King of Tokyo: Dark Edition

King of Tokyo: Dark Edition2-6 joueursKing of Tokyo: Dark EditionRichard Garfield
King of Tokyo: Dark Edition8 ansKing of Tokyo: Dark Edition Paul Mafayon
King of Tokyo: Dark Edition30 minutesKing of Tokyo: Dark EditionIello
King of Tokyo: Dark EditionAffrontement, dés, YatséKing of Tokyo: Dark EditionMonstres, Destruction de ville
King of Tokyo: Dark Edition36€ chez King of Tokyo: Dark Edition et dans votre boutique de jeux favorite !
King of Tokyo: Dark Edition

Qu’est-ce qu’on y fait ?

Et la ville sombre alors dans l’obscurité. Les sirènes se mêlent aux alarmes et aux cris de panique. A la faveur d’une nuit sans lune, les monstres mutants entrent dans Tokyo. Les ombres rugissantes ravagent tout sur leur passage, fracassent les ponts, renversent les immeubles. Plus déchaînés que jamais, robots géants et aliens féroces s’affrontent dans la chaos et les explosions. Le combat sera épique : seul l’un d’eux pourra devenir le maître de la cité dévastée.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boite ?

  • 6 fiches monstres
  • 1 plateau Tokyo
  • 6 dés gris
  • 66 cartes énergies
  • 10 tuiles méchanceté
  • 6 figurines cartonnées
  • des éclairs d’énergie
  • 6 pions monstres
  • 27 jetons
  • 2 dés jaunes

Comment on joue ?

Pour installer le jeu, chaque joueur choisit un monstre, prend la figurine et la fiche correspondantes. Sur cette dernière, on place les roues sur 10 points de vie et 0 points de victoire. On dispose le plateau au centre de la table, on mélange toutes les cartes énergie et on en révèle trois. On dispose les jetons à côté. On place les éclairs et les dés à portée de tous les joueurs et on met les pions monstres correspondants aux monstres présents en bas de la piste méchanceté du plateau. On place les tuiles méchanceté à côté de leur emplacement sur le plateau. Enfin on détermine un premier joueur.

A tour de rôle les joueurs vont effectuer un tour qui se décompose en 5 phases devant être réalisées dans l’ordre:

Lancer des dés : Le joueur prend les dés noirs et éventuellement des dés blancs. Il a 3 lancés pour obtenir la combinaison de dés qu’il souhaite et gard ou non certains dés entre chaque lancé. Il peut relancer des dés précédemment gardés.

Résoudre les dés : Les dés montrent sur leurs faces différents symboles : des chiffres ( de 1 à 3 ), des éclairs, des pattes et des cœurs. Le joueur doit résoudre ses dés dans l’ordre de son choix:

  • Points de victoire: Chaque brelan de chiffre ( 111, 222 ou 333 ) rapporte autant de points de victoire que le chiffre en question. Chaque chiffre en plus ( un 4ième 2 par exemple ) fait gagner 1 point de victoire supplémentaire. De plus, les brelans de 1 et de 2 font progresser sur la piste méchanceté d’1 ou 2 cases. Cette piste permet de débloquer des pouvoirs supplémentaires.
  • Energie: Chaque éclair fait gagner une énergie qui sera collectée de la réserve principale et dépensée pour acheter des cartes.
  • Baffe: Chaque symbole de patte fait perdre un point de vie à tous les monstres qui ne sont pas dans le même lieu que le joueur. Un monstre qui perd son dernier point de vie est éliminé. Un monstre dans Tokyo qui subit des dégâts suite à une baffe peut choisir de quitter Tokyo.
  • Soin: Chaque cœur fait regagner un point de vie au monstre s’il n’est pas dans Tokyo.

Entrer dans Tokyo: S’il n’y a pas de monstre dans Tokyo, le joueur doit y faire entrer son monstre. Entrer dans Tokyo donne un point de victoire et chaque début de tour où le joueur commence dans la ville lui fait gagner 2 points.

Acheter des cartes énergie: Le joueur peut, s’il le souhaite acheter autant de carte énergie qu’il veut sous réserve qu’il a suffisamment d’éclairs en stock pour le faire. Chaque carte achetée est immédiatement remplacée et est tout de suite disponible à l’achat. On peut dépenser 2 énergies pour défausser les cartes et en tirer 3 nouvelles.

Finir son tour: Le joueur déclenche les éventuels effets de fin de tours dont il dispose.

La partie s’arrête à la fin du tour si un monstre atteint 20 points de victoire ou s’il est le dernier survivant.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️:

  • Le design du jeu
  • C’est nerveux
  • Il y a beaucoup d’interaction entre les joueurs
  • Les parties sont rapides
  • Les tours s’enchaînent vite

Ce que j’ai 💔:

  • L’élimination de joueurs
  • Finalement, on achète pas tant que ça de cartes et on ne monte pas tant que ça dans la piste méchanceté.
ze meeple

Design

Le jeu est d’une beauté rare! Tout en noir et blanc avec des touches de couleurs vives, c’est un des plus beau jeu de ma ludothèque! Le design colle bien mieux au thème que les précédents opus. Les dés ont un frost look du plus bel effet. Les illustrations des monstres sont sublimes même si certains sont un peu WTF. Les jetons éclairs verts translucides sont du plus bel effet. J’adore le design général du titre, l’iconographie est claire, les textes sont clairs et concis. Messieurs les directeurs artistiques, prenez en de la graine!

ze meeple

Qualité du matériel

La qualité du matériel est en corrélation directe avec le design, elle est excellente! Les dés sont de très bonne qualité, même si j’aurais préféré des coins arrondis qui augmentent le pouvoir roulant du dé. Les cartons sont épais, les figurines tiennent bien sur leur socle sans que celui-ci ne les abîme. Les éclairs sont de très bonne facture également. Les cartes sont d’une épaisseur convenables mais n’ont pas le linen finish.

ze meeple

Thème

Le thème est super! Jouer des monstres qui s’affrontent en détruisant une ville, c’est régressif à souhait! Qui n’a jamais kiffé détruire ses constructions en légo ou ses châteaux de sable? Et bien on retrouve cette sensation dans le jeu. Les monstres sont des classiques qu’on retrouve dans les films japonais comme Godzilla. Mention spéciale au lapin robot bien WTF. Les enfants adoreront le thème à coup sûr!

King of Tokyo: Dark Edition

Gameplay

J’aime bien jouer à King of Tokyo. N’ayant pas joué aux précédents opus qui sont King of Tokyo ( classique ) et King of New York, j’ai découvert le jeu avec cet opus. Richard Garfield a bien renouvelé la mécanique du Yatsé, le jeu est nerveux, les tours s’enchaînent vite et de manière fluide.

On est constamment en train d’hésiter à aller dans Tokyo et engranger beaucoup de points de victoire, au risque de mourir et sortir pour se soigner ( mais peut-être trop tard ).

La grande nouveauté de cet opus, la piste de méchanceté a été implémentée pour rentabiliser un peu les brelans de 1 et de 2. Malheureusement, ils restent malgré tout trop peu rentables, et on ne progresse pas beaucoup sur cette piste. L’achat de carte se fait également avec parcimonie, ce qui est dommage à mon avis. Richard Garfield a bien dit que c’était un jeu de dé et non pas un deck building, mais quand même c’est dommage de ne pas plus profiter des cartes.

Malgré tout le jeu reste bien amusant, on tape ses copains, on les expulse de Tokyo pour prendre leur place, on lance les dés en espérant avoir la combinaison gagnante. Le jeu est excellent pour l’initiation et nombre de joueurs ont commencé leur carrière ludique avec King of Tokyo. Il est simple d’accès et on ne s’y ennuie pas une seconde, sauf quand on est éliminé, dommage.

King of Tokyo: Dark Edition

Simplicité des règles

Le jeu est suffisamment simple d’accès pour le classer dans les jeux familiaux. Bien sûr le thème ne conviendra peut être pas à tous les membres de la famille, mais les règles s’expliquent en quelques minutes et aucun retour à la règle n’est nécessaire.

King of Tokyo: Dark Edition

Mise en place/rangement

Le jeu s’installe rapidement et simplement. Il se range tout aussi bien grâce à un thermoformage de la boîte efficace même si la case pour les cartes est un peu grande quand elles ne sont pas sleevées. J’aurais cependant apprécié un petit couvercle en plastique sur le thermo pour éviter que les pièces ne se baladent.

Conclusion

King of Tokyo est un très bon jeu. Cette édition est sublime et plus qu’un jeu, cette version Dark Edition est un objet de collection d’autant qu’elle est en exemplaires limitées. Si vous ne le trouvez plus, vous pouvez aller sur la version classique sans problème, même si vous n’aurez pas la piste de méchanceté, exclusive à cette version. Si vous aimez les monstres et que vous souhaitez initier de nouveaux joueurs aux jeux de société, King of Tokyo est le parfait jeu d’entrée.

Testeurs: Arnaud, Carole, Antoine, Mathias

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 26 juillet 2020

    […] Retrouvez l’article complet ici: https://undecent.fr/2020/07/21/king-of-tokyo-dark-edition/ […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :