[Test] Oltrée, merci Antoine, John et Vincent !

Oltrée2-4 joueursOltréeAntoine Bauza, John Grümph
Oltrée10 ansOltréeVincent Dutrait
Oltrée1 à 2 heuresOltréeStudio H
OltréeAventure, coopératif, narrationOltréeGigamic
Oltrée26/11/2021Oltrée Médiéval Fantastique
Oltrée59€90 chez Oltrée et dans Oltrée
Oltrée

La première fois que j’ai vu Oltrée, c’était il y a bien longtemps (plus de deux ans), alors que je fréquentais encore mon club de jeux et qu’Antoine Bauza était venu présenter quelques protos. Il n’avait pas d’illustrations et le jeu ne m’avait pas franchement attiré à l’époque.

Puis, il y a eu l’annonce de Studio H avec les illustrations du génial Vincent Dutrait et le pitch, et là je me suis dit que j’avais fait une énorme erreur. Enfin, j’ai pu le tester à Vichy, et là se fut la claque ! Je me suis alors dit que j’avais été vraiment con de pas avoir essayé le proto au club !

Alors j’ai tanné Studio H pour qu’ils m’envoient une boite et j’ai enfin réussi a en avoir une ! 6 parties en 2 semaines plus tard, je peux enfin livrer mon avis éclairé que voici.

Oltrée est basé sur le jeu de rôle éponyme de John Grümph publié en 2013 par l’éditeur John Doe, mais rassurez vous, on ne fait pas du jeu de rôle Oltrée , même s’il y a beaucoup de narration.

Dans Oltrée, les joueurs incarnent des patrouilleurs qui arrivent dans une province (satrapie) et qui doivent reconstruire un fortin laissé à l’abandon. Ils auront une mission donnée par leur hiérarchie, et il vivront une aventure (chronique) qu’il faudra réussir pour gagner la partie.

En collaboration, les joueurs vont collecter des ressources, construire des bâtiments dans le fortin, vivre des péripéties, résoudre des problèmes et bien d’autre choses.

Etes vous prêts à mettre vos compétences au service de la population des villages environnants et à la reconstruction du fortin pour sécuriser la Satrapie ? Suivez le patrouilleur !

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 2 plateaux
  • 6 tuiles Bâtiments
  • 210 cartes
  • 9 fiches Ordre de mission
  • 8 fiches Patrouilleur
  • 77 jetons en bois
  • 8 figurines Patrouilleur
  • 7 dés
  • 1 règle du jeu

Comment on joue à Oltrée ?

La mise en place

On commence par installer les deux plateaux au centre de la table. On dispose toutes les ressources sur le plateau principal dans les coins.

On dispose tous les autres marqueurs à proximité du plateau avec les bâtiments sur leur face Chantier.

Chaque joueur choisit un personnage et prend la fiche patrouilleur correspondante, un jeton Cœur (qu’il place tout en haut de la jauge de vitalité de sa fiche patrouilleur), la figurine patrouilleur correspondante et un jeton Pain.

Ensemble, les joueurs choisissent une carte Mission qu’ils place sur le plateau annexe et prennent les cartes Péripéties dont le dos correspond aux symboles présents sur la carte mission. On mélange les cartes péripéties et on en dispose 3 face cachée sur chacune des communautés du plateau principal. Le reste et placé en pioche sur le plateau annexe.

Les joueurs choisissent une chronique et prennent toutes les cartes correspondante qu’on place face caché sur le plateau annexe.

On mélange les cartes problème et événements qu’on dispose en pioche sur le plateau annexe.

A moins de 4 joueurs, on place gratuite un ou deux bâtiments dans le fortin sur leur face construite.

On dispose les marqueurs fortification et prestige sur leur emplacement de départ du plateau principal. On place le pion Adversité sur l’emplacement de départ de la piste adversité du plateau annexe.

Enfin, on met à disposition de tous les dés, on place les figurines des joueurs dans le fortin et on détermine le premier joueur.

Le tour de jeu

A son tour, en commençant par le premier, chaque joueur lance le dé adversité et le dé localisation. Le premier indique l nombre de cases que va parcourir le marqueur adversité (de 0 à 2). Puis on résout l’effet de la case d’arrivée :

  • Chronique : On tourne une page (carte) de la chronique, on la lit et on suit les instructions inscrites. On pose la carte à vue de tous dans son emplacement.
  • Péripétie : On commence par perdre un point de prestige par communauté en péril. On place ensuite une carte péripétie dans une communauté indiquée par le dé localisation (sauf si la communauté est en péril ou sécurisée). Si on ajoute une quatrième carte à une communauté, elle devient en péril.
  • Problème : On place une carte problème face visible dans l’emplacement indiqué par le dé de localisation. On ne pourra plus solliciter l’aide le la communauté tant que le problème demeure. Ils nécessitent des jets de compétences et la dépense de ressources pour êtres résolus.
  • Evènement : on pioche un évènement et on suit les instructions.

Le joueur doit effectuer deux actions différentes :

  • Se déplacer : Dans une zone adjacente (le fortin est adjacent à toutes les zones.
  • Construire un bâtiment : Au fortin, il peut construire un bâtiment en dépensant les ressources nécessaires. Tout le groupe gagne alors immédiatement les bonus associés.
  • Réparer un bâtiment : Au prix d’un test de compétence bâtisseur réussi, le joueur répare un bâtiment.
  • Solliciter l’aide d’une communauté : S’il n’y a pas de problème dans la communauté, le joueur gagne le bénéfice de celle-ci (des ressources, plus de prestige, plus de fortification, des soins, des échanges de ressources)
  • Résoudre un problème : le joueur suit les instruction de la carte. En cas de réussite, il retire le problème
  • Vivre une péripétie : Le joueur à sa gauche lit la première carte péripétie et éventuellement soumet un choix au joueur actif. Souvent, un jet de compétence est nécessaire pour réussir la péripétie. Dans tous les cas, la carte est défaussée ensuite.
  • Se reposer : le joueur regagne un point de Vitalité et un jeton pain

Les jetons pain servent à relancer un ou plusieurs dés lors d’un test de compétence au prix d’un jeton pain, ou de gagner une action supplémentaire au prix de deux jetons pains.

Régulièrement, le jeu invite un joueur à faire un test de compétence. Il gagne 1 dé par symbole présent dans le fortin et sur sa fiche de personnage. Les dés comportent des symboles réussite, des symboles réussite au prix d’un point de Vitalité, et des faces vierges (échecs). Souvent, les tests ne requiert qu’une réussite, mais parfois, il en faut 2 ou 3 en un ou plusieurs lancers.

Chaque personnage a un pouvoir qu’il peut utiliser s’il n’est pas trop fatigué.

A tout moment, si une région n’a plus de cartes Péripétie et qu’une tour est construite, elle devient sécurisée pour le reste de la partie et ne recevra plus de péripétie.

Les joueurs jouent ainsi à tour de rôle jusqu’à la fin de la partie.

La fin de partie

Une partie d’Oltrée se termine par la réussite des joueurs s’il arrivent à battre l’épreuve finale de la chronique. Pour les chroniques longues, il y a toujours une victoire mineure et une victoire majeure.

La défaite survient :

  • Si les joueurs échouent l’épreuve finale de la chronique
  • Si le prestige tombe à 0
  • Si les fortification tombent à 0

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • Les illustrations de Vincent Dutrait !!!!
  • La mécanique assez simple
  • Les histoires vraiment intéressantes
  • Le matériel de fou !
  • On n’a pas trop l’impression que le jeu s’acharne sur les joueurs
  • Il y a tellement de choses à faire en même temps, et si peu de temps
  • Les différentes longueurs des chroniques
  • Les différentes difficultés des missions (faciles, moyennes, difficiles)
  • Les indices sur le dos des cartes péripéties sur leur contenu
  • Il y a déjà beaucoup de contenu…

Ce que j’ai 💔

  • … Quand on joue beaucoup et souvent, on a tendance à retomber sur le mêmes péripéties et on s’en souvient
  • J’aurais aimé un peu plus de missions
  • J’aurais aimé que toutes les couleurs de péripéties soient présentes dans toutes les difficultés (les mystères absents des missions difficiles)
  • J’aurais aimé que toutes les combinaisons de catégories de péripéties soient représentées (Vie Rurale et Créatures ne sont jamais associés par exemple)
  • On en veut plus !!!!!
ze meeple

Design

Que le jeu est beau ! Que Vincent Dutrait est doué ! Je sais je le dis à chaque jeu de M. Durait, mais j’adore son travail !

Les illustrations sont de véritables œuvres d’art ! Les fiches de personnages qui ressemblent à des vitraux avec un effet de débordement du personnage en dehors du cadre (qui cache sa couleur pour Lars, oups !), ces fiches sont bien faites et présentent tout ce qu’il faut savoir sur son personnage de manière claire. La jauge de vitalité est creusée dans la tuile pour un superbe effet !

Le plateau est un des plus beaux plateaux que j’ai vu ! Il représente magnifiquement la satrapie avec ce gros fortin en ruine au milieu. Les tuiles bâtiments construits s’insèrent bien dans le décor et ne jurent pas une fois posées.

Les jetons ressources sont vraiment magnifiques également, avec cette impression légèrement brillante dessus, c’est hyper agréable.

Les cartes chroniques sont également très jolies avec de belles illustrations qui correspondent bien avec le texte proposé.

Le reste des cartes est bien fait, l’iconographie est claire et explicite, c’est vraiment top !

Dans l’ensemble, Oltrée est un des plus beaux jeux de ma ludothèque, il provoque un effet waouh immédiat, dès l’ouverture de la boite dont l’intérieur est également décoré ! C’est parfait, messieurs chapeau !

Avis rapide des testeurs :

Rémi : Le dessins des cartes et les icones sont jolis et travaillés.

Romain : L’une des grandes forces de ce jeu, une édition sublime qui nous transporte un peu plus dans les aventures de nos personnages.

ze meeple

Qualité du matériel

La qualité du matériel d’Oltrée est dingue, même pour un jeu à ce prix!

Les pions ressource sont d’excellente qualité avec une impression qui semble résistante. Les figurines patrouilleurs sont également d’excellente qualité et sont assez gros ave une belle impression, ce qui les rend agréables à manipuler.

Toutes les cartes sont toilées et sont rigides grâce à une épaisseur convenable. Les plateaux sont bien épais et semblent résistants, ils sont également toilés.

Les pions en carton et la figurine dragon sont assez épais et son aussi toilés.

Dommage que les jetons pain ne soient que de bêtes jetons en carton, cela détonne un peu avec le reste du matériel, j’aurais aimé des pions en bois pour eux aussi.

Les dés sont en bois, sauf le dé à 8 faces (dommage, c’est le seul élément en plastique dans la boite si on exclue les sachets), ils sont gros et agréables à manipuler.

Globalement, on en a pour notre argent, et même pour ce prix, la qualité du matériel est bien au dessus de la norme, c’est excellent !

Avis rapide des testeurs :

Rémi : Les jetons en bois sont top top top! Les fiches de persos sont très sympathiques (insert pour la vie ++)

Romain : Une fois le jeu en place on ne peut être que conquis par la beauté du matériel !! Je suis très impressionné par la qualité du jeu, les meeples et ressources sont extra, le plateau très beau, les cartes assez épaisses et la boite contient un système de rangement assez original fait de compartiments fermable pour chaque types de materiel. Que demander de plus ??

ze meeple

Thème

Oltrée nous emmène dans un monde médiéval fantastique qu’on pourrait qualifier de low-fantasy (peu de race non-humaine, peu de magie). On est tout de suite plongé dans le thème et l’histoire qui sont indissociable de la mécanique.

Il y a un peu de violence dans Oltrée et son univers est un peu plus sombre qu’il n’y paraît de prime abord et les choix sont rarement manichéens de sorte qu’on est parfois surpris par l’issue d’une quête ou d’une péripétie. Nous ne somme clairement pas dans le monde des Bisounours et la partie médiévale dans son aspect peu reluisant est bien présente dans le jeu.

Mais nous ne sommes pas non plus dans de la dark fantasy comme dans Destinies où le monde est très noir, l’univers Oltrée est assez proche d’un médiéval réaliste avec l’ajout de quelques éléments fantastiques.

Alors bien sûr, quand un jeu est tir d’un jeu de rôle, il bénéficie de tout le background de ce dernier. On sent bien que l’univers décrit par Oltrée est riche, qu’il ne se limite pas aux histoires racontées et qu’il y en a encore pas mal sous la pédale.

Du coup on est immédiatement plongé dans ce monde, pris dans l’histoire qu’on a pas envie de lâcher. Un peu comme le héro de l’Histoire sans Fin, on veut y retourner sans cesse, alors sans cesse on y retourne, et on prend plaisir à découvrir toujours un peu plus l’univers riche mais dur d’Oltrée.

Avis rapide des testeurs :

Rémi : Tous est fait pour ne pas oublier notre rôle de patrouilleurs ! Le thème médiéval/ fantastique est bien présent tout au long de la partie et on a envie de découvrir la suite du scénario que l’on est en train de jouer.

Romain : Un thème médiéval-fantasy très présent tout le long de la partie, les illustrations font mouches à chaque page que l’ont tourne de l’histoire. Les péripéties ou évènements nous plongent à chaque tour un peu plus dans l’histoire au fil de la partie. Tout est pensé pour rester dans l’histoire, et je trouve cela vraiment immersif et prenant.

ze meeple

Mécanique

La mécanique d’Oltrée est vraiment très simple. Les joueurs effectuent deux actions différentes à leur tour et c’est tout. Du coup, les tours s’enchainent vite et même à 4 on ne passe pas 3 heures avant de rejouer, sur ce point c’est super !

Les actions disponibles ne sont pas très nombreuses et elles sont logiques, on ne passe pas non plus son temps à réfléchir à ce qu’on peut faire. Par contre, la communication entre les joueurs est essentielle car une bonne coordination est primordiale pour aire toutes les choses qu’on a besoin de faire, et elles sont nombreuses : reconstruire le fort, vider les tas de péripéties, résoudre les problèmes, en plus de collecter les ressources et de se préparer pour la chronique.

En plus, on ne sait pas de quoi on aura besoin pour la chronique alors on essaie de faire un peu de tout, et tous les bâtiments peuvent s’avérer utiles à un moment ou à un autre de la partie avec certains qui seront systématiquement prioritaires comme ceux qui apportent un dé de compétence et qui ne nécessitent qu’une ressource à construire et les tours.

Oltrée n’est pas d’une difficulté excessive, celle ci est plutôt bien dosée et si on ne fait pas n’importe quoi, on a de grandes chances de réussir. Par contre, le jeu est assez punitif en cas d’erreur et l’histoire peut déraper à vitesse grand V si on n’est pas prêt à affronter certaines épreuves quand elles surviennent.

C’est assez plaisant car on n’a pas l’impression que le jeu s’acharne sur les joueurs et on sait que si on perd, c’est qu’on a foiré quelque part. On ne se dit jamais qu’on arrivera pas au bout, on peut toujours voir un espoir, une échappatoire aux problèmes qui surviennent.

Car finalement c’est l’essence d’Oltrée : Résoudre des problèmes. Outre ceux qui seront régulièrement posés sur les communautés, les péripéties et les chroniques sont souvent rédigées sur ce format : voici un problème que vous rencontrez, comment choisissez vous de le régler.

Assez étonnamment, Oltrée semble équilibré quelque soit le nombre de joueurs impliqués. Je n’ai pas noté de difficulté supplémentaire à jouer à moins de 4 malgré le peu d’avantages supplémentaires pour compenser l’absence de personnages : seuls 1 ou deux bâtiments gratuits sont offerts.

Comme il faut être un peu partout à la fois pour gérer les problèmes qui surviennent aux quatre coins de la satrapie, j’avais peur qu’à 2 ou 3, il serait plus difficile de faire face, mais pour une raison qui m’est encore inconnue, cette difficulté n’apparaît pas et on n’a pas plus l’impression de galérer à 3 qu’à 4.

Oltrée est un jeu narratif, alors il y a de la lecture, mais c’est très bien dosé et on n’a pas l’impression non plus de jouer à un livre dont vous êtes le héro ou à un jeu de rôle. Les textes à lire ne dépassent jamais quelques lignes à chaque fois, et on est vite replongé dans l’action de la partie.

La durée de la partie est adaptée au cordeau et quand vous aurez l’impression que vous arrivez au bout de ce que avez à faire, que le jeu devient trop simple, paf c’est la fin de la chronique. On n’a donc pas le temps de s’ennuyer et le nombre de tours nécessaires pour accomplir l’histoire est parfaitement bien dosé.

Il y a beaucoup de contenu narratif dans Oltrée et même si vous retomberez fatalement sur des péripéties ou des problème que vous aurez rencontré dans une partie précédente, c’est pas si grave, car vous ne savez jamais quand la dite carte va apparaître et plusieurs histoires ont les mêmes dos, si bien que vous ne savez pas quelle histoire vous allez avoir.

Je trouve juste dommage que certaines combinaisons de péripéties n’existent pas, vous allez donc souvent jouer avec les mêmes comme les jaunes et les marrons qui se trouvent dans beaucoup de cartes missions.

Parlons en d’ailleurs, il y en a 1 de chaque difficulté pour l’unique chronique courte de la boite (il y en a une deuxième sous forme de goodie, à demander à votre crémier lors de l’achat du jeu), et quelques une pour les autres chroniques. La difficulté de chaque mission est bien évaluée, les faciles étant vraiment faciles, les moyennes intermédiaire, et les difficiles à réserver à des joueurs connaissant bien le jeu.

Alors vous pourrez rentrer dans le jeu en douceur avec la première chronique courte qui n’est pas si facile que cela, mais qui met bien en jambe.

Les chroniques ont des histoires bien différentes, certaines vous feront beaucoup combattre, vous placeront face à des envahisseurs, d’autres sont plus zen (mais pas plus faciles), d’autre encore face à des mystère qu’il faudra élucider.

Ces histoires sont intéressantes et prenantes, et on a envie d’en voir le dénouement. Certaines chroniques présentent deux embranchements ce qui rajoute de la re jouabilité à ces histoires.

Parlons de cette re jouabilité qui est toujours un problème épineux pour des jeux narratifs. Si elle est limitée par les cartes péripéties plus que par les chroniques, elle est franchement très bonne. Vous avez 6 scenarios dont 5 longs, donc au moins 6 parties à faire. Comptez 8 cartes missions pour les scenarios longs et 3 pour le scenario court. Compter une 7ième chronique (qui est courte, mais qui a deux embranchements) si vous réussissez à avoir le goodie (dont le doux titre est « Rats Rats Rats », tout un programme ! ). Le contenu est déjà conséquent juste avec cette première boite.

Notez qu’une extension avec des scenarios supplémentaires arrive bientôt et que d’autres vont sûrement arriver.

Alors ça fait beaucoup de parties en perspective d’un côté, mais comme le jeu est si bon et qu’on en veut toujours plus, on est un peu frustré quand on arrive au bout, un peu comme quand on regarde une excellent série et que la fin de la saison se termine par un cliffhanger, on a hâte que la suite arrive !

Alors messieurs Bauza et Grümph, mettez vous au boulot, on en veut plus !

Oltrée est un des meilleurs jeux de sa catégorie, si ce n’est le meilleur et je pèse mes mots ! c’est une drogue à laquelle on devient instantanément dépendant.

D’ailleurs, je vais de ce pas me refaire un shoot !

Avis rapide des testeurs :

Rémi : Le jeu est fluide, les tours s’enchaînent avec plaisir. La mécanique n’est pas trop compliquée.

Romain : Les tours et la communication se font très bien entre les joueurs. Au bout de 2 tours de table les mécaniques sont assimilés. J’ai trouvé mes parties très fluides et tout s’enchaine très bien. Attention tout de même a rester concentré car entre les lancé de dés, la lecture et la discussion, ou peut vite oublier une action.

ze meeple

Simplicité des règles

Les règles d’Oltrée sont très simples et accessibles, mais il faut avoir au moins un tout petit peu de bouteille, non pas pour les comprendre, mais pour prendre les bonnes décisions et arriver à battre le jeu. Pas besoin d’être un expert non plus, juste quelques expériences ludiques suffisent.

Le livret est plutôt bien fait, malgré quelques oublis comme la précision que les trésors ne sont pas une ressource joker et ce qu’il se passe quand le tas de cartes péripétie est vide.

Dans l’ensemble, le jeu est épuré de toute règle alambiquée et poussive pour se concentrer sur sa substantifique moelle : la narration et les actions des joueurs. Un sans faute encore !

Avis rapide des testeurs :

Rémi : Très peu de retour sur les règles. Je n’est pas lu le livret, mais l’explication a suffit pour jouer.

Romain : Livret de règles très bien fait avec pas mal d’exemples, pas eu besoin d’y retourner souvent. Oltrée est assez facile à aborder si vous êtes un peu joueur, ce qui donne une bonne dynamique à la partie.

ze meeple

Mise en place / Rangement

Vu la quantité de matériel à installer, le tout se fait rapidement et de manière fluide. Tous les éléments ont une place logique et tout le monde peut mettre la main à la patte. Compter 10 minutes d’installation une fois le jeu rôdé.

Le rangement se fait également très rapidement, prenez bien le temps pour trier les éléments et les placer dans les cases de la boite prévues à cet effet. Ce système de rangement est particulièrement bien pensé, sans plastique avec des cases à couvercle qu’on soulève, on prend plaisir à installer et ranger le matériel.

Avis rapide des testeurs :

Rémi : Le jeu prend un peu de place mais rien d’extraordinaire. Beaucoup de jetons qui trouve leur place naturellement , pas de plastique ! Que du carton ! Quatre compartiments dans la boîte .

Romain : J’ai adoré le rangement très original de la boite, avec des compartiment refermable dédiés aux différents matériels du jeu. Avec ça impossible de mélanger le matos, ceux qui donne une mise en place et un rangement assez rapide à effectuer. Et avec pas mal de matos a posé sur la table, cela fait parti des gros points forts de jeu.

Conclusion

coup de coeur

Oltrée est une véritable claque ludique ! C’est sans doute ma pépite de 2021 et s’il n’obtient pas de prix en 2022 j’y comprend plus rien !

Antoine Bauza et Vincent Dutrait c’est assurément un duo ultra gagnant : l’un des meilleurs auteurs de sa génération allié avec le meilleur illustrateur de tous les temps, cela donne une explosion sur la table ! On a tout le temps envie de jouer à Oltrée jusqu’à ce qu’il soit pressé comme un citron, et même là, on en veut encore ! Si vous aimez les jeux coopératifs et narratif, ne ratez pas ce chef d’œuvre ludique, vous le regretterez amèrement sinon (je parle d’expérience).

Avec une mécanique accessible des histoires palpitantes et bien écrites, un matos de dingo, et des illustrations à tomber par terre, Oltrée réalise un quasi sans faute sur tous les plans !

Jouez à Oltrée, je vous garantie quelques heures de dépaysement, d’aventure et de plaisir ludique !

Avis rapide des testeurs :

Rémi : Mon « crush » de l’année 2021! Un plaisir à jouer ! Et rejouer grâce aux divers scénarios ! Bravo et merci pour ce jeu ! J’espère que les extensions vont suivre !

Romain : Avec de telles qualités, Oltrée fait partie de mes jeux favoris de l’année. les illustrations et les scenarios nous plongent directement dans l’aventure, le matériel est de très grande qualité, les règles sont abordables et les mécanique facile à appréhender. Si vous aimez les jeux coopératifs et narratifs, n’hésitez pas une seule seconde ce jeu est fait pour vous.

Oltrée

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Régulièrement, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Arnaud

D’autres avis sur Oltrée :

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. vdutrait dit :

    Merci beaucoup ! Voilà qui fait grand plaisir !
    Et, héhé, la couleur de Lars apparaît bien sur sa fiche, mais en bas et non en haut 😉

  1. 28 octobre 2022

    […] Oltrée, c’est un de mes plus gros coups de cœur de 2021 ! J’ai adoré ce jeu !!! Alors quand Studio H à annoncé l’extension j’étais vraiment hypé ! […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :