[Test] Choose Cthulhu Tomes 1 et 2 – De vos investigations dépendra votre santé mentale …

Choose Cthulhu
Choose Cthulhu1 joueurChoose CthulhuLeandro Pinto, Edward T. Riker
Choose Cthulhu8 ans (10-12 ans conseillé)Choose CthulhuEliezer Mayor, Juan Antonio Abad « Juapi »
Choose CthulhuVariable (en théorie 60 minutes)
et rejouable en cas d’échec
Choose CthulhuShakos
Choose Cthulhu Livre dont vous êtes le héros, enquêteChoose CthulhuPixie Games
Choose Cthulhunovembre 2021Choose Cthulhu Mythe de Cthulhu, Lovecraft, horreur
Choose Cthulhu11.90€ chez Philibert


et dans Choose Cthulhu
CHOOSE CTHULHU TOMES 1 & 2

Ph’nglui mglw’nafh Cthulhu R’lyeh wgah’nagl fhtagn

Un culte impie inconnu semble avoir ôté la vie à votre grand-oncle, le professeur Gammel. Vos investigations vous entraînent aux confins de la planète dans univers où flottent la mort et le mystère …

Pitch Tome 1. L’Appel de Cthulhu. d’après H. P. Lovecraft

Une lettre de la prestigieuse université de Miskatonic vous invite à mener une mission scientifique dans les périlleuses régions reculées de l’Antarctique. C’est la chance de votre vie, qui vous vaudra gloire et prestige, mais une atmosphère funeste plane au-dessus de “l’expédition Pabodie”…

Pitch Tome 2. Les Montagnes Hallucinées. d’après H. P. Lovecraft
Choose Cthulhu

Shakos, un spécialiste du jeu à deux qui se lance dans un LDVELH

Une fois n’est pas coutume, c’est un livre qui a été capté par le radar d’Undécent, mais un LDVELH (Livre dont vous être le héros) de l’éditeur Shakos, distribué par Pixie Games, qui se lance donc dans l’aventure d’une collection d’enquêtes sous forme de livres-jeux.

Connu pour ses très bons jeux à 2 comme Battle Line Medieval – un Schotten Toten amélioré – ou les Wargames accessibles voire familiaux Napoléon 1806, Napoléon 1807 et les futurs Napoléon 1815 (jouable à 3 joueurs), Saladin et Border States – qui sont pour ces derniers en précommande en ce moment -, Shakos a donc décidé de localiser la collection « Choose Cthulhu » de l’éditeur espagnol Celeano Books dont les premiers titres sont sortis en Espagne en 2020 après deux financements participatifs réussis en moins de 48 heures.

La vidéo de la 2ème campagne de financement participatif

Pour cette fin d’année 2021, nous avons droit aux deux premiers tomes : L’Appel de Cthulhu de Léandro Pinto et Les Montagnes Hallucinées de l’Espagnol Edward T. Tiker suivront Le Cauchemar d’Innsmouth puis La Cité Sans Nom tous deux de l’auteure espagnole Giny Valris … puis les 11 autres ! On y trouvera entre autres L’Abomination de Dunwich, La Maison de la Sorcière et L’Asile d’Arkham.

Choose Cthulhu

Il est clair que Julien Busson, le boss de Shakos édition, a su être tenté par cette localisation après avoir rencontré un peu par hasard, sur un salon, l’éditeur espagnol qui cherchait un traducteur. Et c’est ensuite le concept livre-jeu adapté directement des nouvelles de Lovecraft qu’il a vraiment trouvé intéressant. Il a pensé qu’il y avait là un très bon potentiel pour un univers qui a pourtant été maintes et maintes fois utilisé dans le monde du jeu et de l’écriture.

Vous serez seul à prendre vos décisions dans l’univers lovecraftien

L’avant-propos commence de cette manière :

Combien de fois, au cours de vos lectures ou du visionnage d’un film, vous êtes-vous retenu de hurler au personnage principal : « Ne fais pas ça, pauvre fou ! » ? Et bien, voici enfin l’occasion de le faire ! […] Ce sont sont vos décisions qui vous permettront de résoudre le mystère … à moins que vous périssiez dans d’atroces souffrances ou ne finissiez vos jours dans un asile psychiatrique […].

Il suffira ensuite de se laisser guider sans dé ni crayon contrairement aux gammes des Livres Dont Vous Etes le Héros sorties dans les années 80 chez Folio Junior ou au dernier projet de financement participatif dans l’univers lovecraftien des RPG Book lancé par Elder Craft.

Alors, prêts à tourner les pages de ces petits livres de la folie, quitte à en sortir avec sa santé mentale altérée ?

Qu’est ce que l’on trouve dans la boite ?

  • 1 livre de 128 pages traduit par Paola Appelius.
  • Dont 111 étapes potentielles de 1 page chacune.
  • Dont 1 bestiaire et des fiches sur les protagonistes du mythe
  • Avec des illustrations en noir et blanc d’Adrian Lucas Hernandez, Eliezer Mayor et Jacoba Lekuona

Mécanique et comment on joue à la gamme Choose Cthulhu ?

Différents tomes, une même mécanique

Ces deux tomes se ressemblent dans leurs mécaniques et leurs nombres d’entrées mais ils proposent un monde à explorer différent. Contrairement à ce que l’on a l’habitude de voir dans le monde des LDVELH, ici il n’est pas question de jet de dés ni de statistiques. Une fois que vous aurez pris connaissance de la situation initiale, il suffira de suivre les instructions afin de découvrir où vous conduisent vos choix.

Vous partez très rapidement à l’aventure en lisant le texte et en choisissant votre chemin en fonction des choix qui vous sont proposés en bas de page. Une manière très simple et très classique de progresser dans l’histoire. Exemple : « Si vous décidez de suivre cette étrange lueur apparue dans le ciel brumeux, voguez jusqu’à la page 63 ».

Il vous est demandé de ne pas revenir en arrière afin de favoriser l’immersion dans l’histoire où seuls vos choix et rien d’autre vous feront progresser. Sinon quel intérêt ?

Le nombre d’entrées dans chacun de ces tomes est de 111 (soit 111 pages) ; on arrive rapidement à des conclusions qui nous mènent à la mort ou à la folie si on prend les mauvaises décisions (attention dans ce cas là en 1/4 d’heure ça peut être plié !). Donc à vous de recommencer.

Le fait de ne pas subir le lancer de dés et son échec permet de supprimer la frustration d’un mauvais lancé.

L’ambiance et les descriptions vous permettent de vous projeter facilement dans l’histoire ce qui est nécessaire dans ce type d’ouvrage où chaque choix aura un impact sur notre aventure – en fonction de la tension ou de la description faites-vous comprendrez si vous faites fausse route ou non.

Dans Choose Cthulhu ce n’est pas compliqué, le héros meurt ou devient fou à la fin. On n’affronte pas les créatures du Mythe, on les fuit ou on les évite. Il n’y a pas de combat (sinon le recours aux dés ou a des capacités de personnages seraient surement nécessaires), tout repose sur les choix que l’on va faire. La fin peut être très brutale et expéditive, ou se terminer dans le sinistre et célèbre asile d’Arkham. Il existe cependant un mince espoir de s’en sortir en vie et libre, même si votre santé mentale sera ébranlée à jamais !

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • Le format enquête dont vous êtes le héros.
  • L’univers de Lovecraft très bien respecté. Une réécriture plutôt bien maitrisée.
  • La cohérence de l’histoire et des cheminements.
  • Les choix faciles à faire, intuitifs. Mais attention, en ne réfléchissant pas, on a vite fait d’altérer sa santé mentale et d’avorter l’aventure.
  • Le format passe-partout et pas prise de tête du tout.

Ce que j’ai 💔

  • L’aventure peut paraitre un peu courte mais on n’y arrive pas forcément du premier coup (surtout le tome 2 pour moi). Il faut recommencer et prendre un autre cheminement.
  • Les illustrations ne sont pas ce qui apporte le plus dans l’ouvrage mais certaines valent le détour.
Choose Cthulhu

Design et qualité du matériel

Une couverture illustrée rigide, brillante, qui est très épaisse.

Des cahiers cousus pour une édition dite « Deluxe » au format 125 x 180 mm imprimée en France à Brive-la-Gaillarde. Le petit format en impose moins que la plupart des ouvrages en général dédié à l’univers de Lovecraft mais sa taille « livre de poche » le rend transportable ce qui est bien sachant qu’on n’est pas obligé de faire toute l’histoire d’une seule traite.

Des feuilles au grammage moyen, de couleur plutôt beige, pas trop blanchi donnant – volontairement ou non – un effet un peu vieilli.

Les illustrations ne sont pas le cœur de l’ouvrage, loin de là. Elles sont assez communes mais ont le mérite d’exister, et elle rythme un peu l’enquête.

Cela ne vaut pas par exemple les illustrations de François Béranger que l’on peut trouver dans les ouvrages sortis chez Bragelonne concernant justement le texte intégral de l’Appel de Cthulhu et des Montagnes Hallucinées.

Choose Cthulhu
Une des multiples illustrations de l’Appel de Cthulhu par François Béranger, éditions Bragelonne
meeple vert

Thème

La gamme des Choose Cthulhu pourra être une belle porte d’entrée dans l’univers de Howard Philip Lovecraft. L’Appel de Cthulhu a été écrit en 1926 alors que les Montagnes hallucinées date de 1931. Certes les néophytes passeront à côté de certaines allusions et des redondances chères à Lovecraft alors que les initiés (non non ce n’est pas une secte) seront ravis d’y retrouver le cœur de la littérature lovecraftienne qui a fait – à titre posthume – de Lovecraft le plus grand écrivain américain après Edgar Poe dans le domaine du fantastique.

Nul ne saurait décrire le monstre, aucun langage ne saurait peindre cette vision de folie, ce chaos de cris inarticulés, cette hideuse contradiction de toutes les lois de la matière et de l’ordre cosmique.

L’appel de Cthulhu, 1926

L’Appel de Cthulhu (titre original : The Call of Cthulhu) est une nouvelle fantastique publiée en février 1928 dans le magazine Weird Tales. Lovecraft écrit et achève cette nouvelle dès 1926. C’est l’œuvre fondatrice du Mythe de Cthulhu. L’intrigue non linéaire est présentée au travers d’un ensemble de documents retrouvés dans les papiers du défunt Francis Wayland Thurston, un anthropologue qui a enquêté sur un culte obscur.

Il est absolument indispensable, pour la paix et la sécurité de l’humanité, qu’on ne trouble pas certains recoins obscurs et morts, certaines profondeurs insondées de la Terre, de peur que les monstres endormis ne s’éveillent à une nouvelle vie.

Les montagnes hallucinées, 1931

Les Montagnes hallucinées (titre original : At the Mountains of Madness), est un roman court de science-fiction initialement publié dans les numéros de février à avril 1936 du magazine Astounding Stories.

Rédigé en février et mars 1931, ce roman est écrit à la première personne par le personnage narrateur de William Dyer, professeur et géologue de la prestigieuse – et désormais célèbre – si l’on regarde les profils facebook de nombreux utilisateurs – Université de Miskatonic. Le récit relate de terrifiants secrets relatifs à une expédition scientifique en Antarctique, dans l’espoir de dissuader l’envoi d’une prochaine équipe qui se risquerait à une mort certaine.

On pourra finir avec une dernière citation :

Ph’nglui mglw’nqfh Cthulhu R’lyeh wgah’nagl fhtagn : Dans sa demeure de R’lyeh la morte Cthulhu rêve et attend.

Un univers fantastiques dans tous les sens du terme avec une noirceur unique, une ambiance délicieusement désuète datant du premier quart du siècle dernier teintée de poésie archaïsante, avec un langage ampli de prose sombre et historique détaillant des choses qui nous interrogent et nous donnent à réfléchir ; le tout avec des descriptions aussi complète, complexes, que parfois un peu lourdes tellement Lovecraft a voulu que l’on se représente ce que nous avons devant nous.

Justement, le style des auteurs reproduit plutôt bien le style et l’ambiance lovecraftienne et j’ai trouvé la traduction fidèle aux termes utilisés dans les ouvrages en VF de Lovecraft. Peut-être y trouverons-nous une utilisation moins poussée des temps du passé (le passé simple notamment) ou du conditionnel. Le tome 1 se prête facilement à une lecture décousue puisque l’oeuvre originelle n’est déjà pas linéaire au niveau de la structure de l’intrigue ; le tome 2 – Les montagnes Hallucinées- colle très bien au niveau l’utilisation du temps du présent puisque l’œuvre originelle est un récit d’expédition à la première personne.

Je n’ai jamais lu d’autres livres-jeux existant dans l’univers lovecraftien je ne peux donc pas les comparer. On peut notamment citer Plongée sur R’Lyeh de LoÏc Richard

Conclusion

  • Si vous êtes fan de l’Univers de Lovecraft les ouvrages de la gamme Choose Cthulhu sont à posséder – même s’ils vous apporteront une expérience de jeu/lecture que d’aucun jugera un peu courte et pour un prix que d’autres estimeront un peu élevé (12,90 €) – mais le matériel est de qualité. Mais qu’il est agréable d’explorer sous un autre angle la folie, les étrangetés et le monde de Lovecraft bien retranscrit et fidèle aux œuvres originelles.  Et vous pourrez y découvrir des fins alternatives.
  • Si vous n’avez pas eu la chance de lire des ouvrages de Lovecraft et/ou ne le connaissez que par le biais de votre meilleur ami qui vous veut du bien et vous bassine à longueur de journée avec son jeu Horreur à Arkham et ce nom de Cthulhu aussi mal prononçable que dur à écrire (« bon je mets où déjà les deux « h » ? »), c’est l’occasion de le découvrir de façon ludique ; certes, plusieurs références présentes dans ces livres-jeux ne vous parleront pas forcement mais déjà vous vous ne vous en rendrez pas compte et cela ne vous empêchera pas de prendre un réel plaisir à faire des choix sur votre parcours qui peut à tout moment vous amener à la fin…. vers la folie .. et donc vous obligez à recommencer l’aventure.

Dans les deux cas ce livre-jeu par sa mécanique et son ambiance m’a vraiment plu. C’est rapide, ce n’est pas lourd à digérer et le fait de ne pas subir le lancé de dés et son échec permet aussi de supprimer la frustration d’un mauvais lancé… et le hasard complètement inutile dans ce type d’aventure.

Si vous n’êtes pas coutumier des LDVELH, Choose Cthulhu pourrait faire mouche en raison de sa simplicité dans sa mécanique qui vous place au premier plan, comme dans certains récits de Lovecraft où l’on nous raconte ce qui est arrivé à son personnage, mais nous mettant le plus souvent devant la lecture d’un témoignage post mortem. Pas de dés, pas de fiche personnage, pas de crayon …

J’ai apprécié ces aventures et leurs dénouements même si les choix seront plus dur à faire pour le tome 2. Si vous réussissez votre aventure cela sera dû uniquement à vos choix – une approche qui me plaît grandement car ce jeu peut être joué en tout lieu sans trop difficulté.

Je me sens encore prêt à perdre littéralement la tête pour la suite de cette collection qui rafraîchit cet univers souvent montré (à juste titre) comme très sombre.

Si vous lisez ces lignes, c’est que la malédiction qui me poursuit depuis que j’ai entamé cet article aura pris fin …

Laurent
Choose Cthulhu

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Chaque mois, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Pour le mois de juillet, nous offrons :

1001 îles

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 10 mai 2022

    […] Et un peu plus récemment, Shakos s’est lancé dans le livre dont on est le héros dans la thématique du monde sombre et horrifiant de Cthulhu que Laurent apprécie grandement, avec la série Choose Cthulhu. C’est par là que cela se passe sur Undécent. […]

  2. 15 mai 2022

    […] Et un peu plus récemment, Shakos s’est lancé dans le livre dont on est le héros dans la thématique du monde sombre et horrifiant de Cthulhu que Laurent apprécie grandement, avec la série Choose Cthulhu. C’est par là que cela se passe sur Undécent. […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :