[Chronique d’un éditeur] Rose Noire Edition

Nicolas Raymond, carnet de bord #01

Bonjour à toi qui me lis.
Nous ne nous connaissons pas encore, alors laisse-moi prendre quelques lignes pour me présenter.

rose noire edition
Ça, c’est moi !

Déjà, qu’est ce que je fais ici à écrire un article sur ton site de news ludique préféré ?
Tout commence avec ma rencontre avec Arnaud pendant le FIJ 2022. 

Il est venu sur notre stand pour discuter avec mon pote Matthieu Marchetti (Faire-play Edition).
Nous avons donc fait connaissance, et je dirais que le courant est plutôt bien passé dès le début de la discussion. 
Nous avons parlé de pleins de choses, de son boulot, du mien, de nos visions du monde ludique, et ce qu’on aimerait y voir. 
Arnaud m’a expliqué vouloir proposer une série d’articles d’un éditeur qui parlerait de l’envers du décor, raconterait les coulisses de l’édition…
Bien que l’exercice de l’écriture est loin d’être simple, j’ai tout de suite accepté sa proposition d’être ce narrateur, racontant les coulisses du monde de l’édition.

Alors, qui suis-je ?

Je suis Nicolas Raymond, j’ai 38 ans, et avant tout papa de 2 enfants (mon métier principal).
A côté, je suis le fondateur de Rose Noire Edition, une jeune maison d’édition de jeu de société basée sur Marseille.
Pas grand chose ne me destinait à faire ce métier… En commençant par des études d’informatique, puis quelques voyages entre l’Australie et les Etats-Unis, j’ai fini par rentrer à la maison avec des petits boulots.

Très vite, mon passé de développeur web m’a rattrapé car un ami m’a proposé de l’accompagner dans un projet d’entrepreneuriat autour du web.
C’était ma première expérience entrepreneuriale.
Ça a été catastrophique.
Du coup, j’ai adoré.

2 ans plus tard, un autre ami me propose de l’accompagner dans le développement d’un site web. Je fonce dans le projet, deuxième expérience davantage « start-up ». Avec le cliché des bureaux situés dans un garage, j’ai pu m’immerger pleinement dans ce milieu, avant de quitter le navire une fois ma mission terminée.

La vie et les opportunités m’amène à tout quitter en 2015 (encore) et à partir vivre à Aix-en-Provence.
Meilleure décision de ma vie. Je rencontre ma femme à peine quelques mois après être arrivé.

La vie est belle, la vie est douce mais il me manque quelque chose.
Un constat, je me fais chier au boulot. à ce moment-là, je travaille à l’Apple Store d’Aix, et plus le temps passe, plus je ressens en moi l’envie de faire autre chose, de me lancer un défi.
J’ai envie d’entreprendre, de monter ma boite.

Alors je réfléchis et me renseigne sur le monde des startups. Je trouve des tonnes d’infos. Trop, même. Parfois contradictoires. Mais ce que je comprends c’est que, autant il existe beaucoup de structures pour accompagner les start-ups quand elles ont déjà démarré, autant il n’y a pas grand chose pour expliquer le tout début du début.

J’ai eu deux déclics.
Le premier à été que si je ne savais pas par quoi il fallait commencer, je n’étais sûrement pas le seul.
Le deuxième, les jeux vidéos.

Et là ça fait tilt. Faire un jeu vidéos sur les start-ups ! Un Clash of Clans / Sim City / Game Dev Tycoon de la start-up ! (idée de génie, non ?)

Je commence à bosser sur l’idée pendant mon temps libre. Et plus j’avance, plus je comprends que j’ai vraiment envie de me lancer.
Pour travailler les mécaniques du jeu, je commence par faire des cartes avec les actions que le joueur pourrait faire.
Nouveau déclic.

C’est pas un jeu vidéo que je veux faire, c’est un jeu de société.
Là j’ai un flash back, je me rappelle les heures passées à jouer aux classiques avec ma cousine.
J’ai toujours été joueur et je le serai toujours, c’est dans mon ADN, que ce soit avec des cartes ou une manette.

Je ne détaillerai pas ici toute l’histoire derrière la création du jeu, ce sera sûrement pour un autre article 👀

Ainsi, StartThemUp! naît.

Comment porter le projet ? Je ne connais pas grand chose à l’écosystème ludique, alors je prends beaucoup de temps pour faire mes recherches, analyser, comprendre et identifier chaque acteur du monde ludique.

Et je suis convaincu que…

Je serais auteur de ce premier jeu mais surtout éditeur.

Rose noire édition

Je fonde Rose Noire Edition en Novembre 2019 (meilleur timing du monde) car nous allons pour la première fois présenter StartThemUp! au Festival International des Jeux de Cannes 😱

rose noire edition

On a en tête le lancement d’une campagne de financement en Juin 2020. Mais, un mois après Cannes, le monde s’arrête. Alors nous aussi.

Mais ! Je ne suis pas du genre à me rouler en boule et pleurer sur mon sort, loin de là !
Après une pause de deux mois, on se retrousse les manches, et nous faisons contre mauvaise fortune bon coeur !

Encore une fois (petit teasing), l’histoire de StartThemUp! sera développée plus tard.

Le temps passe et nous avançons.
Sur le chemin je fais plein de nouvelles rencontres qui seront primordiales par la suite.
L’une des premières est celle avec Phil Vizcarro de Cosmo Duck.

A la suite d’une de ses publications sur sa vision du marché, je le contacte et nous discutons longuement de ce qu’est être un «petit» éditeur.

Très vite, on se rend compte que nous partageons certaines valeurs et envies, pour avancer dans le milieu ludique.
C’est d’ailleurs Phil qui me présentera Matthieu, cité plus haut, qui me permettra la rencontre avec Arnaud !

Mais comment faire ?

Nous n’avons pas un énorme réseau, ni de jeu à la réussite bruyante (et brillante).
Nous sommes confrontés aux mêmes problématiques de visibilité, fabrication et donc coûts de production, coûts de vente, etc…
D’une chose à une autre, on décide de créer le Projet Odysseus.

rose noire edition
L’écosystème au service du monde ludique

Le principe est de fédérer les jeunes éditeurs dans le but de s’entraider.
Odysseus est un projet naissant, encore à ses balbutiements, mais dont nous espérons en tirer le maximum pour aider les jeunes éditeurs !

Du coup, c’est quoi la suite ?

Toute cette expérience sur notre premier jeu m’a confirmé une chose : j’aime ce que je fais.

Ça à l’air bête dit comme ça, mais pour moi c’est crucial à mon bon fonctionnement.
C’est la seule manière pour moi d’avoir l’énergie pour avancer et travailler sur nos prochains jeux. En parlant de prochains jeux, actuellement, nous travaillons sur 3 différents projets ! Laisse-moi te les présenter.

Ready to Ride

rose noire edition
(visuel non final)

Un super jeu développé avec le talentueux Anthony Perone sur l’univers du skate !
Le but du jeu est très simple : enchainer ses meilleurs tricks et remporter le titre de champion de skate !

Jouable de 2 à 5 joueurs, en 3 manches, chaque joueur pioche au début de la partie 10 cartes, toutes numérotées entre 1 et 20.

A son tour, le joueur devra piocher une carte, jouer un trick puis défausser une carte. Et c’est tout.

Jouer un trick, c’est poser minimum 2 cartes qui se suivent numériquement. Plus le trick est long (donc plus il y a de cartes enchainées) plus il rapporte des points.
Le premier joueur à vider sa main termine la manche.

A la fin de chaque manche, on compte les points, la troisième compte double. Celui qui a le plus de point au total devient champion de skate ! (ou, au moins, de la table).

Une campagne de financement participative est prévue pour Septembre 2022, n’hésite pas à aller sur notre site et t’inscrire à la newsletter pour rester informé (je dis ça, je rien)

Transperceneige, le jeu de plateau

rose noire edition
Bienvenue dans le Transperceneige !

Découvert lors d’une émission « ProtoTips » de Théo Rivière, nous avons eu un véritable coup de coeur pour le prototype de Maxime Artru. Nous l’avons tout de suite contacté pour travailler avec lui et signer ensemble l’édition de son jeu.

Les joueurs vont jouer des groupes d’humains, les passagers du train, qui vont contrôler chacun une partie des wagons, divisée en classe (basse, moyenne, haute). Chaque joueur possède des wagons associés à un deck de cartes représentant les actions possibles dans ces wagons de couleur différentes.
Les joueurs doivent coopérer (ou pas) pour survivre ensemble jusqu’à une des 5 fins de partie possible, quatre scénarios de défaite, un seul de victoire.

Véritable porte d’entrée aux jeux experts, nous prévoyons une campagne de financement mais en Février 2023 ( pareil…. newsletter, nous suivre sur nos réseaux, etc)

Morri (nom provisoire)

rose noire edition
En pleine partie à Cannes !

Ce projet est né d’une Game Jam organisée avec l’école YNOV à Aix en Provence.

C’est simple, les étudiants repartis en 7 équipes ont 48h pour faire un jeu de société.
La contrainte ? Uniquement des cartes et des règles explicable en 3 minutes.
Ah oui, petite surprise pour eux, le gagnant du challenge part avec nous à Cannes pour présenter le jeu pendant le FIJ sur notre stand ! (grosse pression !)
Et là… plein de superbes projets, des idées et une envie incroyable de la part de toutes les équipes ! Nous avons eu du mal à choisir, mais c’est finalement l’équipe de Morri qui nous a le plus séduits.

Les voilà dans le grand bain, à présenter le jeu pendant tout le Samedi du FIJ.
C’est une superbe expérience, pour les étudiants et surtout pour nous.

Je n’en dis pas plus, mais deux étudiants de l’équipe sont en stage chez nous pour booster le projet 💪🏻
Rendez-vous d’ici quelques mois pour vous en parler plus en détail.

Voila, c’est fini 🎼 (tu as la réf ?)

Et voila, tu sais pratiquement tout sur moi et sur Rose Noire Edition, ta nouvelle maison d’édition préférée (j’espère).

On se retrouve bientôt pour discuter de tout un tas de choses !
En attendant, maintenant qu’on se connait, n’hésites pas à nous suivre sur nos réseaux 😁

Poutoux ! (à bientôt, quoi)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :