[Test] Faraway – Voyage dans un monde far Faraway…

2-4 joueursJohannes Goupy et Corentin Lebrat
10 ansMaxime Morin
25 minutesCatch Up Games
Construction de tableau
planification
simultané
Blackrock games
Septembre 2023 Découverte du continent ALULA
PVC : 18€ dans

Voyage dans un monde fort fort lointain

C’est grâce à une recommandation enthousiaste de ma compagne que j’ai découvert Faraway, un jeu de cartes captivant qui commence à faire le buzz.

Présenté comme un incontournable, ce jeu abordable et riche en réflexion a rapidement trouvé sa place au bar à jeux que je gère dans la Drôme. Sa simplicité cache des défis cérébraux passionnants qui nous tiennent en haleine à chaque partie.

Lorsqu’il a été temps de partager mes pronostics pour le prix de l’As d’Or de Cannes, j’ai immédiatement pensé à Faraway. Et ma décision s’est révélée judicieuse, car le jeu vient d’être nommé aux côtés de titres prestigieux tels que « Eila et l’éclat de la montagne« , un jeu de deckbuilding pour 1 à 2 joueurs, ainsi que « Cat in the Box« , un autre jeu de cartes.

Une reconnaissance bien méritée pour ce bijou ludique qui promet des heures de divertissement et de réflexion.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 68 cartes région
  • 45 cartes sanctuaire
  • 1 carnet de score
  • Règles du jeu
  • Et c’est tout…

Comment on joue à FARAWAY ?

Dans une partie de Faraway, on va jouer 8 cartes devant nous de gauche à droite. Ses cartes symbolisent notre exploration dans le continent d’Alula. Chaque carte représente une région dans laquelle on va découvrir des merveilles du continent ou rencontrer ses habitants. Les habitants nous demanderont d’explorer l’Alula pour eux à la recherche de ressources précises.

Chaque région nécessite un certain temps pour être explorée. Si je suis rapide, j’aurais plus de choix lors de mes prochaines recherches. par contre si je prends plus de temps je vais pouvoir explorer chaque recoin, soulever chaque pierre et ainsi trouver des sanctuaires et avoir plus de renommée.

En fin de partie, chaque habitant dont j’ai rempli la mission me fera gagner de la renommée. Ce calcul s’effectue de droite à gauche dans le sens inverse de l’ordre de pose. Et là ça fait mal au cerveau!!!

Tour de jeu

La main de départ est composée de 3 cartes. La partie dure 8 tours qui se décompose en 3 phases :

  • Explorer une région
  • Trouver un sanctuaire
  • Terminer l’exploration

Explorer une région :
Tous les joueurs choisissent simultanément une carte de leur main et la placent face cachée devant eux, puis la révèlent et l’ajoutent à droite de la carte précédemment jouée. Les régions peuvent contenir des merveilles, des habitants demandant une quête, mais aussi des indices (carte au trésor) pour trouver un bon sanctuaire.

Trouver un sanctuaire :
Tous les joueurs ayant placé une carte avec un temps d’exploration supérieur à celui de la carte région qu’il ont jouée au tour précédent trouvent un sanctuaire (c’est à dire un nombre supérieur à la carte précédente). Les sanctuaires sont des cartes à ajouter à l’air de jeu quand on les obtient. Ce sont des bonus valables pendant la partie (indice) ou lors de la renommée finale (ressources, exploration de nuit,…).

Ci dessous la carte jaune nous à permis de trouver un sanctuaire. Il faudra en choisir 1 parmi les 1 + « le nombre de carte au trésor qu’on a dans notre aire de jeu ».

Terminez l’exploration :
Lors de cette phase, les exploratrices agissent chacun à leur tour, selon le temps de leurs recherches. On commence par la carte de plus petite valeur puis on continue dans l’ordre croissant. On programme une nouvelle exploration en choisissant une carte parmi la rivière et ainsi de suite jusqu’au 8ème tour.

Et c’est aussi simple que ça sauf que c’est maintenant que ça se corse et qu’on voit si on a été bon !!!

La fin de partie

La partie se termine au terme de la 8ème exploration.

Avant de commencer à compter les points de renommée, on retourne les 7 premières cartes jouées. Celles qui sont à gauche de la dernière.

Ci dessous la carte 39 me rapporte 9 points de renommée si et uniquement si j’avais ramené à l’habitant des reliques animales. Hors ma première carte d’exploration révélée (la dernière jouée) me rapporte juste une relique végétale (ananas) et une relique minérale (pierre). Du coup je ne vais pas scorer ma carte d’exploration 39 et ainsi de suite.

ze meeple

Design

Les illustrations de Maxime Morin sont de toute beauté ! Il en n’est pas à sa première réussite (Trek12, Petits Peuples, Codex Naturalis et plus minimaliste Next Station).

Les cartes sont belles, avec une iconographie bien réalisée. Elles sont claires et explicites et toutes uniques. Les cartes ne font pas mal à la tête et c’est agréable de jouer à Faraway.

Avis rapide des testeurs :

Laurent : Les illustrations sont très réussies. Un ensemble qui me fait penser à la culture précolombienne teintée d’une inspiration himalayenne. Les pictogrammes sont très lisibles et visible au premier regard. Du beau travail. Clair et coloré. J’ai bien aimé la multitude de petits détails sur des cartes chaque fois uniques.

Qualité du matériel

meeple vert

La qualité du matériel de Faraway est très convenable, avec des cartes épaisses et légèrement plastifiées pour une durabilité accrue. Cependant, le format de cartes carré pour les régions et mini pour les cartes sanctuaire peut rendre difficile l’utilisation de protège-cartes. L’insert en carton de la boite ne permet pas non plus cette possibilité. Malgré cela, la qualité semble garantir une bonne longévité.

Un grand merci à Catch Up Games d’avoir fait le bloc de score recto-verso ! De nos jours je ne comprends pas pourquoi tous les éditeurs ne font pas ça !!!

Avis rapide des testeurs :

Laurent : La qualité est correcte. Alors pas de finition lin mais une épaisseur de carte respectable. On les manipulent mais elles ne restent pas trop longtemps en main. Le format carré me plait bien. Et je trouvais les cartes sanctuaires un peu petite mais au final, ça évite de trop surcharger son espace de jeu.

meeple vert

Thème

L’univers et le thème de Faraway offrent une immersion appréciable grâce aux illustrations évocatrices de Maxime Morin. La qualité des illustrations contribue à créer une atmosphère engageante qui facilite l’immersion des joueurs dans l’exploration de l’île d’Alula et la quête de reliques et de sanctuaires. J’aurais aimé voir en revanche des reliques qui ne ressemblent pas à des ananas !!

Je tenais à souligner que le thème pourrait être interchangeable sans altérer fondamentalement les mécaniques du jeu.

Il est vrai que dans de nombreux jeux, les joueurs finissent par se concentrer principalement sur les mécaniques de jeu plutôt que sur l’histoire ou le thème. Cependant, un thème bien intégré peut toujours ajouter une couche supplémentaire d’immersion et d’intérêt pour les joueurs, même s’ils se concentrent principalement sur la stratégie.

Laurent : On oublie vite le thème et la petite histoire même si cette idée de visite, d’aventure et d’exploration m’a attiré. On est vite concentré sur la mécanique de jeu et seuls les symboles et couleurs comptent !

ze meeple

Mécanique

Faraway se démarque comme un jeu opportuniste à combos, une caractéristique que j’affectionne particulièrement. Mais ce n’est pas tout : ce jeu a également la capacité de nous faire des noeuds au cerveau. En seulement huit tours, nous devons constamment faire évoluer notre stratégie, empêcher nos adversaires de nous voler les cartes essentielles à notre plan tout en maximisant notre propre jeu ! Catch Up Games excelle dans la création de jeux de cartes simples et intenses, comme l’illustre « Paper Tales » qui reste depuis toujours l’un de mes jeux préférés.

Dans Faraway, la clé semble résider dans la maximisation des sanctuaires en jouant des cartes toujours croissantes. Mais attention, les auteurs ont plus d’un tour dans leur sac : les cartes les plus puissantes s’accompagnent souvent de conditions complexes, ce qui signifie que les jouer en fin de partie ne garantit pas nécessairement des points. Une fois que l’on maîtrise cette mécanique, les parties s’enchaînent en seulement 10-15 minutes. Mais cela ne suffit pas : on explore de nouvelles techniques, et l’envie d’y rejouer est constante.

Avis rapide des testeurs :

Laurent : Bravo Johannes Goupy ! La mécanique, c’est ce qui fait de ce jeu une petite pépite. Tout est fait pour que ce soit tendu : faire attention à la présence de chaque symbole, au numéro des cartes pour accéder aux cartes sanctuaire et/ou pour garder l’initiative du choix dans la rivière de cartes. Mais surtout ce scoring inversé qui apporte cette tension permanente et surtout croissante. 8 cartes à poser, pas plus pas moins. Un jeu dense, équilibré, d’une rejouabilité importante. Un must have.

ze meeple

Simplicité des règles

Faraway se distingue par sa simplicité de règles, qui tiennent sur un petit livret facile à comprendre grâce à des pictogrammes clairs. Le jeu s’articule parfaitement sans avoir besoin de se référer constamment au livret pendant la partie. Cependant, comme je l’ai mentionné précédemment, bien que les règles soient simples, la manière de jouer peut sembler inhabituelle au début. On finit par s’y habituer, mais cela peut demander un petit temps d’adaptation. Cependant, cette petite particularité ne ternit en rien le plaisir de jeu une fois qu’on la maîtrise.

Avis rapide des testeurs :

Laurent : Une règle simple une fois comprise ! Car attention, mal expliqué, ce jeu peut perdre toute sa saveur ! Pour certains joueurs, intégrer ce scoring inversé ne viendra qu’au bout de la pose de 3 ou 4 cartes. Il ne faut pas hésiter à demander si c’est bien compris et expliquer en cours de jeu car la règle papier ne fait pas tout et n’explique pas forcément cette mécanique du mieux qu’elle pouvait. Pour avoir laisser des amis joueur la découvrir, ils n’ont pas compris tout de suite le fonctionnement du jeu. Heureusement on a la petite aide de jeu qui permet de comprendre le scoring.

Mise en place / Rangement

Faraway est un jeu de cartes petit format qui s’installe et qui se joue rapidement. L’insert en carton de la boite est fonctionnel.

Verdict ?

Ce que j’ai ❤️

  • Un jeu avec un effet collector car il est sorti en 4 boîtes différentes (je veux la boîte verte Seb. Laurent : moi aussi :-))
  • Un joli design avec des pictogrammes qui fonctionne sans FAQ
  • Un jeu qui ne laisse pas indifférent
  • C’est court et c’est tendu
  • Testable sur BGA
  • Présenter l’auteur et l’illustrateur sur la tranche intérieure de la boîte et faire références à un d’un autre éditeur !

Ce que j’ai 💔

  • Peut vite laisser un joueur sur le carreau
  • J’ai la boîte orange / Laurent : « Moi aussi ! »
  • Le format des cartes / Laurent : « Moi ça me va ! »

Conclusion

coup de coeur

Faraway, est-ce que c’est bien ? Je réponds sans hésitation : oui, c’est même très bien, et il mérite pleinement sa place parmi les nommés du Festival International des Jeux de Cannes. Après une première partie où la méthode de décompte des points peut sembler déstabilisante, le jeu révèle toute sa fluidité, sa facilité d’explication et sa profondeur.

Faraway est un jeu de cartes astucieux et déroutant au point où on pourrait même passer à coté de l’intérêt du jeu. Ses parties courtes, son gameplay simple et fluide sont des atouts indéniables pour une expérience de jeu au rendez vous. La rejouabilité est également présente, le jeu de nombreuses combinaisons à explorer.

Faraway représente une valeur sûre pour ceux qui cherchent un jeu facile à prendre en main et des parties rapides. En revanche, Faraway n’est pas un jeu à laisser dans toutes les mains. Le jeu ne laissera pas indifférent. Moi ça m’a plus de me faire des nœuds au cerveau. Mais on peut vite passer à coté si on a pas une bonne main et si ça s’enchaîne mal.

Son univers coloré séduira également les plus jeunes. Les mécanismes simples mais bien rodés font de ce jeu une expérience immédiatement gratifiante, pour peu qu’on accepte de casser les codes. Alors sera t’il le grand vainqueur de la catégorie Initié ?

Le jeu présenté ici nous été gracieusement envoyé par l’éditeur. Mais comme aucun dessous de table n’a été observé, cet article sera aussi bien baigné d’une objective bienveillance comme il pourra se révéler plus acerbe.

D’autres avis sur Faraway :

Hello asso

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent en effectuant un don à cette adresse :

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

En plus c’est déductible des impôts !

Régulièrement, nous offrons à des donateurs et membres de l’association des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez devenir membres de l’association, vous pouvez adhérer ici :

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Un énorme merci à tous les membres et donateurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire