[Festival] Vous êtes joueurs ?! 2022

Vous etes joueurs
Vous etes joueurs ?!

Aujourd’hui, je vous fait un article « festival » un peu spécial ! Ce n’est pas en tant que festivalier presse que j’écris cet article mais en tant que membre de l’organisation du festival Vous êtes Joueurs ?! situé àRomans sur Isère, l’un des QG d’Undécent !

Alors le format de cet article sera bien sûr différent ! Je vais vous parler des coulisses de l’organisation d’un festival, mais aussi de quelques jeux que j’ai pu tester, mais vous vous en doutez, je n’ai pas eu le temps de joueur autant que j’aurais voulu !

Alors suivez moi dans cette nouvelle expérience riche en émotions et en apprentissages !

C’est quoi Vous êtes Joueurs ?!

Vous êtes Joueurs ?! est un festival de jeux de société qui se déroule depuis sa création à Romans sur Isère ( Drôme ).

Cette année, c’était la troisième édition, après une pause durant le COVID.

Le festival se déroule dans deux lieux du centre ville de Romans : le magnifique théâtre des Cordeliers et la Salle Charles Michel.

Joueurs

La mairie de Romans est partie prenante de l’événements puisqu’elle nous prête les deux salles, chose qu’elle ne fait que pour deux associations : la notre (Ludicoop) et une autre. C’est donc un chouette cadeau qu’elle nous fait.

Vous êtes Joueurs ?! est organisé par l’association Ludicoop qui est un groupement d’associations et de structures dont la boutique romanaise Spoutlink, le bar à jeux romanais Le Fou de la Dame, les associations de jeux Abracadabra et Je suis donc je joue et je repioche. Il y a aussi des membres indépendants et bien sûr Undécent.

Ludicoop s’occupe aussi de l’organisation de l’action Adopte un jeu, en marge du festival. Il s’agit d’une action en direction des scolaires qui se veut être le Goncourt des scolaires du jeu de société. Je ne m’étendrais pas sur cette action, elle fera l’objet de son propre article.

Le festival est né d’une idée folle d’Olivier et Arnaud de Spoutlink lors d’un retour du festival de Cannes. Celui de Valence n’ayant lieu qu’un an sur deux, il manquait un evenement ludique majeur dans la Drôme les années sans Valence.

Alors pourquoi ne pas en créer un à Romans, la ville de la Raviole et de la Pogne ? Et puisque nos deux loustics ont de la suite dans les idées, la première édition est née en 2019. Et depuis cette année, le festival passe à un rythme annuel parce que c’est cool d’avoir un festoche à Romans chaque année !

Vous êtes Joueurs ?! est un festival pour joueurs. Des choix ont donc été effectués en rapport avec cette volonté : une entrée payante ( même si elle est symbolique : 2€ par jour ), peu de jeux pour enfants (les jeux sont pour la plupart familiaux ou experts ).

Il a fait 3000 entrées, accueilli 24 auteurs dans sa protozone, 15 éditeurs, 12 acteurs du monde ludique en dédicaces .

Nous avons eu la chance d’avoir deux jeux en vente en avant première : Tracks (Kyf edition) et Dig Up Adventure ( Amazing Game ), un grand merci à ces deux éditeurs pour leur confiance, peu de festivals en France ont cette chance.

De la genèse de la participation d’Undécent

Il y a deux ans environ, Mathieu, le patron du bar Le Fou de la Dame me présentait Olivier :  » il faut que tu rencontres cette personne, il fait plein de choses pour la promotion des jeux de société à Romans « .

Rapidement nous nous sommes liés d’amitié et une fois le COVID un peu calmé j’ai participé aux ludendrômes avec Adeline.

Olivier est entré dans l’équipe d’Undécent, nous avons fait plusieurs festivals ensemble et nous sommes devenus rapidement très proches. C’est maintenant un véritable ami, il fait parti de mes amis les plus proches.

Alors quand il m’a demandé de m’investir dans l’organisation de l’édition 2022 du festival, j’ai dit oui sans hésiter.

Alors me voilà aux réunions d’organisation, et j’avoue être entré dans le vif du sujet très progressivement.

De l’organisation d’un festival

Les premières démarches

En février, à Cannes, nous avons commencé à démarcher les éditeurs pour venir au festival. On a tout de suite senti que le date du mois d’octobre, très chargé en festivals ludiques allait poser des soucis, bon nombre d’éditeurs n’avaient plus le budget pour venir.

Mais tous nous ont dit être très intéressés par l’événements.

Au retour de Cannes, j’ai décidé de m’investir plus dans l’organisation, beaucoup plus ! Avec Arnaud de Spoutlink, nous avons pris la charge de l’interface éditeur, nos deux carnets d’adresse bien fournis devant servir à les démarcher et à crédibiliser notre action.

J’ai en plus accepté l’organisation de la protozone. Vous le savez, j’ai une affection particulière pour les protos et leurs auteurs, alors il m’était naturel de prendre cette charge.

Enfin, j’ai pris en main l’organisation de la zone dédicaces, également grâce à mon carnet d’adresse.

Olivier, lui, se chargerait de la politique : relation avec la mairie, la presse.

Mathieu se chargerait de la restauration, Abracadabra de l’organisation de l’Escape Game et Arnaud de la boutique.

Les bases étaient lancée et rapidement les mails ont fusé !

Les éditeurs ont reçu beaucoup de mails de la part d’Arnaud et de moi même ainsi que de Laurent d’Undécent pour ses éditeurs.

Les auteurs en dédicaces ont répondu rapidement et très favorablement à mes invitations. Idem pour les auteurs de la protozone.

Et puis vient le PEL. Avec Olivier, nous avons beaucoup œuvré pour convaincre les derniers éditeurs hésitants de venir.

Avec ce travail intensif, à la fin de l’été, nous avions quasiment toutes les inscriptions d’éditeurs, les dédicaces et la protozone.

Ne restait plus que l’organisation en elle même.

On entre dans le vif du sujet

A partir de septembre, nous sommes passés à un rythme plus intensif avec une réunion du comité de pilotage par semaine.

Et puis Adeline, que vous connaissez puisqu’elle est chroniqueuse ici, à rejoint le comité de pilotage et nous a apporté beaucoup, notamment en rédigeant les comptes rendus dans un premier temps, en acceptant de manager les bénévoles dans un second temps.

Et Nico de Daedalus nous a également rejoint, apportant sa structure à Ludicoop par la même occasion.

Il a fallu faire l’AG de l’association et renouveler les statuts. J’ai eu la chance d’être élu co-president avec Olivier, Adeline co-secretaire avec Pierre-Olivier, Aude co-tresorière avec Mathieu du Fou de la Dame.

Le comité de pilotage s’est alors bien étoffé et nous avons pu avancer nos points de vue, nos idées et nous avons pu avancer beaucoup plus vite.

Alors Adeline s’est mise au travail et à réussi à mobiliser une 40aine de bénévoles entre les membres de sa famille, les testeurs undécent, les clients de la boutique Spoutlink et du bar Le Fou de la Dame.

Elle a consacré le mois d’octobre à confectionner des plannings avec une contrainte forte décidé très tôt lors des réunions : permettre aux bénévoles de profiter du festival en leur laissant suffisamment de temps libre pour jouer.

Pour ma part, ce fut le temps de paufiner l’organisation de la protozone et des dédicaces. J’ai également rajouté la communication à mes tâches.

J’ai donc créé pas moins d’une 60aine de vignette pour les réseaux sociaux que j’ai diffusé tous les jours ou presque tout au long du mois de Septembre et Octobre.

Pour Oliver, les derniers réglages avec la mairie ainsi que les rendez vous avec la presse lui ont pris pas mal de temps.

Nous avons eu plusieurs articles dans le Dauphiné Libéré, sur France 3 et France bleu, l’impartial, le peuple Libre. C’est la première fois que nous avons eu autant de relais dans la presse locale.

Dans les derniers jours, avec Olivier, nous avons fait le plan de la salle des Cordeliers pour placer les éditeurs. On a eu des sueurs froides quand on s’est aperçu qu’il nous manquait une table pour placer tout le monde !! Mais on a finalement réussi à caser tout les éditeurs !

Joueurs
brouillon du plan

Et puis dans les derniers instants, nous avons organisé la cérémonie d’ouverture et nous avons invité plein d’officiels de la région : Mme Thoraval, la Maire de Romans, en premier lieu avec son adjoint aux grand événements qui nous soutient contre vents et marées depuis le début : David Robert.

Nous avons également invité la députée de la 4ieme circonscription de la drome : Mme Anthoine qui nous a fait l’honneur de venir.

Enfin, nous avons invité M. Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhone-Alpes et M. Dussopt, ministre du travail, originaire et habitant l’Ardèche. Ils n’ont pas pu se libérer pour être présents.

Les dames du jeu

Le thème du festival cette année, c’était les Dames du Jeu. Trop souvent invisibilisé dans notre passion, nous avons voulu les mettre à l’honneur pour cette édition 2022 du festival Vous Êtes Joueurs ?!

L’affiche à été créée par une illustratrice de grand talent : Christine Alcouffe. Tous les éléments sur l’affiche font référence à un jeu dans lequel une dame a été au centre de la création.

Joueurs
Saurez vous identifier tous les jeux ? Dites le nous en commentaire !

Nous avons souhaité organiser un before juste pour les dames du jeu. Alors des autrices, des illustratrice, des edititrices, des journalistes, une médecin dont la thèse a un rapport avec le jeu, des responsables de production etc… ont été invitées pas Ludicoop à restaurant le vendredi soir.

Tout au long du repas, elles ont pu échanger, se découvrir, et même créer certaines amitiés. Un franc succès selon elles !!

Le lendemain, les dames ainsi que leurs conjoints et tous ceux que ça intéressait on pu visiter le Cartonage de Vaucansson, une usine qui imprime notamment des jeux, dont les jeux OPLA et Daedalus.

Du déroulement du festival

Après une nuit plutôt courte et agitée, nous voilà à 9h le samedi matin pour ouvrir les deux salles afin d’accueillir les bénévoles, faire les derniers préparatifs.

Les premiers éditeurs arrivent, ils découvrent leurs emplacements. Les premiers auteurs de la protozone arrivent, ils découvrent la salle Charles Michel et son ambiance feutré.

Ma crainte inavouable c’était de faire en sorte que le public, qui entre nécessairement par le théâtre pour payer l’entrée, fasse l’effort de se rendre à la salle Charles Michel pour découvrir les prototypes.

Et les trombes d’eau du vendredi soir ne m’ont pas rassuré ! Mais le dieu des jeux était avec nous et il faisait grand beau temps le samedi matin, ouf !

Alors nous avons bien briefé les bénévoles pour qu’ils parlent de la protozone à chaque occasion.

La cérémonie d’ouverture

Et puis en plein préparatifs, mon téléphone sonne, c’est Olivier qui m’appelle : « il est l’heure de venir sur scène ! « . Mince je ne m’étais pas préparé mentalement à monter sur scène devant tout le monde.

Heureusement, c’est Olivier qui prend la parole en premier.

Joueurs
l’allégorie du mot « à l’aise « 

Après quelques mots et la prise de parole de M. Robert et Mme Anthoine, nous déclarons le festival ouvert.

A notre grand surprise, une queue plutôt longue s’était formée pendant la cérémonie et les festivaliers étaient pressés de rentrer, l’après midi promettait d’être intense !

Le samedi après-midi

Rapidement le théâtre s’est rempli et nous avions 1000 entrées vers 17h, un très bon chiffre !

Je me rend rapidement dans ma protozone et je constate que le gens viennent !!! Autour de 17h00, le tables étaient pleines et n’ont pas desempli avant la fermeture !!!

vers 15h30, je retourne au théâtre pour préparer les dédicaces.

Et là, le drame : 7 auteurs, 6 pupitres 😱😱😱

Je requisitonne une table à l’association Je joue donc je suis et hop une belle brochette d’auteurs, d’illustrateurs et d’illustratrice prêts à être accueillie !

Joueurs
de gauche à droite : Corentin Lebrat, Baptiste Laurent, Pierô, Christine Alcouffe, Camille Chaussy, Antoine Bauza, Ludovic Maublanc

J’avais prévu 3 personnes pour gérer la queue et que ce ne soit pas le bazar, mais les festivaliers étaient super cool et se sont disciplinés tout seuls.

Par contre je n’avais pas anticipé les soleil qui à tapé en plein dans la verrière, les dédicasseurs ont eu vraiment très chaud 🥵🥵. Heureusement j’avais prévu une bouteille d’eau fraîche pour chacun.

Retour à la protozone, toujours pleine, les tables ne desemplissent pas, je suis tellement content pour eux !

Fin de soirée, après le repas, début du off, je peux enfin m’asseoir à une table pour jouer !! Au moments de partir, le drame !!

Je m’aperçois que les clefs de ma voiture et de chez moi sont dans mon blouson, resté au théâtre…. fermé depuis 2 heures 😱😱. Un vent de panique m’envahie !

Heureusement Adeline qui était rentrée depuis un moment ne dormait pas encore, elle a dû attendre que je rentre avec Laurent pour m’ouvrir. Sur le chemin du retour, je m’aperçois que ma voiture est garée sur la place du marché de Romans, et qu’elle risque d’être embarquée par la police le lendemain matin !

J’appelle la police municipale qui a été hyper compréhensive et qui a consenti à ne pas enlever la voiture sous réserve que je la récupère rapidement le lendemain, ce qui sera fait.

Le dimanche

Nous voici de retour au théâtre et à la salle Charlles Michel. Après un brin de ménage, les éditeurs et les auteurs commencent à arriver.

Les festivaliers, eux, se font un peu attendre. On se dit que c’est le marché et qu’ils arriveront après.

Finalement ça tombe plutôt bien, on va pourvoir reprendre en douceur après une nuit courte voire très courte pour certains qui sont sorti en boîte après la fermeture du festival.

L’affluence commence autour de 11h-12h et ma chère protozone se remplie doucement pour être pleine après le repas dominicale.

Pour 14h, je remonte la zone dedicace avec pour ce dimanche une autre très belle brochette d’auteurs dont Julien Prothière qui a tenu à faire ses dédicaces malgré son bras dans le plâtre pour le plus grand bonheur des festivaliers.

Joueurs
De Gauche à droite : Baptiste Laurent, Jean Phi Sahut, Julien Prothière, Juan Rodriguez, Pierre Buty

Avec le recul, je pense que l’horaire n’était pas adaptée, j’aurais dû la mettre un peu plus tard, les festivaliers n’étaient pas encore tous arrivés.

Le reste de la journée du dimanche se passe bien, je peux m’assoir à quelques tables pour souffler un peu et, sans s’en rendre compte, le festival touche à sa fin.

Le temps de dire au revoir à tout le monde, on se retrouve entre bénévoles pour ranger et faire le ménage, puis pour boire un coup pour fêter la fin et la réussite de ce bel évènement.

Les jeux

On ne déroge pas à la règle, voici quelques protos que j’ai pu tester

Norlande

Norlande est un jeu d’affrontement d’armée à base de cartes, à mi chemin entre Warhammer et Summoner Wars.

Tous les codes du wargame de figurines sont présents avec en premier lieu des armées à construire avec des points.

Plusieurs armées seront présentes dans la boîte de base, et des extensions sous forme de boosters proposeront des upgardes et de nouvelles armées.

Chaque joueur constitue donc son armée comme il le souhaite en respectant la limite de points définie avant la partie.

Puis on déplace les unités qui ont toutes des caractéristiques de combat et de mouvement différentes.

selon si l’unité attaque ou est attaquée de front, de côté ou par l’arrière, sa force n’est pas la même.

La plupart des unités ont aussi des pouvoirs et chaque faction a également un pouvoir assez puissant utilisable une fois pas manche.

J’ai beaucoup aimé jouer à Norlande et je comprend pourquoi il a gagné la protozone du Paris est ludique dans la catégorie expert.

J’ai retrouvé les sensations que j’avais en jouant à Warhammer Battle, avant la refonte grotesque du jeu.

Le jeu est bien tactique, avec du décor qui a des effets sur le champs de bataille. La présence d’un dé ajoute pas mal d’aléatoire, mais ce n’est gênant que si le dieu des dés est contre vous.

Il y a plusieurs moyens de moduler ce hasard cependant, notamment en utilisant les pouvoirs de unités à bon escient.

J’ai hâte que Norlande arrive dans le commerce pour essayer toutes les combinaisons que le jeu offre !

Boukhara

Voici le prochain jeu de Jeremie Ducret avec Romaric Gallonier comme co-auteur. Il s’agit d’un jeu de construction de tableau avec des gains de points exponentiel.

A son tour, on pose un de ses ouvriers au centre de la table et on récupère une tuile qui sera placée dans notre tableau pour former une ville.

Les tuiles scorent immédiatement en fonction de leur emplacement. Elles ont toutes une méthode de scoring différente.

Si on arrive à aligner ses ouvriers, on récupère une tuile bonus à utiliser tout de suite ou pour plus tard et on on récupère ses ouvriers.

Il y a aussi des objectifs qui demandent une certaine séquence de couleurs de tuiles dans sa ville. Ils rapportent des points en fin de partie.

Boukhara est un jeu très mécanique. Le thème est très accessoire. On se creuse pas mal la tête pour réussir le plus de combos possible et le gain des points est de plus en plus grand au fil de la partie.

J’avoue que la fatigue extrême du samedi soir ne m’à pas permis d’apprécier le jeu à sa juste valeur, mais je perçois son potentiel.

Boukhara est un jeu de construction de tableau plutôt classique dans sa mécanique de construction. Ce qui est original, c’est la façon de sélectionner les tuiles qui est à la fois tactique et opportuniste.

On va tenter de bloquer l’adversaire sur les tuiles qui l’intéresse tout en essayant d’aligner ses ouvriers pour obtenir les bonus.

Il se passe donc autant de choses sur la plateau central que sur son plateau, il faudra anticiper tous ses mouvements.

Il y a encore pas mal de boulot sur le jeu, mais le potentiel est là !

Monster Manager

Monster Manager est le prochain jeu de Cyril WaDri, l’auteur d’Ephios. Il s’agit d’un jeu de collection très léger est très épuré.

A son tour, on prend un monstre au milieu, on effectue son effet et on prend un deuxième monstre au milieu qu’on retourne sur sa face crâne et qu’on place sur le plateau qui correspond à son peuple.

Et c’est tout ! A la fin de la partie, la valeur des monstres correspond au nombre de jetons crâne sur leur plateau.

On ajoute les points, on gagne un bonus de points si on a 5 monstres du même type, et on perd des points si on a tous les monstres.

Cyril a prévu plein de monstres différents avec des pouvoirs originaux afin de renouveler les parties.

Je n’ai pas trop saisi le lien entre la mécanique et le thème et le jeu manque pour l’instant un peu de profondeur, mais j’ai passé un super moment à jouer à Monster Manager.

Le jeu est effectivement très épuré, les règles sont expliquées en 2 minutes et il n’y a qu’une action disponible à son tour : prendre un monstre, retourner un monstre.

Le choix se fera sur le monstre qu’on prend pour soi, et sur le monstre qu’on retourne.

Cette meca est très intéressante car elle permet à la fois de priver un adversaire d’un monstre convoité, mais également d’augmenter la valeur d’un monstre. Attention à ne pas donner par la même occasion des points à un adversaire.

Mon petit doigt me dit que le jeu est suivi de près par un éditeur, on croise les doigts !

Conclusion

J’ai adoré participer à l’organisation du festival Vous êtes Joueurs ?! C’était la première fois que je participais aussi activement et à fortiori que j’avais des responsabilités aussi grandes à un événement de cette ampleur.

Je dois avouer que je n’étais pas du tout serein dans la semaine précédent l’événement, et j’ai trouvé que le festival s’est globalement très bien passé.

Les retours ont été très positifs de la part des festivaliers, des éditeurs et des auteurs de la protozone.

Je voudrais remercier du plus profond du cœurs en premier lieu tous les bénévoles qui se sont investis ! Vous avez été au top !!!!

Je voudrais remercier les auteurs, illustrateurs et illustratrices qui ont répondu si spontanément à mon appel. Ça m’a fait très chaud au cœur !!!

Un énorme merci à tous les protozoneurs qui sont venus ! Nous avons eu une protozone de grande qualité et sa fréquentation ne fait que confirmer mon sentiment. Le succès de cette partie de l’événements est à mettre à votre crédit !!

Je remercie au nom de Ludicoop la mairie de Romans sur Isère et en particulier David Robert pour son soutient indéfectible. Je tenais également à remercier les techniciens du théâtre sans qui nous n’aurions pas pu bénéficier de ce lieu.

Un grand merci à tous mes collègues du comité de pilotage, vous avez fait du sacrément bon boulot !

Enfin, je remercie énormément tous les festivaliers qui sont venus nous voir, car un festival sans public n’à aucun intérêt !!

A l’année prochaine !!!

Le prochain déplacement d’Undécent, ce sera au festival des jeux de Moselle Sud, organisé par Laurent que vous connaissez bien puisqu’il est l’autre tête du cerbère bicéphale Undécent. Hâte d’y être !!!

Joueurs
Joueurs

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Régulièrement, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Joueurs

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :