[KS/Entretien avec] Stéphane Brachet, l’auteur de Border States

  • Border States
  • Border States
  • Border States
Border States2 joueursBorder StatesStéphane Brachet
Border States12 ans et +Border States
Border States25 à 45 minutesBorder StatesShakos
Border StatesDuel, bluffBorder StatesGuerre de Sécession
Border States24 € en Kickstarter ou
le Duel Pack avec Saladin pour 44 €

Depuis le 25 mars, les jeux Saladin et Border States sont proposés en financement participatif sur Kickstarter, seul ou en duel pack. Le financement a été rapidement atteint et ce sont maintenant les améliorations de matériel qui se débloquent les unes après les autres.

Border States

Nous avons déjà parlé de l’excellent Saladin de Denis Sauvage que nous avons pu tester avant le début de la campagne (voir le test ici). En revanche, nous en savons un peu moins sur Border States de Stéphane Brachet qui pourtant est très prometteur et pour lequel je n’ai entendu que du bien.

D’ailleurs le prototype a été testé il y a un an par le Labo des Jeux ; ce qui ma laissé une excellente impression.

Border States

Avec cet article nous allons parler un peu plus de Border States.

Border States

1861. La guerre de sécession fait rage

L’Union, avec à sa tête Abraham Lincoln, est opposée à la Confédération de Jefferson Davis. Au milieu de ce conflit, 5 Etats frontaliers, appelés les Border States (Delaware, Kentucky, Maryland, Missouri et Virginie-Occidentale), sont tiraillés entre abolitionnistes et esclavagistes. Ce sont eux qui peuvent faire basculer le cours de la guerre.

Un jeu tactique pour 2 joueurs.

Dans Border States, chacun prend en main un des deux camps et dispose de 10 pavés Généraux identiques. Chaque pavé représente une figure historique ayant participé à la guerre de Sécession. Les joueurs vont devoir ruser pour remporter un maximum de batailles, ce qui leur permettra d’accroître leur influence dans les Border States et rallier la population à leur cause.

Il y a 2 possibilités pour remporter la partie : contrôler suffisamment de marqueurs États pour mettre un terme à la partie ou être le joueur avec le plus de points de victoire à la fin des 5 manches.

Une vidéo d’explicationd’une partie se trouve en fin d’article.

Border States, porté par l’éditeur Shakos, est donc en financement participatif jusqu’au 15 avril sur Kickstarter à 24 € avec tous les stretchs goals débloqués. Le duel Pack est à 44 €.

L’interview de Stéphane Brachet

Border States

Stéphane Brachet s’est livré à une interview publiée en anglais chez nos collègues de The Player’s Aid le 31 mars dernier. Avec l’aimable autorisation de l’éditeur Shakos, voici cette même interview en français ; nous allons ainsi en connaître davantage sur l’auteur qui va – entre autres – nous expliquer en détail le fonctionnement de Border States.

Avant toute chose Stéphane, parlez-nous un peu de vous ? Quels sont vos centres d’intérêt?

Je suis responsable d’un département d’ingénierie logicielle et j’ai 44 ans. Je vie dans le sud de la France où je suis l’heureux papa de 2 filles. Quand je ne joue pas ou que je ne crée pas de jeux, je fais de la randonnée, du VTT et je pratique le stand-up paddle. 

Qu’est ce qui vous a motivé pour concevoir des jeux ? Qu’est ce qui vous a la plus plu dans cette expérience jusque là ? 

Depuis mon enfance je suis fan de jeu de société. J’adore me retrouver autour d’une table pour partager, échanger et décortiquer les mécaniques ludiques. Tout cela a fait naitre en moi des idées de jeu et en 2017 je me suis lancé dans cette expérience de la création de jeu. Depuis cette date, c’est devenu une passion et c’est incroyable de voir comment une idée sortie de son imaginaire peut se retrouver quelques années plus tard sur les tables des autres joueurs.

Quels concepteurs vous ont influencé ?

Je ne sais pas s’ils ont influencé mon style, mais je suis un grand fan de Bruno Cathala et Reiner Knizia pour la variété de leurs créations.

 Qu’est ce qui vous a semblé le plus difficile dans le processus de création ? Que pensez vous avoir bien réussi ?

J’adore créer ou travailler sur des mécaniques de jeu. J’essaie toujours d’avoir une mécanique qui soit simple et épurée.  J’attache également beaucoup d’importance au choix du thème pour qu’il colle le plus possible aux principes du jeu. Le plus difficile pour moi est la phase de rédaction des règles et je remercie Denis et Julien de Shakos pour le travail qu’ils ont fait sur la règle de Border States

Présentez nous rapidement Border States ? 

Border States se situe durant la guerre de sécession et fait un focus sur les 5 états appelés justement Border States : Maryland, Delaware, Kentucky, Missouri et West Virginia. Ces états étaient divisés entre les 2 camps : Union ou Confédération. Le jeu reprend les grandes batailles de la guerre de sécession durant lesquelles l’union et la confédération se sont combattues avec pour  objectif de faire basculer les Border States dans un camp ou dans l’autre et ainsi remporter la guerre.

Quels éléments de l’histoire des Border States durant la guerre se Sécession vouliez vous modéliser avec ce jeu?

Ayant des liens géographiques, sociaux, politiques et économiques avec le Nord et le Sud, les Border States avaient une position critique dans le résultat de la guerre. C’est cette position si particulière  et ce besoin de faire basculer ces états dans un camp ou dans l’autre que j’ai voulu mettre en avant.

 Quels sont vos objectifs lorsque vous concevez un jeu ? 

L’objectif était double : Ludique et Historique. Je souhaitais faire un jeu rapide, tactique mais également avec un thème historique fort qui plonge les joueurs dans un évènement ou une période de l’histoire.

Qu’est ce qui vous a inspiré pour faire un jeu sur cette guerre ?

Je souhaitais créer un jeu d’affrontement pour 2 joueurs qui soit porté par un thème historique fort. Je me suis donc tourné vers les différents conflits historiques et cela m’a amené à découvrir cette période de la guerre de sécession. J’ai découvert l’histoire de ce conflit, ces différentes batailles et le rôle des Border States et je me suis dit que c’était intéressant de faire découvrir cette période.

Le jeu utlise plusieurs types de cartes ? Quels sont ils et à quoi servent-elles ?

L’élément principal de chaque camp ce ne sont pas les cartes mais les pavés Général, ce sont eux qui vont être envoyés sur les différentes batailles et vont permettre de remporter les combats faisant basculer les Border States. Chaque joueur a en sa possession 10 pavés Général d’une valeur de combat allant de -2 à 3. Les valeurs des généraux sont identiques pour les 2 joueurs, même si ils représentent des figures historiques différentes associées à chaque camp.

Lors de chacun des tours de jeu d’une manche, chaque joueur va simultanément sélectionner 2 pavés Général parmi ses généraux disponibles. Lorsque les deux joueurs ont effectué leur sélection, chaque joueur dévoile le premier pavé face visible. Ce pavé Général, face visible, détermine l’ordre dans lequel les joueurs vont placer leurs pavés Général sur les batailles ainsi que les batailles qui sont accessibles.

  • Border States
  • Border States

Mais attention :

  • Le joueur qui a joué le pavé face visible avec la valeur de combat la plus petite place ses pions en premiers … Par contre plus la valeur de combat est élevée plus le joueur aura de batailles accessibles.
  • Le général placé face caché va suivre les instructions données par le pavé Général face visible. Il ne sera révélé que lors de la phase de résolution des combats

Les joueurs ont également 5 cartes Personnage et une carte Président à leur disposition. Chaque carte possède un pouvoir différent qui peut être utilisé une fois par partie et changer les résultats d’une bataille.

Viennent ensuite les cartes Bataille. Il y a 17 batailles, chacune ayant des valeurs d’intensité différentes, soit aucune, 1 ou 2. Plus la bataille est intense, plus vous pourrez gagner de cubes d’influence, respectivement 2, 3 ou 4. À chaque tour, vous tirez au hasard 3 cartes de bataille que vous faites glisser sous le plateau de jeu pour créer 3 champs de bataille, avec des emplacements pour placer vos blocs généraux.

Border States

Pouvez vous nous donner un exemple de chaque type de carte et de leur fonctionnement ? 

Belle Boyd était une espionne confédérée pendant la guerre. Son pouvoir permet au joueur confédéré de révéler un bloc face cachée avant la phase de résolution. Elle peut donc vous aider à obtenir des informations cruciales afin de remporter une des batailles.

De l’autre côté, George McClellan a joué un rôle important pendant la guerre en aidant à lever une armée bien entraînée et organisée. Son pouvoir ajoute un emplacement supplémentaire dans une bataille, ce qui vous permet d’ajouter un bloc Général à une bataille normalement « fermée ». De cette façon, vous pouvez en changer le résultaten surprenant votre adversaire avec des renforts inattendus !

Border States

Pouvez vous expliquer comment s’articule le plateau de jeu ? 

Le plateau de jeu est divisé en deux parties bien distinctes. Un côté est consacré aux batailles. C’est là que vous livrerez chaque tour trois batailles pour gagner des cubes d’Influence. Après la phase de Combat, vous passerez ensuite sur l’autre côté du plateau de jeu, avec 5 pistes d’influence, une pour chaque état. Vous placerez alors les cubes gagnés sur chaque piste pour déplacer des marquer État. Ils seront déterminants pour gagner la partie comme nous le verrons plus tard. Ainsi, pendant la phase de combat, vous devez être pleinement conscient de la situation sur les pistes d’influence afin de concentrer vos efforts sur les batailles les plus importantes pour soutenir votre stratégie. Vais-je essayer de faire basculer le Delaware et me battre pour obtenir des cubes d’influence pour cet état, ou le Missouri car il est proche de se retrouver dans la zone de contrôle de mon adversaire ?

Border States

Quels rôles jouent le bluff et la déduction dans ce jeu ?

Ce sont des éléments très important du jeu. Le choix du pavé placé face visible, le choix des batailles, le choix des fronts, tout doit être fait pour semer le doute sur la valeur des pavés placés face cachée et ainsi déstabiliser son adversaire ou le piéger. En effet, Il existe également 2 pavés spéciaux par camp qui peuvent aider à affaiblir l’adversaire, mais je laisserai les joueurs les découvrir.

Plus vous connaissez votre adversaire, plus il vous connait, plus il faudra ruser pour qu’il ne découvre pas vos plans.

Quel type d’expérience procure Border States ?

C’est un vrai jeu tactique où Il faut ruser sans cesse et profiter de chaque manche pour prendre l’ascendant sur son adversaire. C’est un bras de fer où les marqueurs d’état se déplacent d’un camp à l’autre au grès des manches et où il ne faut pas craquer.

Comment les batailles sont-elles résolues ?

Durant les 3 tours que dure une manche, les joueurs vont placer chacun 6 pavés général (3 face visible / 3 face cachée) sur les 3 batailles de la manche. On procède ensuite à la résolution de chaque bataille. Pour cela, on additionne les valeurs de combat des pavés Général, tout camp confondu (Union + confédération), sur chacun des 2 fronts de la bataille. Le front avec la valeur la plus importante est déclaré vainqueur. Sur ce front, les joueurs qui ont contribué à la victoire sont récompensés, en fonction de la contribution qu’ils ont apportée à la victoire.

Border States

Comment une victoire, ou une défaite, impacte t’elle le jeu ?

Au début de chaque manche, en fonction de l’intensité de chaque bataille, on dispose dans la zone de conquête 2 à 4 cubes d’influences, tirés au hasard dans un sac,. Ce sont ces cubes qui vont permettre aux joueurs d’accroitre leur influence dans les différents états.

Lorsque les 3 batailles ont été résolues, chaque joueur déplace les marqueurs d’état en fonction des cubes d’influences qu’il a rempoté. Pour chaque état, les marqueurs d’état se déplacent d’un nombre de case égal à la différence de cubes gagnés par les 2 joueurs pour cet état. Exemple : L’union a gagné 2 cubes d’influence dans le Maryland, la confédération 0 cube. Le joueur de l’union peut déplacer 1 marqueur état du Maryland de 2 cases vers son camp ou 2 marqueurs de 1 case. Si un marqueur d’état atteint la zone de contrôle d’un joueur sur le plateau, ce marqueur ne peut plus être repris par son adversaire.

Border States

Comment fait on pour l’emporter ? 

Il y a 2 manières pour remporter la partie :

  • Instantanément : Dès qu’un joueur possède dans sa zone de contrôle 4 marqueurs de 4 états (couleurs) différents ou bien 5 marqueurs en tout.
  • A la fin des 5 manches : Chaque marqueur d’état placé dans le camp du joueur rapporte 1 point de victoire. Le joueur avec le plus de point de victoire l’emporte.

 Quelles sont les stratégies de chaque camp ? 

Il n y a pas de stratégies pré-définies pour chacun des camps. Le tirage des cubes d’influence sur les différentes batailles va orienter le choix des joueurs. Selon le profil des joueurs, les parties peuvent être très différentes. Les joueurs au profil offensif vont viser une victoire avant la fin, les joueurs plus défensifs vont plutôt viser une victoire au point.

Border States

Comment avez vous équilibré cette lutte acharnée pour en faire un jeu intéressant ? 

C’est la partie du jeu que nous avons équilibré avec Shakos car la première version était trop complexe. Nous avons simplifié au maximum pour faire en sorte que toute l’attention des joueurs soit portée sur la partie Bataille tout en conservant le principe de cette bascule d’influence entre les 2 camps et la double condition de fin.

De quoi êtes vous le plus satisfait ? 

Ce dont je suis le plus satisfait c’est la cohérence d’ensemble qui correspond au jeu que je souhaitais : une mécanique simple, un thème fort, du bluff, de la tactique… En plus Shakos a fait un travail graphique magnifique avec Nicolas Roblin, le jeu est splendide.

Quels ont été les retours de vos testeurs sur le jeu ?

Les retours ont été très bons. Les joueurs ont rapidement séduit par la facilité d’accès du jeu, le coté tactique et le bluff. L’effort le plus important a été mis sur la gestion des marqueurs d’état, afin d’avoir cette double condition de fin de partie.

Quels paliers sont inclus dans la campagne de financement ?

Les paliers seront principalement des améliorations des composants du jeu. Nous ne voulons pas proposer du contenu non préparé ou non testé qui retarderait ou reporterait la production. Le jeu est presque prêt, nous devons encore faire quelques corrections, et finaliser la mise en page du jeu de règles.

Enfin, sur quels jeux travaillez-vous en ce moment ?

Je travaille actuellement sur plusieurs jeux historiques, à différentes périodes de l’histoire, toujours dans l’idée de faire des jeux qui mélangent thèmes historiques et ouvert à un public large de joueur. Dans une autre gamme, je travaille également sur un party game et un jeu pour enfant. 

Border States

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :