[Recap] Les coups de cœur de la rédaction d’Août 2021

coups de cœur
coups de cœur

Chaque mois, retrouvez les jeux qui ont gagné le cœur des chroniqueurs d’Undécent. Pour le mois de Juillet, nous avons 3 jeux : Under Falling Skies, Baron Voodoo, Room 25 Ultimate

Room 25 Ultimate Nouvelle édition. Cours, survis et échappe-toi !

coups de cœur
coups de cœur1-8 joueurscoups de cœurFrançois Rouzé
coups de cœur10 ans et +coups de cœurCamille Durand-KriegelDaniel Balage
coups de cœur45 minutescoups de cœurMatagot
coups de cœurProgrammation, escape game, coopération, bluff, déduction, identité secrète, modularitécoups de cœurCube, SF
coups de cœur44€50 chez coups de cœuret dans coups de cœur
Room 25 Ultimate Nouvelle édition

Le Prix du Danger dans un dédale de salles mouvantes

Room 25 Ultimate Nouvelle édition de François Rozé porte bien son sous-titre : « Run – Survive – Escape ». Un jeu pour 1 à 8 joyeux sérieux drilles qui auront fort à faire pour des parties prenantes et accessibles qui ne seront pas sans rappeler certaines références littéraires et cinématographiques. Il saura vous faire quelques poussées d’adrénaline pour devenir une référence de l’escape game en jeu de plateau.

Un monde où l’on joue sa vie en direct à la télévision ; un monde où l’Office de Défoulement Emotionnel délivre des permis de tuer et où les entrepreneurs de pompes funèbres complotent contre l’immortalité …

Le prix du Danger, Robert Sheckley, 1958

Ils nous ont donné le Libertel pour que le peuple crève tranquillement, sans faire d’histoires. Le Libertel nous tue. Pendant qu’on regarde leurs tours de passe-passe, on est aveugle au reste.

Running man, Stephen King, 1982

Futur non daté. La survie et la rébellion d’une adolescente, Katniss Everdeen, dans un Etat totalitaire bâti sur les cendres de l’Amérique du Nord se manifeste par sa participation à un jeu de téléréalité organisé par le pouvoir central, les jeux de la faim, qui oblige des jeunes citoyens venus de chaque district à s’entre-tuer.

Trilogie Hunger Games, Suzanne Collins, 2008-2010

Un jeu futuriste qui vous enferme dans un univers où déplacements, effets de programmation et déduction seront nécessaires à votre survie et celle de votre équipe

Regarder la mort en public, en direct, se délecter de la souffrance des autres, s’offusquer dans un faux-semblant éhonté de la disparition atroce d’un des protagonistes tantôt adulé, tantôt détesté, c’est le lot de la passion humaine dans toute sa splendeur avec toutes les dérives qu’elle peut entrainer. Entre voyeurisme, curiosité malsaine et hypocrisie. Room 25, c’est un peu de cela fort heureusement sans tous les travers évoqués plus tôt et mâtiné d’une thématique qui se rapproche du film Cube sorti en 1999 dans lequel 6 personnes se retrouvent à leur réveil enfermées dans une prison étrange, des cubes métalliques assemblées les uns aux autres, mais dont certains passages recèlent des pièges mortels. Là, il s’agira du Complexe.

Cube. 1999

25 salles, 25 dangers potentiels

Dans le jeu futuriste Room 25, les participants à une émission de téléréalité sont enfermés dans un complexe carré de 25 salles truffées de pièges ingénieux, tout simplement mortels ou parfois – et fort heureusement – dans des pièces totalement inoffensives. Les candidats doivent s’allier et se faire confiance pour tenter d’atteindre la Room 25 et s’échapper avant qu’il ne soit trop tard…mais attention aux gardiens infiltrés dans le groupe et capables de pousser les retardataires dans les salles mortelles …

Un jeu d’une grande modularité

Room 25 est un jeu semi-coopératif particulièrement modulable jouable de 1 à 8, pour des parties de 45 minutes environ et qui s’adaptera à vos envies avec 5 modes de jeu différents : coopération totale (le mode le plus facile), compétition, par équipe, suspicion (avec des gardiens) ou solo. Vous pourrez faire varier la difficulté de vos parties grâce à l’ajout ou non de certaines salles piégées ou mortelles. 8 personnages, des règles optimisées et une simplification de la mise en place. Plusieurs salles ont été revues (Salle Vortex, Salle Clé, Chambre Froide etc …) et d’autres salles que l’on trouvait dans les extensions (VIP, Escape Room) sont désormais incluses : la salle Régénération, salle Robots, salle MAC, salle Miroir, salle Fausse sortie, salle Paranoïa, salle Illusion, salle Chrono. Le dos des tuiles est uniformisé pour garantir la modularité.

Cette version dite Ultimate regroupe donc les saisons 1 (2013) et 2 (2014) dans un format grande boîte (mais avec seulement un sur-carton pour faire version collector) et bénéficie de plusieurs améliorations et corrections par rapport à une première version Ultimate qui sortait en 2016. Après plusieurs péripéties de production (le jeu a été annoncé plusieurs fois depuis 6 mois), le voici enfin.

Il va falloir se faire confiance et coopérer pour rejoindre la Room 25 et s’échapper rapidement en la déplaçant hors du Complexe… et si possible, tous vivants !

coup de coeur

Room 25 Ultimate permet de passer un excellent moment ; il propose 5 jeux différents (coopératif, compétition, équipe, suspicion et solo), originaux, funs, interactifs, certains chaotiques et d’autres calculatoires, au très beau matériel. Accessible et très complet, Room 25 aura un concept de jeu qui ne parait plus innovateur par sa thématique – celle de l’escape game – comme il pouvait l’être il y a quelques années, mais un jeu prenant et unique qui saura séduire les amateurs de jeux coopératif ou à personnage cachés (un traitre est parmi nous, méfiance …). Un jeu dans lequel la programmation vous donnera des sueurs froides. Room 25 c’est de l’ambiance, de la tactique, de la réflexion mais aussi selon le mode de jeu des mensonges, des soupçons … et des trahisons ! Les amateurs de jeux qui ne ressemblent pas aux autres seront ravis même si on y trouve un peu du Désert Interdit (révélation des salles et se retrouver ensemble sur celle qui nous permettra de nous échapper), du Château Roquefort ou du Labyrinthe (pousser une ligne de salles pour les déplacer), du Colt Express (programmation de déplacements ou d’actions plus impactantes comme pousser quelqu’un dans une pièce) et j’en passe. Le thème immersif avec son lot de salles qui vous impressionneront par le ressenti qu’elles vous procureront et les différentes variables, possibilités de modes de jeux et de difficulté sont un plus indéniable ! Surtout que les parties sont courtes et parfois haletantes. Et un mode solo réussi.

Au final une belle boîte tout en 1 (ou presque – il n’y a pas les cartes des modes VIP et Escape Room mais les tuiles) à ajouter les yeux fermés dans son Complexe … ludique ! Un coup de cœur de plus pour Undécent !

Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2021/08/24/test-room-25-ultimate/

Baron Voodoo. Saurez-vous gagner la bataille des esprits des morts ?

coups de cœur
coups de cœur2-4 joueurs (+ mode solo et par équipe)coups de cœurYann Dentil
coups de cœur10 ans et +coups de cœurChristine Alcouffe
coups de cœur45 minutescoups de cœurYoka By Tsume
coups de cœurcapture, effets, combinaisons, majoritécoups de cœurVaudou
coups de cœur31€50 chez coups de cœuret dans coups de cœur
Baron Voodoo

Les esprits vaudous, les loas des morts, planent sur nous

Etre l’intermédiaire invisible et mystérieux entre le grand maître et les humains telle est la fonction que vous allez tenter de tenir dans Baron Voodoo. Incarnez un des 4 Loas, un esprit vaudou : Mamy Wata, Papa Legba, Gran Bwa ou Erzulie Freda et tentez de prendre la place de Baron Samedi, l’esprit de la mort, le maître des cimetières, le plus redoutable Loa vénéré le samedi. Charismatique, chapeau haut-de-forme, sapé de sa tenue noire et violette.

Qui sera digne de prendre la place de Baron Samedi ?

Utilisez les pouvoirs des Loas (même celui de vos adversaires !), capturez des dés (que vous ne lancerez jamais, sauf pour la mise en place sur le plateau), activez le pouvoir des dés capturés et créez le maximum de combinaisons afin de guider les âmes dans le Monde des Esprits. Celui qui aura le plus de points de victoire deviendra le nouveau Loa des Morts ! Et chacun pourra même devenir provisoirement Baron Samedi en guidant plus de dés-jokers blancs dans le Monde des Esprits que les autres, avant de – peut-être – se faire piquer la vedette le tour d’après !

Un solitaire revisité qui – à la base – ne se joue pas seul

Baron Voodoo est un excellent jeu de Yann Dentil pour 2 à 4 esprits du mal (un mode solo est récemment disponible) de 10 ans et +, sublimement illustré par Christine Alcouffe (Tiny Reef, Pharaon, Paper Tales, The Specialists …), pour des parties de 45 minutes que vous ne verrez pas passer. Un jeu qui revisite en le dynamisant le concept du solitaire en y intégrant une mécanique d’effets et combinaisons de dés dans un environnement vaudou original et captivant.

Mais attention, vos adversaires ne vous laisseront pas capturer les âmes sans réagir… Blocages, vols, pièges… Tous les coups sont permis pour être le nouveau Baron Samedi.

coup de coeur

Rapide à installer malgré ses 48 dés à lancer pour la mise en place sur le plateau central, Baron Voodoo est un coup de cœur. Yann Dentil nous propose un jeu abstrait et pourtant d’une extrême diversité, magnifiquement habillé par Christine Alcouffe d’une ambiance Vaudou colorée des plus envoutantes. Thème original, mécanique très plaisante et fluide, grande rejouabilité, Baron Voodoo fonctionne aussi bien à 2/3/4 joueurs occasionnels ou même experts. Un mode 2 contre 2 et même un solo (sur BGG proposé par l’auteur) où vous affrontez Baron Samedi sont disponibles, de quoi contenter tout le monde.

Fourberies et maîtrise du chaos seront les maîtres mots.

Lors de votre premières parties vous tâtonnerez et resterez le nez collé au plateau central à élaborer votre stratégie avec vos œillères mais petit à petit vous lèverez le nez pour regarder la progression de vos adversaires, vous tenterez de les bloquer et d’optimiser une stratégie qui deviendra de plus en plus opportuniste et toujours plus calculatoire.

Le matériel est au top, les illustrations magnifiques de Christine Alcouffe bien connue pour son travail soigné, et caractéristique (Pharaon, paper tales, Tiny Reef, Yokai …), magnifiquement coloré. Yoka By Tusme nous gâte donc par son travail d’édition de très grande qualité.

Baron Voodoo rentre dans mes coups de cœur sans grande hésitation au vu du plaisir que j’ai eu à y jouer et à la contempler. Avec Baron Voodoo, nous avons un jeu de dés bien calculatoire, accessible et plaisant. Capturer avec un principe de solitaire survitaminé, bloquer, voler, devenir Baron Samedi, utiliser des pouvoirs, faire des combinaisons, obtenir des majorités. Tout un panel de petites actions pour la plupart facultatives, à utiliser au bon moment, permettant une multitude de stratégies qui renouvelleront un jeu à l’univers original.

Et un jeu familial, familial+ voire même expert en fonction de comment et avec qui vous le jouerez. De quoi contenter toute la famille. Un jeu qui est passé sous le radar car sorti peu de temps avant le confinement. Il est temps de lui redonner ses lettres de noblesses vaudous. Serez-vous donc à la hauteur pour devenir le Loa de l’année et sublimer une expérience de jeu quasi mystique ? En tout cas tous les ingrédients sont là pour exercer sur vous un enchantement vaudou d’une grande douceur.

Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2021/08/10/baron-voodoo/

Under falling Skies, space invaders

coups de cœur
coups de cœur1 joueurcoups de cœurTomáš Uhlíř
coups de cœur12 anscoups de cœurKwanchai MoriyaPetr Boháček
coups de cœur20-40 minutescoups de cœurIello
coups de cœurplacement de dés, campagne, solocoups de cœurScience fiction, attaque d’aliens
coups de cœur28€50 chez coups de cœuret dans coups de cœur
Under falling Skies

Space invaders, c’est un des premiers jeux auquel j’ai joué sur PC ! Quelle madeleine de Proust ! je vous dresse le tableau : USA, 1988, pendant les vacances scolaire mon père m’amenait à son bureau. Il me mettait devant un des ordis de la boite sur lequel était installé ce fameux jeu.

Je passais mes journée à y jouer, et j’adorais aller « travailler » avec mon père !

Quand Iello a annoncé Under falling Skies et que j’ai vu les images, avec ses aliens qui descendent pour attaquer le joueur, ça a été un véritable retour vers le futur et il a fallu que je l’essaye ! Quand j’ai vu que c’était un jeu solo en campagne avec des éléments à découvrir au fur et à mesure j’ai été hyper hypé !

A la réception de Under falling Skies j’ai d’abord été surpris par le poids de la boite malgré sa taille classique, j’ai vite compris en découvrant le matos ! Une campagne en 4 volets avec chacun son propre matos et ses propres mécaniques, des dizaines d’heures de jeu en perspective !

Souvent les jeux solo sont de « petits » jeux avec peu de matos et des parties plutôt courtes. Under falling Skies propose un matos digne d’un jeu multijoueur et une expérience de jeu fournie avec plein d’éléments à débloquer !

Dans Under falling Skies les extra-terrestres attaquent la Terre et toute l’humanité se réfugie dans des bunkers. Au joueur de gagner du temps pour que les scientifiques puissent développer une arme suffisamment puissante pour anéantir les envahisseurs. Il faudra construire sa base souterraine, combattre les vagues d’ennemis, effectuer des recherches, le tout avant que le vaisseau mère ne se pose sur Terre et détruise tout.

coup de coeur

Quel kiff ludique qu’est Under falling Skies ! Il vous propose un mélange entre casse tête et pose d’ouvriers, dans un univers tellement geek, qu’il en ferait pâlir Sheldon Cooper ! La mécanique d’une simplicité déconcertante cache une profondeur tactique et une difficulté énorme. On enchaine les parties jusqu’à ce que notre cerveau grille, jusqu’au bout de la nuit et on tombe tellement facilement dans le « encore une partie en boucle », qu’on ne voit pas les heures défiler ! Oubliez votre console de jeu, Under falling Skies la remplacera aisément pendant les longues heures nécessaires pour venir à bout du jeu ! A inclure d’urgence dans votre ludothèque !

Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2021/08/06/test-under-falling-skies-space-invaders/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :