[Test] Darwin’s journey, sur les traces de l’évolution!

darwin's journey

1 à 4 joueursNestore Mangone
Simone Luciani
14 ans et + Paolo Voto
30 minutes/joueurThundergryph Games
Placement, collection, exploration,
Pose d’ouvriers
BlackRock Games
Avril 2023 Histoire, science, nature, voyage
PVC 44,95 €
Dans

C’est un rendez-vous immanquable dans l’univers du jeu de société, la conférence de presse où sont annoncés les jeux nommés pour l’As d’Or. Ainsi donc, le lundi 29 janvier 2024, notre équipe éparpillée dans la France entière se connecte au direct Live, et nous discutons en même temps sur notre canal de discussion. Les prévisions continues de fuser pour argumenter sur nos jeux préférés de cette année et les jeux qui sortent du lot.

Nous avions chacun nos pronostics mais un seul d’entre nous avait eu la justesse de nommer Darwin’s Journey et pour cause, il était le seul à l’avoir testé. Nous nous retrouvons 48 heures plus tard pour installer ce jeu sur la table et embarquer pour un voyage extraordinaire dans l’histoire de l’évolution.

Dans Darwin’s Journey, les joueurs incarnent des scientifiques suivant les traces de Darwin dans son exploration des îles Galapagos.

Et je peux vous dire, après plusieurs parties, que le voyage vaut le détour! On vous présente cet excellent jeu.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

C’est une boite très jolie et bien remplis!

  • 1 plateau de jeu de 65cm 
  • 4 plateau joueurs 
  • 12 Meeple Explorers
  • 20 Meeple Travailleurs
  • 20 Pions Tentes
  • 5 Marqueurs Bateaux
  • 16 Jetons savoirs temporaires
  • 68 sceaux de cires
  • 16 cartes d’équipage
  • 40 jetons pièces
  • 30 jetons transparents de recherche
  • 16 tuiles du musées
  • 16 jetons spécimens
  • 11 tuiles actions
  • 24 jetons lentilles
  • 48 jetons timbres 
  • 7 tuiles correspondances
  • 28 tuiles objectifs
  • 12 tuiles objectifs maritimes
  • 10 cartes Automate

Comment on joue à Darwin’s Journey ?

Darwin’s Journey est un jeu de placement d’ouvriers où les joueurs tentent de marcher sur les traces de Darwin lui-même en explorant à leur tour les splendides îles Galapagos, sur terre et en mer. Chaque découverte peut être partagée au monde via le musée.

Mise en place du plateau principal

On commence par déplier et installer le grand plateau de jeu très immersif en choisissant le côté qui dépend du nombre de joueurs. Une première face pour 1, 2 et 3 joueurs et l’autre pour les parties à 4 joueurs.

On continue en mélangeant les tuiles « action spéciale » et on en prend 6 au hasard pour les positionner sur les emplacements spécifiques du plateau. Les autres ne serviront pas pour la partie. On place les jetons « lunettes neutres » sur les deux tuiles « action spéciale » supérieurs. Vous venez de créer le “carnet spécial” pour votre partie.

Les tuiles « correspondance » sont mélangées et on en place 3, face visible sur les enveloppes du plateau. Les tuiles supplémentaires peuvent être rangées.

On prépare le nombre de cachet de cire nécessaire à la partie, selon le nombre de joueurs. A 4 joueurs on joue avec tous les cachets de cire standard, à 3 joueurs on retire 1 cachet de cire standard par couleur et à 2 joueurs on retire 2 cachets de cire standard par couleur. Ensuite, on les positionne face cachée en pile près du plateau de jeu. On place aléatoirement un cachet de cire standard face visible sur les 12 cases prévues du plateau , qui s’appellent maintenant “les parchemins” du plateau.

Les cachets de cire spéciaux sont positionnés sur la coupelle en argent du plateau de jeu, face visible.

Séparez les tuiles « objectifs de départ », des tuiles « objectifs » et mélangez les tuiles « objectifs argentées » et « objectifs dorées » séparément. Ensuite, posez les sur leur emplacement du plateau. Puis on en prend 2 de chaque pour les installer sur leurs emplacements juste dessous. La case « objectif  » du plateau vient d’être créée.

On recréé à côté du plateau le « tableau de spécimen » à l’aide des tuiles « musée » en recopiant l’ordre indiqué sur le plateau de jeu. Sur la partie « musée » du plateau, on vient poser une pièce à la fin de chaque ligne.

Chaque joueur place un cube de sa couleur sur le livre rouge marquant le début de la piste de score. Ce cube devient donc le marqueur de PV, pour point de victoire. Puis chaque joueur pose un cube de sa couleur sur le grand livre de la piste théorie de l’évolution. Ces cubes deviennent alors les marqueurs d’évolution. Chaque joueur place aléatoirement un cube sur la piste « ordre du tour », ce sont les marqueurs ordre du tour.

Il faut mélanger les tuiles objectifs Beagles, en prendre 5 au hasard et les déposer face visible sur leur emplacement du plateau. Les autres tuiles peuvent être rangées dans la boite.

Mélangez les jetons spécimens et disposez les aléatoirement face visible sur chacune des îles et océans contenant un drapeau. Ignorez les îles qui ont un chiffre supérieur au nombre de joueurs de votre partie. A deux joueurs, il vous restera 6 jetons à ranger, à 3 joueurs il vous en restera 3 à ranger et à 4 joueurs ils seront tous utilisés.

Disposez toutes les pièces et les jetons “savoir temporaire “ et “recherche” près du plateau. Chaque joueur place un explorateur de sa couleur sur la case départ de l’île la plus à gauche de plateau.

Chaque joueur place ensuite 1 navire de sa couleur sur la case départ de la piste océan.

Pour une partie deux joueurs, placez le jeton « ordre du tour 2 joueurs » sur le plateau, par dessus le bonus de pièces.

Mise en place du plateau joueur

Chaque joueur récupère les éléments de sa couleur et les pose devant lui, prêt à les installer comme suit :

Disposez les 4 ouvriers sur les cases prévus à gauche du plateau joueur. Le 5eme doit être posé juste au dessus, dans l’attente d’être débloqué durant votre partie. Placez les 5 tentes sur les emplacements prévus en bas à droite du plateau.

Prenez 4 pièces et 1 jeton “savoir temporaire” de la réserve.

Formez votre équipage, pour cela, il y a deux méthodes. Soit on se réfère au livret de règle qui propose 4 équipages selon l’ordre du joueur, soit on distribue 4 cartes à chaque joueur et on réalise un draft jusqu’à avoir choisi 3 cartes équipages.

Une fois l’équipage sélectionné, on prend les cachets de cire correspondant (en haut à droite des cartes équipages) et on les dispose devant chacun de ses ouvriers. Chaque ouvrier commence donc avec 1 cachet de cire standard.

Mélangez les tuiles objectifs de départs argentés et dorés séparément et faites deux lignes l’un au-dessus de l’autre. Ainsi sont créés des paires d’objectifs. Le joueur le plus à droite de la piste d’ordre du tour choisit sa paire d’objectifs en premier. Puis c’est au tour du joueur juste avant sur la piste de score et ainsi de suite pour que chaque joueur ait une paire de 2 objectifs.

Le tour de jeu

A chaque tour, les joueurs vont tenter de positionner un ouvrier sur l’un des emplacements disponible pour en effectuer l’action ou les actions qui en découlent. La seule action de votre tour sera donc de choisir et poser votre ouvrier sur un emplacement. Les bénéfices et conséquences seront potentiellement multiple. On est bien sur un Eurogame, avec de nombreux emplacements disponibles !

Les joueurs vont pouvoir réaliser les actions du « carnet principal » qui sont au nombre de quatre. Ainsi, ils vont explorer les îles Galápagos ou naviguer sur les mers alentours. ils pourront également envoyer des missives ou spécialiser vos ouvriers (et donc les améliorer) de manière innovante.

Explorer fera progresser un de vos explorateur sur les îles Galapagos et y déclenchera diverses actions supplémentaires et bonus. Naviguer fera avancer votre navire sur les eaux pour ne pas vous laissez distancer par le beagle et débloque des actions et bonus. Envoyer des missives va vous permettre de poser un certain nombre de vos timbres personnels sur les cases enveloppes. Cela permet d’en revendiquer la majorité et les bonus associés lors de la phase de récompenses. Enfin, spécialiser vos ouvriers va permettre de faire l’acquisition d’un ou plusieurs cachets de cire à ajouter à un de vos ouvriers. Ainsi, vos ouvriers améliorés peuvent débloquer des bonus selon les emplacements et points supplémentaires en fin de partie.

Si certains de vos ouvriers ont les prérequis nécessaires pour l’atteinte d’une condition de l’un de vos membres d’équipages, vous en déclenchez les actions ou bonus. L’ouvrier qui a rempli cette condition sera identifié avec la carte retournée du membre d’équipage. Chaque ouvrier ne pourra déclencher cette action qu’une seule fois.

Au-dessous des « carnets principaux » se trouvent le “carnet spécial’ qui vous permettra de réaliser des actions inédites ou des combinaisons uniques vous permettant de progresser différemment ou plus rapidement. Par exemple, vous pouvez effectuer l’action explorer ET naviguer, mais également recevoir un jeton « savoir temporaire » et des pièces d’or. Cette partie de la mise en place étant aléatoire, vos parties vont s’en trouver chamboulées!

Juste en dessous du « carnet spécial » se trouve le « petit carnet ». Il n’a qu’une utilité mais elle est de taille : débloquer de nouveaux emplacements d’actions bonus contre des pièces. En bonus, vous effectuez l’action débloquée.

On peut également aller sur l’emplacement « objectif » afin de récupérer une tuile « objectif » et des pièces. Vous pouvez aussi choisir d’aller sur l’emplacement « ordre du tour » dans le but de modifier le premier joueur du prochain tour (à condition d’être le premier du tour à aller sur cet emplacement) et récupérer des pièces.

Chaque plateau joueur comporte 5 emplacements d’objectifs argentés et 5 emplacements d’objectifs dorés. Une fois un objectif validé, le joueur retourne son objectif sur un emplacement libre au choix (s’il n’avait pas déjà choisi l’emplacement auparavant) et acquiert le bonus.

Le joueur pourra aussi choisir d’aller observer un spécimen déjà livré dans le musée ou de livrer lui-même un ou plusieurs spécimens qu’il a découvert. Observer un spécimen qui lui manque peut lui permettre de valider un objectif et d’en valider le bonus d’emplacement. La livraison de spécimen va déclencher des bonus en pièces et la progression sur la piste « théorie de l’évolution ».

Les objectifs des joueurs peuvent être validés durant leur tour de jeu ou durant la phase « récompenses ».

Quand chaque joueur n’a plus d’ouvriers pour jouer, on réalise la fin de tour et on déclenche les récompenses.

Durant cette phase, les joueurs vont résoudre les bonus des cases « correspondances » dans un premier temps. Pour cela, il faut regarder quel joueur a une majorité de timbres sur chaque emplacement enveloppe. Le joueur avec la majorité remporte le bonus numéro 1 et le second le bonus numéro 2. En cas d’égalité, les joueurs ex-æquo remportent le bonus associé. Donc en cas d’égalité pour le première place, le second bonus sera attribué normalement.

Ensuite, on résout les effets de la tuiles « objectifs Beagle » de ce tour. Chaque joueur vérifie combien de point il a potentiellement gagné si il rempli les conditions de cette tuile. Puis, il enlève les éventuelles pénalités dues à son retard par rapport au beagle. Pour ne pas avoir de pénalités, il faut être à la même hauteur que le beagle ou l’avoir dépassé.

Enfin, on prépare le tour suivant. Pour réaliser le « nettoyage » entre deux tours, il faut réaliser les actions suivantes :

  • On déplace le Beagle sur la case beagle suivante
  • Les joueurs reprennent leurs ouvriers et les replace sur leur plateau
  • Retirer les objectifs restants du plateau et en remettre 4 nouveaux
  • Retirer tous les cachets de cire du parchemin supérieur et remonter tous les cachets de l’ensemble des parchemins sur les cases supérieurs
  • Piocher de nouveaux cachets de cire pour remplir les emplacements vides libres

La fin de partie

La partie se joue en 5 tours. A la fin du 5ème et dernier tour, le calcul final des scores est réalisé.

Chaque joueur va additionner les points de fin de partie qui sont représentés par une icone spécifique sur son plateau joueur.

Puis, on ajoute les points gagnés grâce à la piste de « théorie de l’évolution ».

Avant de compter les points de cette piste, le Modificateur du Musée doit être calculé. Il est égal à 2 plus le nombre de rangées du Musée complétées (4 tuiles présentes). Ce nombre est le Modificateur, le même pour tous les joueurs. Les joueurs multiplient désormais le nombre de Livres qu’ils ont atteint sur leur piste Théorie de l’Évolution par ce Multiplicateur. Le résultat donne le nombre de PV gagné par le joueur.

On ajoute à cela , 1 Point de victoire par lot de 5 pièces et 1 Point de victoire par jeton « savoir temporaire » restant au joueur.

Le tout est additionné avec les points gagnés durant la partie sur la piste de score. En cas d’égalité, le joueur qui est le plus avancée sur la piste « théorie de l’évolution » l’emporte.

Mécanique

Dans Darwin’s Journey, la gestion financière est un défi incontournable pour tout explorateur. Ici pas de de ressource à convertir, pas de collecte inutile. L’argent est essentiel pour progresser dans votre quête. Le principe est simple mais redoutable : pour effectuer une action où un autre aventurier est déjà présent, il faut payer pour placer l’un de vos ouvriers. Si vous n’avez pas la chance d’être le premier à vous positionner, vous devrez débourser pour suivre le mouvement. Cependant, la génération d’argent est extrêmement difficile.

Vous pouvez en obtenir en livrant des spécimens au musée d’histoire naturelle, ou en réalisant d’autres actions telles que l’inversion de l’ordre du tour ou la récupération d’objectifs, bien que cela vous coûtera des emplacements précieux qui garantissent des points de victoire.

Darwin’s Journey propose quatre types d’actions principales : l’académie, la navigation, l’exploration et la correspondance, chacun représenté par un sceau de couleur différente. Les joueurs les assignent à leurs ouvriers pour exécuter des actions spécifiques.

La navigation est cruciale pour ne pas perdre de points et explorer les différentes îles à la recherche de spécimens, tout en limitant la perte d’argent grâce à des actions subsidiaires.

La mécanique du jeu est palpitante, offrant une tension constante, reflétant sans doute les défis auxquels Darwin lui-même était confronté à l’époque. Oui on est clairement dans un jeu expert comme ça fait longtemps que j’en n’ai pas joué de pareil !!! C’est même à la limite de l’usine à gaz ! En tout cas durant les premières partie, le retour à la règle est obligatoire. Et se rafraîchir les idées entre chaque partie est bienvenue.

Alors est ce que c’est bien ? Oui mais la complexité peut, pour certains joueurs, avoir envie de prendre un autre jeu à la place pour quelque chose de plus fluide.

Darwin’s Journey n’est clairement pas à mettre dans les mains d’un joueur non averti !! Il est bien plus complexe que beaucoup d’autre jeu expert.

Il est également important de noter qu’une errata significative dans la version française du jeu modifie considérablement la mécanique, rendant l’exploration des spécimens trop rapide. Il convient donc de rester attentif à ce point afin de ne pas perdre de vue l’intérêt du jeu.

meeple vert

Design

Le design global de Darwin’s Journey est indéniablement bien fait.

Les nombreux pictogrammes sont facilement compréhensibles, facilitant ainsi la compréhension des mécaniques du jeu.

Malgré la présence d’une multitude d’éléments sur le plateau, l’espace est judicieusement utilisé, créant une disposition claire et aérée qui ne compromet pas la lisibilité. Le jeu est également « language free », offrant une expérience plus inclusive.

Cependant, bien que le jeu soit esthétiquement plaisant, je m’abstiens de lui décerner un meeple d’or. Cette réserve découle du contraste entre le coté sobre du jeu et l’illustration véritablement magnifique de la boîte. Bien que le choix d’une approche plus discrète puisse être compréhensible pour favoriser la visibilité des éléments de jeu, un design aussi éblouissant que celui de la boîte aurait pu apporter une harmonie visuelle encore plus captivante à l’ensemble de l’expérience ludique.

meeple vert

Qualité du matériel

Le matériel de Darwin’s journey est qualitatif. Les ouvriers, explorateurs, tentes et navires sont en bois. Le reste des jetons est en carton épais. Les lentilles des plateaux joueurs sont en verre. C’est très appréciable. Les cartes de jeu sont toilées. On adore. On différencie parfaitement les explorateurs des ouvriers et les couleurs de chaque joueur sont bien distinctes.

Le plateau double-face se déplie convenablement et reste bien à plat. Les plateaux joueurs sont assez épais. Il n’y a pas de double couche mais, lors de nos parties, nous n’en avons pas ressentie le besoin.

Après plusieurs parties, nous sommes très satisfait du matériel de jeu.

ze meeple

Thème

Dans Darwin’s Journey, chaque partie est une immersion captivante dans l’expérience de Charles Darwin lors de son exploration des îles Galápagos à bord du Beagle.

Inspiré par les cinq années intenses de l’expédition historique (1831-1836), le jeu nous plonge dans l’essence même de cette aventure scientifique. Tout est minutieusement conçu pour refléter fidèlement les découvertes et les défis auxquels Darwin a été confronté pendant son voyage.

Alors que le Beagle sillonne les eaux, l’attention se porte sur les explorations terrestres, où chaque île offre une nouvelle opportunité de découverte. Durant les année d’exploration, Darwin à passé les 2/3 de son temps au sol.

La collecte de spécimens, une pratique centrale de l’expédition de Darwin, est un élément clé du jeu. Ces spécimens, une fois envoyés au musée d’histoire naturelle, ne contribuent pas seulement à remplir les coffres des joueurs, mais également à enrichir la connaissance collective. C’est ici que le génie du jeu se dévoile pleinement : la manière dont les points sont comptabilisés au musée est un effort collaboratif, où chaque envoi renforce la compréhension commune et augmente le potentiel de multiplication des points. Cette approche novatrice rend chaque décision stratégique non seulement cruciale pour votre propre succès, mais également pour le progrès de la science dans le jeu.

Les actions, représentées par des meeples placés sur différentes sections du journal d’expédition, offrent aussi une immersion dans le récit de Darwin, où chaque choix reflète son parcours et ses observations. Ce journal était à l’origine destiné à sa famille. Il y récapitule ses observations, et fournit des informations sociales, politiques et anthropologiques sur un grand nombre de personnes qu’il rencontre, coloniaux comme indigènes. Ici le journal est le reflet de notre parcours.

C’est une réalisation remarquable que de voir un thème aussi bien intégré et essentiel à la mécanique du jeu, offrant une expérience immersive et reflétant très largement les enjeux et les difficulté d’une telle expédition.

Un grand bravo à l’équipe de développement pour avoir créé une expérience de jeu aussi captivante et authentique

Simplicité des règles

Darwin’s Journey n’est pas pour les âmes sensibles en matière de règles de jeu. Avec ses 25 pages, même pour la version de base, cela ressemble plus à un manuel de vol qu’à une simple feuille d’instructions.

Et si vous cherchez à complexifier les choses, eh bien, préparez vous à ajouter encore plus de pages à votre lecture.

Bien sûr, les règles sont claires et bien expliquées, mais le défi réside dans la multitude de points à retenir. Pendant les premières parties, il est presque inévitable de devoir y revenir encore et encore et encore….

Nous sommes clairement dans le domaine des jeux experts, un territoire que j’avais presque oublié depuis un certain temps. Récemment, de nombreux jeux experts ont opté pour la fluidité plutôt que la complexité, mais Darwin’s Journey prend le chemin inverse.

Avec ses multiples actions, ses nombreux pictogrammes et ses éléments variables, c’est un jeu qui demande une attention soutenue. Cette profusion d’informations peut être intimidante au risque que le jeu prenne la poussière sur l’étagère. De nos jours, les joueurs préfèrent des options moins cérébrales. C’est peut-être là le seul aspect qui pourrait limiter la durée de vie du jeu.

Mise en place / Rangement

La mise en place de Darwin’s Journey peut s’avérer être un processus laborieux et chronophage, nécessitant une bonne dose de patience.

Ce n’est pas le genre de jeu que l’on peut sortir et commencer à jouer immédiatement après avoir ouvert la boîte. Prévoyez plutôt un créneau de 15 à 20 minutes pour organiser tous les éléments avant de vous lancer dans l’aventure.

Le rangement, lui aussi, demande une certaine attention, car de nombreux éléments doivent être soigneusement remis à leur place dans la boîte.

Une fois de plus, Darwin’s Journey n’est pas un jeu à improviser à la dernière minute, et cela pourrait influencer le choix des joueurs en faveur d’un titre plus accessible. C’est un regrettable inconvénient, car une fois que le jeu est installé, l’expérience ludique qui s’ensuit est véritablement plaisante.

Verdict ?

Ce que j’ai ❤️

  • Un jeu expert comme ça ne se fait plus.
  • Un thème qui colle à merveille à la mécanique du jeu
  • Un jeu qui fait travailler les méninges
  • Une réel tension autour de la table
  • Une partie du comptage des points qui est collaboratif

Ce que j’ai 💔

  • Un jeu dont l’installation est fastidieuse.
  • Un design un peu sobre qui favorise la clarté.
  • Un sentiment de répétitivité sur plusieurs parties.
  • Un jeu dont on hésite avant de s’y lancer

Conclusion

Dans l’univers complexe et captivant de Darwin’s Journey, les joueurs sont invités à embarquer pour une aventure scientifique épique, reflétant les défis et les découvertes de l’expédition historique de Charles Darwin. Ce jeu expert offre une plongée profonde dans la gestion financière cruciale pour tout explorateur, où chaque décision compte et chaque action a des répercussions sur le progrès de la quête.

Malgré la complexité de la règle du jeu, qui peut sembler intimidante au premier abord, l’immersion dans l’univers de Darwin est une expérience gratifiante pour les joueurs passionnés par les jeux plus complexes et les défis stratégiques. La tension constante qui émane de la nécessité de gérer habilement les ressources financières et les actions disponibles reflète fidèlement les difficultés auxquelles Darwin lui-même était confronté à l’époque.

Cependant, les aspects fastidieux de la mise en place et du rangement du jeu peuvent constituer un obstacle pour certains joueurs moins enclins à investir du temps et des efforts dans la préparation du jeu. De plus, la complexité de Darwin’s Journey peut le rendre moins accessible à un public plus large, ce qui pourrait réduire sa durée de vie et faire de Darwin’s Journey qui va finir sur les étagères des joueurs. J’ai eu plaisir de le voir nominé et je l’avais mis sur mes pronostique car le jeu est une réel pépite ludique. en revanche depuis la réception du jeu en kickstater, sa complexité et sa mise en place fastidieux ont fait de lui un jeu que j’ai peu sorti de ma ludothèque constituer principalement de jeu expert ou initié.

En fin de compte, Darwin’s Journey offre une expérience de jeu riche et immersive, où l’exploration scientifique rencontre les défis financiers de l’expédition du XIXe siècle. Avec son intégration innovante du thème dans la mécanique du jeu, sa tension constante et son aspect en partie collaboratif fait du jeu une véritable réussite pour les joueurs avertis prêts à relever le défi d’une aventure historique et scientifique hors du commun.

Le jeu présenté ici a été acheté par nos soins.

Hello asso

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent en effectuant un don à cette adresse :

Vous pouvez aussi souscrire un abonnement premium. Cet abonnement donne accès au discord d’Undécent pour discuter avec l’équipe, à inscription automatique à tous les concours et double les chances de gagner lors d’un concours publique, donne accès à des concours exclusifs, donne la possibilité de rencontrer l’équipe en privé lors de festivals.

Votre soutien nous aidera beaucoup, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

En plus c’est déductible des impôts !

Si vous voulez devenir membre de l’association, vous pouvez adhérer ici :

Un énorme merci à tous les membres et donateurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Autres article sur Darwin’s Journey

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Driepick dit :

    Mise en place fastidieuse ? Certe il y a du materiel mais face à des annachrony ou Marrakesh, on est loin du jeu penible à installer, même très loin. Pour ce qui est du jeu, en effet, c’est excellent et pour y avoir fait jouer des gans n’ayant JAMAIS joué à un jds, les regles sont certes longues mais tout est extrêmement logique, simple et cohérent qu’ils n’ont eu aucun problème tandis que pour des joueurs habitués, c’est relativement classique et basique à comprendre ( ma femme a compris le jeu en 10 minutes ecoutant qu’un tier des explications ) pour moi, DJ est à ranger parmi ces jeux riches mais pas complexes comme l’est Barrage ou Gugong par exemple.

Laisser un commentaire