[Test] Awimbawe, le lion est mort ce soir

Awimbawe2 joueursAwimbaweMathieu Roussel
Awimbawe8 ansAwimbaweAubane Rittano
Awimbawe20 minutesAwimbaweExplor8
AwimbaweplisAwimbaweNovalis
Awimbawe14/01/22Awimbawe Animaux, savane
Awimbawe11€95 chez Awimbawe et dans Awimbawe
Awimbawe

Des jeux de plis à deux joueurs, c’est pas si commun, et quand il a une mécanique vraiment simple, c’est d’autant plus cool !

Awimbawe est le deuxième jeu à deux dans le catalogue d’Explore8 après Pirates Under Fire sorti en 2020. Ce dernier était déjà plutôt bon, j’avais donc hâte de jouer à celui-ci.

Je l’ai vu pour la première fois à Vichy, et je dois dire que la direction artistique m’a tout de suite parlé. Il sort donc aujourd’hui et nous avons pu le tester pour vous proposer cet article.

Dans Awimbawe, le lion est mort (ce soir). Le tigre et la panthère vont se disputer le trône laissé vacant. Il feront appel aux animaux de la savane pour les soutenir, y compris les viles hyènes qui apportent beaucoup de soutien, mais qui peuvent vous corrompre et vous empêcher de monter sur le trône.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

awimbawe
  • 24 cartes animaux terrestres
  • 4 cartes aigle
  • 2 cartes héritier
  • 2 aides de jeu

Comment on joue à Awimbawe ?

Awimbawe est un jeu de pli à deux joueurs avec des cartes cachées de l’adversaire et d’autres visibles.

La mise en place

On commence par se répartir les deux cartes héritier qu’on place devant soi sur la face argentée.

On mélange toutes les autres cartes et on en place 4 en ligne devant chaque joueur face cachée. On répète cette opération une deuxième fois en mettant plaçant les cartes face visible.

On distribue le reste des cartes à chaque joueurs qu’ils prendront en main de manière à ce que l’adversaire ne les voit pas.

Awimbawe
Le tour de jeu

A son tour, en commençant par le premier, chaque joueur doit jouer une carte de sa main ou révélée devant lui et en applique éventuellement le pouvoir. L’autre joueur doit répondre avec une carte présentant le même terrain (il peut également appliquer le pouvoir de la carte). S’il joue une carte révélée, il retourne la carte en dessous.

S’il ne peut pas, il doit jouer un aigle. S’il n’en a pas non plus, il peut jouer n’importe quelle autre carte.

C’est le jouer qui a mis la carte la plus forte qui remporte le pli. L’aigle est un atout et et remporte toujours les plis (le numéro ne sert qu’à départager les joueurs si deux aigles sont joués). « Pisser » (jouer une carte d’une couleur non demandée) signifie toujours la perte du pli.

A tout moment, si un joueur se retrouve avec les 4 Hyènes dans ses plis gagnés, il perd la manche.

A la fin de la manche, si aucun joueur n’a 4 hyènes, on compte le nombre de couronnes présentes sur les cartes (ne prendre en compte qu’un côté de la carte). Celui qui en a le plus gagne la manche. Notez que les aigles retirent des couronnes au lieu d’en rajouter.

Awimbawe
Cette carte a 3 couronnes

Le vainqueur de la manche retourne sa carte héritier sur sa face dorée.

La fin de partie

Le premier joueur qui remporte 2 manches gagne la partie.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • Des règles hyper simples
  • Des parties rapides qui appellent une revanche.
  • La direction artistique très sympa
  • Une boite toute petite qui s’emmène partout
  • La mécanique des pouvoirs, des aigles puissants mais qui enlèvent des couronnes et des hyènes.

Ce que j’ai 💔

  • Awimbawe est un peu trop léger pour les experts des jeux de plis
Awimbawe

Design

J’aime beaucoup de design d’Awimbawe. Les animaux sont bien réalisés avec des formes géométriques, on les reconnaît bien.

L’iconographie est claire et explicite. Le fond des cartes sont bien colorées et, elle peuvent être daltonien friendly puisqu’ils représentent des biomes dont les motifs changent.

Awimbawe

Les couleurs sont bien tranchées et on les distinguent bien.

Seul le cartouche contenant le pouvoir des animaux fait un peu bizarre, j’aurais utilisé autre chose.

Dans l’ensemble, Awimbawe est plutôt agréable à regarder, c’est plaisant.

Awimbawe

Qualité du matériel

Awimbawe n’est composé que de quelques cartes toilées et de la bonne épaisseur. Le jeu n’est pas cher, il n’y a que 32 cartes dedans.

Rien de choquant dans la qualité du matériel d’Awimbawe, il est bien placé dans sa gamme de prix.

Awimbawe

Thème

Le thème d’Awimbawe est une couche très fine sur la mécanique.

Quelques clins d’œils sont malgré tout sympatriques et bien intégrés dans la mécanique comme la souris qui fait peur à l’éléphant ou les hyènes qui peuvent faire perdre la partie.

Les pouvoir des animaux sont logiques par rapport à son espèce : le serpent hypnotise, le rhinocéros fonce dans le tas, la souris très faible mais avec beaucoup de couronnes, le guépard rapide.

Cela aide à retenir les mécaniques différentes des animaux, c’est plutôt bien vu.

Le titre du jeu fait inévitablement penser à la chanson.

The Lion Sleeps Tonight (en français : « Le lion dort ce soir ») est une chanson populaire sud-africaine, composée par Solomon Linda en 1939 sous le titre Mbube. Reprise de nombreuses fois, elle est devenue un succès mondial. Dans le film Mia et le lion blanc, Daniah de Villers chante une fois avec les Kids United une reprise de ladite musique.Sa version française, connue sous le titre Le lion est mort ce soir, a été popularisée une première fois en 1961 par Gloria Lasso (Réveille-toi) puis en 1962 par Henri Salvador, puis par le groupe Pow Wow en 1992, par les 4 Chantastiques (groupe Réunionnais) en 2021.

La chanson fut d’abord enregistrée, contre 10 shillings (moins de 2 dollars), au studio de la Gallo Record Company de Johannesbourg par son auteur Solomon Linda et son groupe The Evening Birds, en 1939, sous le titre Mbube (« lion » en zoulou), pour le producteur Eric Gallo. Les Studios Gallo ne lui versèrent pas de redevances, alors que la loi britannique alors en vigueur prévoyait de reverser les droits à son auteur, jusque 25 ans après sa mort. Mbube devint un succès au travers de l’Afrique du Sud et se vendit à environ cent mille exemplaires pendant les années 1940. La chanson devint tellement populaire qu’elle prêta son nom à un style de musique a cappella africaine. Solomon Linda est plus tard mort dans la pauvreté.

La chanson fut découverte aux États-Unis au début des années 1950 par l’ethnomusicologue Alan Lomax, qui transmit un enregistrement à Pete Seeger, qui en fit une première adaptation sous le nom Wimoweh.

En 1952, le groupe de folk américain The Weavers sortit la chanson en instrumental sous le titre Wimoweh, une déformation du refrain de la chanson originale uyimbube (signifiant tu es un lion), et à nouveau en 1959 par The Kingston Trio1. Le groupe The Tokens, en 1961, sortit sa version avec de nouvelles paroles sous le titre The Lion Sleeps Tonight. Les paroles furent écrites par le parolier américain George Weiss, basées de manière plus ou moins éloignée sur la signification de la chanson initiale. La version de The Tokens fut première au hit parade et est toujours passée fréquemment sur les radios américaines spécialisées dans les vieux titres. Depuis, Wimoweh/The Lion Sleeps Tonight est restée populaire et est souvent ressortie aux États-Unis.

D’autres versions de la chanson comprennent celles de Henri Salvador (1962), Jimmy Cliff, Brian Eno, R.E.M. (« The Sidewinder Sleeps Tonite »), Nanci Griffith, Miriam Makeba, Yma Sumac, Ras Michael & The Sons of Negus, The Nylons, NSYNC, Sandra Bernhard, Dave Newman, Tight Fit, Olomana, les Pow Wow et Kids United (France), Daniel Küblböck (Allemagne) ou encore Eek-A-Mouse (Jamaïque) et sa « bidibong version » . Celles entendues dans le film et la pièce de théâtre de Broadway Le Roi lion, et — avec quelques altérations typiquement étranges They Might Be Giants « The Guitar (The Lion Sleeps Tonight) ». Au total, on dénombre près de 160 interprétations différentes de ce succès mondial.

Awimbawe

Mécanique

La mécanique d’Awimbawe est vraiment très simple, peut-être un peu trop pour les experts des jeux de plis. Mais elle n’est pas simpliste.

Il y a quelques éléments qui seront familiers aux joueurs de tarot : utiliser des atouts, protéger le petit (ici la souris) qui peut rapporter beaucoup de points si conservé.

Ce qui est bien vu c’est la présence des aigles qui permettent de gagner un pli mais qui rapportent des couronnes négatives.

Les pouvoirs des animaux ajoutent une couche assez stratégique au jeu finalement. L’éléphant est très fort (c’est la carte la plus forte) mais il est toujours battu par la souris qui est la carte la plus faible.

Alors par contre, si vous vous retrouvez avec l’éléphant et la souris de la même couleur en main, pas de bol, vous allez galérer pour garder votre souris (à moins de faire pisser votre adversaire)

Une partie des cartes sont visibles, vous aller donc pouvoir manipuler votre stratégie. Les rhinocéros, qui dégagent une carte en dessous d’un paquet se révèlera très utile pour vider une couleur des cartes de l’adversaire ou enlever un aigle qui pourrait se saisir de votre précieuse souris.

Jouer avec les hyènes se révèlera aussi risqué que jouissif. Si elles rapportent beaucoup de points (3 couronnes), si vous avez les quatre, vous perdez. Du coup, vous aurez envie d’en avoir trois, mais il faudra bien manœuvrer pour ne pas récupérer la 4ième. Si on est obligé de couper une hyène avec un aigle, on peut fuir (récupérer l’aigle mais laisser la hyène a son adversaire).

Malgré l’apparente simplicité d’Awimbawe, on s’aperçoit qu’il est plus stratégique qu’il n’y paraît et il faudra bien faire attention aux cartes qui sont déjà passées (vous ne pouvez consulter que votre dernier pli).

Dans l’ensemble, on s’amuse bien en jouant à Awimbawe, les manches et les parties s’enchaînent vite et on en fait la revanche et la belle tout de suite après !

ze meeple

Simplicité des règles

Les règles d’Awimbawe sont vraiment très simples ! Elles s’expliquent en quelques minutes, et s’adresse à tous les publics. C’est idéal pour initié quelqu’un aux jeux de plis et on peut même y jouer avec des enfants.

Le livret est très bien fait, avec des exemples et des illustration présentées à propos.

ze meeple

Mise en place / Rangement

Awimbawe se met en place en quelques secondes, on mélange les cartes, on les distribue et hop ! Il ne prend pas beaucoup de place et la boite est toute petite ce qui en fait un jeu très nomade qu’on peut emmener partout.

Conclusion

Awimbawe est un chouette petit jeu de plis avec un thème et une direction artistique fort agréable. Transportable et jouable partout, la simplicité de ses règles et de sa mécanique lui permettront de le proposer à tout le monde, même aux allergiques des jeux de plis. Les plus aguerris retrouveront une logique familière. Ne vous fiez pas à l’apparente simplicité du titre, il est bien plus stratégique qu’il n’y paraît. Les manches et parties courtes vous inciteront à en faire plusieurs d’affilée. Un bon choix pour qui cherche un petit jeu de plis simple et nerveux.

Awimbawe

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Régulièrement, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Arnaud

D’autres avis sur Awimbawe :

Source : Wikipédia

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :