[Collectif d’Auteurs] La CAL, Compagnie des z’Auteurs Lyonnais

la CAL

Nicolas Bourgoin, membre co-fondateur de la CAL, la Compagnie des z’Auteurs Lyonnais a accepté de nous parler de ce collectif dynamique qui n’en finit pas de grossir. Par ici la visite.

Des origines : Une rencontre, Octogônes, les « Epinards » et un concours

La CAL, ça a démarré en 2012, juste après une belle rencontre entre Alexandre Droit, Florent Toscano et Nicolas Bourgoin.

Ils se côtoyaient depuis peu et leurs premiers jeux étaient sortis quelques mois avant : Foutrak pour Alexandre et Mimtoo pour Nicolas – tous deux chez Cocktail Games – et Pom Pom pour Florent (voir l’article d’ Undecent sur les Jeux Opla).

Du coup, évidemment, ils se croisaient sur les événements ludiques de Lyon et de ses alentours, et c’est à Octogônes (la convention du jeu et de l’imaginaire de la région lyonnaise – eh oui pour les « gônes », les gamins lyonnais en somme – qui se déroule chaque premier week-end d’…[octo]bre depuis 2010 et qui a rassemblé plus de 7000 visiteurs pour la dernière édition) qu’ils ont vraiment commencé à bien se marrer ensemble.

Vers novembre 2012, ils se sont donnés rendez-vous dans le Bar à Jeux associatif « les Epinards », à Lyon, et il leur est venu l’idée d’organiser un petit concours (surement une idée d’Alexandre), histoire de donner un peu plus de visibilité à leurs jeux, juste avant Noël.

la CAL

Au pied des pentes de la X Rousse, à mi-chemin entre le Bar et la ludothèque, dans un cadre chaleureux et associatif, on s’y retrouve autour d’un verre et d’un jeu de société à choisir parmi plus de 2000 références : jeux de cartes, de plateaux, bluff, stratégie …
La règle du jeu reste toujours la même : passer du bon temps !

Bar à jeux les Epinards

Alors la formule ? Remplir un panier garni avec saucisson, vin et autres douceurs ainsi que leurs jeux et ceux d’auteurs du coin :

la CAL
  • François Haffner (le webmestre d’EscaleÀJeux, un des sites par excellence de référencement sur les jeux de société).

Ils se sont alors dit qu’ils créeraient une page facebook pour organiser ce méga concours. Il leur fallait un nom et comme ils étaient aux Epinards, où Elisabeth, l’hôte de la soirée, les avait annoncés en marquant « venez jouer en compagnie des auteurs lyonnais, Alexandre, Florent, Nicolas… », ils sont dits « ah c’est pas mal, tiens ».

Ce mot « compagnie » avait un côté un peu franchouillard, un peu « compagnie des bons vivants », et puis du coup c’est un joli mot qui colle bien au jeu de société.

la CAL

L’idée leur a bien plu à tous les trois et hop (le j’ton) – référence au jeu éponyme de dextérité de Florent Toscano édité chez … Jeux Opla bien sûr !), et c’était parti. Le concours se lançait seulement et ils ont rapidement commencé à se dire que ce serait chouette de pouvoir mutualiser leurs (très jeunes) expériences, s’entraider pour développer leurs protos, les faire aller plus loin, rassembler des gens… et peut-être 4-5 jours après avoir lancé le concours, ils se sont décidés à garder cette « bannière » pour la suite.

Le concours s’est fini peu de temps après (il a du se régaler le veinard), et la CAL commençait déjà à se faire connaître dans les boutiques spé, les assos du coin, etc. et très très rapidement ils ont eu des premiers contacts d’autres auteurs, édités ou en devenir, comme Agnès Largeaud (le Joueur de Flûte), Léa Suaud ou Frédéric Vuagnat (Maître Renard), ainsi que des illustrateurs, des éditeurs, etc.

Leur premier pourvoyeur en nouveaux membres, leur dealer, c’est Thierry Gislette, le patron de la boutique de Jeux Descartes, à Lyon. On peut dire que c’est un peu leur parrain à tous (ou « leur taulier »).

la CAL

Et voilà, la vraie CAL, telle qu’elle est aujourd’hui, était née.

Mais ça se passe quand tout ça maintenant ?

Alors, il n’y a jamais eu vraiment un calendrier très fixe pour des réunions « plénières », notamment du fait du nombre de personnes que la compagnie compte. Disons qu’au-moins une ou deux fois par an ils organisent une grosse réunion, histoire de rencontrer les nouvelles têtes, échanger sur leurs projets, parler du Caltalogue (où vous pouvez puiser des dizaines d’idée cadeaux pour ce début d’année c’est par içi !

la CAL

De ces grosses réunions découlent souvent des rendez-vous en plus petits comités, en fonction des affinités entre les gens et surtout par rapport aux projets des uns et des autres. Des groupes plutôt « gros jeux » ou « ambiance » se constituent temporairement histoire de faire avancer les projets en question. Ils peuvent se contacter via un groupe facebook dédié où on ne fait pas que manger des pizzas : « la Calzone ».

Depuis quelque temps, la gestion du planning s’est un peu améliorée, puisqu’ils se voient le premier jeudi de chaque mois, souvent dans un bar à jeux (le Shrubbery par exemple).

Vient qui veut, avec ses projets, un copain qui veut les rencontrer, etc. et ce, il faut le souligner, sous l’impulsion de Johan Benvenuto qui a fait cette année Cowboy Bebop avec Florian Sirieix*, Sirex ? Siriex ? ou encore la série Cortex challenge avec Nicolas Bourgoin … eh oui encore lui, il est partout aussi ! Vous pouvez voir l’article sur Johan sur Undecent par ici.

*Eh, Nicolas l’a écrit sans faute du premier coup ! Et de tête !

On fait tous comme on peut, en fait !

Y a -t-il vraiment des membres actifs ? Chacun fait comme il peut, en fonction de son temps libre, de ses envies, etc. Ils ont tous des plannings de fous, de quelque façon que ce soit, tous des contraintes. Du coup, à un moment, untel va être moteur pour organiser des réunions, répondre aux nombreuses et régulières prises de contacts, gérer la page facebook, etc. Un autre va faire autre chose… Et puis, c’est quoi « être actif » ? Être édité, multi-édité, gérer la page facebook, pour Nicolas répondre à cet entretien, faire avancer ses projets en invitant des « calistes » à la maison… ?

Certains sont sûrement plus présents et investis que d’autres, ils sont en grande partie cités plus haut, mais le but premier est de s’entraider quand il y en a besoin, du coup on peut dire que tout le monde est actif. ?

la CAL

Le caliste, jusqu’à la lie. La CAL, 70 auteurs ! Donc forcément une belle liste de jeux édités

Le noyau dur (Florent, Alexandre et Nicolas) est très très vite passé à une dizaine de personnes jusqu’à aujourd’hui où la CAL compte environ soixante-dix auteurs à pouvoir se rencontrer et se solliciter les uns les autres.

Il ne sera pas évident d’oublier quelqu’un, mais voici déjà une belle liste de jeux édités par les calistes dont quelques uns ont d’ailleurs eu une review sur Undecent.fr en 2020 (suivez les liens) :

  1. Le joueur de flûte – Purple Brain – Agnès Largeaud
  2. Camouflanimo – Djeco – Agnès Largeaud
  3. Abracadamo – Djeco – Agnès Largeaud
  4. Flora Color – Djeco – Agnès Largeaud
  5. Quadri Color – Djeco – Agnès Largeaud
  6. Foutrak – Cocktail Games – Alexandre Droit
  7. Visual Panic – Cocktail Games – Alexandre Droit
  8. Dawak – Ravensburger – Alexandre Droit
  9. Dream On ! – Cool Mini Or Not – Alexandre Droit + Julien Prothière
  10. Chop Chop – Djeco – Alexandre Droit
  11. Gloobz – Gigamic – Alexandre Droit
  12. Rings up – Blue Orange – Alexandre Droit
  13. Yutaka – Ferti – Alexandre Droit
  14. Aquatika – Jeux FK – Alexandre Droit
  15. Plonk – Jeux FK – Alexandre Droit
  16. Push ‘em up! – Banana Smile – Alexandre Droit
  17. Apocalypse au Zoo de Carson City (+ extensions de Linda) – Jeux Opla – Alexandre Droit + Florent Toscano
  18. Poc – Jeux Opla – Alexandre Droit, Florent Toscano et Nicolas Bourgoin
  19. Pollen – Jeux Opla – Alexandre Droit
  20. Pom Pom – Jeux Opla – Florent Toscano
  21. Migrato – Jeux Opla – Florent Toscano
  22. Il était une forêt – Jeux Opla – Florent Toscano
  23. La glace et le ciel – Jeux Opla – Florent Toscano
  24. Lincoln se met au vert – Jeux Opla – Florent Toscano
  25. [Kosmopoli:t] – Jeux Opla – Florent Toscano + Julien Prothière
  26. La marche du crabe – Jeux Opla – Florent Toscano + Julien Prothière
  27. Hop la bille – Jeux Opla – Florent Toscano
  28. Hop le j’ton – Jeux Opla – Florent Toscano
  29. Hop la puce – Jeux Opla – Florent Toscano
  30. L’Empereur – Jeux Opla – Frédéric Vuagnat + Florent Toscano
  31. Maître Renard – Superlude – Frédéric Vuagnat
  32. Kikafé – Blue Orange – Jonathan Favre-Godal
  33. Medieval Pong – Ravensburger – Jonathan Favre-Godal + Didier Lenain
  34. Magic School – Djeco – Jonathan Favre-Godal
  35. Connec’team – Grrre Games – Jonathan Favre-Godal (+ Corentin Lebrat)
  36. Cadomino – Djeco – Jonathan Favre-Godal
  37. Feed Ze Troll – Yoka – Jonathan Favre-Godal (+ Julien Seisson)
  38. Cowboy Bebop – Don’t Panic Games – Johan Benvenuto (+Florian Sirieix)
  39. Kokomots – Pixie Games – Johan Benvenuto + Jonathan Favre-Godal
  40. L’île de Pan – Lumberjacks – Johan Benvenuto (+ Florian Sirieix)
  41. Cortex Challenge (série de jeux) – Captain Macaque – Johan Benvenuto + Nicolas Bourgoin
  42. Mimtoo / Mimtoo Famille / Mimtoo Disney – Cocktail Games – Nicolas Bourgoin
  43. Demoniak – Ravensburger – Nicolas Bourgoin
  44. Djumble – Banana Smile (précédemment Space Cowboys / Cocktail Games) – Nicolas Bourgoin
  45. Treasure Rush – Blue Orange – Nicolas Bourgoin
  46. Slide Quest – Blue Orange – Nicolas Bourgoin + Jean-François Rochas
  47. Zéphir le tapis volant – Goliath – Jean-François Rochas
  48. Protège tes pandas – Auzou – Jean-François Rochas
  49. Mokuru Card Game – Mokuru – Jean-François Rochas
  50. Chacun son trou – Banana Smile – Jean-François Rochas
  51. Une nounou en fer – Hubvious Games – Catherine Mollica + Jean-François Rochas
  52. Toutous en folie – Haba – Jean-François Rochas
  53. Do you gnome me ? – Lifestyle entertainment – Jean-François Rochas
  54. Aqualiens – Lifestyle entertainment – Jean-François Rochas
  55. Picto Dingo – Oxybul – Jean-François Rochas
  56. Animo Rapido – Oxybul – Jean-François Rochas
  57. Alien Detection – Oxybul – Jean-François Rochas
  58. Ornitho Colo – Oxybul – Jean-François Rochas
  59. Pâquerette – Cefa Toys – Jean-François Rochas
  60. Huby Woky Challenge – Hubvious Games – Cédric Sanchez + Matthieu Perréard
  61. Outlive – La boîte de jeu – Grégory Oliver
  62. Bubblee Pop – Bankiiiz éditions – Grégory Oliver
  63. Twisty – Djeco – Faouzi Boughida
  64. Kreus – Sweet November – Julien Prothière
  65. Check – Sweet November – Julien Prothière
  66. Romeo et Juliette – Sylex – Julien Prothière (+ Jean-Philippe Sahut)
  67. Dino Twist – Bankiiiz éditions – Bertrand Arpino
  68. Mû – Bankiiiz éditions – Johan Benvenuto (+ David Paput)
  69. Trool Park – Ankama – Christian Martinez + Frédéric Vuagnat
  70. Fourberies – Bombyx – Christian Martinez (+ Bruno Cathala)
  71. Inis (+ extension) – Matagot – Christian Martinez
  72. Expédition Altiplano – Matagot – Christian Martinez
  73. Cairn – Matagot – Christian Martinez
  74. La Bâtarde – La Bâtarde – Jules Marconnier
  75. Nebula – Exod Games – Camille Boissel
  76. Wazabi – Gigamic – Jules Marconnier
  77. Et d’autres…
  78. Et on ne compte pas dedans les jeux d’éditeurs lyonnais : Dicycle Race, The Loop, Cubirds, Wild Space, Le Bois des Couadsous, Tapage Nocturne, etc.
  79. Et on ne compte pas non plus les jeux illustrés par des membres de la CAL, tels que Stéphane Escapa (plus de 60 jeux illustrés) ou Pauline Detraz

Le plus simple est encore d’aller jeter un coup d’œil au CALtalogue qui est sorti en décembre.

Le CALtalogue, LE support de visibilité locale par excellence

Justement le CALtalogue c’est un support pour apporter un peu plus de visibilité à tous ces jeux créés et/ou édités à Lyon (et ses grands alentours). Ils le financent eux-mêmes, et il est distribué à 7000 exemplaires dans les boutiques spécialisées, les grandes surfaces, bars à jeux, associations, etc. juste avant la période de Noël. En tout cas, on dénombre 60 lieux partenaires.

la CAL

Il répertorie, donc, les jeux de création lyonnaise qui sont disponibles dans les magasins, et est également un support de pub, une espèce d’annuaire pour les assos, bars à jeux, boutiques, sociétés d’animation et centres de formation qui partagent quelques pages avec eux.

Et ce n’est pas une première puisque c’est la 6ème année qu’ils le font et ça marche super bien !

Jeux en cours d’édition, protos et projets du moment

Bon là, c’est impossible d’en faire le tour ! Entre les nombreux protos (on peut quasiment considérer qu’il y a au-moins un proto par caliste, donc ça fait beaucoup à évoquer), les jeux signés sur lesquels on ne peut rien dire, les jeux signés mais qui vont changer encore trois fois de nom, les jeux en attente chez divers éditeurs…

On peut cependant donner quelques noms de protos qui sont bien avancés dans le processus d’édition :

  • The Vegetables – Alexandre Droit + Johan Benvenuto
  • Cékii – Alexandre Droit + Bertrand Roux + Johan Benvenuto (+ Kévin Jost)
  • Best friends – Johan Benvenuto (+ Kévin Jost)
  • Gaston le monstre à trois pattes – Johan Benvenuto (+ Kévin Jost)
  • Duzzle – Johan Benvenuto + Matthieu Brault
  • Highcastle – Johan Benvenuto + les frères Picard
  • Des fils fous – Johan Benvenuto
  • Expédition Mystère – Auzou – Didier Lenain + Christelle Lenain-Bragard + Romain Froger

Et oui, il bosse beaucoup Johan… Ce sont des jeux qui viennent tout droit de la Tanière, un groupe de travail qu’il a monté et qu’il héberge.

Justement, comme avec la Tanière, beaucoup de sous-groupes se sont ainsi créés à la suite de rencontres au sein de la CAL, débouchant sur des jeux signés en co-auteurs (Cortex par exemple, ou encore Slide Quest, Dream On!, [Kosmopoli:t], etc.), ou même une association (A&J Ambiance et Jeux) et une entreprise d’animation ludique (ELUDD) !

Citations plus ou moins vraies de membres :

  • « La CAL, c’est cool. Et en plus c’est pas trop daté. » – Florent Toscano
  • « 497. J’sais pas comment j’ai fait. » – Johan Benvenuto
  • « Ce qui me gêne, c’est que la CAL ait autant grandi. » – Didier Lenain
  • « A la CAL, on aime bien les pains au chocolat, parce que c’est comme ça que ça s’appelle. » – Jean-François Rochas
  • « Jeff a raison ! On dit « pain au chocolat », pas « chocolatine » ! » – Stéphane Escapa

Allez on se détend, un petit sketch d’Haroun sur « pain au chocolat ou chocolatine ? » qui mène au point Godwin en 4 phrases…

  • « C’est trop bien la CAL, surtout dans la boîte de jeu. » – Grégory Oliver
  • « Qui a le Droit ? Qui a le Droit ? » – Julien Prothière
  • « La CAL, ça nous évite de trop reculer. » – Bertrand Roux
  • « C’est une bonne situation, ça, caliste ? » – un petit nouveau
  • « Mais, vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres, des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée… Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face, je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ce n’est pas mon cas, comme je le disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu ; et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie… Je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent : « Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? » Eh bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour, ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain, qui sait, peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi… » – Faouzi Boughida

En tout cas, ça bouge à la CAL, et le monde du jeu n’est pas prêt de s’en remettre ! Encore merci à Nicolas de s’être livré à cet entretien pour Undecent.fr !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :