[Rencontre pro] Ludendrômes 3ième édition

Il y a une semaine, se déroulait un événement très spécial à Romans sur Isère (Drôme) : les rencontres professionnelles des Ludendrômes. Durant 3 jours et demi, une quarantaine d’acteurs du monde ludique se sont retrouvés chez notre chroniqueur Olivier pour échanger, jouer, présenter des prototypes, travailler sur de nouveaux projets etc…

J’ai eu l’immense honneur de pouvoir y participer avec Adeline et je dois dire que ça a été un régal !

Les Ludendrômes, qu’est ce que c’est ?

Les Ludendrômes, c’est une rencontre professionnelle, sur invitation, qui regroupe une quarantaine de personnes du monde ludique : Auteurs, illustrateurs, chroniqueurs, et éditeurs.

Organisées par Olivier, Julien Prothière, et Nathalie Zakarian (Moi j’m’en fout je triche, jury de l’as d’or de Cannes) entre autres, les Ludendrômes se tiennent 2 fois par ans chez Olivier qui nous reçoit, organise les repas et toute la logistique (un boulot de dingue !! ).

Les invités ont pu présenter leurs prototypes, travailler sur certains d’entre eux, les faire tester, mais on a également pas mal joué à des jeux édités comme Living Forest (le test est à venir sur Undécent), QE, et Welcome to the Moon qui ont beaucoup tourné durant le week-end.

Autour de repas conviviaux, on a pu faire connaissance avec tous les invités et beaucoup discuter, ce qu’on ne peut pas faire en festival, c’est l’un des intérêts principaux de l’évènement. Il s’agit vraiment d’un évènement convivial, avec des repas partagés en grandes tablées, le gîte chez l’habitant et un jeu collectif en extérieur.

De 10h à 2h du matin, nous avons pu jouer, rigoler, tester, travailler des protos, refaire le monde (ludique bien sûr), tisser des liens, voire des amitiés, faire des rencontres, ce fut un week end chargé ludiquement et émotionnellement.

Un des moments forts du week-end, c’est Laurent Escoffier qui nous l’a proposé : Un The Mind grandeur nature. On s’est tous retrouvé dans le jardin et on a fait des équipes. Chaque joueur a pioché une carte de The Mind et il fallait ensuite se ranger dans l’ordre des numéros. Plus on avait une carte proche de 100, plus il fallait avancer lentement et plus on avait une carte proche de 1, plus il fallait avancer vite ! Un chouette moment de rigolade, merci Laurent !

Alors je ne vais as vous faire la liste ici de tous ceux qui sont passés durant le week-end, ni de tous les prototypes qui m’ont été présentés, mais il y a du lourd qui arrive, je vous le dis ! Certains jeux étaient vraiment à leur début dans le processus de création et certains ne sont pas montrables sur ces pages, mais je vais vous parler de ceux qui m’ont touché, ceux qui sont déjà bien avancés.

Attachez vos ceintures, on y va !

Les rencontres

J’ai eu le plaisir d’accueillir chez moi, en tant que régional de l’étape, 3 personnes pour deux nuits : Jérémy Ducret, Pierre Buty et Clément de chez Catch Up Games. J’avais pu rencontrer Jérémy à Vichy et c’est avec plaisir que je l’ai hébergé durant deux nuits. Nous avons bien sympathisé; c’est super cool ! Concernant Pierre et Clément c’est la première fois que je les rencontrais et quel plaisir de les découvrir ! Merci à Clément pour le Pharaon et son extension, vous les verrez débarquer sur le site bientôt !

Mais la rencontre qui m’a vraiment marqué c’est celle avec Juan Rodriguez. Cela a commencé lors du premier repas durant lequel il nous a raconté avec émotion la genèse des Poilus qu’il a réalisé avec son ami Tignous, parti tragiquement lors de l’attaque de Charly Hebdo.

Juan a une vision du jeu de société bien a lui et nous avons passé le week-end a débattre sur tel ou tel aspect de la création, j’ai adoré ces moments passés avec lui ! J’ai pu jouer à quelques uns de ses prototypes, je vous en parle plus loin. En tout cas c’est un chouette bonhomme qui gagne à être connu, et je remercie l’évènement de m’avoir donné accès à ce genre de personnes !

Une autre rencontre que j’ai beaucoup apprécié est celle avec David et Thibaut d’Olibrius. Ils ont édité leur premier jeu récemment : Nouvelles ContRées (bientôt en test) et nous avons pu faire notre première partie dès le vendredi. Sans spoiler l’article, nous avons beaucoup aimé ! David et Thibaut ont apporté quelques prototypes je vous parlerais de l’un d’eux plus loin, il m’a pas mal hypé !

Alors j’ai rencontré encore bien plus de personnes avec qui j’ai pu parler et échanger comme Olivier Reix de la radio des jeux et jury de l’as d’or de Cannes, Nathalie Zakarian, Clément de chez Game Flow, et j’en oublie sûrement d’autres, pardon à eux !

Les prototypes

Faux Raccord

Un jeu de Julien Griffon et de Xavier Violeau pour 2-4 joueurs. Il sera édité par une toute nouvelle maison d’édition en cours de création : Entre deux chaises éditions.

Il s’agit d’un jeu coopératif à communication limitée dans lequel les joueurs jouent le rôle de monteurs qui se sont disputés et qui doivent monter le film en urgence sans communiquer.

A la manière d’un Magic Rabbit, on va devoir remettre des cartes dans l’ordre des numéros. Elles représentent les rushs d’un film et on peut mettre des cartes sur une « table de montage pour en appliquer les effets, mais elles ne seront pas montées dans le film.

Faux Raccords est un chouette jeu sur le thème du cinéma, nous avons bien aimé notre partie, même s’il y a encore pas mal de travail sur le jeu. Nous allons suivre son évolution avec le plus grand intérêt ainsi que la naissance de cette toute nouvelle maison d’édition.

Sur Le Fil

Un jeu de Julien Prothière de Juan Rodriguez, à paraître chez Gigamic. C’est mon coup de cœur du week end !

Il s’agit d’un jeu enfant/famille très poétique dans lequel on va placer des oiseaux sur un fil élastique plus ou moins tendu. A son tour, on place (ou déplace) un oiseau pour créer des combinaisons, qui serviront à remplir des objectifs, sources de points de victoire.

Les oiseaux ont deux tailles différentes : les grands et les petits et 3 coupes de cheveux : les coiffés, les punks, et les ébouriffés, ainsi que trois couleurs.

Les cartes objectifs demandent de placer des oiseaux dans une configuration précise. Par exemple, on peut devoir mettre un petit oiseau entre deux punks ou 4 oiseaux bleus près des poteaux etc…

J’ai vraiment adoré ce jeu, tout en poésie, avec ce grand plateau en 3D qui plaira sans nul doute aux enfants ! J’ai vraiment hâte qu’il sorte pour essayer la version finale !

The plan

Il s’agit du premier jeu de Pierre Cardascia, en projet chez Olibrius ! Encore une fois, David et Thibaut nous offrent un jeu hyper original ! Testé Samedi autour de 22h30 (voyez nos têtes déconfites), The plan est un jeu semi-coopératif de programmation dans lequel les joueurs vont braquer un lieu de la ville.

L’originalité est que les joueurs vont commencer par mettre en place le terrain de jeu ensemble avec de la ficelle et des petits plateaux qui vont représenter des lieux. Le chef de mission définira ensuite ce qu’on va braquer : une banque, le casino, la prison etc…

Simultanément, les joueurs vont programmer des missions préparatoires au casse sous forme de cartes. Mais celles-ci ont deux côtés: un côté collaboratif et un coté individuel. Ci ces missions sont réussies, le côté collaboratif va faire avancer le casse vers sa réussite. L’autre côté ne fera que donner des avantages au joueurs mais risque de compromettre le vol et faire perdre tout le monde.

On place des routes sous forme de ficelles qui vont servir à tout le monde, aussi il faut bien se coordonner pour les placer correctement. Il y aura donc pas mal de négociation et de discussion autour de la table.

Une fois que chaque joueur a programmé ces missions, dans l’ordre, chacun d’eux va raconter son histoire en montrant les cartes qu’il a réalisé et le chemin parcouru dans la ville.

The Plan est un jeu très original par le matériel qu’il propose.

Rapt

Encore un jeu de Juan Rodriguez avec Christian Rubiella cette fois-ci ! Rapt n’a pas encore trouvé d’éditeur, mais cela ne devrait tarder tellement il est bien !

Dans Rapt, les joueurs incarnent de jeunes enquêteurs tout juste sortis de l’école de police. Ils sont mis au placard en salle d’écoute et de vidéo surveillance. Un évènement gave survient et à l’aide d’une bande son, les joueurs vont devoir refaire l’histoire du crime, trouver où dans la ville s’est passé le crime.

Des caméras de surveillance sont disposées dans la ville et on peut les consulter pour trouver des indices (un chien qu’on a entendu aboyer, des klaxons dans un embouteillage, un groupe de musique).

C’est assez difficile de se faire une idée d’une histoire rien qu’avec les sons. J’ose a peine imaginer comment ce doit être d’être aveugle ! Mais c’est terriblement bien fait et efficace. Les auteurs prévoient de mettre pas mal de scenarios dans la boite.

Conclusion

Comme je vous l’ai dit, nous avons testé plein d’autres protos, mais qui sont trop peu avancés pour en parler de façon détaillée. J’ai tout de même une dernière pensée pour Mermaid de Pierre Buty qui est un jeu de collection avec une petite touche de dextérité que j’ai beaucoup aimé, en espérant qu’il garde les idées qu’on a pu lui donner.

Je remercie énormément Olivier de nous avoir accueilli durant ces trois jours et demi de folie, de partage et de jeux ! Olivier, tu assures grave !

Merci à Julien Prothière de m’avoir invité à cet événement !

Je remercie tout ceux qui nous ont fait confiance en nous montrant leur bébé, tout ceux qui ont pu discuter avec moi sur le monde du jeu et d’autres choses !

Je vous dit à la prochaine j’ai trop hâte d’y être !

Ludendrômes

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous aidera beaucoup à proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Chaque mois, nous offrons à l’un des tipeurs un jeu chroniqué dans le mois !

Merci beaucoup !!!

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Julien dit :

    Super article, merci !
    Petite précision, Faux Raccords a deux autres auteurs, en plus de Xavier et moi : Ruddy Ardouin et Alban Alnot.

  1. 21 novembre 2021

    […] Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2021/11/15/ludendromes/ […]

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :