carte Personnage afin que tout le monde sache qui il est.

  • Les cartes Actions

Ces cartes sont l’un des piliers du jeu avec les tuiles Enquête ; toutes les déductions vont grandement se faire sur leur emploi.

Elles peuvent être jouées à différents moments d’une manche, moment qui est précisé sur la carte. Leurs effets peuvent être minime ou bien dévastateur, comme la carte Death Note qui vous permet de tuer un personnage.

Les cartes ayant de lourdes répercussions sur la partie sont accompagnées d’un symbole Ryuk qui permet au joueur qui pose la carte de s’emparer du pion Ryuk où qu’il soit. Toute la finesse du jeu est dans l’utilisation des actions, car jouer une carte ‘forte » risque d’attirer l’attention de L.

  • Le Pion Ryuk

Le pion Ryuk a lui aussi des effets bénéfiques, celui qui le possède peut piocher une carte Action même s’il défausse une tuile Enquête, cependant avoir le Dieu de la mort à ses cotés peut éveiller les soupçons. Certaines enquêtes présentent le même symbole (la probabilité augmente en avançant dans les tours) qui permet à L d’attribuer un jeton suspicion au joueur accompagné de Ryuk.

Fin de partie

Il y a 3 conditions pouvant mettre un terme à la partie :

  • si Light est révélé,
  • si trois personnages sont mort
  • si on arrive au terme de la cinquième manche.

A la fin de la partie tout le monde révèle son personnage et on distribue des jetons Pomme en fonction des objectifs remplis par chaque joueur. On recommence alors une partie, à la fin du jeu celui qui a le plus de Pommes remporte la victoire.

La règle sur la chaîne YT de Tu joues ou Quoi ?

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • Chaque élément du jeu est fidèle au manga, les objectifs des personnages correspondent parfaitement au caractère de ceux-ci.
  • La mécanique est très bien adaptée au thème.
  • Testé sur simulateur (Tabletop Simulator), avec les musiques mémorables de l’animé ce qui renforce l’ambiance de jeu.
  • Le jeu mêle individualité et coopération.
  • L’ambiance de réflexion, chaque action d’un adversaire peut s’averer être l’élément qui le révèlera.
  • Les cartes actions sont très variées.

Ce que j’ai 💔

  • Un gros risque d’acharnement, si les joueurs souhaitent se liguer contre une seule personne la partie peut tourner court.
  • La carte Destins Croisés, trois joueurs donnent leur carte Personnage à L il en regarde une, les remélange et les redistribue au hasard, cette carte détruit totalement la tactique mise en place jusque là et peut, si le hasard s’en mêle, réduire le champ de recherche de Light.
Death Note

Design

L’aspect du jeu est nettement inspiré de l’animé, les illustrations des cartes proviennent toutes des épisodes de la série.

Death Note

Les points de victoire sont représentés par des pommes, péché mignon des Dieux de la Mort. Bien qu’il ne soit pas l’élément vital à l’ambiance du jeu, on le voit parfaitement rattaché au manga ; les images des cartes correspondent à un moment de la série et de par le fait à son action.

Death Note

Qualité du matériel

On ne s’attarde pas trop sur les éléments du jeu, ils ne sont pas légion et tiennent du « déjà vu », ce qui n’est pas non plus pour nous déplaire.

Et, je rappelle qu’il a été testé sur Tabletop Simulator, donc sans matériel physique 😉

Un matériel plus conséquent risquerait de nuire à la mécanique du jeu.

ze meeple

Thème

Sorti en manga en 2003, avant d’être adapté en animé japonais en 2006, Death Note raconte l’aventure de Light, étudiant avide de justice, qui fait la découverte du Death Note, un simple cahier. Mais il s’aperçoit que les personnes inscrites dans le carnet meurent.

On s’imagine souvent que la base d’un jeu est sa mécanique et que le thème y est associé une fois le gameplay verrouillé.

Ici ce n’est pas le cas, tout le jeu repose entièrement sur son thème, c’est parce qu’il s’agit de Death Note qu’on en fait un jeu d’enquête.

Le thème est omniprésent à travers tout le jeu, on pourrait même dire qu’il transpire de similitude. L’ambiance est en adéquation totale avec celle du manga. Les joueurs sont investis dans leur rôle même ceux qui n’interprètent pas L ou Light. Tout cela grâce aux objectifs des Personnages qui sont en concordance avec leurs caractères et leurs comportements (Misa, amoureuse de Light, Deuxième Kira qui cherchera à se tenir aux cotés de son amour et à le préserver de la méfiance de L, Sôichirô Yagami, père de Light et chef de la police, bien qu’enquêteur qui voudra absolument protéger son fils).

On y retrouve également Ryuk, le Dieu de la Mort (Shinigami) qui tient plus un rôle de spectateur et de source d’information dans la série, on lui prête sensiblement des fonctions identiques, il n’agit pas à proprement parlé mais sert de soutien au joueur qu’il accompagne, cependant sa compagnie peut s’avérer suspecte voir dangereuse.

Death Note

On y voit d’ailleurs dans les effets des cartes et des tuiles Enquête, l’implication de l’auteur à être fidèle à la série. Chaque tuile Enquête est lié a un épisode de la série, l’effet de la tuile est également lié à un moment clé de cet épisode.

Prenons tout simplement le premier épisode de cette série culte, nommé 𝐑𝐞𝐧𝐚𝐢𝐬𝐬𝐚𝐧𝐜𝐞. Dans cet épisode, nous faisons la connaissance de 𝐋𝐢𝐠𝐡𝐭 : un être irréprochable, le fils idéal, extrêmement intelligent, sportif, intègre et même populaire auprès des filles… Et au cours de cet épisode, il devient un tueur en série. Dans le jeu Death Note, l’enquête #1 𝐑𝐞𝐧𝐚𝐢𝐬𝐬𝐚𝐧𝐜𝐞 va avoir la même incidence de potentiellement transformer un joueur irréprochable (un 𝐄𝐧𝐪𝐮𝐞̂𝐭𝐞𝐮𝐫) en criminel. Fort heureusement, notamment pour 𝐋, ce ne sera pas systématique. Le joueur ciblé par la 𝐑𝐞𝐧𝐚𝐢𝐬𝐬𝐚𝐧𝐜𝐞 ne sera pas obligé de tuer. – S’il décide de tuer, ça fera le jeu des 𝐊𝐈𝐑𝐀 (tuer 3 personnages pour écourter la partie avant d’être démasqués) mais ça innocentera immédiatement le joueur désigné car s’il était déjà un 𝐊𝐈𝐑𝐀 en début de partie il n’aurait pas pu le faire.- S’il ne tue pas, 𝐋 et les autres joueurs ne sauront pas si c’est parce qu’il ne le voulait pas (un 𝐄𝐧𝐪𝐮𝐞̂𝐭𝐞𝐮𝐫 qui préfère conserver son personnage que de le tuer pour en changer) ou parce qu’il ne le pouvait pas (déjà un 𝐊𝐈𝐑𝐀).

Maxime Babad
meeple vert

Mécanique

La mécanique plutôt innovante de ce jeu est destabilisante mais surtout très bien adaptée au thème.

Les premiers tours de jeu sont assez lents, les joueurs prennent garde à ce qu’ils jouent afin de ne pas se dévoiler trop vite, puis la partie s’accelère, les rôles et les suspicions se faisant de plus en plus précis. Comme pour tout jeu de déduction et d’enquêtes, les règles ne sont que le squelette de la mécanique, elles ne la guident pas elles la soutiennent, la majeure partie du gameplay est la déduction et l’analyse.

Tel joueur a fait elle action, pourquoi ? Est ce qu’il feinte ou se débarasse-t-il d’une carte encombrante ? L donne une carte à ce joueur ; le soupconne-t-il ou bien cherche-t-il du soutien pour trouve Light ?

Il est important de prendre garde à ce que l’on joue et de prendre le temps nécessaire pour eviter de se trahir.

En enchainant les parties, les joueurs vont employés de nouvelles méthodes et de nouvelles tactiques, qui s’apprenent au fur et à mesures, et surtout grace à la rejouabilité, les parties se succèdent mais ne se ressemblent pas, similaire à l’un des plus anciens jeux au monde, les Echecs.

Connaissant l’univers et l’œuvre, on pourrait s’attendre à une bataille féroce entre Enquêteurs et Kira ; pourtant le jeu ne s’articule pas autour d’un combat entre deux entités, cela nuirait à la personnalité des personnage et à l’interêt de les incarner. Les objectifs sont certes personnels mais ce n’est pas pour autant qu’ils ne se rejoignent pas : les Kira ont un but commun, proteger Light, quand aux Enquêteurs ils ont tout interet à assister L et à l’aider a débusquer Light.

Prenez garde par contre a bien remplir vos objectifs avant d’en arriver là, car réveler Light et arreter Kira c’est bien, mais le faire au bon moment c’est mieux.

Pour ce qui est du joueur interprétant le rôle de L, ses tours de jeu vont se reposer entièrement sur la déduction, n’ayant pas la main directement sur la partie, il l’influence et en tire les conclusions. C’est certainement le rôle le plus difficile à tenir, il n’intervient que par l’attribution des jetons suspicions et le don d’une carte Action en début de tour, le reste dépend surtout des autres joueurs. Son rôle tient surtout d’observateur, de cerveau et les enquêteurs sont les membres qui agissent pour lui. Paradoxalement on pourrait le comparer à Moriarty, antagoniste de Sherlock Holmes, qui agit dans l’ombre sans se faire connaitre et œuvre en tant que criminel consultant.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur Death Note et surtout intégrer sa communauté de joueurs vous pouvez aller sur :

meeple vert

Simplicité des règles

La complexité du jeu ne provient pas des règles, comme énoncé plus tôt, elles sont plus une béquille qu’une tête de file ; elles laissent beaucoup plus de liberté aux joueurs. Habituellement, pour les jeux classique on suit la règle à la lettre, on la subit en quelque sorte, alors que dans ce cas elle soutient les joueurs ce qui la rend un peu plus difficile à appréhender.

Conclusion

L’arrivée d’un Death Note dans notre monde – celui de l’animé – a engendré un changement radical. A l’image de celui-ci, le jeu s’annonce tout aussi prometteur.

Pour tous les fans de l’œuvre, il est un élément indispensable de collection, et pour tout joueur expérimenté une pièce maîtresse d’une ludothèque bien fournie.

Le jeu veut nous transmettre l’ambiance de l’animé, et il y arrive avec succès (je recommande encore et par-dessus tout de jouer avec la bande son de la série).Les joueurs devront faire preuve de finesse et de réflexion pour réussir à accomplir leurs objectifs sans se dévoiler, tout en étant sous l’œil scrutateur de L, « il suffit d’un détail ».

Il faut malgré tout prendre garde à qui s’adresse ce jeu. Il conviendra çà des joueurs initiés qui ont déjà des habitudes de jeu car la mécanique peut être difficile à comprendre pour des néophytes. Vous êtes prévenus.

Alors soutiendrez-vous Kira dans son œuvre à construire un monde meilleur, ou serez-vous épris de justice comme L en cherchant à arrêter Kira ?

Death Note

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Chaque mois, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Pour le mois de juillet, nous offrons :

1001 îles

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Death Note

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 14 avril 2022

    […] Death Note (Yoka By Tsume) […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :