[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !

[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !1-100 joueurs[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !Jordy Adan
[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !8 ans et +[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !Christine Alcouffe
[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !20 minutes[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !Superlude
[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !Flip and Write[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !Animaux marins, monde sous-marin
[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !3€ chez Philibert Jeu en Print and Play
Tiny Reef

Qu’est-ce qu’on y fait ?

Les récifs coralliens de la planète sont en danger et un groupe de biologistes agit pour les protéger. En mission sur Tiny Reef, ils recensent les animaux du récif afin d’en faire un sanctuaire pour la faune marine.

Dépaysement assuré dans ce flip and write draw signé Jordy Adan, l’auteur de Cartographers ; vous êtes des biologistes qui vont dessiner des groupes d’animaux marins de la même espèces que vous aurez observés aux abords ou dans les coraux à protéger. Pour cela, il faudra respecter des conditions précises de placement de ces animaux recensés et remplir différents objectifs de rapidité.

Vous avez votre masque, votre tuba ? Beaucoup de souffle pour aller en apnée ? Allez, faites un saut dans les profondeurs colorées avec comme objectif la préservation de la biodiversité de la barrière de corail.

Qu’est ce qu’on trouve dans le fichier à imprimer ?

  • 15 cartes Animaux marins (à imprimer).
  • 8 cartes Objectif (à imprimer).
  • 1 feuille Récif (à imprimer).
  • 1 feuille Récif «économique» car moins colorée (à imprimer).
  • 2 feuilles Récif petit format (à imprimer).
  • 2 feuilles Récif petit format «économique» car moins colorée (à imprimer).
  • 1 livret de règles de 8 pages format feuille à feuille ou format livret (à imprimer).
  • Et possibilité de télécharger sur le site de Superlude une aide de jeu pour vous aider à dessiner vos animaux marin en couleur ou en sans couleur !

Comment on joue ?

Mise en place :

  • On pioche 3 cartes ‘Objectif’ que l’on place visible de tous sur leur face présentant deux scores différents. Ces objectifs fixent un nombre ou type d’animaux qui seront dessinés avec une disposition particulière. Les autres sont rangées.
  • Chaque joueur prend une feuille ‘Récif’ (chacune composée de 37 cases hexagonales), 3 feutres ou crayons de couleurs orange, vert et violet.
  • On mélange les 15 cartes ‘Animaux marins’ (étoiles de mer, crabes, méduses, poissons chacun de couleur orange, vert et violet), on en défausse 2 et on pose ces cartes face cachée en pile au centre de la table. Il reste donc 13 cartes doubles pour 13 tours de jeu. La partie se faisant en deux manches, il y aura donc 26 dessins à faire.

Tour de jeu :

C’est un flip and write donc :

  • On révèle la première carte de la pile ‘Animaux marins’ qui comporte toujours deux animaux marins différents (crabe, poisson, méduse, étoile de mer ou tortue) de couleurs différentes (orange, vert ou violet).
[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !
Carte animaux marins.
  • Chaque joueur choisit l’un des deux animaux et le dessine avec le feutre de la couleur correspondante sur une des 37 cases de sa feuille ‘Récif’. il ne faut donc pas cocher ou relier des éléments, il faut bien les dessiner. Bon je ne suis pas bon dessinateur mais les 5 espèces d’animaux sont suffisamment distinctes pour que l’on s’y retrouve très bien.

Le cœur du jeu et qu’il faudra respecter des contraintes de placement :

  • D’abord votre feuille ‘Récif’ est composée de cases différentes : elles peuvent être claires, foncées, avec des coraux de couleurs, avec une des 5 espèces d’animal marin mise en fond blanc. Il y a 7 cases bleu foncé qui constituent des fonds marins inaccessibles ; jamais on y dessinera quoique ce soit. Il reste donc 30 cases ‘disponibles’ sur les 37 de votre plateau.
  • Ensuite il faut dessiner en respectant les contraintes suivantes : un animal marin peut être dessiné sur n’importe quelle case claire mais jamais sur une case foncée ; on peut dessiner sur une case avec une espèce mise en fond blanc si l’animal est de la même espèce et s’il y a un animal dessiné sur une case adjacente ; on peut dessiner un animal sur un corail s’il a la même couleur et s’il y a un animal dessiné sur une case adjacente ; on ne peut pas dessiner deux animaux de la même couleur sur deux cases adjacentes (que ce soit d’une espèce différente ou identique).
[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !
Un exemple de condition de placement, on y voit bien les cases claires, les cases foncées avec des rochers et les cases avec les espèces mises en fond blanc (méduse et crabe).
  • Si un joueur ne peut ou ne veut pas dessiner d’animal, il dessine une croix noire sur n’importe quelle case vide (sauf sur les cases foncées qui je vous rappelle sont inaccessibles à l’observation).

On vérifie ensuite si l’on a réalisé pendant ce tour un des trois objectifs, auquel cas, on écrit les 6 ou 8 points points gagnés de cet objectif (c’est en fonction de sa dureté) sur l’emplacement dédié A, B puis C sur le côté de sa feuille. On peut être plusieurs à faire le même objectif dans le même tour. La carte objectif est retournée et aux tours suivants c’est un score moins élevé (3 ou 4 points) que l’on pourra écrire si l’on remplit l’objectif. Il y a potentiellement 8 objectifs différents :

  • Former un groupe de 9 ou 12 animaux marins.
  • Former un groupe de 6 animaux de la même espèce ou 2 groupes de 3.
  • Dessiner un animal sur chaque case de 2 lignes de 6 cases ou sur toutes les cases adjacentes d’une case foncée.
  • Dessiner un animal sur chaque case espèce ou chaque case récif.
[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !
Carte Objectif : former un groupe de 6 animaux marins de la même espèce.

Suite de la partie : On relance un nouveau tour si la pile n’est pas vide. Quand elle est vide on refait l’étape 3 de la mise en place (on repart donc pour 13 tours).

Fin de partie : Si la pile est vide pour une seconde fois, la partie s’arrête et on procède au calcul des points.

Calcul du score final : Pour savoir si votre mission a permis de participer à la préservation de la biodiversité du récif corallien observé, rien de compliqué.

  • On obtient trois points pour chaque groupe d’animaux adjacents composé de minimum 3 animaux de la même espèce.
  • + 1 point par case dans le plus grand groupe d’animaux adjacents de la même espèce.
  • + les points des objectifs A, B et C.
[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !
Score final par addition.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️:

  • Les règles très simples à comprendre et un flip and write simple mais très malin.
  • Le principe de contrainte de pose bien pensé mêlant couleur, espèces adjacentes, types de cases.
  • Les illustrations très rafraîchissantes voire apaisantes avec des animaux marins tirant un peu sur l’origami.
  • La rejouabilité liée aux cartes objectifs variées.
  • Des parties rapides (- de 20 mn).
  • Peu de matériel conséquent à part les stylos. Seulement 2 feuilles recto verso à imprimer pour les cartes et autant de plateaux à imprimer (et à mettre dans une pochette plastifiée) que de joueurs.
  • On peut y jouer seul et jusqu’à l’infini si on a assez de matériel.
  • Le plaisir de faire des petits dessins d’animaux marins de couleurs, ça change de la coche, du nombre ou du tracé de chemin.
  • Le prix mini : 3 €.

Ce que j’ai 💔:

  • Rien sur le gameplay.
  • Le fait d’avoir besoin de 3 couleurs de stylos différentes chacun ; même si l’on résout le problème en se les prêtant. Je n’avais pas de violet (car j’utilise des crayons de couleur Stabilo spéciaux pour plastiques), je l’ai remplacé par du bleu.
  • Si on ne sait vraiment pas dessiner sommairement ou rapidement une tortue, un poisson, une étoile mer, une méduse ou un crabe, on est mal … Mais l’essentiel est de s’y retrouver et on s’y fait très vite. Un jeu qui, je pense, n’est pas daltonien friendly. Mais il y a une aide de jeu sur le site de Superlude pour vous aider à dessiner et à le faire avec ou sans couleur !
[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !

Design

Un design bien réussi ; une belle première page de couv’, des couleurs bien choisies, de beaux dessins, par Christine Alcouffe, illustratrice de Pharaon, Yokaï ou Paper Tales, certes très sobres mais dessinés avec justesse et simplicité.

[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !

Qualité du matériel

La qualité du matériel dépendra de ce que vous utiliserez. La version double plateau Recif pour une feuille A4 me parait un peu petite pour dessiner convenablement (mais j’ai des crayons de couleur épais Stabilo pour plastiques, et c’est peut-être que je suis un peu manchot ;-). On préférera la plastification et l’utilisation de feutres ou de crayons de couleurs spéciaux plutôt que les feuilles qui seront dures à effacer une fois dessinées en couleur.

PS : Une aide de jeu est disponible sur le site de Superlude pour vous aider à dessiner les animaux marins avec ou sans couleur ou si vous êtes daltonien.

[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !

Thème

Une plongée dans les profondeurs sous-marine en adéquation avec la mécanique de jeu. Le thème rend le jeu plutôt immersif. Observateur de faune sous-marine, c’est top ça ? On se rajoute une bande sous de fonds marins et on y est ! Bon je n’irais pas jusqu’à enfiler ma combinaison en néoprène surtout s’ils annoncent canicule dans les prochains jours.

[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !

Gameplay

Jordy Adan, l’auteur de Cartographers, nous livre ici un jeu au gameplay très limpide, accessible pour des parties courtes et qui vous fait somme toute bien vous triturer les méninges si vous ne voulez pas vous bloquer et si vous souhaitez atteindre un niveau de scoring important. Ce dernier ne fera qu’augmenter au fur et à mesure de vos parties. Il y a du hasard mais bien sûr pas autant qu’avec un lancer de dés. Le nombre de cartes étant réduit, on peut s’amuser – surtout à la première manche, car on peut vérifier sur son plateau – à compter les couleurs et espèces qui ne sont pas sorties (même s’il y a l’incertitude liée à la défausse des deux cartes animaux au moment de la mise en place). La rejouabilité est importante car les cartes objectifs sont assez variées et le tirage des cartes laisse bien sûr place à un peu d’aléatoire.

[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !

Simplicité des règles

Les règles sont très simples à comprendre, accessibles à partir de 8 ans voire moins pour des habitués de stratégie et de flip and write. La règle est très bien écrite et ne laisse place à aucune interrogation. Pas de retour à la règle nécessaire si on a surtout bien compris le principe de ne jamais dessiner deux animaux adjacents de la même couleur (attention donc à la présence des coraux qui obligent à dessiner un animal marin d’une couleur imposée … je dis cela car je suis tombé bêtement dans le panneau …)

[Test] Tiny Reef, à la rescousse des récifs coralliens !

Mise en place/rangement

Quelques feuilles et peu de cartes qui tiennent dans une pochette. Encombrement réduit, mise en place express.

Conclusion

Un nouveau Flip and Write rafraîchissant, malin, facile et accessible autant au niveau du gameplay que du prix du jeu (la gamme Print and Play Time de Superlude est à 3€ le jeu, pourquoi s’en priver ?).

Jordy Adan, l’auteur de Cartographers, nommé pour le Kennerspiel des Jahre 2020 face à the Crew, nous livre un jeu très facile à prendre en main et franchement plaisant. Ce n’est pas du jeu expert où il faut scorer tout azimut ; pas de lancés de dés frénétiques, ni d’optimisation trop bloquantes. On se plait à dessiner ses animaux marins tranquillement au rythme de l’observation sous-marine. On se plait à nager virtuellement entre les coraux pour découvrir la richesse des fonds abyssaux sobrement illustrés par Christine Allcouffe, l’illustratrice de Pharaon ou Shy Monster. Mais on se plairait tellement à voir débarquer de nouvelles cartes objectifs, des plateaux de jeux plus alambiqués, voire même de nouvelles espèces animales ! Du rêve à la réalité, il n’y a peut-être qu’un petit pas à faire avec Superlude.

Testeurs : Laurent, Sandrine.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 25 septembre 2020

    […] Draw de Jordy Adan, avec une mécanique de jeu à la manière d’un Welcome To (chroniqué sur Undecent.fr) ou d’un Déméter mais avec le dessin en plus comme dans Tiny Reef (du même auteur, chez […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :