[Test] Périple – explore Arzium et réveille les créatures qui intègreront ton équipe

périple2-4 joueurspéripleRyan Laukat
périple8 ans et +péripleRyan Laukat
périple40 minutespéripleLucky-duck-game
péripleCartes, conquête, majorité,
mise, polyominos
péripleRed raven
périple07/21périple fantastique, civilisation ancienne
périple22€50 chez périple et dans périple
Périple

A la recherche de créatures errantes du peuple d’Arzium

Bienvenue à Arzium, terre d’anciennes civilisations composées de créatures bizarres, de merveilles inexpliquées, de personnages pleins de vie, de guerriers à la peau de pierre ou encore de salamandres géantes vivant dans la lave. Beaucoup de ces créatures sont uniques et mystérieuses, mais beaucoup ne sont que des gens ordinaires qui vivent leur vie dans les villes et les villages. 

Mais voilà, une grande maladie du sommeil s’est répandue dans tout le pays, envoyant toutes sortes de créatures errer sur des centaines de kilomètres dans une marche étourdie et incohérente. C’est ton travail de les rechercher, de les réveiller de leur somnambulisme, et de les recruter dans ton équipe d’explorateurs pour retrouver encore plus d’âmes perdues !

Un jeu de conquête de personnages et de cartes territoire, rapide et familial dans l’univers de Ryan Laukat 

Le jeu comprend plus de cinquante cartes de créatures uniques, au format tarot, qui mettent en scène des personnages des jeux Near & Far et Above & Below. Sur l’autre face des cartes, sont représenté des paysages de Arzium, des territoires à conquérir. Dès que j’ai eu le jeu en main, je me suis dit : « Mais il me rappelle les illustrations de Dix-Huit minutes pour un Empire !  » Normal, il s’agit de Ryan Laukat, le même auteur et dessinateur. Un même univers mais des jeux bien différents. Avec Périple ou retrouvera un jeu beaucoup plus accessible que Near & Far et Above et Below qui sont des jeux avec une narration beaucoup plus conséquente. Périple n’est pas non plus un jeu de conquêtes de territoire et de pose et déplacement de troupes sur un plateau – même petit comme dans Dix-Huit Minutes pour un Empire.

Recomposer des formes pour occuper des territoires pour espérer augmenter sa cohorte de personnages

Dans Périple, chacun à son tour dépose des marqueurs de sa couleur sur un plateau composé de 6 cartes paysage divisée elle-même en 6 secteur pouvant accueillir chacun 1 marqueurs. La pose des marqueurs doit respecter un des schéma proposé par les différents cartes personnages en sa possession. Au fur et à mesure des tours de jeu, les marqueurs vont recouvrir les cartes du plateau. Si ta couleur est majoritaire sur l’une de ces cartes terrains, tu la récupères et, en la retournant, tu peux découvrir le personnage que tu as réveillé et profiter ainsi du nouveau schéma de pose qu’elle te propose pour placer tes marqueurs lors de tes prochaines conquêtes.

Chaque fois qu’un joueur récupère une carte du plateau, une nouvelle carte terrains de la pioche vient la remplacer. Les cartes récupérées possèdent également des points de victoire que l’on comptabilisera en fin de partie, dés qu’un joueur aura 10 cartes devant lui. Au cours de la partie, tu peux récupérer des pièces d’or qui te permettent d’acheter des petits pouvoirs très sympas.

Dans Périple, conquête, opportunisme, choix tactiques, mêlés d’interaction bien dosée, seront au cœur des stratégies de recrutement de tes nouveaux personnages, qui eux même viendront enrichir l’efficacité stratégique de tes prochaines explorations.

périple

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 43 cartes Terrain/Personnage
  • 12 cartes de Départ
  • 96 marqueurs Exploration (24 de quatre couleurs différentes)
  • 24 tuiles Artefact
  • 4 cartes Aide de jeu
  • 1 carte Avant-poste
  • 30 pièces de valeur 1
  • 6 pièces de valeur 5

Comment on joue à Périple ?

L’excellente présentation de Périple sur la chaine Youtube La Bonne Pioche

Mise en place

  • Distribue les marqueurs et les 3 cartes d’une couleur à chaque joueur
  • Pose six cartes terrains au centre de la table pour constituer le plateau (tourne les cartes de manière à placer les titres à la périphérie du plateau formé). Le reste des cartes constituent la pioche.
  • Tu peux jouer avec les artefacts, ce sont des petites tuiles qui viennent pimenter le jeu de leurs effets sympas et bien dosés. Pour cela tu en révèles 4, face visible à coté du plateau (les autres constituent la pioche).
  • Chaque joueur se place d’un côté de la zone de jeu.
  • Définis le premier joueur, le deuxième et troisième joueur reçoivent une pièce et le quatrième 2 pièces en guise de compensation.
périple


Tour de jeu

A ton tour de jeu, tu utilises un personnage de ton choix (qui est encore disponible devant toi parmi ton équipe de 3) pour conquérir les cases du plateau. Pour cela, tu poses des marqueurs sur les cartes de la zone de jeu en reproduisant exactement la forme géométrique dessinée en bas de la carte personnage et en respectant son orientation.

Voici les règles de pose de marqueurs :

  • Si une case est déjà utilisée par un autre joueur, tu l’ignores et tu ne poses que les marqueurs sur les cases libres.
  • Tu ne peux pas faire déborder une figure du plateau.
  • Si une case contient des pièces, tu ramasses le nombre de pièces représentées.
  • Sur certaines cartes, la forme géométrique contient des carrés en pointillé que tu peux acheter au prix de deux pièces la case. Cela permet de poser des marqueurs supplémentaires sur le plateau.
périple

Lorsqu’une figure d’un de tes personnages a été utilisée pour poser des marqueurs sur le plateau, tu retournes la carte face cachée (elle n’est donc plus disponible pour les prochains tours). Tu peux « réinitialiser » ou retourner toutes tes cartes face visible si elles ont toutes été utilisées ou alors tu a la possibilité de réaliser cette action prématurément si tu paies une certaine somme  avec tes pièces pour réaliser ce que l’on appelle un « repos anticipé » : tu donnes alors à la banque, une pièce par carte encore utilisable pour pouvoir retourner toutes les cartes déjà utilisées sur leur face visible.

Au fur et à mesure des tours de jeu, les marqueurs vont recouvrir les cartes du plateau. Quand toutes les cases d’une des cartes possèdent un marqueur, le joueur avec le plus de marqueurs de sa couleur remporte la carte, il la récupère dans son équipe et découvre en la retournant le personnage qu’il a « réveillé ». Il peut alors profiter de la nouvelle forme géométrique qu’elle propose pour placer ses marqueurs.

périple
périple

Il faut savoir qu’en cas d’égalité de marqueurs sur une carte, on procédera à une enchère rapide. Le joueur actif pose le nombre de pièce de son choix (même 0), si le joueur à égalité propose davantage de pièces, il remporte la carte et pose ses pièces avec lesquelles il a surenchéri, à la banque. S’il ne souhaite pas surenchérir, c’est le premier joueur qui remporte la carte (et qui perd ses pièces).

périple

Dans tous les cas, les joueurs qui avaient au moins un marqueur sur la carte et qui ne remporte pas la carte, reçoivent une pièce « en consolation » et une nouvelle carte de la pioche vient remplacer la carte remportée.

Les cartes récupérées possèdent également des points de victoire que l’on comptabilisera en fin de partie.

Les artefacts

Ils ont des effets très sympas mais tu n’es pas obligé de les inclure dans les parties.

Dans Périple, tu peux acheter des tuiles artefacts avec tes pièces d’or. Tu as le choix entre 4 tuiles visibles, avec des coûts variables. On remplace celle qui a été achetée par une tuile de la pioche. Chaque tuile artefact propose un effet que tu peux utiliser pendant ton tour (et juste après l’achat si tu le souhaite). Tu peux en utiliser plusieurs lors de ton tour. Une fois utilisée, on ne peux plus l’utiliser avant la réinitialisation de toutes les cartes.

périple

Voici quelques exemple de capacités sympas 

  • La possibilité de retourner face visible ou face cachée un de tes personnages
  • Au moment de la pose des marqueurs, la possibilité de tourner la forme géométrique d’un de tes personnages dans le sens que l’on veut
  • La possibilité de glisser un cube déjà présent vers une case adjacente

Une fois utilisé, tu retournes les artefacts face cachée et il faut attendre la réinitialisation de tes cartes terrains pour les rendre à nouveau disponibles.

Sache que chaque tuile artefact rapporte également des points de victoire que l’on comptabilise en fin de partie.

Les règles additionnelles

Tu peux ajouter la règles de l’avant poste : si tu entoures un pion adverse avec 8 marqueurs, tu peux gagner 3 points de victoire (c’est le premier joueur qui réussi qui en bénéficie)

Tu peux également autoriser la pose de plusieurs marqueurs sur la même case d’une carte terrain. cela modifie un peu les stratégies de jeu surtout au niveau des majorités.

Fin de partie 

Elle se déclenche lorsqu’un joueur possède 10 cartes terrains devant lui, cartes de départ comprises. On termine le tour et on comptabilise ensuite les points de victoire sur les cartes terrains et les tuiles artefacts (en cas d’égalité, il faudra avoir le plus de pièces d’or pour se départager).

périple

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • Des règles du jeu simples et bien expliquées.
  • Une simple forme géométrique et un chiffre suffisent à préciser la capacité et le nombre de points de victoire de la carte. Tu n’as pas besoin de lire du texte souvent écrit en petit et pas toujours bien orienté par rapport à ta position autour de la table (pas de torticolis à prévoir…).
  • Des mécaniques simples et originales engendrant des choix tactiques qui nous tordent un peu l’esprit.
  • Retourner la carte terrain remportée pour y découvrir au verso un personnage qui vient renforcer notre équipe.
  • La bonne qualité du matériel et la mise en place rapide.
  • Un Périple qui se joue aussi bien 2, 3 ou 4.
  • L’interaction bien présente dans la conquête des terrains et l’utilisation de certains artefacts.
  • L’absence de hasard.
  • Les parties ne sont pas trop longues et plutôt tendues.
  • La variété des parties grâce aux nombreuses cartes « terrains ».
  • Les petites frustrations lorsque l’on perd un terrain convoité.

Ce que j’ai 💔

  • Les dessins des personnages, un peu sobres et tristes qui plairont moins au plus jeunes (le jeu est prévu pour 8 ans et plus).
  • Le thème principal un peu oublié, souvent comme tout bon jeu où les mécaniques sont parfaitement bien huilées.

périple

Design

Les graphismes de Périple sont très « stylés » et collent parfaitement au thème d’Arzium (terre d’anciennes civilisations composées de créatures bizarres…).
J’aime bien le design de la boîte.
Sur les cartes les dessins des personnages sont sobres et manque souvent de gaieté. C’est un pari assez réussi qui ne plaira pas forcément aux plus jeunes souvent attirés par des images colorées et des représentations plutôt funs des personnages au sein d’un jeu (le jeu s’adresse au 8 ans et plus …)

périple

Qualité du matériel

La boite, les tuiles, les pions et les cartes sont de bonne facture (ça devient la norme et c’est un régal pour les joueurs), des sachets permettront de trier le matériel. Prévoyez un tapis de jeu pour faciliter la manipulation des nombreuses cartes du jeu.


La boîte est de taille correcte en carton épais. Elle permet de ranger les sachets dédiés aux différents éléments.

périple

Thème

Même si on se demande au départ comment des figures géométriques vont intervenir dans l’exploration de cartes du plateau de Périple, on se rend compte que finalement elles permettent de mettre en place un système original de conquêtes de territoires qui diffère d’une avancée d’explorateurs, classique et linéaire. C’est un peu comme si l’on venait du ciel et que l’on choisissait de prendre possession de différents secteurs d’atterrissage.

L’ambiance du jeu, le design et le mécanisme qui consiste à réveiller un personnage en retournant la carte conquise, sont des éléments qui collent quant à eux parfaitement au monde d’Arzium.

Voici quelques-uns des groupes de personnages qui y ont élu domicile et qui sont bien représentés sur les cartes de jeu de Périple.

Les Hogfolk ont maîtrisé l’art de cultiver sous terre et se vantent des meilleurs et des plus savoureux champignons. Ils sont également connus pour être des chasseurs rusés de métaux rares et creuser des mines profondes à la recherche d’or. Ils sont généralement plus que disposés à partager un bol de ragoût de champignons et adorent échanger des histoires d’aventure. 

Les poissons sont des habitants sympathiques des cavernes et des côtes, et ils peuvent généralement être trouvés dans les villages près de l’eau ou sur les équipages des voiliers. Ils sont connus pour leur connaissance des langues anciennes, leur cuisine épicée et leur hospitalité. Les poissons peuvent respirer au-dessus et au-dessous de l’eau. 

Les hommes-lézards peuvent être trouvés dans tout Arzium, bien qu’ils aient tendance à préférer les régions désertiques. Les hommes-lézards n’aiment pas les conflits et admirent le travail acharné. Ils ne confronteraient jamais quelqu’un à propos d’un problème s’ils pouvaient simplement le résoudre eux-mêmes.

Les glogos sont des créatures à la peau de pierre, au dos couvert de colonne vertébrale et aux yeux ronds et rouges. Les Glogos sont à l’aise dans la pénombre et l’air froid, et ont construit de nombreux avant-postes et villes sous terre. Ils se méfient généralement des étrangers, mais sont parfois disposés à échanger ou à converser. Il est imprudent de les traverser. 

Enfin, des robots toujours en marche ont vu leur créateurs mourir depuis bien longtemps. En effet, Arzium abritait autrefois une grande civilisation qui utilisait toutes sortes de technologies de pointe. 

On oubliera un peu ces différents personnages d’Arzium pour garder en mémoire surtout les figures géométriques qui permettent de partir à la conquête des autres cartes du plateau, ce qui reste l’enjeu principal pour gagner.

ze meeple

Mécanique

Périple nous permet de réaliser de nombreux choix dans le but de conquérir des cartes territoires avec seulement 3 cartes personnages de départ par joueur. L’originalité est de transformer les cartes conquises, en nouveaux personnages de son équipe en les retournant sur leur verso.

Choix d’un schéma de pose spécifique à chaque personnage et d’un emplacement idéal sur le plateau

Tu dois d’abord gérer l’ordre dans lequel tu utilises les formes géométriques. En effet, une fois utilisée, les cartes personnage sont retournée et la forme n’est plus utilisable avant que toutes les autre n’aient été utilisées. Faut-il alors économiser les formes géométriques qui paraissent les plus intéressantes pour les utiliser au moment opportuns ou les placer au plus vite pour prendre un petit avantage avant un autre joueur ? A toi de bien analyser tes cartes et celles des autres pour prendre les bonnes décisions.

L’analyse du plateau de jeu et des emplacements libre te guideront également dans le choix de la figure de tes personnages. En effet, si tu souhaites conquérir un terrain, tu dois concentrer tes marqueurs sur la carte terrain convoitée et voir si la forme choisie colle avec les secteurs libres (sachant qu’on ne peut pas orienter la forme comme on le souhaite…eh oui ce serait trop facile).

Quel(s) terrain(s) explorer?

Faut-il tenter de placer ses marqueurs sur une carte terrain qui rapporte beaucoup de points et qui intéresse également les autres joueurs ? Le risque est alors de ne pas pouvoir y placer suffisamment de marqueurs pour être majoritaire (ou de devoir dans ce cas aller jusqu’à la phase d’enchère et peut être perdre des pièces d’or). Alors à vous de choisir entre assurer une conquête modeste ou tenter une exploration ambitieuse sur un terrain qui rapporte plus points. 

Tu peux d’autre part ramasser les pièces représentées sur certaines cases des cartes terrains, dans ce cas, il faudra certainement utiliser des formes géométriques permettant d’éparpiller un peu tes marqueurs en les posant à cheval sur différentes cartes afin de les faire correspondre aux emplacements des pièces d’or.

Comment utiliser tes pièces d’or ?

Cumuler des pièces s’avère très intéressant pour effectuer de nombreuses actions bonus :

  • acheter des pouvoirs dotés eux aussi de points de victoire.
  • réinitialiser ses cartes personnage de façon prématurée,
  • acheter des cases supplémentaires présentes en pointillé sur les formes géométriques des cartes personnage.
  • gagner des enchères pour acquérir des cartes terrain sur lesquels deux joueurs ou plus ont un nombre identique de marqueurs.

Autant te dire que dans Périple, l’or est important, il faut donc dans un premier temps ramasser des pièces tout en assurant la conquête des cartes terrains, et ensuite faire les bons choix pour les utiliser de manière optimale.

L’interaction bien présente

périple

Dans périple l’interaction est bien présente dans la conquête des terrains. Un secteur n’acceptant qu’un marqueur. Donc, donc premier arrivé, premier servi..

On retrouve de l’interaction également dans les petits pouvoirs que l’on peut acheter ; certains permettent par exemple de déplacer un marqueur du plateau ou de le remplacer par un des notre (on n’ hésitera pas à décaler un marqueur adverse gênant).

Calculer pour déclencher la fin de partie

La partie s’arrête dés qu’un joueur possède 10 cartes, et cela peut venir vite, plus vite qu’on le pense. A toi d’avoir récolté suffisamment de PV à ce moment là et de ne pas faire l’erreur de déclencher la partie alors qu’un adversaire a plus de points que toi…

En résumé, Périple se caractérise par une succession de mécaniques simples plutôt originales et très bien ficelées basées principalement sur la conquête de territoire en utilisant à bon escient les polyominos disponibles, en récoltant intelligemment de l’or pour le réutiliser efficacement.
L’interaction est bien présente et le hasard n’a pas sa place. 

meeple vert

Simplicité des règles

périple

Les règles sont claires et compréhensibles, très bien expliquées, dans un court livret de jeu d’assez grand format, au dos duquel on trouve un résumé des pouvoirs des artefacts.

Des cartes aides de jeu sont également disponibles.

meeple vert

Mise en place / Rangement

La mise en place et le rangement de Périple se fait de manière fluide et rapide avec 2 pioches séparées, la mise en place de 6 cartes terrains et une distribution de 3 cartes personnage à chacun et des marqueurs correspondants. Et c’est partie.

Tout se range dans des sachets. La boîte est bien adaptée mais ne présente pas de compartiments.

Conclusion

Au premier abord, j’étais peu attiré par le thème assez neutre et le design plutôt terne des personnages de Périple, mais dés la première partie, Périple a brillé par un ensemble de mécaniques simples, originales et très bien ficelées.

Tu es amené d’une part à choisir la forme géométrique idéale (des polyominos) parmi les cartes personnage que tu possèdes en début de partie et que tu vas compléter au fur et à mesure de tes conquêtes. Ce choix va te permettre d’occuper des secteurs du plateau de jeu avec le placement de marqueurs à ta couleur, l’objectif étant d’avoir la majorité sur les cartes terrain avant ses adversaires. Enfin, une bonne gestion des pièces d’or ramassées lors de tes conquêtes sera primordiale pour te donner quelques longueurs d’avance dans cette course au « réveil de créatures » qui vont se rallier à ta cause. Elles permettront notamment de remporter des enchères en cas d’égalité sur les cartes, ou d’acquérir des tuiles artefacts qui t’aideront tout au long de la partie.

Certes ce n’est pas un jeu d’apéro avec beaucoup de fun mais Périple ravira les amateurs de petites mécaniques originales bien rodées avec une interaction bien présente qui engendre des stratégies très diversifiées à mettre en place rapidement lors de parties plutôt courtes et un peu tendues.

Le matériel est agréable avec des cartes et marqueurs en bois de bonne facture.

Voici donc un jeu original (même si on utilise encore des polyominos comme dans beaucoup d’autres jeux), fluide, qui plaira aux joueurs qui aiment faire des choix tactiques sans trop de hasard.

Les nombreux mécanismes ingénieux t’inciteront à rejouer pour tester différentes stratégies, qui seront bien spécifiques au profil de tes différents personnages. Alors dans quel ordre utiliser ces personnages ? Sur quels terrains planifier mon périple ? Comment utiliser au mieux mes pièces d’or ? A toi de choisir, mais dans tous les cas, il est urgent de réveiller les nombreuses créatures à moitié endormies depuis bien trop longtemps dans le monde mystérieux d’Arzium …

Fabrice

Autre avis : Paradoxe temporel

périple

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Chaque mois, nous offrons à l’un des tipeurs un jeu chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Pour ce mois de Janvier, nous offrons à deux tipeurs tirés au sort 1 excellent jeu chacun. L’objectif étant atteint, nous procéderont au tirage au sort le 01/02/21.

The Loop

Les Aventures de Robin des Bois

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Merci beaucoup !!!

Fabrice

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :