[Test] Rest in Peace, la rivalité jusque dans l’au-delà

  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
  • Rest in Peace
Rest in Peace2 joueursRest in PeaceFabien Gridel
Rest in Peace8 ans et +Rest in PeaceAnne Heidsieck
Rest in Peace15 minutesRest in PeaceBlue Cocker
Rest in PeaceDuel, cartes, enchèresRest in PeaceFantômes, maison hantée
Rest in Peace13,90 € chez Rest in Peace, et dans Rest in Peace
Rest in Peace

R.I.P. ! Reposez en paix ! Mon œil ! La rivalité de deux familles, et jusque dans l’au-delà !

Rest in Peace est une histoire de fantômes qui se raconte à deux joueurs qui incarneront deux familles rivales qui n’ont eu de cesse de s’affronter de leur vivant et qui continuent à se tirer dans les pattes alors que le glas a sonné depuis longtemps. Pas besoin de sortir le ouija, de mettre en transe les éléments et de faire spiritiquement spirituellement bouger les tables.

Depuis plus d’un siècle, l’on raconte dans nos contrées l’histoire de deux familles qui portaient l’une pour l’autre une haine sans pareille. Cette inimitié était telle qu’elle perdura même après leur mort … Prêtes à tout pour s’approprier les plus belles demeures des environs pour le compte de leur propre lignée, ces deux familles de Fantômes n’ont depuis de cesse de hanter manoirs et châteaux pour en faire fuir les pauvres âmes qui osent s’y aventurer !

Rest in Peace est un excellent jeu d’enchères de cartes à valeur et certaines à pouvoirs, créé par Fabien Gridel (dont c’est le premier jeu édité en attendant les autres qui sont déjà signés), embelli d’une manière exquise par l’illustratrice attitrée de Blue Cocker (c’est par ici pour en savoir plus sur le chien bleu), depuis 2012 à savoir Anne Heidsieck (Welcome, Meeple War, Save The Meeple, … 7 jeux illustrés au total chez cet éditeur) – l’article sur Undécent c’est par là -. Un jeu dans lequel deux joueurs de huit ans hanteront la table de jeu dans des duels d’une quinzaine de minutes.

Cette demeure hantée ? J’en veux, j’en veux pas …

L’objectif est simple : C’est à qui hantera le premier quatre manoirs ou trois châteaux au bout de 10 manches maximum. Comment ? En faisant monter l’enchère au plus haut sur l’échelle de terreur… ou pas, car abandonner une enchère, et perdre – le plus souvent volontairement – une demeure ou un manoir, vous permettra de récupérer une carte médium au pouvoir délicieusement utilisable par la suite. Un dilemme donc : la demeure ou le pouvoir. Et le tout se jouera en général sur le fil de rasoir …

N’ayez pas peur, tirez le drap, éteignez la lumière et poussons ensemble les portes grinçantes de ce domaine hanté…. J’approche, je vais vous raconter cette délicieuse histoire de fantômes.

Rest in Peace

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 42 cartes Fantôme de valeurs 1 à 6. Taille 44 mm x 68 mm
  • 29 cartes Médium (9 de base, 20 cartes avancées). Taille 44 mm x 68 mm
  • 1 carte Médium spéciale 10ème manche. Taille 44 mm x 68 mm
  • 10 jetons Demeure (6 manoirs, 4 châteaux)
  • 2 aides de jeu
  • 2 mini livrets de règle (français et anglais)

Comment on joue à Rest in Peace ?

La mise en place

On dispose aléatoirement 9 cartes Médium face visible, en ligne, entre les deux joueurs. Pour une première partie on prend les 9 cartes médium de niveau 1, ensuite, libre à vous d’utiliser les autres cartes progressivement sachant qu’en tout il y en a 20 de niveau avancé. En dixième position, on place la carte Médium spéciale dixième manche.

On mélange ensuite les dix jetons Demeures (six jetons manoirs et quatre jetons châteaux) qu’on place aléatoirement sur chaque carte Médium placée au préalable. Chaque jeton Demeure représentera une manche à l’issue de laquelle un joueur remportera ce jeton Demeure.

Chaque joueur mélange la pile cartes Fantôme (des cartes numérotées de 1 à 6, plus le chiffre est élevé moins il y a de cartes) de sa famille (bleue ou verte) et en tire 5 cartes. La partie peut alors débuter.

Rest in Peace
Le tour de jeu

Le premier joueur pose autant de cartes face visible qu’il veut (même aucune !) et additionne les chiffres inscrits dessus. Le deuxième joueur peut soit contre-attaquer en dépassant la valeur totale des fantômes adversaires, soit abandonner le lieu (sans poser de carte supplémentaire) suivant sa stratégie. L’affrontement se poursuit donc jusqu’à l’abandon d’une famille. Attention à ne pas être trop ambitieux ! Les cartes jouées restent sur la table, on ne les récupère pas.

Le gagnant récupère le jeton Demeure. Le perdant n’est pas bredouille pour autant puisqu’il ajoute la carte Médium à sa main. Il pourra par la suite la jouer comme n’importe qu’elle carte Fantôme et en appliquer les effets. Ce qui est intéressant c’est qu’elles proposent des pouvoirs particuliers. Ce peut être par exemple :
– les chiffres impairs posés sont augmentés de 1
– Chercher une carte Fantôme dans sa pile et la jouer immédiatement
– révéler une carte de la main adverse

Une carte Médium que la famille pourra utiliser dès le tour suivant si elle le souhaite. À son tour, chaque famille peut donc jouer face visible autant de cartes qu’il le souhaite, ce peut être une ou plusieurs cartes Fantôme et/ou une ou plusieurs cartes Médium.

Autre point de règle : La famille qui perd le tour peut placer une carte de sa main face cachée au niveau de la dixième carte et ainsi déjà placer des points sur la dernière demeure qui peut s’avérer être capitale à obtenir. On a tendance à l’oublier et ce peut-être capital ..

Si les conditions de fin de partie ne sont pas remplies (posséder 4 manoirs ou 3 châteaux), un nouvel affrontement débute. Chaque joueur pioche deux nouvelles cartes et c’est la famille qui a gagné la Demeure qui joue en premier (à ne pas négliger non plus …)

La fin de partie

Après la neuvième manche, si aucune famille n’a accumulé le nombre de Manoirs (4) ou Châteaux (3) requis, chaque famille révèle alors ses cartes jouées face cachée sur la dixième manche. La famille y ayant accumulé la plus grande valeur remporte alors la dernière demeure (d’où l’intérêt de placer quelques billes sur la dernière Demeure malgré tout …). Si aucun gagnant n’est encore déterminé, c’est le nombre de Demeures, quelles qu’elles soient, qui prévaut.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️:

  • Le traitement graphique un peu cartoon avec un rendu qui n’est pas effrayant pour un public jeune. Ce qui en fait un jeu familial, accessible.
  • Très accessible mécaniquement mais avec une belle courbe d’apprentissage : on découvre les subtilités au fur et à mesure. On tâtonne et on se rend compte que tel ou tel effet de carte Médium est plus ou moins important. Attention, c’est accessible pour 8 ans et + mais uniquement pour les cartes de base. Après cela me semble compliqué.
  • La mécanique épurée de pose de cartes mais qui repose aussi sur une maîtrise fine et fourbe du timing.
  • Rapide à comprendre et mettre en place. Des parties stratégiques qui savent se renouveler. Les cartes Medium étant au nombre de 29, aucune partie de Rest in Peace ne ressemble à la précédente.
  • Un beau levier de rejouabilité grâce au cartes Médium de niveaux différents. Plus on avance dans les niveau plus elles offrent de l’interaction et une profondeur de jeu … abyssale !
  • Ne pas être obligé de gagner à tout prix une enchère avec la possibilité d’abandonnée une Demeure pour bénéficier en compensation d’une carte à pouvoir jouable plus tard.
  • Les illustrations exquises d’Anne Heidsieck. Une iconographie limpide, daltonien friendly.
  • Lors d’une partie accrochée, le suspens autour des cartes placées sur la dixième manche est à son apogée.
  • Un jeu qui tient totalement ses promesses comme jeu rapide d’enchères en duel.
  • Des questions et des dilemmes permanents : Combien et quelle(s) carte(s) jouer ? Sur quel demeure ? Dois-je abandonner ^pour récupérer la carte Médium ou continuer à poser des cartes ? Quelles cartes restent-ils à mon adversaire ? Est-ce que je veux récupérer le jeton pour avancer vers la victoire ? Quelle carte bonus dois-je jouer et quand le faire ?
  • On aurait pensé à trop d’aléatoire avec les cartes à piocher (on dépend tout de même de la pioche des deux cartes au début de chaque tour) mais pas tant que cela car les 9 cartes Medium, très importantes dans la partie sont présentées face visible tout au long d’une partie. Notre stratégie pourra évoluer et il faudra simplement s’adapter.
  • Les pouvoirs utilisables par chaque famille sont originaux et nombreux.
  • Une belle courbe d’apprentissage à prévoir. Il faudra enchainer les duels acharnés pour prouvez que vous savez bien hanter. Les parties sont très courtes, ce n’est donc que du bonheur.
  • De gros efforts eco-responsable côté matériel (tout en carton) et lieux de production (usine eco-responsable en Europe).

Ce que j’ai 💔

  • Le choix de placer les pions Demeure de manière aléatoire au début de la partie peut rendre certaines parties très (trop ?) rapides et donc moins intéressantes (surtout si l’un des joueurs a vraiment très peu de chance lors de la pioche de ses cartes Fantômes). Le hasard dans ce cas fait plus ou moins bien les choses.
  • Les fiches d’aides de jeu reprennent et sont sensées expliciter les pictogrammes des 29 cartes médium. Oui mais les explications dans la règle me semblent bien mieux que de se référer aux aides de jeu surtout que la règle est au format mini donc elle n’est pas encombrante.
Rest in Peace

Design et matériel

La première chose qui marque lors d’une partie de Rest in Peace est l’excellente direction artistique proposée par Anne Heidsieck et la Team Blue Cocker. Le style adoptée est particulièrement adapté au jeu. Si la boîte est jolie et attire l’œil, ce sont surtout les détails qui font la différence. Le traitement graphique n’est pas trop réaliste avec comme effet un rendu qui n’est pas trop effrayant pour un public jeune. Les illustrations sont justes délicieuses. Et chaque carte Fantôme représente un membre spécifique de votre famille ; même le manuel est rempli d’illustrations et égayant encore le thème du jeu.

Le jeu se présente dans une petite boîte dont l’intérieur est entièrement composé de carton. Pas de thermoformage plastique à l’horizon. Blue Cocker a absolument voulu éviter le plastique dans sa boîte du jeu et le résultat semble tenir se promesses. L’intérieur de la boîte s’ouvrira à l’aide de deux battants (la version testée n’en comprenait qu’un seul et ne satisfaisait pas), et le contenu sera bien maintenu en place. L’insert en carton fait écho à cette volonté écoresponsable.

Les jetons sont en cartons, les cartes, de petite taille sont d’une épaisseur standard respectable.

Le jeu est fabriqué en Europe sur le site de la toute récente usine polonaise Fabryka Kart qui produit grâce à des énergies renouvelables en utilisant du papier et du carton FSC, ainsi que des encres, du vernis, et des colles biodégradables. Saluons cet effort qui n’est pas anodin.

Rest in Peace

Thème

Un thème et un graphisme qui correspondent bien aux mécaniques et au public ciblé. Cela fait un tout : on a l’impression de retrouver un peu une ambiance, des images, même des sons (non j’exagère là) que peuvent nous évoquer un manoir hanté. C’est pour cela que j’avais envie – une fois n’est pas coutume – dans mes photos de faire une mini mise en scène entre Halloween, Frankenstein et Hotel Transylvania 😉

ze meeple

Mécanique

La mécanique est simplisme mais d’une grande richesse : je pose une ou plusieurs cartes (ou aucune) pour faire – si je le souhaite – plus que mon adversaire si je veux remporter la Demeure. Si je la perd, je remporte une carte Médium me donnant un pouvoir à jouer ultérieurement comme une carte Fantôme.

Rest in Peace repose évidemment sur sa main de cartes de départ et sur le hasard du tirage des cartes par la suite mais il n’est pas pour autant dénué de stratégie. Loin de là ! C’est à vous de bien anticiper vos coups, de regarder les demeures pour lesquelles la bataille vaut la peine et celles qu’il vaut mieux abandonner pour gagner la carte Médium. Ce jeu est aussi calculatoire puisque le nombre de cartes est connu, cela permet d’évaluer les capacités de contre-attaque de votre adversaire (il y a 6 cartes de valeur 1, 5 cartes de valeur 2 ainsi de suite jusqu’à 1 carte de valeur 6). Et comme elles restent sur la table, aucun soucis pour les compter.

Rest in Peace

Les 29 cartes Médium différentes offrent une réjouabilité très appréciable, aucune partie de Rest in Peace ne ressemble à la précédente. il faut savoir adapter sa stratégie en fonction du pouvoir qu’elles offrent. Ce qui apparaît au départ comme une maigre compensation pour le perdant (récupérer une carte Médium), se révèle parfois une option bien plus intéressante que le jeton Demeure. Car les cartes Médium apportent des pouvoirs non négligeables (augmenter les valeurs de certaines cartes, prendre une carte dans sa pile et la jouer, la prendre dans le jeu de l’adversaire, regarder sa main …). Et la gradation dans les pouvoirs des cartes Médium numérotées de 10 à 29 sont très intéressantes et apporteront une courbe d’apprentissage excellente. Rien de tel pour le rejouabilité que cette grande variété. Mais vous apprécierez de jouer déjà un nombre de parties avec le jeu de base avant de passer à plus de variété. En effet, si les premières parties permettent de bien comprendre le principe avec les dix premières cartes Medium relativement simples, les parties plus poussées peuvent devenir particulièrement stratégiques. Il devient vite rentable de ne pas miser du tout sur une manche afin de se concentrer sur une Demeure suivante (ou récupérer une carte Medium particulière). Les retournements de situation et de stratégie sont légions tellement les pouvoirs utilisables par chaque famille sont originaux et nombreux. Vous vous surprendrez après des dizaines de parties à vouloir faire votre deck favori de cartes Médium à mettre en place et même à les placer judicieusement de la 1ère à la 9ème demeure. Mais là, cela voudra dire que vous être vraiment hanté par un bon vieux poltergeist 😉

En fait Rest in Peace est un jeu questions et dilemmes permanents : Combien et quelle(s) carte(s) jouer ? Sur quel demeure ? Dois-je abandonner ^pour récupérer la carte Médium ou continuer à poser des cartes ? Quelles cartes restent-ils à mon adversaire ? Est-ce que je veux récupérer le jeton pour avancer vers la victoire ? Quelle carte bonus dois-je jouer et quand le faire ?

Au final du côté de l’expérience de jeu, Rest in Peace est donc une succession de choix tous plus importants les uns que les autres. Bien jouer au bon moment.

ze meeple

Simplicité des règles, mise en place et rangement

Les règles sont intégrées en quelques petites minutes. On passera plus de temps à comprendre les spécificités de chaque carte Médium qu’à faire la mise en place. Ces dernières sont résumées sur des fiches d’aide de jeu mais surtout elles sont détaillées à la fin du livret de règles et j’ai préféré la règle aux aides de jeu. La mise en place de Rest in Peace n’est pas en reste en ce qui concerne la facilité, quelques secondes suffisent. Le rangement est bien pensé, tout rentre facilement dans la petite boite.

Conclusion

coup de coeur

Rest in Peace est un jeu de duel d’enchères qui tient totalement ses promesses dans lequel l’adversité est poussée à son paroxysme. Fabien Gridel nous réserve là un jeu mélangeant de l’enchère, la quête de cartes pouvoirs où vous devrez bien analyser la disposition des cartes et des demeures pour tenter d’anticiper au bon moment les prochains coups de votre adversaire. Doté d’une direction artistique irréprochable signée Anne Heidsieck et Blue Cocker, le format mini est top presque passe-partout.
Rest in Peace est doté d’un aspect stratégique beaucoup plus poussé qu’il n’y paraît lors des premières parties ; car RIP est un jeu à forte courbe d’apprentissage, il va falloir persévérer et enchaîner les duels. J’aime beaucoup jouer à Rest in Peace qui restera parmi les jeux de duels que je sortirai très souvent.

D’autres avis sur Rest in Peace :

Testeurs : Laurent, Sandrine, Fab

Laurent
sandrine
Fabrice

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :