[Test] Kilim – Un Kingdomino-like featuring For Sale pour réaliser le plus beau tapis tissé

Kilim
Kilim2-5 joueursKilim Yannick Chabas
Kilim8 ansKilim
Kilim30 minutesKilimJyde Games
Kilimmise, dominos, enchèreKilimSurfin Meeple
KilimAvril 2022Kilim Tapis d’Orient
Kilim21,90 € chez Kilimhttps://www.philibertnet.com/fr/jyde-editions/108623-kilim-3770009377089.html


et dans Kilim
KILIM

J’ai entendu parlé du jeu Kilim au FIJ de Cannes cette année après avoir vu passé quelques posts à son sujet parlant de lui comme un jeu à la Kingdomino mais avec un p’tit truc bien différent. Pour avoir déjà joué à un jeu édité par Jyde Games (Draw Bot de Christophe Lauras dont vous pouvez retrouver la chronique sur Undécent ici), et pour apprécier les jeux « à la Kingdomino », j’ai attendu bien sagement sa sortie en lien avec l’éditeur Matagot pour m’en faire plus qu’une idée. J’ai pu le tester à 2, 3 et 4 joueurs.

Mission tissage par excellence

J’ai appris que les kilims sont des tapis tissés traditionnels dont l’origine remonte aux nomades de l’Asie centrale, il y a plusieurs milliers d’années. Ils utilisaient dans leur tente ces tapis tissés pour empêcher l’humidité de s’y infiltrer et se protéger du froid. Eh oui, dans le désert de Gobi, ça ne rigole pas.

Leurs motifs et leurs couleurs représentent l’identité des peuples qui les tissent. On les retrouvera ensuite au Proche Orient, en Tunisie et en Turquie par exemple.

Kilim
Un kilim afghan

Dans Kilim, vous incarnerez donc un de ses Maîtres-Tisserands au service d’un sultan et tenterez de réaliser en 3 jours (donc 3 manches) le meilleur tapis et devenir le Haut Tisseur du Sultanat, histoire ensuite de se la jouer.

Un mélange de Kingdomino et de For Sale pour réaliser le plus beau patchwork.

Afin de tisser votre kilim, vous devez participer aux enchères du marché (un peu comme dans la 2ème partie du jeu For sale) où vous utilisez en simultané une de vos cartes – numérotée de 1 à 15 – pour obtenir ce qui est mis en jeu, à savoir un double motif de tapis sous forme d’un domino que vous aurez ensuite à poser un peu comme dans un Kingdomino (mais en plus simple encore).

Pour l’emporter, vous pourrez utiliser 3 cartes spéciales qui permettront d’espionner les mises, de parfaire vos créations ou encore de faire pivoter, déplacer ou enlever un domino. Avec des règles de multiscoring de fin de partie qui orienterons vos choix.

Kilim est un jeu de Yannick Chabas (Yannick Chabachet), pour 2 à 5 tisserands, accessible dès 8 ans pour des parties de 30 minutes environ.

Alors, prêt à relever le défi dans une ambiance Mille et Unes Nuits ? Affûtez vos aiguilles, le sultan ne vous fera pas de cadeau.

Qu’est ce que l’on trouve dans la boite ?

  • 45 dominos Tapis
  • 5 dominos Tapis déchiré
  • 3 Dominos Tapis parfait
  • 75 cartes (15 par joueurs) + 15 cartes spéciales soit une carte Artisane, Sac de chutes et Espion par joueurs
  • 1 plateau Artisane / Sac de chutes
  • 4 jetons ronds action de l’Artisane
  • 5 jetons carrés Chutes
  • 1 bloc de score à feuilles détachables
Kilim

Comment on joue à Kilim ?

Mise en place

On forme trois piles de dominos Tapis, face cachée, en fonction de leur numéro au dos (1, 2 ou 3), correspondant à la manche durant laquelle ils seront mis à la vente. Car le jeu se joue en 3 manches.

Kilim

On remplace ensuite aléatoirement dans chaque groupe un ou plusieurs tapis par des Tapis dont un motif sur les deux est déchiré (le nombre de tapis déchiré en fonction du nombre de joueurs).

On distribue à chaque joueur les cartes numérotées de 1 à 15 de la couleur qu’il a choisie ainsi que ses 3 cartes spéciales.

On place au centre de la table le plateau Artisane avec ses 4 jetons spéciaux et une pile de motifs carrés face cachée ainsi que la première pile de dominos correspondant à la première manche.

Tour de jeu

Une partie de Kilim se joue sur 3 manches (correspondant aux jours du concours), avec des tours de jeu décomposés en 2 étapes :

  • Etape 1 : Le Marché

On retourne la première tuile motif de la pile face visible (une variante non officielle pour 2 joueurs est évoquée dans la partie mécanique de cet article). Il va alors falloir jouer une carte de sa main parmi les 18 que l’on a au début du jeu.

Les joueurs ont alors plusieurs possibilités :

Faire une offre : les joueurs qui désirent faire une offre déposent en simultané, face cachée, devant eux une de leur carte numérotée qu’ils ont en main.

Kilim

Le joueur ayant fait la meilleure offre remporte le tapis mis en jeu sauf si deux joueurs proposent la même offre plus élevée ; dans ce cas leurs propositions s’annulent et c’est la seconde offre la plus élevée qui remporte la mise.

Si tous les joueurs font la même offre, ce qui arrive plus généralement dans le cas de figure d’une partie en duo, personne ne gagne l’enchère mais le domino est donné au joueur qui remporte la tuile suivante.

Petit conseil de l’auteur : à deux, on peut essayez la variante en mettant 2 tuiles au lieu d’une et donc en misant 2 cartes à la fois (une en face d chaque tapis). Un vrai duel rapide qui évitent certaines égalités frustrantes.

Espionner. Avec la carte Singe, une fois par manche et donc trois fois dans la partie, on peut faire son offre après avoir pris connaissance de celles des autres joueurs. Attention, il faudra se manifester avant que les cartes soient révélées. Donc, on s’annonce. Cela permet de jouer la carte de son choix en fonction de ce que l’on a vu des autres joueurs.

Fouiller. Avec la carte Sac de Chutes, vous prenez une chute de tapis carrée parmi les 5 disponibles en début de partie sur le plateau. Cette chute peut être utilisée à tout moment de la partie ; ce peut être notamment pour remplacer un tapis déchiré. Mais attention, on joue cette carte en échange d’une carte d’un montant supérieur à l’offre faite par le joueur ayant remporté l’enchère du tour. Si on ne peut pas… c’est un coup d’épée dans l’eau … et la carte est tout de même jouée.

Kilim

Faire appel à l’artisane. Avec cette carte, et en échange d’une carte d’un montant inférieur à celui dépensé par le joueur qui a remporté l’enchère, vous obtenez soit un tapis parfait utilisable pour combler un vide, ou alors le droit de faire une action telle que pivoter, déplacer ou enlever un domino. A vous de choisir.

  • Etape 2 : Le Tissage
Kilim

Unr phase de pose où il va falloir être astucieux et bien avoir intégré les règles de scoring multiples (qui sont les préférences du sultan).

Ce domino doit toujours être posé de façon à avoir un motif en contact avec au moins un autre motif déjà présent. C’est tout.

Et on pose et élabore sa stratégie en fonction des conditions de scoring qui sont multiples : tout Kilim rectangulaire ou carré vous permettra de remporter 10 points, les groupements de motifs adjacents entreront également en ligne de compte à partir du 2ème bien sûr (exemple : 4 motifs adjacents donnent 3 points, 5 motifs adjacent donnent 4 points …), ainsi que le nombre de motifs différents qui apparaissant sur votre œuvre (3 ou 5).

Attention, les motifs déchirés font chacun perdre 3 points… Il va donc falloir ruser pour éviter d’en acquérir ou les recouvrir par une chute de tapis.

A la fin de chaque tour, on dévoile un nouveau domino de la pile du jour jusqu’à épuisement de celle-ci. Les joueurs récupèrent alors les cartes jouées et placent le groupe de dominos du jour suivant au centre de la table… Et c’est reparti pour un tour.

Fin de la partie

Lorsque les trois jours manches sont écoulés, on procède au décompte des points en fonction des préférences énoncées par le Sultan.

La vidéo règle du Dé en Mousse

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • Le mélange de stratégie, de prise de risque et de bluff très accessible ce qui fait de Kilim un jeu familial qui peut être joué par des joueurs initiés.
  • Les motifs orientalisant réussis (mais très classiques, ce sont des kilims, pas de l’artwork des années 2040) qui collent très bien au thème, avec des tuiles épaisses du même format que Kingdomino.
  • Une phase de mise en simultanée très intéressante avec la règle d’annulation en cas de cartes de même valeur qui pimente la partie et ajoute beaucoup d’incertitude et du bluff.
  • Le rythme rapide de l’étape 1. Pas de temps mort. Une phase plutôt fun pimentées par les cartes spéciales.
  • Deux étapes autant stratégiques l’une que l’autre : la mise et la pose.
  • Une règle de pose encore plus simple qu’un kingdomino.
  • Le multiscoring qui va vraiment orienter votre stratégie avec une optimisation de pose à la kingdomino. On ne pourra pas courir tisser plusieurs lièvres tapis à la fois.
  • Très bon à 3 ou 4 joueurs (non testé à 5).
  • Beaucoup d’interaction et une mécanique qui tourne bien. Il faut de l’anticipation, gérer le risque et utiliser au mieux ses 3 cartes spéciales avec un système malin de paiement pour pouvoir les utiliser.
  • Le rangement optimisé avec un thermoformage parfait (même avec cartes sleevées).

Ce que j’ai 💔

  • Parfois un petit peu de mal pour bien lire les chiffres lorsque les cartes sont posées à l’envers. La typographie n’est pas la meilleure qui a été choisie.
  • Manque de saveur à deux joueurs. Il y a trop d’égalités à deux joueurs si on ne joue pas avec une variante duel rapide (qui n’est pas dans la règle officielle).
meeple vert

Design

Les illustrations sur les cartes Or sont réussies et plutôt bien lisibles. On y voit en leur centre ainsi qu’en haut à gauche et à droite (merci pour les gauchers) le numéro ainsi qu’un animal différent lié à chaque valeur de carte frappé sur une pièce d’or. Le tout entouré de petites pièces d’or perdues en vol et d’un décor oriental représentatif de l’architecture arabo-musulmane.

En revanche la typographie des nombres n’est pas la plus lisible à mon goût. Le numéro aurait pu être plus gros.

En revanche, autant les cartes fouiller et Artisane sont bien dans le style, autant l’espion que j’aurait peut-être voulu sérieux, un rien mystérieux, se trouve être un singe en habit traditionnel, accroché au cadre de l’intérieur de la carte. Certes cela montre la légèreté du jeu qui se veut familial mais ça colle un peu moins avec l’univers du jeu. C’est un détail.

Kilim

Les motifs des tapis respectent très bien le thème. On y reconnait bien des motifs de tapis orientaux plutôt traditionnels. Certes c’est très classique, ce n’est pas hyper fun, mais c’est cohérent. Ambiance mille et unes nuits assuré …

Kilim
meeple vert

Qualité du matériel

Le matériel est de bonne qualité :

  • les tuiles dominos sont épaisses.
  • les cartes sont de qualité standard tout à fait correcte. Si le jeu est beaucoup utilisé, le sleeve des cartes est conseillé.
  • le bloc de scores est épais.
  • le plateau Artisane / Sac de chutes – aussi nécessaire qu’inutile – est cartonné mais de faible épaisseur. De toute façon, il n’est pas manipulé. On y pose simplement dessus les jetons Artisane et les 5 motifs de tapis permettant de recouvrir un autre motif.
Kilim

Petit bémol, plusieurs tuiles avaient leur dos très légèrement décalé, ce qui laisse apparaitre un petit rebord blanc. Le fond perdu a du être mal calibré avant la découpe des tuiles. Avec une bonne mémoire, on peut peut-être se souvenir des motifs qui s’y trouve derrière après plusieurs parties …

Kilim
meeple vert

Thème

Avec kilim on est tout à fait dans le thème du tapis d’orient : Tisser un tapis au motifs variés répondant aux exigence d’un sultan plutôt pointilleux.

Le kilim est un tapis tissé au lieu d’être noué. Les kilims se trouvent principalement au Proche-Orient, notamment en Iran (particulièrement dans certaines provinces : Kurdistan, Kerman, Lorestan, Fars, Sistan-et-Baloutchistan et Golestan), en Turquie, dans le Caucase ainsi qu’en Asie centrale et a vu le jour il y a près de 10 000 ans comme l’attestent de nombreux vestiges. La chaîne du kilim est souvent en coton, laine, soie ou poils de chèvre alors que la trame est en laine, soie ou poils de chèvre.

Ils représentent à la fois la mémoire et l’identité des peuples sédentaires, nomades et semi-nomades qui les tissent. Chaque tribu et chaque village possède son propre style : couleurs chatoyantes ou sobres, décors complexes ou épurés suivant les régions. Leurs motifs constituent une forme d’écriture symbolique héritée des anciennes croyances chamanistes.

Les motifs du tapis sont géométriques, les tons sont ethniques et la texture est fine. Leur rendu est plus souple et plus léger.

À l’origine, le kilim servait de couverture et à protéger le sol des mosquées et des yourtes. De nos jours, on peut l’utiliser par terre, sur les murs, en jeté de canapé, en tête de lit ou en rideaux.

Mon ami Wikipedia
Kilim
Source : La Dépêche
meeple vert

Mécanique

Pour faire votre plus beau kilim vous devrez remporter des mises en faisant preuve de stratégie, de bluff et d’un peu de chance. Et surtout de bien agencer vos acquisitions, sans quoi votre score ne sera pas à la hauteur de ce qu’attend le sultan.

Vous aurez 3 manches pour le faire avec 3 piles successives de motifs doubles à acquérir sous forme de dominos.

Vous avez à votre disposition un paquet de cartes de mise aux valeurs d’or identiques pour tout le monde, allant de 1 à 15, ainsi que 3 cartes aux pouvoirs spéciaux permettant de voir les mises des autres, de prendre un jeton spécial permettant d’agencer votre tapis autrement, ou de prendre un motif simple pour recouvrir un tapis déchiré par exemple. Car, parmi les motifs vendus, il y en a certains qui sont déchirés et c’est -3 points à la fin de la partie).

La mécanique est simple : les cartes vous permettront de faire des mises secrètes contre vos adversaires pour tenter de remporter, une fois révélées, le tapis à double motifs mis en jeu. La plus grande valeur l’emporte, sauf si les cartes de mise sont identiques. Et s’il y a égalité entre tous les joueurs, le tapis est défaussé. Attention, cela peut arriver beaucoup plus souvent qu’on le pense, surtout à deux joueurs. Ce qui me fait dire qu’il ne faut pas hésiter à appliquer la variante (non officielle) de double mise pour 2 tapis à mettre en jeu plutôt qu’un seul par tour de jeu. C’est beaucoup moins frustrant.

Pas de risque de se bloquer en posant des tapis à doubles motifs identiques car il n’y pas de règle de pose à côté d’un motif identique (comme dans Kingdomino ou un domino classique).

Parfois, même si vous remportez une enchère, si le tapis remporté ne vous amène pas grand chose, vous n’aurez pas fait une très bonne affaire.

Car la pose de vos dominos pour constituer votre tapis devra répondre à des exigences de scoring. Le tout n’est pas de placer un tapis à côté d’un autre sans réfléchir à quoi que ce soir. Ce peut être assez stratégique.

La mission principale est tout d’abord de tenter de tisser un kilim final carré ou rectangulaire (10 points). Ensuite, il devra être de préférence avec seulement 3 types de motifs ou, si cela n’est pas possible, au contraire, avec les 5 types de motifs existants.

Les groupements de motifs identiques vous rapporteront également des points de victoire. Mais ce qui est malin c’est +5 pour 5 motifs et +10 pour 3 motifs différents ce qui est plus chalengeant.

Pour chaque motif, le plus grand nombre se verra également récompensé (x motifs du genre -1 point). Enfin, chaque motif déchiré vous fera perdre 3 points.

Vous imaginez bien qu’il est impossible de courir plusieurs lièvres à la fois. Votre capacité à remporter les bonnes enchères et à disposer le plus intelligemment vos assemblages de motifs seront déterminants pour remporter la partie.

meeple vert

Simplicité des règles

Les règles s’assimilent en 5-10 minutes. Tout est bien expliqué dans le livret de 8 pages avec d’ailleurs un exemple de comptage des points hyper clair à la fin du livret. Ca donne bien une idée de comment on doit scorer avant de se lancer dans une première partie. C’est bien rédigé, clair, à l’image de la mécanique de jeu, fluide et sans avoir besoin de se poser 50 000 questions.

Kilim

Mise en place / Rangement

La mise en place prend quelques petites minutes. 3 piles de tuiles à faire en respectant les numéros des manches, en pensant à bien remplacer le nombre de motifs par le nombre prévu de tapis déchirés, un jeu de 18 cartes de couleurs à distribuer. Les jetons à placer sur le plateau Artisane/sac de Chutes. Et c’est parti.

Le rangement encore moins de place puisque la boîte est dotée d’un insert thermoformé parfaitement ajusté. Certes c’est du plastique, mais il est bien optimisé, même pour les cartes sleevés.

Kilim

Conclusion

Kilim est un jeu de pose de tuiles « à la Kingdomino« , mais qui associe bluff et enchères avec une pointe de hasard lié à la tuile mise en vente qui est révélée à chaque tour. Votre objectif : réaliser le plus beau kilim (tapis tissé) pour satisfaire le sultan.

Un jeu familial avec des règles simples et fluides mais qui nécessite un peu de stratégie. Remporter les dominos pour le simple fait de les remporter ne vous rapportera pas forcément grand chose. Les règles de multiscoring de fin de partie vous forceront à vous adapter et à organiser votre stratégie avec pragmatisme.

Le meilleur assemblage des motifs demandera une bonne gestion de votre main de 15 cartes Or numérotées de 1 à 15 et l’utilisation à bon escient des 3 cartes spéciales qui permettront de chambouler un peu les choses lors de chaque manche. Eh oui, espionner les mises adverses, récupérer un bout de tapis permettant de recouvrir un motif qui ne vous intéresse pas ou bouger un motif de votre kilim. Tout cela apportera de l’incertitude lorsque l’adversaire usera de ces cartes ou vous permettra d’appuyer votre stratégie si c’est vous qui les utilisez.

Les interactions sont importantes et amènent parfois des renversements d’enchères. Surtout que les égalités de mises s’annulent ! Rien est gagné d’avance même si vous pensez le contraire.

Le jeu tourne très bien à 3, 4 où il devient alors plus tendu. En revanche, nous l’avons trouvé un poil décevant à 2 voire bloquant en cas d’enchères identiques qui se répètent. Une variante non officielle permettra de modifier quelque peu cet écueil et le rendra plus dynamique.

Le graphisme colle parfaitement au thème et la qualité du matériel est au rendez-vous. D’ailleurs, la boite de jeu est parfaitement calibrée avec un insert thermoformé ajusté. Tout tient sans bouger.

Cependant, ne cherchez pas un jeu au rythme endiablé. D’ailleurs on peut faire le même reproche à Kingdomino. Et pourtant, avec le même niveau de stratégie, l’aspect bluff et gestion de main au niveau des enchère, il est à mon goût plus intéressant encore que le système de prise de tuiles dans Kingdomino.

Kilim est clairement un bon jeu qui présente des atouts indéniables avec une mécanique qui tourne bien surtout à partir de 3 joueurs.

Kilim

Kilim

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Chaque mois, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Pour le mois de juillet, nous offrons :

1001 îles

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Laurent
sandrine

D’autres avis sur Kilim :

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Chabas Yannick dit :

    Salut à tous, je tiens à vous dire merci pour l’article plus que complet sur Kilim et je vous rassure sur la pose des tuiles… on n’est pas obligé d’avoir un motif pour poser un deuxième avec le même… en gros tu as eu un motif double bleu au premier tour, tu peux très bien poser un double motif jaune ensuite… ce n’est pas kingdomino ou tu dois avoir au moins un motif en commun.
    Ça n’élève donc un point négatif que vous aviez…
    À bientôt

    • Laurent dit :

      Merci pour la précision de taille. C’est rectifié et ça change tout. Mes yeux ont du fourcher à la lecture de la règle. Nos parties à 2 joueurs vont retrouver un bel élan ! A bientôt !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :