[Test] Radlands, pensez à bien vous hydrater !

Radlands
2 joueursDaniel Piechnick
14 ans et +Damien Mammoliti
Lina Cossette
Manny Trembley
20-40 minutesLucky Duck Games
Duel de cartes
Protection de territoires
Neoludis
Janvier 2023 Cyberpunks
Monde apocalyptique
23€90 chez et dans

Radlands fait partie des très nombreux jeux de duel à sortir cette année. Il se joue donc exclusivement à deux joueurs. Et en tant que grands fans de jeux de duel que nous sommes, il nous fallait absolument le tester. 

Comme beaucoup des jeux de sa catégorie, c’est avec des cartes que les deux adversaires vont se disputer la victoire. Radlands se démarque avec son univers post-apocalyptique et ses graphisme cyberpunk très aboutis !

L’eau, la ressource très rare et importante de cet univers, va intervenir afin de limiter les possibilités d’action dans un tour de jeu ( c’est la mana ) et donc forcer les joueurs à bien réfléchir à leurs combos, car oui Radlands c’est clairement un jeu de « combotage » de cartes !

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 1 livret de règle
  • 46 cartes personnages
  • 20 cartes évènements
  • 34 cartes camps
  • 2 cartes château d’eau
  • 2 cartes Guérillos
  • 2 cartes aide de jeu
  • 6 jetons Eau blanc
  • 6 jetons Eau noir

Comment on joue à Radlands ?

Radlands est donc un jeu de cartes opposant deux joueurs. En début de partie, chacun des duellistes va piocher 6 cartes camps et en choisir 3. Les 28 autres cartes camps non-utilisées retournent dans la boite pour une prochaine partie ( ça laisse pas mal de rejouabilité ! ). 

Les 3 cartes camps sélectionnées vont devenir le nerf de la guerre. En effet, chaque joueur a pour but de détruire les 3 camps adverse pour décrocher la victoire. C’est là que rentrent en jeu les cartes personnages et évènements. Ce sont elles qui vont nous permettent de détruire, d’infliger des dégâts, de blesser, de rafistoler, de piocher, de lancer des assauts, etc… Il ne reste plus qu’à les utiliser plus stratégiquement que notre adversaire…

Pour finir, l’une des spécialités de cet affrontement, est que la pioche est commune ! Il n’y a donc pas l’excuse de l’asymétrie des decks.. !

Le tour de jeu

Dans un tour de jeu de Radlands, il faut être très efficace. Nous ne disposons que de 3 jetons eau de base. Chacun de ces jetons nous permettent de payer les coûts des diverses actions possibles à notre tour. Plus une action est puissante, plus elle demandera de l’eau. Les questions sont : est-il préférable de jouer beaucoup d’actions faibles, ou bien une grosse action ? Dois-je économiser mes cartes pour le prochain tour ou bien dois-je les jouer maintenant ?

Mais l’une des questions qui revient beaucoup lors d’un tour c’est : dois-je jouer ou bien gaspiller cette carte ??
Car oui, c’est là la grande subtilité de Radlands, nous pouvons gaspiller nos cartes. En le faisant, la carte en question est défaussée, elle ne servira donc pas pour nous défendre, mais elle nous offre en retour un effet gratuit..

Comme dit plus haut, dans un tour de Radlands il faut être efficace, et se poser les bonnes questions… L’eau est certes une ressource rare, mais les cartes le sont encore plus.

La fin de partie

La fin de partie peut être déclenchée de deux façons :

L’un des deux joueurs a détruit les 3 camps adverses, sa victoire est immédiate.

Si la pioche doit être reconstituée pour la seconde fois, c’est un match nul….mais honnêtement, c’est plutôt rare, à moins que vous soyez des acharnés.

Design

Bon, si on peut saluer Radlands pour quelque chose c’est bien son design….et quel design !

La boite donne envie de jouer, la DA est tellement chouette, les illustrations remarquables, et tellement classes ! C’est vraiment un point fort de ce jeu, toutes les cartes sont extrêmement agréables à regarder, les couleurs donnent envie, on sent un réel travail artistique réalisé derrière ce jeu !

Qualité du matériel

En plus d’être magnifiquement illustrées, les cartes sont toilées. C’est toppissime de jouer avec des cartes de cette qualité, et c’est surtout pour ça que le jeu donne nous envie d’être ressorti. Quant aux 12 jetons Eau, ils sont fait dans un carton très épais et sont donc solides et durables sans aucun doute.

Certes c’est un jeu qui coûte relativement cher pour un jeu de cartes, mais comme dit plus haut, on le comprend au vu de la qualité du matériel, et de ces graphismes réellement dingues !

meeple vert

Thème

Le thème de Radlands est clairement post-apocalyptique ! Nous incarnons des Chefs de groupe de survivants, bataillant contre d’autres clans pour trouver de l’eau. Le tout dans un univers très orienté Cyberpunk. Et même si cet univers ne parle pas à tout le monde, le travail graphique vaut vraiment le détour.

En plus d’être très travaillé artistiquement, on se prend vraiment au jeu de la guerre de territoire et de survie, rien qu’en terme de mise en place des cartes qui est super cohérente avec le thème, finalement vous déployez votre armée devant vous, et les plus au front mourront en premier !

meeple vert

Mécanique

La mécanique principale de Radlands est évidemment le pouvoir des cartes. Même si le jeu apporte quelques points atypiques comme le fait de pouvoir « gaspiller » certaines cartes ou bien encore d’avoir une pioche commune, Radlands ne réinvente pas le genre de duel de cartes. Cela implique aussi que comme beaucoup d’autres jeux du genre, une de ses mécaniques principales est la gestion de points d’actions ( souvent appelé mana ) représentés ici par les jetons eau.

Notons également une mécanique de pouvoirs de cartes intéressante, qui est de jouer une carte évènements dont le pouvoir ne s’activera que1, 2 ou 3 tours plus tard. Cela donne une légère sensation de mécanique de programmation.

Un point à noter tout de même, le jeu reste dépendant d’une certaine part de hasard, et ce dû au fait que l’on ne pioche qu’une carte « gratuitement » lors de son tour. cela aura pour effet lors de certaines parties de ralentir énormément le gameplay, voire de rendre la partie un peu longue si on ne pioche que des cartes peu intéressantes…

meeple vert

Simplicité des règles

Encore une fois, Radlands ne réinvente pas le genre, les règles seront donc très simples pour les joueurs qui ont l’habitude des jeux de duel de cartes. En plus de la logique des combos entre eux, l’iconographie des actions et pouvoirs de cartes sont très bien pensés et permettent une lecture rapide et intuitive. Même dans les première parties, nous ne sommes pas perdus dans des pouvoirs uniques à rallonge comme ça peut être le cas dans ce genre de jeux. Bien au contraire, les pouvoirs possibles sont au nombre de 8, et tous ont un symbole bien défini et lisible.

Attention, quelque points qui feront la particularité du jeu, restent à comprendre quand même, mais cela reste logique, et le livret de règles est super atypique et agréable à lire !

Mise en place / Rangement

La mise en place est très très rapide ( surtout si vous optez pour l’édition super Deluxe, qui inclus deux Hazmats – tapis de jeu ! ), il suffit à chaque joueur de prendre respectivement 3 jetons Eau et 3 cartes camps. Il ne reste plus qu’à mettre à au centre de la table la pioche commune et le reste des jetons Eau avant de commencer la partie !

Concernant le rangement, la boite est très simplement et logiquement agencée, avec deux compartiments permettants de ranger d’un coté les cartes personnages et évènements, et de l’autre les cartes camps et aides de jeu. Les jetons sont simplement à poser sur la plus petite pile, retenus ensuite par le livret de règles.

Ces deux points en font un jeu facile et très rapide à sortir !

Verdict ?

Ce que j’ai ❤️

  • Les illustrations et l’univers super stylés !
  • La profondeur de jeu malgré des règles simples
  • La qualité du matériel

Ce que j’ai 💔

  • La lenteur du gameplay dans certaines parties…

Conclusion

L’univers est très bon, une petite bande-dessinée nous aide même à l’immersion au début du livret de règles. Les cartes sont d’une qualité irréprochable sans parler des graphismes qui sont juste extraordinaires !

Le jeu donne envie d’être joué, d’être sorti, d’être découvert. En regardant les effets des cartes une à un, on remarque très vite un potentiel de combotage et de synergie très importants ! Ça promet des sensations de jeu exceptionnelles !!!

Mais parfois pour certaines parties…passés les deux premiers tours plus rien… plus de cartes dans les mains, ont se retrouve à piocher des cartes une par une et à les jouer bêtement pour tenter de se défendre… Nous ne pensons pas que le système de points d’action (jeton d’eau) soit mal équilibré, mais peut être que la capacité à renouveler sa main est trop faible… Car oui, le premier tour, ça compote bien, le board se déroule. Au deuxième tour parfois, le duel s’essouffle.. les cartes en main se font même plus rare que l’eau.. C’est dommage.

Pour nous, Radlands est donc un jeu de duel avec un énorme potentiel, mais qui peut parfois selon les parties s’avérer un peu lent en terme de gameplay.

Hello asso

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent en effectuant un don à cette adresse :

Votre soutien nous aidera beaucoup, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

En plus c’est déductible des impôts !

Régulièrement, nous offrons à des donateurs et membres de l’association des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez devenir membres de l’association, vous pouvez adhérer ici :

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Un énorme merci à tous les membres et donateurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

D’autres avis sur Radlands :

Le Dépuncheur

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire