[Test] Tang Garden, Botanic à la sauce Tang

Tang Garden1-4 joueursTang GardenFrancesco TestiniPierluca Zizzi
Tang Garden14 ansTang Garden Matthew Mizak
Tang Garden45 minutesTang GardenLucky Duck Games
Tang Gardenpose de tuiles, collectionsTang GardenChine médiévale, nature
Tang Garden53,90 Tang Garden 56,50 magic bazard 53,90 mille et un jeuxet dans votre boutique de jeux favorite !
Tang Garden

Il y a quelque temps j’ai pledgé l’excellent jeu de chez Thundergryf : Spirit of the forest (tiens ça me fait penser que je pourrais en faire un article « sous le radar »). Je l’ai pris en Vo car, à part sur les règles, aucun texte n’est présent sur le jeu. A l’époque j’ai été ébloui par la beauté du jeu et la qualité du matériel. C’était sans doute l’un des tout meilleurs jeu dans ce domaine. Alors que Thundergryf a annoncé Tang Garden, j’ai tout de suite été hypé. Bon, même si je suis bilingue anglophone, et même s’il n’y a pas non plus de texte sur le matériel de Tang Garden, j’ai cette fois attendu la VF (chez Lucky Duck) compte tenu de la complexité de ce titre.

Tang Garden

En recevant le jeu, je me suis aperçu que je ne m’étais pas trompé : le matériel est sublime est de très bonne qualité. Thundergryf a encore frappé et Tang Garden surpasse sans doute son prédécesseur. Mais là ou Spirit of the Forest poussait son thème jusqu’à proposer du matériel en bois écologique issu de forêts renouvelables, Tang Garden propose lui du matériel certes en carton (plus classique) mais en 3D avec de superbes éléments à poser sur le plateau. Vous connaissez mon attachement à l’esthétique et la qualité du matériel d’un jeu, et bien me voilà servi.

Mais à part aller acheter des produits chinois, que fait-on chez les frères Tang Garden ? Avant d’êtres les célèbres frères, les Tang étaient une dynastie d’empereurs chinois. L’un d’eux souhaite construire le plus grand et le plus magnifique jardin ornemental qui célèbrera sa puissance. Les joueurs incarnent des architectes qui vont construire ce jardin grandiose à la gloire de leur suzerain. Mais attention, des visiteurs de la cour de l’empereur viendront contrôler l’avancée des travaux et ils aiment tous voir quelque chose de différent.

Pour gagner, il faudra collectionner les décorations (pas de Noël), bien penser le paysage et placer les observateurs de manière à c’ils soient émerveillés par ce qu’ils voient.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 1 livret de règles
  • 1 plateau jardin
  • 1 tuile de départ double face
  • 60 tuiles jardin
  • 54 cartes décoration
  • 60 pièces
  • 16 tuiles lanternes
  • 4 tuiles lanternes solo
  • 4 plateaux joueurs
  • 12 cartes personnage
  • 12 figurines personnage
  • 8 grandes tuiles paysage
  • 12 petites tuiles paysage
  • 8 grands jetons paysage
  • 8 petits jetons paysage
  • 36 décorations en 3D
  • 12 cubes
  • 4 jetons personnages
  • 1 jeton premier joueur
Tang Garden

Comment on joue à Tang Garden ?

La mise en place :

Pour mettre en place Tang Garden, on place le plateau jardin au centre de la table. On place la tuile de départ au centre du plateau sur la face de son choix et dans l’orientation de son choix. On trie les tuiles jardin par type (regardez les dos), on mélange chaque pile puis on les place face cachée sur les emplacements correspondants dans les coins du plateau jardin. On retourne la première tuile de chaque pile.

On mélange les 54 cartes décoration pour former une pioche qu’on place près du plateau. On place les décoration 3D près du plateau.

On donne à chaque joueur un plateau joueur et un cube de chaque couleur qu’il place dans le premier emplacement de chaque ligne. On donne à chaque joueur une tuile lanterne de chaque type. On donne aléatoirement un personnage de départ à chaque joueur, il prend la figurine correspondante. On mélange les personnages restants et on en révèle 2 pour former un marché.

On mélange séparément les deux types de tuiles paysages, qu’on place en piles. On place les jetons paysage sur le plateau selon un diagramme montré dans la règle.

Enfin, on détermine le premier joueur.

Tang Garden
Le tour de jeu :

Dans Tang Garden, à son tour, chaque joueur doit effectuer une action principal et autant d’actions optionnelles qu’il le souhaite parmi 3.

Construire le jardin (action principale) : le joueur choisit une des 4 tuiles jardin révélées et la place sur la plateau jardin. Comme d’habitude, la tuile doit être adjacente à une déjà posée et le paysage connecté doit correspondre. Ainsi on ne peut pas connecter une forêt avec de la roche. Une fois la connexion effectuée, le joueur avance le cube de la couleur correspondante sur son plateau joueur. S’il connecte une route, il gagne 1 pièce d’or (points de victoires), s’il en connecte deux, il choisit de recevoir 2 pièces ou d’avancer le cube de son choix. Si un joueur parvient à clore un élément de terrain, il avance le cube correspondant une fois de plus. Si un joueur place une tuile sur une case contenant un jeton paysage, le joueur prend un paysage de la taille correspondante et l’insère dans un des espaces dédiés de son choix. On ne retourne de nouvelles tuiles que lorsqu’il ne reste qu’une tuile face visible.

Placer une décoration (action principale) : Le joueur pioche 2 cartes décoration + autant de cartes que de pile tuiles jardin faces cachées. Il en choisit une et défausse les autres. Puis il place la décoration dans le jardin aux endroits autorisés. Chaque type de décoration a un système de scoring particulier et ce sera l’une des principales sources de points de victoire. Certaines décorations rapportent également de petits bonus.

Influencer un personnage (action facultative) : Si les 3 cubes sur la plateau personnel d’un joueur ont franchi la colonne permettant d’influencer un personnage, il peut choisir un personnage du marché ou le premier de la pile et placer la carte à côté de son plateau. Il prend la figurine correspondante. Chaque personnage a un pouvoir actif et une préférence de vue (l’autre principale source de points de victoire). Le joueur choisit ensuite lequel de ses deux personnages il place dans le jardin sur un espace dédié (cette action est obligatoire). Un personnage placé dans le jardin perd son pouvoir actif. Le joueur oriente la figurine du personnage de manière à ce qu’il puisse voir ce qui l’intéresse. Il voit toutes les tuiles paysages devant lui, mais ne voit les tuiles jardin que dans la même colonne que lui et devant lui. Chaque décoration dans sa ligne de vue rapporte un point de victoire en fin de partie.

Tang Garden

Utiliser une lanterne (action facultative) : le joueur peut utiliser une de ses lanternes pour se donne run petit bonus (poser 2 tuiles paysage en même temps, ou deux décorations, déplacer un de ses personnages ou choisir un personnage en parcourant la pile ).

Rafraîchir une lanterne (action facultative) : Le joueur peut rafraîchir une lanterne en défaussant deux jetons paysages de même type.

La fin de partie :

Une partie de Tang Garden se termine quand il reste moins de 3 jetons paysages dans le jardin ou lorsqu’une des 4 piles tuiles jardins est épuisée.

On gagne des pièces suivant les décorations qu’on a placé dans le jardin, suivant ce que voit les personnages placés dans le jardin. Le joueur qui a le plus de pièces gagne la partie.

Tang Garden

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️:

  • Le jeu est magnifique !
  • La qualité du matériel
  • C’est très réflexif
  • Il y a plein de façon de gagner des points
  • Chaque personnage est unique…
  • …dont les pouvoirs sont intéressants
  • Les figurines sont très belles
  • Le système de scoring des décorations

Ce que j’ai 💔

  • Les icones sur les paysages trop petits et peu lisibles
  • Les emplacements pour les décorations peu lisibles
  • Les couleurs des personnages trop proches
  • Il y a un peu trop de routes par rapport à la nature
Tang Garden

Design

Wouah que Tang Garden est beau ! Mais pourquoi donc je ne mets pas de meeple doré, qu’il mériterait ? Et bien parce que si le jeu est d’une beauté renversante, il est dommage qu’on ait sacrifié la lisibilité sur l’autel de la beauté. J’ai dans mon entourage des joueurs qui ont des soucis de vue, et ils galèrent avec ce jeu. Les icônes sur les paysages sont vraiment trop petits. Les auteurs ont mis des cercles de couleurs correspondant aux personnages qui aiment les voir, mais les couleurs sont parfois trop proches les unes des autres, et cela ne règle donc pas totalement le problème.

Les emplacements pour les décoration sont identifiés par des symboles qui sont un peu trop fondus dans le décor et parfois difficile à voir. On confond particulièrement le symbole pour placer les décoration d’eau et les ponts. En plus, quand le plateau commence à se charger en décoration, il faut parfois jouer de la contorsion pour voir tous les emplacements sur la plateau.

Au delà de ces problèmes de design, je dois dire que le jeu est renversant de beauté. Les illustrations sont magnifiques, les figurines également (même si je redoute un peu de les peindre vu la petitesse des détails). Les tuiles jardin sont bien illustrées, elles sont très colorées et une fois assemblées forment un jardin très agréable à l’œil. Les décorations sont de toute beauté rendent super bien une fois placées sur la plateau. On retrouve bien le style chinois médiéval dans tous les aspects du jeu, c’est super !

J’ai une mention spéciale pour les tuiles paysages qui forment un décor continu quelque soit la façon dont vous les disposez, c’est très bien vu !

Dans l’ensemble la patte graphique de Tang Garden donne envie d’y jouer, et il est agréable de regarder le jardin se construire et se décorer. Tang Garden est un des plus beaux jeux de ma ludothèque !

ze meeple

Qualité du matériel

Encore du matériel de haute voltige pour Tang Garden, merci Lucky Duck ! J’avais une appréhension sur les décors 3D, mais tous mes doutes se sont levés à l’assemblage. Même si les cartons ont tendance à se relâcher un peu et donc les éléments à se désunir un tout petit peu, les éléments ont l’air durables s’ils ne sont pas malmenés.

Le plateau est très épais et les éléments s’y insèrent bien. Les figurines sont de bonne qualité, dans un plastique ni trop rigide, ni trop souple. Les jetons en cartons sont assez épais également.

Les cartes ont le linen finish et sont d’une bonne épaisseur ce qui leur confère une bonne rigidité. Les plateaux joueurs sont assez épais et les emplacement pour les cubes les accueillent bien.

Dans l’ensemble, Tang Garden respire la qualité et la durabilité, c’est une nouvelle fois très bien !

Tang Garden

Thème

J’aime beaucoup le thème de Tang Garden. On se retrouve un peu dans Tigre et Dragon (même s’il se passe 900 ans plus tard) ou dans Les trois royaumes qui prend part pendant la dynastie qui suit celle des Tang. Ca change du Japon médiéval, pour notre plus grand plaisir.

La dynastie Tang (618 – 907) est une dynastie chinoise précédée par la dynastie Sui (581–618) et suivie par la période des Cinq Dynasties et des Dix Royaumes. Elle a été fondée par la famille Li, qui prit le pouvoir durant le déclin et la chute de l’empire Sui.

Venant après une longue période de division de la Chine qui a duré de 220 à 581, à laquelle l’éphémère dynastie Sui a mis fin, les premiers empereurs de cette dynastie ont eu d’abord pour tâche de stabiliser l’empire récemment réunifié, et de lui redonner la puissance qu’avait eue la Chine à l’époque des Han. Ils firent rapidement mieux que ces derniers dans le domaine des conquêtes extérieures. Sous les premiers empereurs Tang (en particulier Taizong, l’impératrice Wu Zetian et Xuanzong), l’empire chinois a connu une période de prospérité et un rayonnement culturel considérable. Sa capitale Chang’an, la plus grande ville du monde, reflétait toute la puissance et le cosmopolitisme, qui reposait notamment sur le dynamisme des échanges à longue distance le long de la route de la soie et des voies maritimes méridionales.

Tang Xuanzong (né en 685 à Luoyang – mort en 762) est un empereur de la dynastie Tang. C’est sous son reigne que prend place Tang Garden. Son nom de naissance est Lǐ Lōngjī, mais il est plus communément appelé Minghuang (ce qui littéralement veut dire Empereur Brillant, Glorieux Monarque), son véritable nom est Hsüan Tsung (Xuan Zong en pinyin).

À l’extérieur, il porte à son apogée la puissance de la Chine. À l’intérieur où la paix règne, l’empereur, protecteur des lettres et des arts, donne tous ses soins à l’éducation, et de nouvelles écoles se créent. À la capitale, trois organes du gouvernement central sont établis : Le Secrétariat impérial (Zhongshu sheng), la Chancellerie impériale(Menxia sheng) et le département des Affaires d’État (Shangshu sheng)3.

Minghuang est lui-même poète et musicien. Il institue la « Cour où s’assemblent les sages » (Jixian yuan) et appelle souvent les membres de cette Cour à discourir avec lui. La création du Hanlin yuan (Hanlin, Forêt des pinceaux, assemblée de lettrés), célèbre institution académique, peut dater du début de son règne. Les textes font allusion à différents départements attachés au Hanlin et consacrés à diverses études : celles de la poésie (cixue), des classiques (jingshu), de l’alchimie (helian), du bouddhisme et du taoïsme (sengdao), de la divination (bushu), des arts (yishu), de la calligraphie et du jeu d’échecs (shuyi). La peinture ne fait l’objet, alors, d’aucune mention. Sans doute les peintres sont-ils confondus avec les experts en divers arts. D’après le Jiu Tangshu (Ancienne Histoire des Tang), scribes et peintres (shuhua) constituent, avec les artisans, un groupe opposé à celui des lettrés.

Xi’an, où prend place l’action de Tang Garden, a une histoire de plus de 3 100 ans, a été la capitale de la Chine sous les dynasties Qin, Han et Tang et se nommait alors Chang’an. L’actuelle Xi’an est une des dix plus grandes villes chinoises. Elle compte plus de huit millions d’habitants enregistrés.

Dans la ville elle-même, plusieurs bâtiments datent de la dynastie Tang : la grande pagode de l’oie sauvage, la petite pagode de l’oie sauvage, la forêt de stèles (un musée de calligraphie) et la grande mosquée. Les remparts de Xi’an datent de la dynastie Ming, tout comme la tour de la cloche et la tour du tambour. Le musée de l’histoire du Shaanxi rassemble des pièces de collection de toutes les dynasties chinoises. La stèle nestorienne de Xi’an exposée dans le musée de la Forêt de stèles est un témoin exceptionnel de la présence de chrétiens nestoriens en Chine dès le 8ième siècle. La ville abrite également la célèbre armée de terre cuite.

Quel plaisir que de se plonger dans un univers aussi riche que méconnu. Dans Tang Garden, il est très bien rendu et on se retrouve parfaitement dans cette Chine du 8ième siècle.

Tang Garden
Tang Garden

Mécanique

On aime beaucoup jouer à Tang Garden. Alors on est sur du jeu qui devient vraiment touffu, non pas par la complexité de sa mécanique (même s’il y a beaucoup de choses à prendre en compte) mais par la complexité de la stratégie à mettre en place et au nombre de choses à gérer pour espérer gagner.

La mécanique en elle même est plutôt simple : on pose une tuile ou une décoration, éventuellement on place un personnage. Rien de plus simple. Mais derrière cela se cache une stratégie d’une profondeur assez conséquente. Ne sous-estimez pas ce jeu, vous le regretterez. Pour engranger la précieuse thunasse qui vous fera gagner (faut pas déconner, l’argent c’est le nerf de la guerre), il faudra faire progresser vos cubes sur vos plateaux personnels (et donc bien positionner les tuiles jardin) pour poser vos personnages qui sont des machines à sous s’ils sont bien placés. Il faudra en même temps poser des décorations au bon endroit pour les collectionner et scorer un max de points, sachant que les décoration donnent aussi des points de victoire aux personnages qui les voient. Une déco mal placée donnera donc des points aux adversaires. En plus de tout cela, le jeu vous force à courir plusieurs lièvres à la fois, et celui qui gérera le mieux tous les aspects du jeu sera sacré vainqueur

Le jeu est donc un jeu de placement, où tous les placements seront importants pour vous avantager sans avantager vos adversaire. Ca devient un véritable casse-tête dès lors que des personnages commencent à arriver dans le jardin. Placer les éléments vous demandera anticipation et stratégie.

Vous connaissez mon amour pour les jeux de placement de tuiles, Tang Garden est, pour moi, un des jeux les plus exigeants de ce type. La principale difficulté est de ne pas pouvoir se spécialiser dans une stratégie mais bel et bien de devoir gérer en même temps tous les aspects du jeu. Faire progresser les cubes est primordial pour pouvoir mettre ses personnages dans le jardin et donc pour cela, il faut poser des tuiles jardin, mais poser des décorations est aussi primordial car ce sont elles qui vont rapporter le plus de points (mais pendant que vous faites cela, vos cubes n’avancent pas).

Une certaine tension va s’installer vers le milieu du jeu lorsque les espaces vont se rarifier et que les joueurs voient la fin du jeu arriver. Les espaces vont se disputer de plus en plus, les décorations également. Poser des éléments sans que cela avantage un autre joueur deviendra de plus en plus difficile.

J’ai remarqué un tout petit défaut qui tient peut-être à notre façon de jouer et que vous ne verrez peut-être pas : Nous avons trouvé qu’il y a trop de segment de route par rapport aux autre éléments de jardin. Aussi, on s’est retrouvé à ne pas pouvoir faire avancer nos cubes étant obligé de connecter des routes, et ouvrant par le fait le jeu des adversaires.

Tang Garden est un jeu exigent, réflexif, et qui mettra vos nerfs à rude épreuve. Ne vous laissez pas tromper par son côté zen, vous ne le serez pas au cours de votre partie.

Tang Garden

Simplicité des règles

Les règles de Tang Garden sont assez simples pour qui a l’habitude des jeux de société. Le jeu est destiné à des joueurs experts ou à défaut des joueurs familiaux +. On explique les règles en 15-20 minutes, le livret des règles est assez bien fait. Aucun retour à la règle n’est nécessaire sauf pour les premières parties pour apprendre les pouvoirs des personnages.

Tang Garden

Mise en place / Rangement

Tang Garden se met en place relativement facilement et rapidement compte tenu de la quantité de matériel grâce au thermoformage efficace. On aurait aimé que les règles nous guide sur le rangement de la boite qui peut être un jeu dans le jeu. Pas besoin de démonter les éléments 3D, si vous êtes bon à Tetris, tout rentre dans la boite sans démontage. Le rangement est un tout petit peu plus fastidieux, mais rien de gênant.

Conclusion

Tang Garden est un excellent jeu de placement de tuiles et d’éléments et de collection. Réservé un à public familial + ou expert, Tang Garden est un jeu exigent et réflexif. Doté d’une excellent direction artistique, Tang Garden est magnifique et malgré quelques petites erreurs de design, il parvient à nous émerveiller tout au long de la partie au fur et à mesure que le jardin prend forme. Si vous aimez les jeux beaux, stratégiques et exigeants, foncez sur ce jeu !

Testeurs : Arnaud, Carole, Pierre

Sources : wikipédia

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :