[Test] Draw Bot. S’il te plait, dessine-moi Nono, le petit robot

Draw Bot3-5 joueursDraw BotChristophe LaurasMichel Gonzalvez
Draw Bot8 ans et +Draw BotDominique Peyronnet
Draw Bot20 minutesDraw BotJyDe Editions, Ludistri
Draw BotRoll & Draw, dés, objectifs, dessinDraw BotRobot, industriel, SF
Draw Bot19€90 chez Draw Botet dans Draw Bot
Draw Bot

Les experts concepteurs de robots dans la mondialement réputée fabrique Draw Bot ont fort à faire. La concurrence est rude ! Qui honorera le plus vite les commandes des clients ?

Draw Bot est un « roll & draw » à objectifs communs et cachés. « Roll » pour lancer, « draw » pour dessiner. Tout le monde joue en même temps avec le même tirage de dés (seul le joueur actif s’en réserve un pour lui), 4 énormes dés de couleurs et avec des symboles différents. Il s’agit alors pour chaque concepteur de combiner au mieux les pièces des robots (présentes sur les dés) pour réaliser la commande du client avant les autres et devenir le plus grand concepteur de la Fabrique avec quatre robots achevés en un minimum de tours. Il faudra dessiner les différentes parties qui composent la tête d’un robot (antennes, yeux, nez et bouche) en fonction du lancer de dés et chaque joueur devra également viser l’originalité et concevoir un robot entièrement différent des robots qui lui sont adjacents sur sa feuille de commande pour obtenir un bonus.

Il ne faut pas vraiment savoir dessiner comme dans le très bon « flip and draw » Tiny Reef car il y a juste à reproduire une antenne, des yeux, un nez particuliers ou une bouche, ni à faire du coloriage comme dans l’excellent et original « pen and draw » Colorobot, car une seule couleur est utilisée. Et encore moins à assembler un robot avec vis, écrous, clés et tournevis. Vous pourrez laisser votre trousse à outils de côté. Il faudra respecter des consignes de dessin simples et strictes liées à vos choix de faces de dés.

Bon. Il est 5h10, pointons et vite, au boulot !

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 4 énormes dés en plastique de 4 couleurs avec des symboles différents
  • Un gros bloc de Fiches Fabrique
  • Des cartes Draw et des cartes Bot
Draw Bot

Comment on joue à Draw Bot ?

Mise en place

Chaque concepteur prend un stylo ou un crayon (ils ne sont pas fournis) et une Fiche Fabrique du bloc représentant 4 robots sans visage.

On mélange et constitue deux pioches : une pour les cartes DRAW (haut du visage) et une pour les cartes BOT (bas du visage).

On compose les robots commandés par les clients avec une carte DRAW et une carte BOT pour chacun (2 robots à 3 joueurs, 3 robots à 4 joueurs ou 4 robots à 5 joueurs). Chaque concepteur reçoit en plus une commande secrète ‘(une carte DRAW et d’une carte BOT) qui demeure secrète jusqu’à ce qu’elle soit réalisée.

On met les 4 gros dés à proximité.

Draw Bot

Tour de jeu

Pour finaliser vos 4 commandes, vous devez reproduire les robots sur votre feuille de jeu et ce en réalisant à la base 3 actions:

  • Lancer les 4 dés en même temps : les dés représentent les différents éléments que vous allez devoir ajouter au visage des robots sur votre feuille : Le dé rouge représente les nez, le dé bleu les yeux, le dé blanc les bouches et le dé orange les antennes.
  • Choisir un dé : si vous êtes le joueur qui lance les dés, vous devez choisir un dé que seul vous pourrez utiliser (à la manière d’un Quinto, d’un Tanuki Matsuri ou d’un Torpedo Dice par exemple). Les autres joueurs se contenteront des autres dés que vous leur laissez. Mais plusieurs joueurs pourront utiliser le même dé sauf celui que le premier joueur a choisi.
  • Dessiner : vous devrez alors dessiner la forme représentée par le dé sur le robot que vous avez devant vous. Si vous tomber sur une face « ON », vous pouvez dessiner n’importe quelle face du dé, « OFF », vous ne pouvez pas utiliser ce dé, comme si la ligne de production était fermée.

Ça c’est au début du jeu. Car, il se peut que le tirage des dés ne vous convienne pas, ou que vous ayez envie de compléter un autre robot que celui que vous avez devant vous. Vous avez accès à d’autres actions qui peuvent remplacer l’action dessiner :

  • Booster, dépensez 2 Énergies pour dessiner n’importe quel motif du dé choisi sur le visage du robot devant vous. Malchanceux aux dés, cette phase est pour vous !
  • Stocker, ne dessinez pas et gagnez 1 Énergie. Entourez le symbole correspondant sur votre feuille Fabrique sachant qu’à la base vous en avez déjà deux d’entourés sur votre fiche.

Les robots sont un peu fabriqués à l’image des humains un peu comme un wall-e ou un short circuit mais en encore plus humain pour le coup puisqu’ils ont une bouche, une paire d’yeux, un seul nez. Il aura quelque chose sur la tête (quelques cheveux hérissés ou une paire d’antenne (comme tout être humain bien sûr 😉 et pas d’oreilles.

Une fois que vous aurez dessiné un beau nez géométrique, par exemple, vous ne pourrez pas lui en dessiner un deuxième. Vous devrez donc le dessiner sur un des 3 autres robots de votre chaine de production (rappel : vous en avez 4 sur votre feuille de jeu). Et dans ce cas accéder à un autre robot vous coutera une énergie (un éclair) que vous barrerez sur votre fiche. Vous pourrez alors tourner votre feuille d’1/4 ou d’1/2 tour.

Pour résumer : on dessine, on booste ou on stocke.

Marquer des points

Si vous êtes le 1er à compléter totalement une commande Robot entourez 3 symboles Engrenage sur le côté de votre feuille Fabrique. Si vous êtes plusieurs à terminer la même commande en même temps, entourez alors 1 seul symbole Engrenage. Le Robot est ensuite défaussé et remplacé par un nouveau. Un robot terminé qui ne correspond plus à une commande client vaut 1 point d’Originalité. Eh oui tout travail mérite salaire.

Idem pour votre Projet personnel vous rapporte 3 points une fois réalisé. Vous le révélez, en revanche il ne sera pas remplacé par un nouveau projet personnel.

Fin de partie

La partie s’arrête quand un des joueurs a fini son 4ème robot. Celui-ci marquera 1 point bonus de rapidité pour être le premier à avoir fini. Et attention, c’est un point précieux qui pourra être celui de la victoire car on score peu à Drawbot.

Si les autres joueurs disposent d’Énergie, ils peuvent Pivoter/Booster autant de fois que ce que leur réserve le permet pour compléter au mieux leurs robots. Et accumuler des énergies vous fait certes « perdre » un tour de jeu durant la partie. Mais se dire qu’à la fin on pourra les utiliser est sacrément motivant car vous pouvez finir des robots et grappiller quelques points. Il permet évidemment de contrecarrer quelque peu une certaine malchance aux dés.

Comptabilisez ensuite vos points d’Originalité : 1 point par paire de Robots côte à côte ayant au moins 1 symbole dessiné et n’ayant aucun symbole en commun. A ne pas négliger non plus, c’est ce qui peut aussi faire pencher la balance de votre côté. Il faudra donc faire preuve d’un peu de stratégie. En tout cas beaucoup plus que cela en a l’air.

Celui avec le score le plus élevé gagne.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️:

  • La simplicité.
  • Un jeu qui parait enfantin mais qui n’est pas destiné que pour les enfants.
  • Un Roll & Draw, c’est rare.
  • On n’a pas besoin de vraiment savoir dessiner.
  • L’originalité de la rotation de sa feuille. On ne peut dessiner que sur le robot devant soi sinon il faut dépenser des énergies stockées pour faire tourner la feuille. Une action qui demande un peu d’anticipation.
  • Les dés sont très gros, beaucoup plus gros que ce que l’on trouve habituellement (2 à 3 fois plus gros). C’est un plus ; cela veut dire que vous n’êtes pas obligé de venir vous coller le nez dessus pour y voir quelque chose. Quand vous jouez avec tonton Paul ou papi Joseph, on ne vous demande pas pour la énième fois « qu’est-ce qu’il y a sur cette face ? J’y vois rien ! ».
  • On score peu, il faut donc être vigilant aux bonus de rapidité et aux points de fin de partie lié à l’originalité entre tous vos robots.
  • Le fait que le joueur qui lance les dés en choisit un que les autres ne peuvent plus utiliser dans le tour (comme un Doodle Islands ou un Tanuki Matsuri)
  • Piquer le dé qui manque à un joueur pour qu’il ne puisse pas finir sa commande et pourtant l’utiliser pour l’action booster. Votre adversaire pestera.
  • Finir une commande avant les autres.
  • Le petit récapitulatif des actions sur le côté des feuilles de jeu.

Ce que j’ai 💔

  • En théorie, il ne se joue pas à deux même si rien ne vous y empêche (je n’ai pas tenté, il doit être surement moins tendu puisque le choix des dés revient plus vite pour le joueur actif).
  • Le parti pris de la simplicité fait que l’illustration de la feuille de score aurait pu être plus fournie, plus léchée, plus colorée.
Draw Bot

Design

Les illustrations sont mignonnes et assez enfantines. Le robot a un petit air de Nono, le robot de Télémaque dans Ulysse 31 – pour les nostalgiques des années 80. Mais cela manque un peu de couleur et peut-être de quelques fioritures même si cela n’a aucune incidence sur l’expérience de jeu. Mais la fiche à l’avantage d’être très claire de par sa simplicité.

Draw Bot

Qualité du matériel

Le bloc de feuilles de jeux est assez conséquent. Sinon , s’il vient à vous en manquer, il suffit d’en plastifier 5 et le tour est joué. Les dés sont très très gros, bien lourd et il en impose. Les symboles sont alors très lisibles même si on a pas un oeil de lynx. Les cartes Draw et Bot sont assez en grandes et épaisses pour rendre la lecture aisée.

Draw Bot
Draw Bot

Thème

C’est la révolution industrielle dans un monde post-apocalyptique en 2172 ! Non j’exagère ; on produit des robots à la chaîne mais des robots attendrissants, originaux et presque humains, d’où l’aspect un peu dystopique que l’on pourrait donner à Draw Bot. Seulement l’univers graphique nous fait retomber les pieds sur terre en 2021, car rien n’est sombre, un peu à la manière d’un Colorobot.

Draw Bot

Mécanique

La mécanique est simple : compléter ses quatre robots en premier avec l’aide des quatre gros dés pour dessiner leurs antennes, yeux, nez et bouche. L’usine commande des robots spécifiques qui rapportent 3 points au joueur qui les réalise en premier mais chaque participant possède aussi une commande personnelle à honorer. Un jeu à objectifs communs et caché.

Ce qui fait tout l’aspect tendu c’est le fait qu’il y ait un dé est spécifique à chaque élément du visage : le rouge pour les nez, le bleu pour les yeux, le blanc pour la bouche et l’orange pour les antennes et qu’à son tour, le joueur actif lance les dés et en choisit un qui ne sera utilisable que par lui. Les autres ont alors la possibilité de dessiner l’un des éléments des dés restant (ou parfois pas grand-chose si les faces tombent sur le signe « OFF »). On n’en reste pas là, ils peuvent aussi décider de ne rien dessiner afin de stocker une énergie qui sert de joker lors d’un tour suivant pour dessiner n’importe quelle partie du visage.

L’autre originalité tient dans le fait que vous avez 4 robots à réaliser et qu’il faudra utiliser une énergie pour tourner sa feuille d’1/4 ou ½ tour puisqu’on ne peut dessiner que sur le robot devant soi. Cet aspect demande de l’anticipation puisque pour obtenir une seule énergie il faut rester un tour sans dessiner. Il ne faudra pas hésiter à rester « bloqué » plusieurs fois dans la partie pour faire du stockage. et il faut prendre en compte cette orientation dans l’espace. D’autant plus qu’en fin de partie, si les robots adjacents de sa propre feuille ne comportent aucun trait de visage identique, ils rapportent un point supplémentaire. Cela peut paraître peu mais dans Draw bot, on marque peu de points. Et le stockage permet de compenser la malchance aux dés pour dessiner la forme de son choix. Il y aura une sorte de dileme : dessiner quelque chose de 100% d’original ou respecter les objectifs ! Je parle en connaissance de cause puisque j’ai eu l’expérience d’une partie gagné par un joueur qui a stocké pas mal et dessiné des robots variés plutôt que de faire tous les objectifs qu’il n’arrivait pas à atteindre.

meeple vert

Simplicité des règles

Les règles sont accessibles à n’importe qui. Elles s’expliquent en quelques minutes et le livret de règle est bien fait. Des exemples, des illustrations, tout pour rendre simple et compréhensible les quelques subtilités de la règle.

Draw Bot

Mise en place / Rangement

Au vu du peu de matériel dans la boite, la mise en place et le rangement se font en un clin d’œil : on distribue 1 feuille par joueur, on cherche un stylo par joueur, on constitue 2 pioches qui servent à alimenter les objectifs communs et cachés des commandes de robots à honorer et on place les 4 dés à disposition et c’est parti.

La boîte est petite et le rangement se fait très aisément.

Conclusion

Draw Bot, un énième roll & write ? Non, dans Draw Bot, certes on lance des dés – 4 dés énormes pour ce type de jeu – mais on dessine sur sa feuille de commande les éléments de la tête de vos attendrissants petits Nono (antennes, nez, bouche, yeux) ; je les appelle comme cela, ils me font penser à Nono, le petit robot, l’ami de Télémaque dans Ulysse 31.

C’est donc un roll & draw.

A vous de faire les bons choix de prises de dés, mais surtout de rotation de feuille en utilisant des énergies stockées au préalable, le tout pour répondre correctement aux objectifs et être le premier à terminer vos 4 commandes pour obtenir les bonus.

Un format très agréable qui peut s’emmener un peu partout et peut être joué dans pas mal circonstances.

Laurent

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :