[Test] Maskot’, c’est la kata…, la kata…, la katastrophe !

[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !4-12 joueurs[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !Mathéal
[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !10 ans et +[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !Mauriac
[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !20 minutes[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !404 Editions
[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !équipes, ambiance, dessin, mime[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !Humour, créatures
[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !12€50 chez [Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe ! et dans votre boutique de jeux favorite !
Maskot’

Qu’est-ce qu’on y fait ?

Maskot’ est un partygame pour 4 à 12 personnes pour jouer en famille, en ados (surtout entre ados) ou entre amis avec des règles katastrophiques mais au bon sens du terme ! En résumé, un bon jeu d’ambiance surtout sur la dernière manche, mais pas que … Vous me direz un jeu de d’ambiance de plus. Oui mais avec un mélange des genres qui prend bien.

Le pitch : des petits et des grands humains (donc vous) se réunissent et s’affrontent par équipe pour deviner le temps d’un sablier des objets, des lieux, des personnages, des expressions, des animaux et tout un tas d’autres choses écrites sur des « Kartes » en se servant du mime, du dessin et de la parole.

Ce qui fait le sel du jeu ? Chacune des équipes est représentée par une Maskot’ dont elle doit suivre les règles de comportement loufoques sous peine d’être pénalisée. Nous sommes donc « manipulés » par cette Marcèle, Alphonse, Simon, Kévin, Odette ou Travis, une des petites créatures venues d’ailleurs et qui va nous menez la vie dure. Un principe de jeu qui rappelle, toute proportion gardée, un jeu comme Fou Fou Fou.

Cette équipe doit également respecter des règles comportementales amusantes et très loufoques qu’impose la Maskot tirée au sort en début de partie. La ou les équipe(s) adverse(s) seront à l’affut pour dénoncer le manquement éventuel aux règles de la Maskot’ (et éviter par politesse de trop se moquer)… en cas d’écart à la règle, vous pourrez récupérer le jeton Katastroph’ qui vous imposera un gage ou une pénalité.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boite ?

200 cartes :

  • 30 Kartes Maskot’
  • 20 Kartes Sekret
  • 12 Karte Katastroph’
  • 138 Kartes Aktion
  • 1 Jeton Katastroph’
  • 1 Sablier de 30 Sec

1 Livret de règles

Comment on joue ?

Mise en place :

Former deux ou trois équipes de 4 humains maximum. Vous pouvez avoir un nombre différent d’humains dans les différentes équipes. A mon avis, l’idéal est de constitué deux équipes de 2 ou 3 joueurs.

On sépare ensuite les cartes selon leur catégorie. Chaque équipe tire au sort une carte Maskot’ qui va lui indiquer le paquet de cartes Maskots à prendre pour cette partie.
On trouve six Maskots avec des caractères différents engendrant des comportements très variés qu’il faudra respecter pendant les manches :

  • Chez Marcèle, les comportements sont assez joyeux et amusants. L’une des cartes que vous pourrez piocher chez elle exigera de faire semblant d’enlever son chapeau avant de prendre la parole.
  • De son coté, Alphonse, plus timide, préfère s’amuser tranquillement chez lui. Une des cartes lui faisant référence impose de ne plus croiser le regard des autres de l’équipe.
  • Simon veut rester un enfant et se faire chouchouter, il aime bien que tout le monde s’appelle par papa ou maman.
  • On trouve encore Kévin qui est très craintif et stressé ; Odette est la plus civilisée et enfin Travis qui se plaint souvent est contredit les autres (je vous laisse imaginer les comportements qu’il faudra tenir).

Chaque équipe prépare un crayon et une feuille (non fournie dans la boite).
On distribue 3 cartes Aktion à chaque joueur qui correspondent à ce que l’on devra faire deviner. On choisit une des deux couleurs de mots sur les cartes (fond orange ou fond bleu), l’autre couleur sera utilisée pour une autre partie. Exemple : Avoir un poil dans la main, une poule ou une voiture électrique.

Chaque joueur pioche une carte Sekret qu’il consulte … secrètement, il s’agit d’un pouvoir que l’on peut utiliser pendant notre tour de jeu, n’importe quand ou pendant le tour d’un adversaire en fonction de ce qui est écrit au bas de la carte. Exemple : Vous disposez d’un sablier supplémentaire pour faire deviner vos cartes.

Tour de jeu :

  • Après avoir mélangé les Kartes Maskot, le premier joueur lit à haute voix le comportement que l’équipe doit respecter durant toute la première manche.
  • L’adversaire retourne le sablier et c’est parti pour trente secondes de folie :
  • Le premier joueur de l’équipe doit faire deviner le plus de cartes Aktions possible parmi les trois qu’il a devant lui. Sur la carte, un pictogramme indique s’il doit écrire, mimer ou parler pour faire deviner. Le joueur peut passer à la Karte Aktion suivantes (sans en piocher d’autres dans la réserve). Ses coéquipiers peuvent donner autant de réponses qu’ils le souhaitent.
  • Pendant le temps du sablier, l’équipe adverse doit veiller à ce que l’équipe qui joue respecte bien le comportement lu à voix haute en début de manche.
  • Si on est pris par la patrouille pour ne pas avoir respecté le comportement imposé par sa mascotte, il se voit attribuer le jeton Katastroph. S’il le détient encore à la fin de la manche, il piochera une carte Katastroph’ qui lui donnera une pénalité ou un gage. Le jeton Katastroph’ peut ainsi se balader d’un joueur à l’autre durant la manche. Exemple de gage : Le joueur doit mimer une scène de film choisie par ses adversaires.
  • Pendant le tour de jeu, un humain peut utiliser sa « Karte Sekret » qui lui confère un pouvoir : par exemple, échanger sa main de 3 cartes avec celle d’un adversaire, ou ne pas appliquer le comportement dicté durant le sablier (Il pourra piocher une nouvel Kart Sekret en début de manche suivante si elle est utilisée).
  • A la fin de son tour de jeu, l’équipe conserve les cartes devinées. Le joueur qui vient de faire deviner choisit de garder ou non les cartes qu’il n’a pas réussi à faire deviner. Il pioche ensuite des cartes jusqu’à en avoir à nouveau trois.

Nouveau tour de jeu :

C’est à un des joueurs de l’équipe adverse de faire deviner ses trois cartes. Puis ce sera, à un des joueurs de l’équipe suivante etc…jusqu’à ce que tous les joueurs aient tentés leur chance. On effectue ensuite un deuxième tour de table (éventuellement un troisième si on est nombreux) La première manche sera alors terminée.

2ème et 3ème manche : chaque équipe tirera une nouvelle Karte MasKot avec un nouveau comportement à respecter.
4ème manche : c’est la manche KUMUL. C’est celle qui fait le plus mal ! On va associer les comportements des trois manches précédentes….et on devra les respecter (oui tous les 3) …..c’est de la pure folie, et là c’est très très très drôle. Le meilleur moment de la partie.

Fin de partie :

A la fin du dernier tour de la manche Kumul, c’est l’équipe qui a le plus de cartes Aktion devinées en sa possession qui gagne.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️:

  • Les comportements des Maskots sont très bien trouvés ; ils sont surprenants et délirants.
  • Une double page de BD pour découvrir les six Maskots.
  • Les pouvoirs Sekret alimentent bien le jeu.
  • L’équipe qui œuvre pour faire deviner ses Kartes met en scène de véritables acteurs qui constituent un petit spectacle très amusant pour les adversaires.
  • Les prénoms et les illustrations des Maskots
  • Une forte re jouabilité grâce au nombreuses Maskots qui vont nous représenter.
  • Dés règles que l’on assimile rapidement (au bout d’une manche)

Ce que j’ai 💔:

  • Le sablier est un peu court  (la règle propose d’en cumuler deux pour les joueurs les plus jeunes).
  • Les cartes sont de qualité assez moyenne avec du texte (sauf pour les maskots, c’est tout.
  • Il n’y a pas stratégie ; en même temps c’est un partygame pur et dur !
  • La complexité parfois trop marquée : avec le mot à mimer ou à dessiner, le comportement à respecter, la pression temporelle,  la surveillance et les rires adverses,  il faut bien se concentrer pour parvenir à l’objectif.
  • Timides s’abstenir !
  • Le petit prix.
[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !

Design

La boîte est très sympa avec des illustrations originales. Les maskot’ sont mignonnes pour les autres cartes c’est du texte. Les textes présents sur les cartes sont très clairs, très lisibles. Le design des cartes est somme toute basique.

[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !

Qualité du matériel

Les cartes sont de qualité moyenne. Pas de linen finish. C’est dommage. La boîte rectangulaire est de bonne qualité.

[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !

Thème

Le thème apporte un peu d’attrait au jeu. On aurait toutefois pu justifier les comportements des Maskots avec d’autres personnages imaginaires ou non. Les noms auraient pu être beaucoup plus vendeurs ! Ils ne se sont pas trop foulés là-dessus. Mais on ne se concentrera pas dessus de toute manière.

[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !

Gameplay

Le gameplay rappelle des partygames classiques comme Dessiné c’est gagné ou Times up. Cependant les comportements des Maskots que l’on doit suivre durant le jeu apporte une nouvelle dimension délirante un peu à la manière d’un Fou Fou Fou.

Lorsqu’on reçoit sa maskot’s et surtout ses cartes Aktion, on en a des fourmillement. On se dit comment je vais faire cela ! Et surtout, l’apothèose de la dernière manche où il faut cumuler les 3 contraintes des maskots ! Du délire à ce moment là !

Les mots à faire deviner, les comportements à respecter, les rires de l’adversaire et la pression temporel du sablier en font un jeu assez complexe pour notre cerveau d’humain … parfois trop complexe surtout lors de la manche Kumul mais c’est ce qui déclenche le plus de fous rires.

Assurez-vous que les enfants qui jouent avec vous connaissent bien les mots à faire découvrir, sinon changez leurs cartes. On peut également choisir de doubler le temps de leur sablier.

[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !

Simplicité des règles

Les règles sont claires et facilement compréhensibles, très bien expliquées. En même temps le principe n’est pas complexe du tout.

[Test] Maskot', c'est la kata..., la kata..., la katastrophe !

Mise en place/rangement

La mise en place prend 5 minutes si toutes les cartes sont triées. Il faut prévoir du papier brouillon et des crayons pour jouer car il n’est pas inclus dans la boîte. Il faut penser à bien trier les cartes lors du rangement ce sera un gain de temps ultérieur. Il n’y a pas de séparation dans la boîte.

Conclusion

Voici un jeu ultra familial qui sait allier délires, variété, dessins, mimes, discours au sein d’une même partie ; On aime beaucoup les MASKOT’ qui, avec leurs règles décalées apportent un grain de folie à ce jeu. En fait on ne peut pas s’ennuyer en jouant à Maskot’. Même les personnes qui ne jouent pas sont curieux et viendront assister à ce qui s’apparentera à un mini spectacle ! Mais alors il faut être en forme !

On progresse rapidement dans le comportement que l’on doit suivre et on devient de bons acteurs ou de bons clowns pour nos adversaires (bon allez, le ridicule ne tue pas, lui).

Pour ceux qui aiment les jeux d’ambiance en voilà un bien revisité que l’on peut emmener partout et qui ne manquera pas de vous faire passer un excellent moment. Bon, dommage que les cartes soient un peu fragiles.

Testeurs: Fab’, Val’, Anaée, Jules

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :