[Entretien avec] Vincent Joubert

Aujourd’hui, j’ai l’immense plaisir d’interviewer Vincent Joubert, illustrateur, notamment, de Banquet Royal, Château aventure, le Petit Poucet, Via Nebula, Cairn, Seasons Enchanted Kingdom et Baba Yaga. Il lance une actuellement une campagne Ulule pour financer son artbook: https://fr.ulule.com/gaufresetdragons/

Bonjour Vincent, tout d’abord, un immense merci d’avoir accepté cette interview!

Peux tu nous décrire ton parcours avant d’en arriver aux jeux de société ?

Bien, alors , je vais essayer de faire court ! Tout d’abord des études techniques (Licence Ingénierie électrique), puis après quelques années une formation en 3D à Lyon à l’école Emile Cohl de 9 mois. J’ai dû faire ensuite un stage d’une semaine dans un studio de développement Eden Games, où je suis resté plus de 8 ans en tant que chef décor 3D sur les jeux Vrally (euuh oui …ça date …) Kya Dark Lineage, et Alone in the dark dernier du nom.

J’ai ensuite rejoint l’équipe d’Ankama où j’ai pu travaillé en tant que décorateur sur les séries Wakfu et Aux trésors de Kérubim, et quelques mois sur le film Dofus.

J’ai fait pas mal aussi d’illustrations pour le Dofus Mag qui ont été utilisées pour le TCG Wakfu.
C’est pendant cette dernière période que j’ai commencé à illustrer des jeux de société, sur mon temps …libre. 

Quelle a été ta première illustration de jeu ? Comment se fait-on connaître auprès d’un éditeur ou un auteur de jeux de société ? Comment cette première collaboration s’est-elle passée ?

La première illustration a été pour le Petit Poucet chez Libellud. Je ne me rappelle plus trop comment j’en suis venu à travailler pour cet éditeur, mais il me semble que c’est Benoît Forget qui suivait mon travail qui m’a contacté le premier. 

[Entretien avec] Vincent Joubert

Et pour répondre à la question, comment se faire connaître auprès des éditeurs, pas de méthode particulière: la visibilité sur les réseaux sociaux, envoie de portfolio aux éditeurs ,etc …

Cette première expérience s’est déroulée sans accroc, un plaisir de travailler avec Benoît. 

Illustres-tu d’autres choses ?

En terme d’illustration j’ai illustré aussi un roman que j’avais écrit, La roue des Vents, aux Editions Ankama, qui malheureusement n’est plus distribué.

[Entretien avec] Vincent Joubert

Après je travaille pour pas mal de secteurs différents, le dessin animé par exemple avec dernièrement du matte painting pour la série Tara Duncan. 

Travailles-tu à l’ancienne ( papier/crayon ) ou utilise-tu l’outil informatique?

Pour les commandes d’éditeurs ou studios de développement je travaille toujours sur Photoshop sinon, je réalise des illustrations peinture+papier pour des commandes de particuliers ou pour le plaisir.

Combien de temps passes-tu à illustrer un jeu?

Houla, ben ça dépend de la taille du jeu. Via nébula a été celui qui m’a pris le plus de temps. Mais je suis incapable de vous dire maintenant combien.

[Entretien avec] Vincent Joubert

As-tu déjà travaillé en partenariat avec un autre illustrateur ?

Sur des jeux chorals oui, comme par exemple Château Aventure, ou sur Moa de Martin Wallace où Anaïs Goldemberg a été chargée de faire le plateau du jeu lorsque moi je faisais les visuels des cartes et la couverture.

[Entretien avec] Vincent Joubert

Que conseillerais-tu à un jeune qui veut se lancer dans l’illustration de jeux ? Que ne faut-il surtout pas faire ?

En premier lieu, il faut d’abord se faire plaisir. Il ne faut pas oublier non plus de nourrir son imaginaire, pour pouvoir essayer de proposer quelque chose d’un peu différent et personnel, tout en restant accessible pour des produits grand public.

Quel est le jeu qui t’as posé le plus de soucis à illustrer ? 

Aucun à vrai dire, même si je ne suis jamais satisfait de mon travail. J’ai eu de la chance, tous les jeux sur lesquels j’ai travaillé se sont bien passés. Excepté celui où j’ai jeté l’éponge, n’arrivant pas à comprendre ce que voulait l’éditeur (lui-même ne le sachant pas … ^^) 

Quel est le jeu dont tu es le plus fier?

Via nebula! Space Cow (philippe) m’a fait confiance et j’ai pu mettre pas mal de moi dedans, de mon univers.

Tu as un univers très coloré mais hétéroclite, quel est celui que tu préfères illustrer?

Pas d’univers en particulier, tant que j’y prends plaisir et que j’arrive à raconter quelque chose , à créer une ambiance, à provoquer une réaction chez le joueur, spectateur ,lecteur.

Tu as lancé le 15 septembre une campagne Ulule pour financer un artbook de tes oeuvres. Peux-tu nous en parler ? Pourquoi cette démarche ?

Il s’agit de faire un petit bilan de toutes ces années d’illustrations, de montrer dans un livre mon univers justement, riche et coloré, d’essayer de faire plonger les gens dans mon imaginaire, et peut-être les faire rêver.

Retrouvez la campagne ici: https://fr.ulule.com/gaufresetdragons/

Pourquoi “Gauffre  Dragons” ?

Parce que je suis un gourmand et un grand amateur de dragons (et de la fantasy et de l’imaginaire en général ! 

Y aura-t-il des illustrations inédites dans le livre ?

Quelques-unes oui, mais ce sera surtout un récapitulatif de toutes ces années, ce qui fera autour de 300 illustrations, donc, bon, à priori, même ceux qui connaissent mon travail en découvriront pour la première fois un bon nombre.

Si je veux acheter une planche originale, où puis je aller ?

A la maison ! Ou sur la page de la campagne ulule où 2 packs intègrent une illustration originale.

En tant que joueur, quel est ton jeu préféré ?

Splendor  !

[Entretien avec] Vincent Joubert

Selon toi quel serait le jeu le plus sous-coté ?

Houla, Aucune idée ! 

As-tu d’autres projets hors monde ludique ?

En projets personnels : un deuxième court métrage , un deuxième roman illustré, réussir les choux à la crème parfaitement.. 

As-tu un scoop à nous partager ?

Je suis en train d’illustrer un nouveau jeu pour Space Cow! et ça devrait être pas mal ! ^^

Pour continuer cette interview, je te propose de sortir le jeu “Questions de Merde”

Je tire 3 cartes, prêts ?

Voici les questions de la première carte:

Qu’as tu fait pour la première fois au lycée ?

J’ai porté un costume d’officier de la marine …

Si j’avais le pouvoir d’exaucer un de tes voeux, que souhaiterais-tu ?

Que la paix dans le monde se … nan j’déconne, que j’habite dans un château néo-gothique dans les montagnes suisses avec mon atelier de peinture en haut d’une de ses tours.

Quelle tâche domestique est devenue ta grande spécialité ?

La réalisation de gâteaux!

Voici les questions de la deuxième carte:

Si je te dis football, tu me réponds quoi ?

ben en fait rien …

Si tu devais fonder un parti politique, comment s’appellerait-il ?

Le parti des gaufres croustillantes!

Comment s’incruster dans une soirée à laquelle on n’est pas invité ?

En faisant croire qu’on est là pour tourner un documentaire …

Voici les questions de la dernière carte:

Que peut-on envier aux USA ?

la cuisine mexicaine.

Comment signaler gentiment à quelqu’un qu’il a mauvaise haleine ?

“tiens, tu veux un chewing gum ? “

Si tu devais tout plaquer, mais ne garder qu’un seul objet, lequel choisirais tu ?

un livre , mais alors lequel ?? … je ne sais pas.

Merci beaucoup, Vincent, d’avoir répondu à ces questions! 

Chers lecteurs, si vous avez aimé les dernières questions de cette interview, vous pouvez les retrouver dans le jeu “Questions de Merde “ chez Le Droit de Perdre.

questions de merde

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 18 octobre 2020

    […] Retrouvez l’article complet ici: https://undecent.fr/2020/10/12/entretien-avec-vincent-joubert/ […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :