[Test] 7 Wonders : Architects – Ne prenez pas cette merveille pour ce qu’elle n’est pas

Architects
2-7 joueursArchitectsAntoine Bauza
Architects8 ans et +ArchitectsEtienne Hebinger
Architects25 minutesArchitectsRepos Prod
ArchitectsCartes, ressourcesArchitectsAsmodée
ArchitectsOctobre 2021Architects 7 Merveilles du monde, Antiquité
Architects35€90 chez Architects et dans Architects
7 Wonders : Architects

UPDATE : 7 Wonders : Architects, As d’Or jeu de l’année 2022

UPDATE. Jeudi 24 février 2022, le jeu de l’année sera –t-il attribué à 7 Wonders : Architects, en lice pour l’As D’or au FIJ (Festival international des Jeux de Cannes) avec deux autres bons jeux Happy City et Cartaventura ? Suspens. Peut-être, surement, pas forcément.

UPDATE : Eh oui, c’est fait 7 Wonders Architects est bien l’As d’Or 2022 du meilleur jeu de l’année 2021 !

Avec 12 jeux dans 4 catégories différentes (enfant, initié – c’est nouveau -, expert et jeu de l’année), le jury nous a gratifié d’une grande, une belle, une solide sélection des meilleurs jeux de 2021. Ce jury a plutôt eu le nez fin et pas uniquement pour 7 Wonders : Architects.

Mais revenons au nommé du jour 7 Wonders : Architects.

Construire sa merveille avant tout

Amis Architectes, il est temps de vous mettre à l’oeuvre et de contruire la Merveille qui fera rayonner votre civilisation à travers le monde et les âges. Dans 7 Wonders : Architects, vous incarnez des constructeurs qui ont pour but de collecter des Ressources afin de construire une Merveille (le phare d’Alexandrie, le temple d’Éphèse, les jardins de Babylone, le colosse de Rhodes, le mausolée d’Halicarnasse, le temple d’Olympie et la pyramide de Gizeh), tout en obtenant de nouvelles connaissances scientifiques pour faire progresser sa société et devenir le dirigeant phare du monde antique, quitte à faire un peu la guéguerre avec son voisin.

Donc avec 7 Wonders : Architects il vous faudra véritablement construire votre Merveille parmi les 7 disponibles. Et si vous vous attendez à une suite de 7 Wonders – un des jeux les plus primé au monde -, passez votre chemin.

Un jeu familial par excellence

Ne prenez donc pas la version Architects pour ce qu’elle n’est pas. Ou prenez-là plutôt pour ce qu’elle est :

un autre jeu dans l’univers de 7 Wonders avec des mécaniques très différentes, un jeu plus simple et diablement efficace où chaque joueur devra donc tenter de construire sa merveille pour faire le plus de points possible. On oublie le draft de 7 Wonders, le choix de cartes à visibilité progressive de la version Duel.

Et un jeu vraiment accessible dès 8 ans pour des parties un peu plus courtes que son ainé. Et paradoxalement, c’est la seule des 3 versions dans laquelle on doit obligatoirement construire sa merveille pour espérer gagner car dans 7 Wonders et 7 Wonders Duel, ce n’est en aucun cas une obligation.

On y retrouvera des similitudes le plus souvent thématiques, esthétiques mais beaucoup moins mécaniques.

Un jeu léger, allégé, épuré, frais, accessible, simple, familial, différent. Et là, vraiment, on pourra proposer 7 Wonders : Architects comme la porte d’entrée du monde du jeu de société moderne. Un jeu jouable dès sa première partie pour un non initié. Car combien de personnes – moi le premier – ont voulu proposer 7 Wonders, l’ainé, comme cette porte d’entrée et s’y sont cassé les dents.

7 Wonders : Architects est un jeu d’Antoine Bauza, illustré par Étienne Hebinger. De 2 à 7 joueurs à partir de 7-8 ans pour des parties de 25 minutes. Édité par les Belges de Repos Production et distribué par le géant Asmodee.

Allez, c’est parti ; saurez-vous dès la première partie faire des merveilles ?

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 1 feuillet de règle
  • 235 Cartes ( 8 verso différents)
  • 35 tuiles Merveilles (7 Merveilles)
  • 7 sabots de cartes
  • 8 Coffrets de rangement
  • 15 jetons progrès
  • 6 jetons Conflit
  • 28 jetons Victoire militaire
  • 1 pion chat avec son socle
Architects

Comment on joue à 7 Wonders : Architects ?

  • Mise en place

 Chaque joueur se munit d’un coffret de rangement correspondant à une civilisation, celui-ci contient un sabot de cartes avec les cartes du joueur, les tuiles de la Merveille. Chaque joueur mélange son paquet de cartes et les place face visible dans son sabot, lui même placé entre son voisin de gauche et soi-même. Les tuiles de la Merveille sont agencées pour former la forme finale du monument mais tournées sur la face Chantier – donc en construction -.

Ensuite les joueurs mélangent les cartes neutres du jeu et forment une pioche face cachée en milieu de table. Les pions Progrès sont également mélangés et aménagés en une pile, les trois premiers jetons sont révélés à coté de la pile. On prépare les jetons Conflit en fonction du nombre de joueurs, Face Paix visible ; les autres sont écartés du jeu. On prépare la réserve de jetons Victoire Militaire et on met le Pion Chat à portée de main.

  • Déroulement de partie

Le joueur le plus jeune commence la partie, puis chacun son tour dans le sens horaire. A son tour un joueur à troix choix de pioche :

  • Soit la première carte directement à sa gauche
  • Soit la premère carte directement à sa droite
  • Soit la première carte de la pile centrale

La carte piochée est directement posée à coté de la merveille du joueur face visible

Architects

Au cours de la partie, les joueurs vont devoir développer et construire leur Merveille en collectant des ressources, chaque étape de la construction va demander des conditions précises allant en gradation (2 ressources différentes, 2 ressources identiques, 3 ressources différentes, 3 ressources identiques etc jusqu’à 4). Une Merveille se construit toujours de bas en haut.

Les cartes se catégorisent en plusieurs couleurs :

  • Les cartes grises sont les Ressources (Bois, Brique, Verre, Papier et Pierre)
  • Les cartes jaunes sont des Pièces, elles servent de Ressources Joker
  • Les cartes Bleues sont des Points de Victoire, elles offrent des points de victoire en fin de partie et donne la possibilité de récuperer le Pion Chat si la carte présente une icône Chat.
Architects
  • Les cartes Vertes réprésentent le progrès scientifique de votre civilisation, si un joueur possède 2 symboles identiques ou 3 symboles différents, il doit prendre un jeton Progres, soit un face visible, soit celui du dessus de la pile. On remplace le jeton face visible récupéré par le premier de la pile. Le jeton Progrès permet au joueur d’effectuer, une fois par tour, une action spéciale à n’importe quel moment durant son tour. (Certain jeton attribue des point de Victoire en fin de partie et ne sont donc pas utilisable en cours de partie).
Architects
  • Les cartes rouges offrent de Boucliers, qui serviront à résoudre une bataille. Si une carte rouge piochée présente une ou deux icônes de corne on retourne respectivement un ou deux jetons Conflit sur leur face Bataille. Lorsque le dernier jeton est retourné les joueurs doivent résoudre une bataille. Chaque joueur compare sa quantité de Bouclier avec celle de ses voisins, et résout une bataille avec chacun d’eux, Celui des deux adversaires qui possède le plus de Bouclier remporte la Victoire symbolisée par un jeton Victoire Militaire. On défausse alors toutes les cartes rouges présentant au moins une icône corne.
Architects

Quand un joueur possède les Ressources nécessaire à la construction de sa Merveille, il est obligé de contruire l’étape correspondante et de défausser les cartes utilisées. Chaque phase de construction apporte des points de victoire, mais elles peuvent également donner à un joueur la possibilité d’utiliser la capacité spéciale de sa civilisation. Le joueur possèdant le Pion Chat peut consulter la première carte de la pioche centrale avant d’effectuer son action.

  • Fin de partie

La partie s’achève à la fin du tour du joueur qui a fini sa Merveille. On calcule alors les points de Victoire de chaque joueur :

  • Les étapes contuites de la Merveille
  • Le pion chat
  • Les cartes bleues
  • Les jetons Victoire Militaire
  • Les jetons Progrès

Le joueur cumulant le plus de point de Victoire remporte la partie, en cas d’égalité c’est celui qui a construit le plus d’étape de sa merveille qui gagne.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • La rapidité d’installation et de temps de jeu
  • La concordance des monuments avec les civilisations
  • L’efficacité du rangement et la belle qualité du matériel de manière générale
  • La simplicité des règles à comprendre et à expliquer
  • La suppression de la mécanique de draft
  • Le rôle sournois du chat 😉

Ce que j’ai 💔

  • Le manque d’interaction entre les joueurs.
  • La stratégie qui n’est pas très poussée.
meeple vert

Design

On y retrouve le code couleur classique des jeux 7 Wonders. Les dessins sont assez proches de ceux d’une bande dessinée, un peu comme un Astérix, et plus sobres que ceux du jeu original. Sans être totalement simpliste, les illustrations sont très épurées, pas de décor en arrière plan, l’aspect des personnages est identique pour les cartes de mêmes valeurs et de mêmes types, peu importe la civilisation.

Il est devenu comme son ainé dans sa dernière version « colorblind friendly », c’est-à-dire facilement jouable pour les daltoniens.

Architects

Qualité du matériel

La qualité générale du matériel est plutôt bonne, le matériel reste très basique dans l’ensemble. Les cartes sont souples, le carton des tuiles et de jetons résistant et le plastique du sabot est plus flexible que rigide.

En revanche, la boîte est énorme par rapport au matériel qui s’y trouve avec un effet Waouh à l’ouverture car les coffrets de rangements sont du jamais vu pour un jeu familial de ce type.

ze meeple

Thème

On en revient à la base du 7 Wonders, construire une Merveille. A mon sens, je trouve que cette version est la plus conforme à l’esprit et au thème de 7 Wonders. Le jeu est en adéquations avec le thème puisqu’il nous propose de bâtir les 7 Merveilles du monde antique (Le phare d’Alexandrie, Le Colosse de Rhodes, Les jardins suspendus de Babylone, etc..)

meeple vert

Mécanique

La mécanique est très simpliste, aucune prise de tête sur les actions à faire. Tous les fans du 7 wonders originel seront possiblement frustrés de la simplicité des règles, ici pas de draft, pas de grosse stratégie à réviser à chaque nouvel âge (puisqu’il n’y a pas d’âges différents), la tension de jeu s’en retrouve fortement allégée.

Le gameplay est adapté pour un jeu vite mis en place, vite joué et vite remballé. Malgré tout il reste plusieurs voies de dévoleppement (un peu comme son ainé) sans qu’une seule soit la panacée universelle et ainsi quelques stratégies pour remporter la partie. Et le joueur qui achève son monument en premier n’est pas forcement le vainqueur.

Il faudra faire preuve d’opportunisme et avoir un peu de chance au tirage des cartes.

A noter la petite asymétrie procurée par la merveille jouée qui, une fois certains étages construits, permet d’activer une petite capacité qui peut faire basculer la chance de votre côté. Mais les effets sont mineurs et pas forcément équilibrés.

ze meeple

Simplicité des règles

La règle du jeu est assimilé en 5 minutes montre en main, une seule action par tour : piocher sur l’un des trois emplacements à portée de main. Le feuillet de règle est suffisament détaillé, et à l’arrière on y retrouve un descriptif des jetons Progrès ainsi qu’un résumé des capacités spéciales de chaque civilisation, elles-mêmes détaillées sur le couvercle de chaque boîte.

Architects

Mise en place / Rangement

Nous sommes sur un système de rangement optimal pour un jeu puisqu’il y a une boite thermoformée avec son couvercle pour chaque merveille et une pour le reste des éléments de jeux ; chacune ayant un espace bien proportionné pour accueillir le sabot avec les cartes et les tuiles Merveille. Le rangement et la mise en place sont très rapide, du niveau d’un jeu d’apéro pour un jeu un peu plus conséquent.

Conclusion

7 Wonders est un grand classique du jeu moderne. 7 Wonders Duel également mais pour 2 joueurs. Cette version 7 Wonders : Architects devient immédiatement selon moi l’un des meilleurs jeux pour faire découvrir le jeu moderne. Et pourtant, il se détache complètement de la mécanique habituelle des jeux 7 Wonders ; et paradoxalement c’est le jeu le plus conforme au titre de la licence – le seul où l’on DOIT construire sa merveille.

Sa simplicité le place dans la catégorie des jeux rapides à installer, à comprendre, à jouer et pas prise de tête. Malgré le manque de complexité, on apprécie fortement le déroulement des parties et l’ambiance de jeu.

Certes les amoureux du jeu originel ne le trouveront pas forcement tous à leur goût. Preuve en est avec les nombreux débats entre joueurs initiés qui pur certains ne s’y retrouvent pas et d’autres qui leur permettent de jouer avec toute la famille. C’est un peu le nouveau Monopoly ou Cluedo. Une valeur sure du jeu familial hyper accessible mais non dénué de stratégie.

Alors, moins bien, mieux que son ainé ? Tout dépend en fait de qui est autour de la table ou dans quelle disposition on est prêt à y jouer. Et là, cela devient personnel et ça ne se discute plus.

C’est pour nous un coup de cœur mais version tout public, famille et entrée dans le monde du jeu de société moderne.

Architects

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Chaque mois, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Pour le mois de juillet, nous offrons :

1001 îles

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Architects

Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :