Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !

Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !2-4 joueursDream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !Joan Dufour
Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !8 ans et +Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !Jade Mosh
Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !30 à 60 minutesDream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !Ankama
Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !polyominos, rapidité, tactique, observationDream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !Rêves et cauchemars, onirique
Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !22€50 chez Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre ! et dans votre boutique de jeux favorite !
Dream Runners

Qu’est-ce qu’on y fait?

Vous et d’autres dormeurs êtes plongés dans une succession de rêves communs. Repoussez les monstres qui tentent de nuire à la qualité de votre sommeil, décrochez les étoiles pour engranger un maximum de points et vous pourrez dormir sur vos deux oreilles !

Ankama

Dream Runners est un jeu d’observation, de tactique et de rapidité dans un monde onirique où les joueurs se voient présenter un rêve commun à chaque tour. On retourne un sablier, et en utilisant leurs tuiles de segments (à la « Tétris »), ils doivent chacun créer un schéma de 3×3 cases permettant de repousser les cauchemars, de collecter des pièces pour acheter de nouveaux segments, des clés pour ouvrir les coffres et des fragments d’étoiles pour gagner plus de points de victoire. Dès qu’un joueur complète son schéma, il obtient une pièce, le sablier est retourné, et tous les autres joueurs doivent finir leur propre schéma avant que le temps ne soit écoulé ! Chaque épreuve qui n’est pas recouverte par un symbole diminuera votre Sérénité et donc votre score final, voir même vous réveillera et vous fera perdre la partie…

Qu’est ce qu’on trouve dans la boite?

  • 1 sablier
  • 1 plateau principal de piste au étoiles et de coffre à ouvrir
  • 8 jetons score en bois de 4 couleurs différentes
  • 4 plateaux sérénité aux couleurs des 4 joueurs
  • 24 tuiles rêve de niveau 1 à 4
  • 18 jetons coffres
  • 60 jetons pièce
  • 20 jetons clé
  • 64 jetons fragment d’étoile
  • 40 tuiles segment (polyominos) de 1 à 3 cases chacun dont 4 segments de départ pour chaque joueur.
  • Une règle très complète et bien réalisée
  • Une aide de jeu bien réalisée
  • Le tout dans une assez grosse boîte (26 x 26 x 8 cm)

Comment on joue?

La mise en place :

On prépare la pile des rêves. On prend 2 tuiles rêves (de 3×3 cases) de chaque niveau (1, 2, 3, 4) que l’on place en pile, face cachée, du niveau 4 jusqu’au niveau 1 (ce dernier se retrouvant au dessus de la pile). Pour une première partie, il est préférable de ne pas prendre les tuiles rêves qui ont une étoile (pour ma part, on a fait avec, mais c’est vrai qu’elles sont plus dures que les autres).

On place au centre de la table la piste étoiles commune et à proximité les fragments d’étoiles, les jetons clés, les pièces. Sur la piste étoile on fait 4 piles de 6 segments. On place le sablier à proximité.

Chaque joueur prend : 2 jetons en bois d’une des 4 couleurs (jaune, rouge, bleu ou vert), le plateau Sérénité correspondant à sa couleur (une petite étoile de couleur les distingue), les 4 segments (les polyominos) de sa couleur (pour les reconnaître, il faut regarder la couleur des étoiles au dos des segments en question – il y a 1 segment d’une case, 1 segment de deux cases, 2 segments de 3 cases), 2 pièces. Chacun place un jeton couleur sur la première case de la piste étoiles et l’autre sur la case verte de sa piste Sérénité (on commence alors avec 20 points de sérénité ; on est très haut sur la piste mais ça peut descendre très vite vous verrez …).

Le tour de jeu : Il y a 3 phases. 1 Création du rêve / 2 Résolution du rêve / 3 Amélioration

  1. Phase de Création du rêve : Tous les joueurs jouent en même temps. Au premier tour le joueur le plus rêveur retourne la première tuile rêve, visible de tous ainsi que le sablier. Chaque joueur tente de faire un carré de 3×3 cm avec ses segments (sinon une forme s’en approchant). Le premier joueur satisfait de son placement prend le sablier, le positionne à l’emplacement prévu sur son plateau Sérénité et le retourne et dis « j’ai fini » par exemple. Il ne peut plus modifier sa composition. Il prend une pièce et les autres ont le temps restant pour terminer leur composition. Lorsque le sablier est écoulé on ne peut plus modifier sa composition. Mais alors, à quoi cette composition doit correspondre pour résoudre le rêve ?
  2. Phase de Résolution du rêve : On vérifie les rêves de chacun dans l’ordre. D’abord sa cohérence : chaque case manquante et chaque case en surplus par rapport à un carré de 3×3 cases fait perdre un niveau de Sérénité. Ensuite chaque joueur applique les effets de ses segments sur les cases par rapport aux cases de la tuile rêve qui a été retournée sachant qu’on trouve sur les cases de la tuile rêve : des cauchemars, des pièces, des clés, des fragments d’étoiles ou de la Sérénité. Et c’est souvent là que l’on se rend compte que l’on se dit …  » mais bon sang pourquoi j’ai mis mes segments comme ça !  » Ou alors,  » là j’ai bien joué ce tour là ! « . Ainsi si sur une case cauchemar (rouge) on a pu appliquer l’effet « repousser » illustré par une main rouge, le rêve est repoussé sinon on perd 1 niveau sur sa piste de Sérénité. Si sur les cases pièces, fragments d’étoiles, clé ou Sérénité on applique l’effet « récolter », on prend les récompenses de la case sinon … rien. Il y des cases spéciales ou des cas spéciaux pour lesquels il faudra lire la règle avant de commencer pour ne pas être surpris par leurs effets (pieuvre, chauve-souris, croisement de rêves …) Les fragments étoiles sont de 4 couleur différentes : si on obtient les 4 couleurs, on avance de 1 niveau son jeton sur la piste étoile commune (qui rapporte des points de Sérénité supplémentaire à fin de la partie). Les clés (1 ou 2 selon le coffre) peuvent être dépensées pour ouvrir les coffres mis à disposition sur le plateau commun (il y a de belles surprises derrière – pièces, Sérénité, Fragments d’étoiles). Les pièces servent pour la phase Amélioration.
  3. Phase d’Amélioration : Dépenser 3 pièces pour monter d’un niveau sur la piste Sérénité (on peut le faire autant de fois que l’on veut si on a le nombre pièces requis). Dépenser 4 pièces pour acheter un nouveau segment. L’achat se fait dans l’ordre du tour et c’est très important car les convoitises sont importantes pour certaines tuiles : celle qui ont les effets « repousser » notamment. Certaine d’entre elle donne également des points de rêve pour la fin de partie.

Fin de partie :

Après 8 tours (car 8 tuiles rêves sont en jeu) on additionne les points rêves que l’on retrouve sur la piste au étoiles, sur ses segments et sur la piste Sérénité. En cas d’égalité, celui qui a le plus de pièces l’emporte.

Est-ce que c’est bien?

Ce que j’ai ❤️:

  • Action simultanée en temps réel
  • Un fort renouvellement entre chaque partie. On a envie d’y rejouer !
  • Évolutif en fonction du niveau des joueurs (possibilité de sélectionner des tuiles rêves plus faciles)
  • Les illustrations immersives de Jade Mosh qui nous emporte dans un monde onirique de toute beauté
  • Un mélange de jeu Tétris, d’observation et de course aux points
  • La possibilité d’enrichir ses segments de base en en achetant d’autres à la fin de chaque tour
  • Un scoring qui varie pendant la partie (notre score sur l’échelle de Sérénité) et auquel on ajoute des points de victoire à la fin.
  • Le temps limité qui change tout.
  • Parfois des choix cornéliens qui au vu du peu de temps à disposition ne seront pas forcément les bons ! Et on se dit aaarghh!! pourquoi j’ai fait ça … mais c’est trop tard !
  • Le matériel de qualité et en quantité. Le très bon rapport qualité/prix
  • Le thermoformage qui permet de tout ranger pour tout mieux ressortir

Ce que j’ai 💔:

  • Si on n’aime pas trop le mélange observation, manipulation et rapidité, le jeu pourra vous déplaire ; cependant, pour l’avoir essayer avec des joueurs qui n’étaient pas fan de ce type de jeu, il a pourtant été très très apprécié. Comme quoi, les a priori
Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !

Design

Des illustrations colorées, un monde onirique très bien représenté, des pictogrammes compréhensibles. Jade Mosh a réalisé un excellent travail d’illustration qui nous immerge complètement dans le jeu. J’ai tout trouvé beau, du fragment d’étoile, à la tortue volante sur le plateau commun en passant par tous les dessins représentant les cauchemars (chauve-souris, pieuvre etc …) et j’en passe. On reste dans des gammes de couleurs très séduisantes.

Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !

Qualité du matériel

Beaucoup de matériel en carton très épais et 8 petits jetons en bois + 24 tuiles rêves communes qui sont assez fines. C’est juste sur ces dernières que l’on pouvait attendre une plus grande épaisseur. Mais l’ensemble est de très bonne qualité. Made in China.

Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !

Thème

Le jeu est assez mécanique et aurait pu être abstrait, cependant le thème apporte vraiment un plus et l’immersion est favorisée par les illustrations bien réussies. On est vraiment focalisé sur la nécessité de repousser les cauchemars. Alors il est clair que nous aurions pu avoir là un dungeon crawler où il faudrait repousser des assaillants ou attaquer des boss par niveau mais le choix du thème est plus grand public et familial et colle très bien.

Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !

Gameplay

Tout me parait très bien optimisé. On retourne une tuile rêve et le sablier. On fait son rêve avec ses segments pour qu’ils correpondent au mieux aux cauchemars à repousser et aux récompenses à récolter. Le premier qui pense avoir fait quelque chose de correct à un bonus et on résout les rêve. Il y de multiples manière de scorer ou de passer à côté aussi ! Il y a de la rapidité, de l’observation, de la réflexion. Il est clair que ceux qui n’aiment pas être stressés pour faire leur composition vont vite paniquer et ne pas arriver tout de suite à optimiser leur rêve mais pour la deuxième partie ils se débrouillent beaucoup, beaucoup mieux. C’est fluide, on est occupé à tous les niveaux et tout s’enchaîne très bien. Comptez 45 minutes pour la première partie en prenant bien le soin de décrire les effets des cases qui vont crescendo au fur et à mesure des tuiles rêves qui vont apparaître.

Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !

Simplicité des règles

Les règles sont simples même s’il ne faut bien les expliquer pour bien profiter de toutes les subtilités du jeu et ne pas perdre trop de points car c’est un jeu de rapidité. Les règles sont très bien expliquées dans le livret avec des exemples une très bonne cohérence d’organisation du livret. Une aide de jeu vous servira pour la première partie voire la deuxième. Mais elle était nécessaire pour un jeu qui se veut très familial mais qui peut être utilisé par des joueurs confirmés. Après il n’y aura plus besoin de retour à la règle.

Dream Runners, pour dormir en paix il va falloir vous battre !

Mise en place/rangement

Le jeu s’installe et se range assez vite d’autant plus que la boîte contient un thermoformage permettant de gagner du temps d’installation lorsqu’il faudra ressortir la boîte.

Conclusion

coup de coeur

J’ai adoré. C’est pour moi un coup de cœur. Ce mélange d’observation, de réflexion et de rapidité avec un soupçon de course au score permanent est réussi. On en vient à regretter de ne pas pouvoir y jouer à plus nombreux. Joan Dufour nous avait déjà habitué à un jeu de rapidité sur un espace réduit avec l’excellent Flash 8 chez le Scorpion Masqué qui était une revisite réussie du taquin et là, il fait mouche également avec Dream Runners chez Ankama. Le thème, le gameplay et la matériel sont au rendez-vous pour ceux qui aiment se divertir avec un jeu familial mais qui demandera une bonne dose de concentration pour ne pas se réveiller trop vite de ses rêves.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :