[Test] Little Factory, initiation au moteur de ressources

factory1-4 joueursfactoryShun TaguchiAya Taguchi
factory10 ansfactorySabrina Miramon
factory45 minutesfactoryIello
factoryMoteur de ressources, gestion de ressourcesfactoryIello
factory10/09/21factoryIndustrie
factory18€90 chez factoryet dans factory
Little Factory

Quel plaisir de retrouver l’univers de Little Town, sorti en Juin 2019 et que j’ai pu tester à Cannes en 2020. Ce fut d’ailleurs l’un des premiers jeux chroniqués sur Undécent. Il a donc une place toute particulière dans mon cœur.

Alors quand Iello a annoncé un nouveau jeu dans le même univers qui promet d’être aussi accessible tout en étant aussi efficace, j’ai sauté sur l’occasion pour le tester !

La même équipe (auteurs et illustratrice) revient pour un jeu très différent du premier mais qui annonce les mêmes promesses : un jeu hyper accessible mais qui contient de la stratégie et qui permet d’initier des joueurs à la mécanique qu’il propose : Le moteur de ressources.

Quesako le moteur de ressource, un énième terme barbare qui fait passer le chroniqueur pour un savant qu’il n’est probablement pas ? Le moteur de ressource est le terme un peu barbare qui consiste a mettre en place un processus qui permet de gagner de plus en plus de ressources et donc de points de victoire au fur et à mesure que se déroule la partie.

Dans Little Factory, les joueurs reviennent dans la fameuse vallée de Little Town, mais vont, cette fois, gérer un ensemble d’usines. Grace à des ressources de base, nous allons acheter des ressources intermédiaires, puis des usines qui permettront de fabriquer tout un tas de ressources ou d’objets manufacturés bien plus efficacement que par le commerce.

Serez vous le premier à atteindre 10 points d’influence et ainsi montrer que votre moteur est le plus beau ?

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

factory
  • 16 cartes ressources de niveau 1
  • 19 cartes ressources de niveau 2
  • 9 cartes ressources de niveau 3
  • 30 cartes bâtiment
  • 12 jetons point d’influence
  • 4 tuiles pièces de départ

Comment on joue à Little Factory ?

La mise en place

On commence par placer un certain nombre de ressources de niveau 1 (les jaunes) selon le nombre de joueurs formant 5 piles de ressources.

On mélange les ressources de niveau 2, les bleues, et on pioche les cartes de façon à obtenir 5 ressources différentes (on empile les ressources identiques)

On fait de même avec les ressources de niveau 3, les roses.

On mélange les 5 cartes de bâtiment de bases et on en révèle 1 de plus que le nombre de joueurs. On mélange le reste des bâtiments, on complète la ligne de 5 bâtiments.

On place toutes les pioche au bout de leur lignes respectives.

On place les jetons influence à portée des joueurs.

On désigne le premier joueur qui prendra la tuile pièce de valeur 3, le suivant prendra la tuile de valeur 4 etc…

Le tour de jeu

Le tour d’un joueur se déroule en 4 phases :

  • Activation des bâtiments : le joueur peut activer tout ou partie de ses bâtiments. S’il nécessite une ressource à défausser, le joueur la défausse (si c’est une ressource jaune, il la remet à disposition des autres joueurs.
  • Action du joueur :
    • Le joueur peut acheter une ressource ou un bâtiment (il n’est pas limité par le niveau de la ressource). Il remet dans la réserve ou défausse une ressource pour en acheter plusieurs (s’il défausse une ressource de valeur 3, il peut prendre 3 ressources de valeur 1 ou une ressource de valeur 2 et une de 1. Il ne peut pas échanger une ressource contre une autre de même valeur). S’il défausse plusieurs ressources, il ne peut prendre qu’une seule carte qui a une valeur équivalente à la somme des cartes défaussées.
    • Le joueur peut produire en satisfaisant les demandes d’une carte en ressource pour la prendre. Cette action est bien sûr plus rentable que la première.
  • Activation des bâtiments : le joueur peut activer les bâtiments qui n’ont pas été activés en début de tour.
  • Révélation de nouvelles cartes : on pioche des cartes pour compléter le marché.

Les bâtiments ont des points d’influence sur eux et certains en produisent.

La fin de partie

Les tours de joueurs s’enchainent ainsi jusqu’à ce qu’un joueur atteigne 10 points d’influence sur ses cartes ou en jetons ou jusqu’à ce que la pile de jetons soit vide. Dans le premier cas, ce joueur gagne immédiatement, dans le second, c’est le joueur qui a le plus de points qui gagne.

Présentation de Little Factory

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️:

  • Little Factory est très accessible
  • Mais n’est pas dénué de stratégie
  • Les illustrations sont mignonnes
  • Les parties assez rapides avec des tours qui s’enchainent bien
  • Une petite boite qui peut être sortie facilement
  • On sent bien le moteur de ressources se mettre en place
  • Un matériel minimaliste mais qui fait le taf

Ce que j’ai 💔

  • Peut être un peu léger pour des gros joueurs experts
  • La règle d’achat un peu touchy à comprendre pour des néophytes
  • Il n’y a pas de nom sur les cartes.
factory

Design

J’aime bien le design de Little Factory. Il est très simple, mais les illustrations sont mignonnes, avec ses personnages qui me font penser à des personnages de Minecraft.

Les bâtiments sont assez jolis, même si on ne reconnaît pas leur fonction au premier coup d’œil. Il aurait peut-être fallu mettre leur nom sur les cartes pour qu’on sache tout de suite qu’on fait une boulangerie ou une boucherie.

Les cartes ressources montrent…. des ressources et si la plupart sont très reconnaissables, d’autres le sont un peu moins comme le charbon qui ressemble à un rocher. Si on ne fait pas attention, on peut confondre le tas de pierre avec le mur de pierre. On reconnait certaines ressources uniquement par la façon de les obtenir. On sait qu’on a une carte charbon parce qu’il faut du bois pour le produire. C’est dommage et les premières parties, on se demande un peu ce qu’on est en train de faire.

A part cela Little Factory est plutôt plaisant à regarder, les cartes sont très colorées et le petit plus c’est le nombre de chaque carte ressource qui est indiqué dans le coin (c’est discret et donc ne défigure pas la carte, mais c’est bel et bien présent).

meeple vert

Qualité du matériel

Little Factory est composé uniquement de cartes et de quelques jetons, ce qui explique le petit prix.

Les cartes ne sont pas toilées, dommage, mais ont une épaisseur standard et de toutes façon, on ne les mélange pas trop.

Les jetons sont d’une qualité standard.

Dans l’ensemble, on n’est pas choqué par la qualité du matériel, ni dans un sens, ni dans l’autre. On a le matos qu’on attend pour un jeu dans cette gamme de prix.

factory

Thème

A l’instar de Little Town, le thème de Little Factory est vraiment léger. On retrouve notre vallée d’une époque difficile à déterminer. Le thème est plus un habillage graphique du titre qu’autre chose, on ne se raconte pas vraiment d’histoire, Little Factory est avant tout mécanique.

Ce n’est pas gênant quand on le sait, on aurait pu avoir une foultitude d’autres thèmes pour cette mécanique. Celui là est comme le jeu : léger, efficace, qui va à l’essentiel.

factory

Mécanique

C’est vraiment plaisant de jouer à Little Factory pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il est très accessible. Les stratégies parlent d’elles même, le jeu n’est pas trop casse-tête, on ne réfléchit pas 3 heures avant de faire son action qui souvent s’impose d’elle même.

On peut donc proposer Little Factory à des néophytes sans problème.

Malgré une apparente naïveté, Little Factory demande quand même une certaine dose de réflexion. Comme dans tout jeu de moteur de ressource, vous devrez bien planifier vos échanges ou achats et ne pas vous retrouver avec une ressource morte que vous trainerez toute la partie. Il va falloir prendre des bâtiments qui ont des synergies entre eux.

Car c’est là le sel du jeu ! vous n’avez qu’une action. Mais les bâtiments permettent de faire certaines actions qui ne compteront pas dans votre limite d’action unique.

Du coup, plus vous avez de bâtiments, plus vous aurez d’actions. Si vous avez le moulin et la boulangerie, vous commencerez par moudre votre blé pour faire de la farine avec le moulin et avec la farine toute fraîche, vous pourrez faire du pain.

Les lignes de production sont hyper logiques et on s’y retrouve bien. Un diagramme est même présent dans le livret pour ceux qui auraient du mal à voir comme cela se passe.

Dans la même logique, certaines cartes ne demandent pas qu’on défausse la ressource de base pour être produite. SI pour produire de la viande, il faut tuer la bête et donc défausser la carte, pour faire de la laine, on tond le mouton, on ne le tue pas. Du coup, pour faire de la laine, on ne défausse pas le mouton, on se contente de montrer qu’on a la ressource et on peut produire la laine.

Le truc que les nouveaux joueurs ont du mal à entrevoir, c’est qu’une ressource ne peut être produite que si elle est présente dans le marché. On peut donc bloquer les autres joueurs en prenant une ressources dont ils ont besoin. Si vous avez votre lainerie toute neuve et un mouton mais pas de laine dans le marché, vous l’avez dans l’os, et c’est dommage pour vous surtout si le joueur d’avant l’a prit rien que pour vous embêter et qu’il n’en fait rien.

Et c’est là le micro défaut du jeu : on peut totalement enrayer le moteur de production d’un joueur en créant une pénurie d’une ressource clé de son moteur. Bien sûr cela fait partie du jeu et les auteurs ont sans doute volontairement permis cette stratégie, mais le joueur victime n’a aucun moyen de contrer cela et de s’en sortir à part supplier le joueur qui fait de la rétention de libérer la ressource.

Bon dans la vraie vie, cela se passe parfois un peu comme ça, on en peut pas reprocher au jeu un certain réalisme finalement.

Dans l’ensemble, Little Factory est comme son ainé: Simple, accessible efficace, sans chichis. Le club des testeurs du Fou de la Dame a bien apprécié.

ze meeple

Simplicité des règles

Les règles de Little Factory sont hyper simples. Elles s’expliquent en quelques minutes, sont immédiatement comprises et aucun retour à la règle n’est nécessaire.

Le seul petit point un peu compliqué à expliquer, c’est la règle d’achat. A part cela, Little Factory est accessible à tout type de public, même s’il est un peu léger pour de gros joueurs experts. Il fera le parfait portail vers ce type de jeux pour des néophytes.

factory

Mise en place / Rangement

3 minutes chrono seront nécessaires pour installer une partie de Little Factory, c’est très bien !

Conclusion

Little Factory est un excellent jeu de moteur et de gestion de ressources. Son accessibilité lui permet d’être jouable par tout le monde et d’apprendre la mécanique aux nouveaux joueurs. L’univers léger et mignon du titre conviendra à tous. Si vous n’êtes pas un joueur trop expert et que vous voulez un jeu sans prise de tête mais qui demande une certaine stratégie tout de même, Little Factory sera un choix parfait pour vous surtout quand on voit son prix mini.

Arnaud

D’autres avis sur Little Factory :

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :