[Test] Ménestrels, que la fête commence!

[Test] Ménestrels, que la fête commence!2-5 joueurs[Test] Ménestrels, que la fête commence!Bruno FaiduttiSandra Pietrini
[Test] Ménestrels, que la fête commence!7 ans[Test] Ménestrels, que la fête commence! David Cochard
[Test] Ménestrels, que la fête commence!30 minutes[Test] Ménestrels, que la fête commence!Sweet Games, Ludistri
[Test] Ménestrels, que la fête commence!collection, majorités[Test] Ménestrels, que la fête commence!Médiéval
[Test] Ménestrels, que la fête commence!18€90 chez [Test] Ménestrels, que la fête commence! et dans votre boutique de jeux favorite !
Ménestrels

Qu’est-ce qu’on y fait ?

Oyez oyez brave gens ! La grande fête médiévale va commencer ! Le Roi vient d’annoncer sa visite en ville, une opportunité à ne pas manquer pour s’attirer ses bonnes grâces !
Chaque noble haut placé de la région rivalise d’efforts pour organiser le plus beau spectacle. Les ménestrels les plus talentueux du royaume sont invités. Chanteurs, musiciens, conteurs, acteurs, jongleurs ou acrobates, à vous de réunir le plateau le plus prestigieux car le Roi ne rendra honneur qu’à la plus belle des fêtes.

Sweet Games

Dans Ménestrels, les joueurs vont collectionner les artistes par catégories pour former la plus belle fête. Celui qui aura le plus d’artistes dans chacune des catégories sera sacré roi de la fête !

Qu’est ce qu’on trouve dans la boite ?

  • 9 cartes Noble
  • 60 cartes Artiste
  • 1 carte Roi
  • 2 cartes Aide de jeu
  • 40 pièces d’or
  • 3 jetons Bulle

Comment on joue ?

La mise en place:

  • On met les 2 cartes aide de jeu à disposition des joueurs
  • Chaque joueur reçoit une carte noble au hasard (ou choisie par les joueurs). Chacun révèle sa carte et en présente le pouvoir aux autres.
  • Chaque joueur reçoit des pièces d’or en fonction du nombre de joueurs. Le Marquis et le Prince commencent avec un montant différent.
  • La carte Roi est mise de côté et on mélange toutes les cartes artistes.
  • On prélève les 10 dernières cartes et on y mélange la carte Roi. Puis ces cartes sont replacées au fond de la pioche artistes.
  • Les 4 premières cartes de la pioche sont révélées pour former le marché des artistes.
  • Le noble avec le plus petit chiffre commence

Le tour de jeu:

En commençant par le noble de plus faible rang et dans le sens horaire, chaque joueur doit:

  • Soit prendre une carte artiste du marché en payant éventuellement une pièce d’or. Les artistes de même type (même couleur) sont rangés en colonne de manière à ce que tous puissent voir combien il y a d’artiste dans la colonne. On complète ensuite le marché.
  • Soit piocher la première carte de la pioche et garder l’artiste secret des autres joueurs.
  • Soit prendre une pièce d’or dans la banque.

Certaines cartes sont bicolores ou tricolores. Un joueur qui prend un tel artiste n’a pas à décider tout de suite dans quelle catégorie il place l’artiste, cela se fait en fin de partie.

Les nobles:

  1. Le baron: Il joue en premier et prépare sa fête en dernier.
  2. L’évêque: 3 fois par partie, il peut dépenser un jeton bulle pour dire « non » à un joueur qui prend une carte. Le joueur doit alors faire un autre choix
  3. Le comte: A la fin de la partie, le comte remporte toutes les égalités pour la richesse, pour les différentes catégories, voire pour la victoire.
  4. Le duc: Si la carte que le duc a prise lui permet de reconstituer un couple de cartes, il peut rejouer. S’il reconstitue un couple d’illusionniste, il rejoue deux fois.
  5. La Vicomtesse: elle marque 96 points au lieu de 6/3 si elle est première/seconde pour les acrobates (jaunes)
  6. Le Vicomte: Même chose que la Vicomtesse mais pour les interprètes (bleus)
  7. La Princesse: Elle peut regarder la première carte de la pioche avant de choisir sa carte.
  8. Le Marquis: Il commence la partie avec des pièces d’or supplémentaire.
  9. Le Prince: Il peut payer une pièce d’or pour prendre 2 cartes gratuites au lieu d’une. A moins de 5 joueurs, il commence la partie avec moins de pièces d’or.

La fin du jeu:

La partie se termine immédiatement quand le Roi est révélé, soit retourné pour compléter le marché, soit pioché. Si un joueur a l’imposteur, il peut joueur un dernier tour.

Dans l’ordre descendant de leur rang, les nobles préparent leur fête: il classent les artistes multicolores dans les catégories de leur choix. Ils peuvent regarder comment ont préparé leur fête les joueurs précédents et adapter leur stratégie.

Certains artistes ont un symbole « 2cartes », ils comptes double ; d’autres sont des femmes, elles peuvent rapporter des points ; enfin certains forment des couples, il rapporteront des points si le joueur possède les deux artistes du couple.

Une fois que tout le monde a préparé sa fête, on passe au décompte des points :

  • Le joueur qui a le plus d’or gagne 2 points
  • Le joueur qui a le plus de musiciens (rouges) gagne 8 points, le second 4
  • Le joueur qui a le plus d’acrobates (jaunes) ou d’interprètes (bleus) gagne 6 points et le second 3
  • Le joueur qui a le plus de femmes gagne 4 points
  • Les montreurs d’animaux (verts) rapportent 1 ou 2 points
  • Chaque paire de cartes formant un couple rapporte 1 point.

Le joueur ayant le plus de points gagne.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️:

  • Les illustrations
  • Les illustrations
  • Les illustrations
  • Facile à prendre en main
  • Il y a plein de manières de gagner des points
  • Les parties sont rapides

Ce que j’ai 💔:

  • On aurait pu avoir 1 aide de jeu par joueur, 2 ca fait un peu radin 🙂
ze meeple

Design

J’adoooore le design général du titre! Les illustrations de David Cochard sont une nouvelle fois sublimes! On retrouve bien le style médiéval, c’est raiment chouette. Il y a même un nain qui ressemble étrangement à Tyrion Lannister! L’iconographie est très bien faite, les icônes sont explicites et on les repère bien sur les cartes. Les couleurs sont bien tranchées, mais le jeu n’est pas daltonien friendly, sauf avec l’habitude pour reconnaître la catégorie d’artiste via l’illustration. Un quasi sans faute pour cette direction artistique au poil!

[Test] Ménestrels, que la fête commence!

Qualité du matériel

La qualité du matériel est assez bonne pour un jeu de cette gamme de prix. Les cartes sont un peu fines et n’ont pas le linen finish, mais rien de scandaleux. Les pièces en plastique sont de bonne facture.

[Test] Ménestrels, que la fête commence!

Thème

C’est du Bruno Faidutti dans le thème! On reconnaît sa patte immédiatement et c’est très plaisant! Il n’y a pas d’incohérence, et il ne semble pas plaqué. On a vraiment l’impression de recruter des artistes pour avoir la meilleure fête médiévale possible. Certes on aurait pu penser à moultes thèmes pour cette mécanique assez classique, mais celui là fait le job et il est plaisant.

[Test] Ménestrels, que la fête commence!

Gameplay

J’aime beaucoup jouer à Ménestrels! Certes la méca est assez classique et Faidutti fait du Faidutti, mais on passe un sacrément bon moment en jouant à Ménestrels!

Comme dans beaucoup de jeux de ce type, on choisit les artistes qui vont le mieux dans sa collection, mais aussi les artistes qui vont le mieux dans la collection des copains. Certains artistes ont des effets qui s’activent soit en fin de partie, soit immédiatement. Le petit twist spécial du jeu est le fait de pouvoir piocher des artistes et les garder secrets. De ce fait on ne sait jamais combien de chaque artiste ont les adversaires jusqu’au dernier moment et on peut avoir de sacrément mauvaises surprises. On a donc une part de bluff assez plaisant d’autant que le jeu ne repose pas uniquement sur ça.

Les tours s’enchaînent vite et de manière fluide et on se retrouve en fin de partie sans qu’on s’en aperçoive. Les pouvoirs des nobles semblent équilibrés ainsi que les effets des artistes qui en proposent.

[Test] Ménestrels, que la fête commence!

Simplicité des règles

Les règles sont très simples, s’expliquent en quelques minutes et ne nécessitent pas de retour à la règle (sauf en début pour le scoring). le jeu convient à un public familial.

[Test] Ménestrels, que la fête commence!

Mise en place/rangement

Le jeu s’installe et se range très vite, compte tenu de petit nombre d’éléments différents. Pas de soucis de ce côté là.

Conclusion

Ménestrels est un chouette petit jeu dans la plus pure tradition Faiduttienne. Si vous aimez les jeux de collection et de majorité simples, efficaces, sans chichis, ce jeu est fait pour vous. Vous pourrez y jouer avec toute la famille ou en préambule de gros jeux. Un très bonne découverte qu’est Ménestrels qui rentre dans ma ludothèque bien volontiers!

Testeurs: Arnaud, Mathias, Marie

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :