[Test] Kingdomino Duel

[Test] Kingdomino Duel2 joueurs[Test] Kingdomino Duel Ludovic MaublancBruno Cathala
[Test] Kingdomino Duel8 ans[Test] Kingdomino Duel Cyril Bouquet
[Test] Kingdomino Duel30 minutes[Test] Kingdomino Duel Blue Orange
[Test] Kingdomino DuelRolle&write[Test] Kingdomino DuelMédiéval
[Test] Kingdomino Duel11€90 chez [Test] Kingdomino Duel

Qu’est ce qu’on y fait?

Dans Kingdomino Duel, on va constituer un royaume avec des blasons, y placer des dignitaires et se battre pour des pouvoirs de mages puissants. Le plus beau royaume remportera la partie.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boite?

  • 4 dés blasons
  • 2 crayons de papier
  • Un feuillet de règles
  • Un carnet de notes recto-verso

Comment on joue?

Pour installer le jeu, chaque joueur va prendre un crayon et une feuille de notes côté royaume. On installe au milieu de la table les quatre dés et une feuille de note côté pouvoirs de mages. Enfin on défini un premier joueur qui sera appelé Joueur A

Sur chaque face de dé, figure un blason avec éventuellement des croix qui représente les dignitaires ( comme les couronnes dans Kingdomino classique ) et une point d’interrogation qui est un joker et remplace n’importe quel blason.

A son tour, le joueur A va lancer le quatre dés. Il choisi un dé, puis le joueur B choisi deux dés, enfin le premier joueur prend le dernier dé. Les deux dés obtenus par chaque protagoniste constituent un domino. Les dés sont désormais liés. Chaque joueur va ensuite reporter les différentes informations des dés sur ses feuilles de notes:

  • Il reporte les blasons sur sa fiche royaume en respectant les mêmes règles d’association que les dominos: il doit toucher au moins un blason identique à l’un des dés. Le joueur dessine donc les blasons sur sa fiche.
  • Il inscrit les éventuelles croix dans les cercles à côté du blason concerné
  • Il coche autant de cases que de blasons sans crois dans la feuille pouvoirs de mage. Le premier à remplir une ligne, gagne le pouvoir et le rend indisponible pour l’autre joueur.

Au début du tour suivant, le joueur B devient A et inversemment.

Les tours s’enchaînent ainsi jusqu’à ce qu’un joueur ait rempli toute se feuille, ou que les deux joueurs ne peuvent placer de dominos lors du même tour.

En fin de partie, on compte les points: On compte le nombre de blasons de chaque domaine qu’on multiplie par le nombre de croix. On ajoute d’éventuels bonus des mages. Le plus haut score l’emporte.

Est-ce que c’est bien?

Ce que j’ai ❤️:

  • C’est rapide et fluide
  • C’est assez casse-tête
  • On retrouve bien le feeling Kingdomino

Ce que j’ai 💔:

  • On perde le fil de qui doit lancer les dés
[Test] Kingdomino Duel

Design

On retrouve bien sûr le design de Kingdomino et Queendomino. Les blasons sont assez faciles à reproduire, ils sont tout en traits, carrés, points. Ils sont clairs et faciles à distinguer. L’illustration des feuilles est sympathique.

[Test] Kingdomino Duel

Thème

Alors c’est le même thème que Kingdomino, mais il est encore moins présent. Certes il est sympa et mignon, mais il n’apporte pas grand chose au jeu. On est presque face à un jeu abstrait pour moi. Le jeu ne raconte pas d’histoire. Il n’y a pas d’incohérence avec la mécanique, mais on l’oublie assez vite.

[Test] Kingdomino Duel

Qualité du matériel

Le matériel est assez minimaliste. Quatre gros dés de bonne qualité, un gros bloc de feuilles qui durera assez longtemps. J’aurais peut-être aimé des plateaux effaçable, mais cela aurait peut-être gonflé le prix. A l’heure où on doit faire attention à ne pas gâcher le papier, cela me gène toujours de trouver un bloc de feuilles dans les roll&write.

[Test] Kingdomino Duel

Gameplay

J’aime bien jouer à Kingdomino Duel tout comme j’aime bien joueur à Kingdomino et Queendomino. Le jeu est rapide et fluide même si on se perd un peu dans les alternances joueur A et B. On colorie nos blasons, on prend les dés qui intéressent l’autre joueur, on essaie de choper les mages en premier. Tout comme ses deux grands frères, Duel devient assez casse-tête pour placer ses dominos de la manière la plus optimale possible en essayant de ne pas bloquer son jeu. Il faut donc bien réfléchir au dés à sélectionner et à la façon de les placer. Les pouvoirs de mages peuvent être assez puissants, notamment les deux derniers.

[Test] Kingdomino Duel

Simplicité des règles

Les règles sont bien sûr très simples, elles s’expliques en quelques secondes. L’iconographie est claire et explicite, aucun retour à la règle n’est nécessaire.

[Test] Kingdomino Duel

Mise en place/rangement

Le jeu se sort et se range et 10 secondes. Bon il n’y a que 4 dés et 3 feuilles à sortir 😉

Conclusion

Un excellent roll&write à deux joueurs. Tout comme ses grands frères, il est assez léger mais profond stratégiquement. Le format de la boite permet le transport en vacances et il est jouable dans les transports en commun. Si vous avez aimé Kingdomino et Queendomino vous aimerez celui-ci!

[Test] Kingdomino Duel

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 7 avril 2020

    […] l’interview de Cyril Bouquet!. Il est l’illustrateur notamment de Kingdomino, Queendomino, Kingdomino duel, Okiya, Chicken Love ou encore Attila, tous chez Blue […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :