[Test] EnigMAT – Le second souffle du jeu d’échecs ?

EnigMat

1 joueur et +
EnigMatSerge Bouillot
EnigMat7 ans et +EnigMat
EnigMat20-45 minutesEnigMat
EnigMatEchecs, matEnigMat
EnigMat2020EnigMat Echecs
EnigMatDisponible dans plusieurs boutiques => https://enigmat.altervista.org/boutiques-partenaires/
et 24 € sur le site officiel => https://enigmat.altervista.org/boutique/
EnigMAT

Le Jeu de la Dame – syndrome obsessionnel de mise en échec

Depuis le succès sur Netflix en 2020 du Jeu de la Dame (The Queen’s Gambit qui fait référence à une ouverture très connue aux échecs), cette mini-série en 7 épisodes créée par Scott Frank et Allan Scott et adaptée du roman homonyme de Walter Tevis publié en 1983, les ados sont accros aux échecs.

Selon le New York Times, les ventes d’échiquiers ont bondi jusqu’à 1000%, et les nouvelles inscriptions sur chess.com, l’un des plus grands sites d’échecs en ligne, ont elles aussi fortement augmenté. Et cet intérêt accru pour les échecs ne concerne pas que le grand public. L’an dernier, ce jeu stimulant l’esprit a rejoint le golf et le padel comme principaux passe-temps des pilotes de F1 !

D’ailleurs dans mon entourage proche, j’en ai vu des nouvelles vocations ! Des – d’habitude – non joueurs, que je vois jouer, là, sur un coin de table et même parfois sur leur téléphone en même temps ! Dingue.

Le jeu abstrait sans aucun hasard aurait-il donc encore de beau jours devant lui ? Les échecs ne seraient plus que pour les intellos ? Le tout-un-chacun se mettrait-il à nouveau – même s’il y a l’effet de mode – à revenir à des fondamentaux stratégiques ?

EnigMat – où l’air vivifiant du syndrome ludique

Et là, je découvre un peu par hasard lors de recherches de jeux à vocation pédagogiques pour animer des ateliers jeu pour enfants ou ados le jeu EnigMat, de Serge Bouillot. Rapidement en contact, il me fait parvenir un exemplaire – il y a déjà plusieurs semaines.

Pourquoi aller vers EnigMat ? J’ai vraiment été intrigué par le pitch : EnigMat, le jeu pour apprendre à voir le mat. Je ne me suis pas trop attardé sur les avis qu’il peut y avoir sur les sites spécialisés dans les jeux d’échecs, mon but n’étant pas de parfaire ma pauvre stratégie ; mais de me dire, celui qui a les bases du jeu d’échec, est-ce qu’il peut prendre plaisir à jouer à EnigMat ? Est-ce vraiment un jeu ?

EnigMat – un jeu d’échecs où on ne joue pas aux échecs !

Le jeu se compose de 24 échiquiers partagés en 4. Il est destiné à des joueurs de tous niveaux qui veulent exercer leurs talents d’observation et de rapidité liés à des situations d’échec et mat sur un petit échiquier de 64 cases.

Il s’agit simplement d’assembler les 4 morceaux de l’échiquier (4 tuiles, allant à chaque fois par 4) – en temps limité, ou pas en fonction du mode de jeu – de façon à reconstituer une position de mat (celle où le roi aura beau tenté de s’échapper … sans solution). Et il n’y a qu’une solution !

EnigMat : un jeu pour s’entraîner, un jeu pour prolonger l’expérience de jeu des échecs, un jeu pour s’initier autrement aux échecs.

Alors, saurez-vous trouver la solution du Mat unique ?

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 96 tuiles qui vont 4 par 4
  • 1 petite règle de jeu
EnigMat

Comment on joue à EnigMat ?

En partant des 4 quarts d’échiquier issus d’un même lot (même couleur, même symbole sur le côté supérieur droit), il faut retrouver, parmi les 24 positionnements possibles, le seul qui permet un échec et mat. C’est simple et c’est tout !

EnigMat

Et il y a 3 modes de jeu :

  • Mode solo

Le jeu a été créé pour se jouer seul afin de développer la vision de l’échiquier de façon ludique. Dans ce cas, on prend le temps qu’on veut et on s’auto vérifie ou on se fait contrôler par l’œil avisé d’un autre joueur d’échec.

  • Jeu en duel

Les 2 joueurs vont alterner le rôle de l’attaquant et du défenseur. Ces rôles sont tirés au sort pour commencer la partie.
L’attaquant prend un échiquier et dispose d’une minute au plus, pour tenter de construire un échec et mat. Pendant ce temps le défenseur observe et contrôle le temps.
Dès que l’attaquant propose une solution en disant « échec et mat », le défenseur dispose de 15 secondes pour la réfuter mais n’a le droit qu’à une seule proposition.
Si la proposition est valable, le défenseur marque un point et devient à son tour l’attaquant en prenant le même échiquier. Si la proposition n’est pas valable l’attaquant marque 3 points et on écarte l’échiquier de la partie.
On échange alors les rôles et le nouvel attaquant prend un nouvel échiquier pour continuer la partie.
Si à la fin de la minute l’attaquant n’a rien proposé, on inverse les rôles en gardant le même échiquier (personne ne marque de points).

On joue jusqu’à épuisement des 24 échiquiers. Celui qui a le plus de points l’emporte.

On peut jouer avec une variante qui existait dans la première version :
Le premier arrivé à 5 points pour une partie Blitz, à 15 points pour une partie longue. On peut aussi choisir de jouer en 7, 9, 11 points ou plus. En résultats impairs à chaque fois.

Ce système de jeu très dynamique peut facilement être mis en place pour un tournoi entre plusieurs joueurs à la façon d’un tournoi d’échecs.

  • Jeu à plusieurs

Placer 6 échiquiers par joueur au centre de la table (12 échiquiers pour une partie à 2, 18 pour une partie à 3…). Les échiquiers sont pris au hasard.
Tous les joueurs prennent un échiquier et essaient simultanément de retrouver la position de mat.
A tout moment, on peut reposer son échiquier au centre de la table afin d’en choisir un autre.
Dès qu’on pense avoir résolu son problème, on prévient les autres joueurs qui ont alors 10 secondes pour réfuter la solution.
Chaque adversaire n’a droit qu’à une seule proposition. Les propositions doivent être différentes les unes des autres. Toute proposition valable rapporte 1 point à son auteur. L’échiquier est alors définitivement écarté de la partie.
Si aucune réfutation n’est proposée ou si aucune n’est valable, la position est considérée comme un mat et rapporte 2 points à son auteur.
L’échiquier est écarté de la partie.
La partie se termine dès qu’un joueur ne peut pas prendre de nouvel échiquier.
Le joueur avec le plus de points est déclaré vainqueur.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • Malgré une règle très simple, il faut faire preuve d’une bonne organisation dans la recherche pour éviter de tester plusieurs fois la même situation et faire preuve d’une bonne observation de l’échiquier.
  • Faire des échecs d’une manière plus ludique.
  • C’est visuel et donc facile d’accès.
  • On peut y jouer comme on veut : en duel, à plusieurs, seul pour éviter la confrontation surtout entre joueurs de niveaux différents.
  • Un jeu idéal pour les animations d’échecs auprès des jeunes, dans les clubs ou les écoles.
  • Un jeu vraiment vivifiant pour les amateurs d’échecs.
  • Les différents modes de jeu : solo, duel, multijoueurs.
  • 24 arrangements possibles par lot de tuile pour une seule solution de mat.

Ce que j’ai 💔

  • Ce n’est pas à proprement parlé un jeu de société. C’est un jeu qui nous permettra de parfaire notre approche du jeu d’échec. Celui qui ne sait vraiment pas jouer aux échecs n’apprendra pas à y jouer avec EnigMat. Il ne donne pas les bases.
  • On a parfois du mal à repérer tout de suite le roi noir ; il peut un peu se confondre avec la reine. C’est mon avis. Il faudra quelques manches avant de ne plus du tout se tromper.
  • Celui qui ne sait pas jouer aux échecs ne peut pas y jouer ! Il faudra lui expliquer les bases. On ne peut pas y jouer seul si on ne sait pas se corriger car il n’y a pas les réponses aux situations.
EnigMat

Design

L’ensemble est visuellement simple et clair. Il y a peu d’éléments de jeu qui demandent un design et des illustrations très particulières. La manière de présenter les pièces d’échiquiers, le verso des tuiles n’est pas sophistiqué car ce n’est pas nécessaire.

On retrouve facilement les différents lots grâce à la couleur unique utilisée au dos mais aussi grâce au symbole présent en haut à droite de la tuile.

On hésite juste un peu au début pour reconnaître de suite où se trouve le roi par rapport à la reine (j’ai eu ce problème plusieurs fois, mais je ne dois pas être doué !).

EnigMat

Qualité du matériel

Le matériel est basique au sens où il n’est pas varié puisqu’EnigMAT est composé de 96 tuiles cartonnées épaisses ni trop grosses, ni trop petites. Bien calibré en somme. Une belle petite boîte de jeu bien remplie et un feuillet de règle. On n’a pas besoin de plus.

EnigMat

Thème

EnigMat est né en 1995 lorsque que Serge Bouillot a passé son diplôme d’animateur d’échecs (le DAFFE). Un de ses amis, voyant ce qu’il avait créé à cette occasion, lui propose d’éditer ce qui deviendra quelques années plus tard EnigMAT. Une première version un peu basique d’abord d’un jeu qui se joue au départ uniquement seul.

Or les échecs, ça se joue à deux non ? Eh bien EnigMAT se joue à 1 joueur à la base mais surtout à 2 joueurs et plus ! On retrouve ici ce qui fait le cœur des échecs.

On ne peut pas dire qu’EnigMAT reprend bien le thème des échecs puisque EnigMAT, c’est les échecs ! Ce n’est pas une revisite du jeu, mais une utilisation des échecs pour en faire un jeu complémentaire.

Serge Bouillot, en tant que passionné et professionnel des échecs, n’a de cesse de mettre en avant, de faire pratiquer les échecs, toujours et encore.

Il présentait en 2019 sa relation aux échecs et à son club d’échec de cette manière :

(…) Je suis né 3 jours avant Garry Kasparov (NDLR : un des plus grands joueurs d’échecs de l’histoire).

Je ne me souviens pas où et quand j’ai appris à jouer aux échecs, sans doute à la maison,  je devais avoir entre 7 et 9 ans. Je me rappelle par contre fort bien de mon premier livre d’échecs, enfin ce n’était pas mon livre, mais celui de mon frère aîné qui l’avait délaissé et qui devait traîner dans sa chambre. J’ai dévoré ce livre : Le Guide Marabout des Echecs. Ce jeu me plaisait et il m’a accompagné toute mon enfance et mon adolescence et même si parfois je m’en éloignais durant certaines périodes, je finissais toujours par y revenir .

Ce n’est qu’à 18 ans que je franchis les portes d’un club après avoir appris fortuitement qu’il y avait ce genre d’endroit dans ma ville. Je fus accueilli par Maud Désandré la fondatrice et présidente du club de Créteil.

Au printemps 1993, après avoir démissionné de mon emploi, je rendis visite à une école de la ville où Maud Désandré intervenait pour initier les enfants au jeu d’échecs. J’ai regardé… j’ai écouté… des jours… des semaines… jusqu’au moment ou ce fût mon jour. J’étais devenu intervenant scolaire.

En parallèle je devenais accompagnateur, animateur et entraîneur au sein du club de Créteil.

Serge Bouillot

Précisions diverses, généralités sur les échecs :

Le jeu a été introduit dans le Sud de l’Europe à partir du Xe siècle par les Arabes. Il dérive du shatranj ou chatrang qui lui-même est la version perse du chaturanga de l’Inde classique. Les règles actuelles se fixent à partir de la fin du XVe siècle.

La compétition aux échecs existe depuis les origines. On en trouve trace à la cour d’Hâroun ar-Rachîd au VIIIème siècle. Le premier tournoi de l’ère moderne a lieu à Londres en marge de l’Exposition universelle de 1851.

La compétition est régie par la Fédération internationale des échecs (FIDE). Parallèlement, l’Association of Chess Professionals défend les intérêts des joueurs professionnels.

Le premier champion du monde d’échecs est Wilhelm Steinitz en 1886 ; le champion en titre est le Norvégien Magnus Carlsen depuis 2013.

Un des objectifs des premiers informaticiens a été de mettre au point des machines capables de jouer aux échecs. De nos jours, le jeu est profondément influencé par les capacités des programmes joueurs d’échecs, ainsi que par la possibilité de jouer sur Internet. En 1997, Deep Blue devient le premier ordinateur à battre un champion du monde en titre dans un match qui l’oppose à Garry Kasparov. Les programmes actuels ont un niveau largement supérieur à celui des meilleurs humains (le classement Elo du champion du monde est aux alentours de 2 850, celui des meilleurs programmes aux alentours de 3 500), et ils ont énormément influencé le jeu d’échecs, avec un développement encyclopédique des ouvertures. De quoi promettre encore des temps de jeux futurs énormes pour les passionnés !

source : Wikipedia.fr

meeple vert

Mécanique

Le principe de jeu est simplissime mais pas simpliste loin de là !

En partant de quatre tuiles d’un échiquier issues d’un même lot, il nous faut retrouver, parmi les 24 positionnements possibles, le seul qui permet un échec et mat. On n’a pas le droit de positionner les tuiles à l’envers. Les pièces doivent toutes être la « tête en haut ».

Et ce n’est pas « trop facile », si facile, car l’auteur a conçu ses différents niveaux pour que le roi noir soit en position d’échec dans la plupart des positionnements. Il fallait y penser !

Il faut faire un travail de vérification pour qu’il n’y ai pas d’échappatoire et qu’aucune pièce ne puisse venir à son secours. On tombe vite dans le panneau donc le mot d’ordre c’est pas de précipitation, et observation !

Il faut savoir que le jeu a été créé pour se jouer seul afin de développer la vision de l’échiquier de façon ludique. La pratique montre que le « chercheur » cesse rapidement d’envisager des défenses, persuadé trop vite d’avoir trouvé le mat. pour une meilleure efficacité, un « regard extérieur », pour pousser le chercheur à voir ce qu’il n’a pas vu, est donc idéal.

Un parent, ou un ami connaissant les règles, peut très bien faire l’affaire.

On se posera des questions simples mais essentielles :

  • Le Roi est-il en échec ?
  • La pièce mettant le Roi en échec peut-elle être prise ?
  • Le Roi a-t-il la possibilité de fuir ?
  • Une autre pièce peut-elle venir cacher le Roi ?
  • La situation est-elle valide ou non ? Avec par exemple le cas du roi noir échec et mat mais avec le roi blanc en échec également.

Il s’agit donc simplement de reconstituer le diagramme en trouvant, parmi les 24 arrangements possibles, le seul qui représente une situation de mat. La pièce faisant échec ne doit pas pouvoir être prise, une pièce noire ne doit pas pouvoir s’interposer et le Roi blanc ne doit pas être lui-même en échec. Ce qui semble assez simple ne l’est donc pas tant que ça.

Quand on joue à plusieurs, chacun reçoit un ensemble de quatre pièces et il faut être le premier à reconstituer son puzzle.

Pour reprendre la proposition de Serge Bouillot, pour supprimer tout hasard on pourrait jouer à deux équipes de deux sur deux tables. On donne un puzzle à deux joueurs opposés. Le premier qui reconstitue son puzzle marque un point pour son équipe. Puis les pièces sont données aux deux autres joueurs, chacun transmettant son puzzle au joueur de l’équipe adverse. De la même façon, la joueuse qui reconstitue le plus vite son diagramme donne un point à son équipe.

Pour vous entrainer c’est pas ici !

https://www.desmaths.fr/jeux/enigmat/

EnigMat

Simplicité des règles

Les règles sont simplissimes et le livret est forcément succinct. Il suffit d’assembler 4 tuiles et trouver la seule situation de mat. On regrette juste qu’il n’y ait pas en plus des conseils de jeu listés ; un petit rappel pour les novices du jeu d’échecs avec des règles de base aurait été opportun. On reste sur notre fin à ce sujet. Et il n’y a pas les solutions (mais ce n’est pas plus mal).

EnigMat

Mise en place / Rangement

Mise en place et rangement en deux temps trois mouvements. Rapide et simple. Parfait. On veillera à bien regrouper les tuiles par lots pour faciliter l’installation.

Conclusion

EnigMAT, le jeu pour les passionnés des jeux d’échecs ? Pas uniquement. Vous avez aimé Le Jeu de la Dame, vous vous êtes mis aux échecs, vous voulez vous entraîner ou faire découvrir la vision du mat à tout un chacun. EnigMat est fait pour vous !

Ce jeu est particulièrement bien adapté au joueur plutôt débutant (pour celui qui connait bien sûr les règles associées) car il est dépourvu de tout calcul mais aussi à n’importe quel initié du jeu d’échecs puisqu’il permettra aux joueurs plus experts de parfaire leur visualisation rapide des situations de mat.

C’est donc un jeu qui permettra de se familiariser avec les horizontales, verticales et autres diagonales qui jalonnent l’échiquier et ses 64 cases avec simplement 4 tuiles à assembler pour reconstituer la seule situation permettant de mettre échec et mat le roi noir. Il permettra de faire découvrir les subtilités des situations de mat, de parfaire sa rapidité, sa capacité de réaction dans le mode multijoueur et d’observation.

Et pour reprendre le sous-titre présent sur la boîte d’EnigMat : c’est un jeu pour apprendre à voir aux échecs.

Un jeu qui ne paie pas de mine, avec un matériel simple et de multiples combinaisons et qui est idéal pour faire découvrir et donner de l’appétence au jeu d’échecs. C’est visuel, pédagogique, simple pour qui a quelques bases et les modes de jeux du solo au multijoueurs font d’EnigMat un jeu qui complétera aisément le jeu d’échecs et permettra à ce classique de retrouver un public de plus en plus jeune.

A quand la suite ?

Une initiation ludique aux principes du mat, accessible avec plaisir à tous les niveaux de jeux

Maxime Vachier-Lagrave joueur d’échec n°5 mondial
EnigMat

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Chaque mois, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Pour le mois d’avril, nous offrons deux lots :

Lot 1 : M.A.R.I. et l’usine fourdoyée (Lifestyle)

Lot 2 : Drawbot (Jyde)

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Laurent

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 6 mars 2022

    […] Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2022/03/02/test-enigmat/ […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :