[Recap] Semaine 15

récap recap
recap

Tous les dimanches nous vous proposons un récapitulatif des articles publiés dans la semaine sur le site. Vous y trouverez des liens vers les articles complets au cas où vous les auriez manqués.

Lundi

[Independence Day] Sables Productions, sous les pavés, la plage

Recap

Dans la série Independence Day qui se veut être une présentation non exhaustive des éditeurs francophones, nous avons le plaisir de recevoir Stéphane Laulhère, co-fondateur chez Sables productions. Il vient nous parler de la genèse, de l’évolution et de l’actualité ludique de cette maison d’édition qui a déjà édité Charafe et La Princesse aux Échelles.

Mais qui « est » Sables productions ? De quand date les débuts de cette maison d’édition?

Nous avons créé la société en 2018. 2 quadras amoureux du jeux, des potes de longue date, plus de 20 ans !

Peux-tu me parler de la genèse de Sables productions ? Quelles sont les raisons, motivations ou opportunités de création d’un éditeur comme Sables ?

Alors, quand on est amoureux des jeux, on commence par jouer, puis à bidouiller les règles, puis créer des jeux, et il apparaît qu’un jour, on finit par vouloir en éditer un, ou 2 ou pleins. Et on avait en tête cette devise : Une boîte de potes pour les potes.

Qui compose son équipe ? Quel est le rôle de chacun d’eux et peux-tu nous dire en quoi ces rôles consistent ?

C’est assez rapide, en fait, il y a Cyril et il y a SteF : création, édition, marketing : on se partage les tâches.

L’article complet ici : https://undecent.fr/2021/04/12/independence-day-sables-productions-sous-les-paves-la-plage/

Mardi

[Test] Dragon Parks : du draft pour séduire les touristes…

Recap
Dragon Parks
Recap2 à 5 propriétaires de dragonsRecapNicolas Sato
Recap8 ans et +Recap Ayumi Kakei
Recap15-30 minutesRecapAnkama
RecapCartes, majorité, draft, superpositionRecapDragons, Fantastique, parc d’attraction
Recap17€90 chez Tsuroet dans Recap
Dragon Parks

L’auteur de Kenjin avec le développeur de Dofus

Si Ankama est surtout connu du monde ludique pour le développement de Dofus, l’entreprise française fait de plus en plus parler d’elles pour ses créations de jeux de société qui offrent des thématiques et des environnements souvent funs et accrocheurs. On peut citer : Draftausorus, Kingdom Run, Dream Runner, Stellium, Touché-Poulet, Monster Slaughter.

Avec Dragon Parks, c’est Nicolas Sato, l’auteur de l’excellent Kenjin chez Superlude ou encore de Tiki, le premier jeu édité par Oz Editions, qui complète l’univers Ankama avec Jurassic Dragon Parks.

On veut voir des Dragons !

Vous êtes propriétaire d’une nouvelle réserve naturelle : « Dragon Parks » et vous souhaitez permettre au plus grand nombre de personnes de venir observer des dragons et qui sait même, avec un peu de chance, de pouvoir espérer voler en leur compagnie. Mais comme vous n’êtes pas le seul à avoir eu cette brillante idée, d’autres parcs présentant ces animaux légendaires se développent dans le coin.

A vous de faire de votre réserve la plus fréquentée du monde en choisissant les plus beaux dragons pour attirer plus de visiteurs que vos voisins. Dragon Parks est un jeu qui vous proposera des parties d’une quinzaine de minutes pour 2 à 5 joueurs âgés de 8 ans et plus. Et vous avez trois saisons pour attirer les touristes avec un système original de draft de cartes transparentes ! Et attention toutefois à garder un stock de nourriture convenable pour nourrir ces animaux de feu.

Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2021/04/13/dragon-parks/

Mercredi

[Prochaines sorties] Pixie Games #4 (avril 2021)

Recap

Voici une sélection des sorties boutiques de l’éditeur/distributeur Pixie Games d’avril 2021. De la nouveauté, de la réimpression (reprint), de l’entrée au catalogue ou du retour en stock.
Au programme : Escape Tales 1 et 2, Disney Villainous et son extension, Les Charlatans de Belcastel et son extension Alchimistes, Rocketmen, deux extensions pour Teotihuacan.

Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2021/04/14/prochaines-sorties-pixie-games-4-avril-2021/

Jeudi

[Test] Gorinto, le 5ième élément

Recap
Recap1-4 joueursRecapRichard Yaner
Recap14 ansRecapJosh Cappel
Recap30 minutesRecapSuper Meeple
Recapcollection, placement de tuile, abstraitRecapJapon
Recap32€90 chez Recap, mille et un jeux, 35€50 chez magic bazardet dans Recap
Gorinto

Les jeux abstraits reviennent en force en 2021, avec Mandala Stones (Lucky Duck, review à venir), ou encore Marble circuit (Iello). Ce qui est plaisant, c’est que ces jeux abstraits ont tout de même un petit, thème ou du moins un habillage qui permet de rentrer plus dans le jeu qu’un Abalone, totalement dénué de thème.

Alors l’ajout d’un habillage enlève-t-il l’aspect abstrait d’un jeu ? Pour moi, non, car ma définition d’un jeu abstrait (qui m’est personnelle), c’est un jeu ou il n’y pas de hasard et/ou tous les éléments de jeu sont connus et visibles pour tous. Alors certes, ici il y a un peu de hasard dans le tirage des tuiles et des objectifs, mais cela n’enlève pas, à mon avis, l’étiquette de jeu abstrait puisque tous les éléments de jeu son visibles de tous, et qu’une fois le tirage effectué, plus aucun hasard n’est présent.

Gorinto est donc un jeu abstrait dans lequel les joueurs vont collecter des éléments pour accroître leur connaissance et leur sagesse, représenté par des points de victoire. Avec une mécanique hyper originale de placement et de collecte, il va falloir bien réfléchir et anticiper pour marquer le plus de points selon les objectifs tirés en début de partie. Il faudra faire preuve d’adaptabilité et de réactivité pour l’emporter. Etes vous prêts à construire votre Gorinto ? Suivez le guide !

Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2021/04/15/test-gorinto-le-5ieme-element/

Vendredi

[Test] Pillards de Scythie, raids en terres inconnues pour un plaisir de jeu reconnu

Recap
Recap1-4 joueursRecapShem Phillips
Recap12 ansRecapSam Phillips
Recap60 à 120 minutesRecapPixie Games
RecapGestion de ressources, collection, dés, gestion de main, placement d’ouvrierRecapAntiquité, pillage,
Recap40€50 chez Recapet dans Recap
Pillards de Scythie

L’année dernière, en 2020, j’ai commencé à entrevoir quelques visuels de Pillards de Scythie. Et une fois n’est pas coutume, Shem Philips, l’auteur des excellentes trilogies du Royaume de l’Ouest (voir la chronique de Vicomtes du royaume de l’Ouest), ou de la Mer du Nord (et leurs multiples extensions) nous préparait un opus présenté dans la même veine mais sans son illustrateur attitré, à savoir The Mico ; car cette fois-ci c’est à Sam – l’illustrateur de Circadians (qui sort en français dans quelques mois chez Pixie Games) -, le frère de Shem, de s’y coller. Intrigant.

Ensuite lorsque Pixie Games m’annonce sa sortie et me propose de le tester, j’ai été encore plus curieux surtout comme on me l’a présenté : un jeu mettant en scène sur un vaste plateau des cavaliers nomades venant des steppes d’Asie centrale pour piller les contrées civilisées d’Europe de l’Est, de Mésopotamie et du bassin méditerranéen ; du matériel de grande qualité ; une mécanique s’inspirant de Pillards de la Mer du Nord mais revisitée et abondée. J’ai dit banco. Plusieurs parties plus tard : Verdict. Encore un excellent Shem Philips. Mais attention : ceux qui ont déjà Pillards de la Mer du Nord et ses extensions, ce jeu fera surement doublon si vous ne désirez pas vous plonger dans univers totalement différent, celui des Saces (autre nom donné aux Scythes par leurs voisins perses). Pour les autres, foncez les yeux fermés, car côté jeu intermédiaire, c’est du bon, du très très bon !

Il y a plusieurs siècles, les empires grec, perse et assyrien contrôlaient de vastes territoires remplis de richesses. Malgré leurs fortifications et leurs armées imposantes, des rumeurs se sont répandues d’un ennemi redoutable au Nord de la mer Noire. Ils sont venus à cheval. Guerriers féroces, hommes et femmes. Habiles avec l’épée, la hache et l’arc. Mais ce n’étaient pas des sauvages insensés. Leurs artisans étaient réputés pour leur capacité à fabriquer des bibelots détaillés en or. Ils savaient façonner une armure en cuir et improvisé l’arc classique. Ils ont dressé des aigles pour la chasse et pour la guerre. Certains croient même qu’ils ont inspiré les contes grecs des Amazones. Mais ils étaient bien plus qu’une légende : ils étaient les Pillards de la Scythie !

Pillards de Scythie est un jeu pour 1 à 4 pillards à partir de 12 ans pour des parties de 60 minutes minimum (comptez le double pour la première partie explications comprises). Il est localisé et distribué pour notre plus grand bonheur par Pixie Games depuis mars 2021. Qu’est-ce qui vous attend : Vous êtes donc des pillards de Scythie, peuple indo-européen d’Eurasie pour la plupart cavaliers nomades. Héros de guerre, il vous faudra aller de plus en plus loin pour attaquer les Empires cimmérien, assyrien, perse et enfin grec. Mais avant de partir piller, vous vous préparerez dans votre village en recrutant votre cohorte, en accumulant des provisions ou des koumis pour augmenter votre Force. Puis, une fois prêts, vous pillerez avec plus ou moins de fortune puis vous reviendrez au village vous préparer à nouveau. Et ainsi de suite. Vous réaliserez des quêtes, le tout pour marquer des points de victoire. Lorsqu’il ne restera plus que deux colonies à piller ou deux quêtes visibles, s’en sera terminé. Vous déterminerez alors qui sera le meilleur pillard de Scythie.

Partons ensemble à l’attaque de ces magnifiques contrées.

Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2021/04/16/test-pillards-de-scythie-raids-en-terres-inconnues-pour-un-plaisir-de-jeu-reconnu/

Samedi

[Test] Dive, plongée vers l’inconnu

Recap
Recap1-4 joueursRecapAnthony PeroneRomain Caterdjian
Recap8 ansRecapAlexandre Bonvalot
Recap30 minutesRecapSit Down
Recapprogrammation, observation, courseRecapPlongée, animaux
Recap27,90 chez Recap, 29€90 chez magic bazardet dans Recap
Dive

J’adore découvrir des jeux avec une mécanique originale. Avec le nombre de sorties par an en ce moment, on peut penser que tout a été essayé, tout a été fait. Force est de constater que non, et, de temps en temps, un OLNI (Objet Ludique Non Identifié) apparaît sur nos étals. C’est le cas ici, je n’ai pas le souvenir d’avoir vu un tel jeu avant, un jeu à la fois beau, original et accessible. Alors vous le verrez, le revers de la médaille c’est qu’il n’est pas parfait, on essuie un peu les plâtres (et les feuilles plastiques), mais le plaisir de trouver une nouvelle façon de jouer balaye tout sur son passage.

Quand j’ai reçu le prototype de Dive, il y a un petit temps déjà, la beauté et la zenitude du titre m’a tout d’abord frappé. Malgré le fait qu’il s’agissait d’un prototype et donc du matériel non définitif, on a bien pu sentir l direction vers laquelle Sit Down voulais aller, et je dois dire qu’ils y sont bien allés.

Dans Dive, les joueurs incarnent des plongeurs qui subissent un rite initiatique polynésien qui se déroule chaque solstice d’été. Il s’agit de plonger le plus profondément possible en évitant les requins et en s’aidant des tortues de mer et des raies manta. Les joueurs vont devoir bien regarder la mer pour deviner à quelle profondeur sont les divers animaux et programmer leur descente en fonction. Celui qui arrivera en premier à la pierre sacrée et qui parviendra à la ramener au chef du village remporte la partie.

Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2021/04/17/test-dive-plongee-vers-linconnu/

A la semaine prochaine pour de nouvelles aventures !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :