Récap’ de la semaine 51

Tous les dimanches nous vous proposons un récapitulatif des articles publiés dans la semaine sur le site. Vous y trouverez des liens vers les articles complets au cas où vous les auriez manqués.

Lundi

Clash à l’Olympe, caprice des dieux

Récap
Récap2-4 joueursRécapJan TruchanowiczPaweł StobieckiŁukasz Włodarczyk
Récap8 ansRécap Dagmara Gaska
Récap30-40 minutesRécapLucky Duck Games
RécapAdresse, pichenette, majoritéRécapMythologie
Récap31€50 chez Récapet dans votre boutique de jeux favorite !
Clash à l’Olympe

Au siècle dernier, les enfants jouaient aux billes dans les cours d’école et en bas de chez eux (avant l’avènement du téléphone portable, non je ne suis pas un vieux con, non mais !), puis en grandissant, on passe à la pétanque, éventuellement au Détanque pour les plus geek d’entre eux. Puis arrive Clash à l’Olympe. Tous ces jeux ont en commun de lancer ou faire glisser/rouler quelque chose vers un objectif. C’est dommage que les enfants ne jouent plus au billes, cela développait leur dextérité, leur sens de la stratégie, et on pouvait les oublier pendant des heures, sûrs qu’ils ne feront pas de bêtises.

J’aimais beaucoup jouer aux billes étant petit, j’aime bien, maintenant que je sui un vieux con, jouer à la pétanque, alors un jeu de pichenette, ça avait de quoi éveiller ma curiosité. Quand j’en ait parlé à Léandre Proust, l’ancien touche à tout de Lucky Duck, je lui avait fait part de ma crainte d’un jeu qui disperse ses pièces partout dans la maison. Il m’a assuré que ce n’est pas le cas ici, grâce au tapis de jeu. Nous verrons en fin d’article s’il avait raison.

Dans Clash à l’Olympe, les joueurs incarnent des dieux qui vont tenter de convertir un maximum de péquenauds gens repartis sur 4 îles. D’un coup de pichenette divines, le joueurs vont envoyer leurs prophètes sur terre (ça doit quand même faire un peu mal) et mettre un peu le bazar dans l’évangélisation des adversaires. Le Dieu le plus malin et le plus agile gagnera à la fin en ayant remporté de plus de points de victoire (qui ressemblent à des pièces, ça rappelle un mauvais souvenir à base d’indulgences).

Etes-vous prêts à botter les fesses de vos prophètes pour qu’ils convertissent un maximum de gens ?

Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2020/12/14/test-clash-a-lolympe-caprice-des-dieux/

Intime Conviction, 12 hommes en colère

Récap
Récap2-12 joueursRécapCéline PietersRaphaël Vanleemputten
Récap15 ansRécap Céline PietersRaphaël Vanleemputten
Récapà partir de 30 minutesRécapFika
RécapEnquête, ambiance, jeu de rôle, coopératifRécapJury d’assises
Récap11€50 chez Récapet dans votre boutique de jeux favorite !
Intime Conviction

Ah les jury s’assises, cela me rappelle mon mémoire de Master en psychologie sociale (ça claque hein ?) sur les facteurs extra légaux qui influencent un jury d’assise, idée que le juge Halphen avait soumis à mon maître de stage. A la fois un super mais aussi un douloureux souvenir où j’ai testé différentes réactions d’un jury populaire face à des éléments du dossier. Si j’avais eu ce genre de jeux à l’époque, j’aurais pu faire une étude bien différente.

En effet, j’ai pu montrer que la présence ou non de certaines pièces clés (le rapport toxicologique du prévenu et la photo de la scène de crime) influence grandement le verdict et la lourdeur de la peine.

Alors du coup j’ai pas mal étudié le système des assises françaises et américaines et si l’expérience proposée ici est proche des deux, on ne se fade pas (heureusement) les milliers de pages qui constituent généralement les dossiers d’instruction. Si la nature de la peine est normalement décidée par le jury, ici le jeu s’arrête à la culpabilité ou non du prévenu. Le Juge et ses deux assesseurs ne sont pas non plus représentés dans la salle.

Dans Intime Conviction, les joueurs vont se retrouver dans le huit clos d’une salle de délibération, et vont à son terme rendre un verdict après avoir examiné quelques pièces importantes du dossier.

Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2020/12/14/test-intime-conviction-12-hommes-en-colere/

Mardi

Le CAJO (Cercle des Auteurs de Jeux à l’Ouest)

Récap

Pas si à l’Ouest que cela le CAJO côté production ludique ! Nous allons apprendre à connaître ce cercle d’auteurs de jeux de la région nantaise et pouvoir un peu nous immiscer dans leur organisation, leurs motivations, leurs créations. Allez, c’est parti !

Des origines : Et tout commença par une rencontre et, comme souvent, un groupe de potes.

Rémi et Nathalie Saunier ont rencontré « Wil »(fried) et Marie Fort à l’association de jeux de Froidfond « Tas de beaux jeux » près de chez eux. Ils ont sympathisé et ont commencé à aller sur des festivals ensemble.

Thomas Borgniat les a rejoints avec ses protos sous le bras, puis Antoine Rabreau, Damien Marquis et Christophe Pinson.

A cette époque (bon ce n’est pas non plus au siècle dernier mais il y a moins de 10 ans), il y avait des groupements à Lyon (le CAL), à Rennes (le GRAL => voir l’article sur Undecent ici), et des auteurs venaient leurs demander comment adhérer à leur petit groupe. Un effet de mode ? En tout cas ça leur faisait bizarre parce qu’il s’agissait au départ d’un groupe de potes qui avaient envie de créer et jouer ensemble.

C’est pour vous dire, entre 2012 et 2013, avant la création du CAJO, les auteurs de la région nantaise se retrouvaient pour des soirées appelées non pas 1 jeu acheté/1 arbre planté 😉 mais 1 proto/1 poto pour tester leurs jeux entre eux. Mais devant la demande, ils se sont laissés tenter à créer en 2014 le Cercle des Auteurs de Jeux à l’Ouest.

Mais pas si à l’Ouest que cela nos gaillards ! Ils allaient sur les festivals ensemble, surtout Wilfried et Marie, faisant voyager leur cageot rempli de protos et ils s’amusaient à prendre des photos avec des guests (des dossiers, il y en a, ça c’est sûr). Pour bosser ils aimait bien se retrouver tantôt avec les uns, tantôt les autres.

Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2020/12/15/collectif-dauteurs-le-cajo-collectif-des-auteurs-de-jeux-a-louest/

Mercredi

Les Petites Bourgades, Tetris chez les Minipouss

Récap
Récap1-6 joueursRécapPeter McPherson
Récap10 ansRécap Matt PaquetteGong Studios
Récap45 minutesRécapLucky Duck Games
RécapConstruction, placementRécapVilles médiévales fantastiques
Récap31€50 chez Récapet dans votre boutique de jeux favorite !
Les Petites Bourgades

Ca fait un petit moment que j’ai envie de tester Les petites Bourgades. Pour la petite histoire, j’ai longtemps confondu le jeu avec Little Town chez Iello, si bien que je ne l’ai pas essayé à Cannes, malgré les excellents retours que je voyais. Depuis, j’ai bien sûr corrigé mon énorme erreur, et j’avais bien envie de l’essayer.

La promesse avait de quoi me faire saliver : un jeu réflexif, de placement et de gestion de l’espace ; d’optimisation avec un mélange de Tetris et de city builder ; des bâtiments qui scorent tous de façons différentes, et qui peuvent changer à chaque partie. L’accessibilité de la mécanique et des règles avait suffit à me convaincre qu’il fallait que je teste le jeu.

Et puis la vague des jeux de placement à polyominos est arrivée ; j’ai un peu oublié le jeu, me disant que les autres jeux de placement le valait sans doute. Que nenni mon bon monsieur ! Quand Lucky Duck m’a proposé de tester le jeu, j’ai sauté sur l’occasion pour m’apercevoir que point de polyominos ici, ou plutôt qu’on allait les fabriquer nous même avec nos blanches mains. 11 mois après la sortie du titre, voici enfin le test.

Dans Les Petites Bourgades, les joueurs incarnent les maires de petites villes à la population anthropomorphique qui vont tenter de développer leur minuscule ville de la meilleure façon possible et surtout de la façon la plus optimisée car les ressources se font rares (tiens ça me rappelle quelque chose qu’on ne fait pas). Etes-vous prêts à faire une mignonne petite bourgade ? Suivez le guide !

Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2020/12/16/test-les-petites-bourgades-tetris-chez-les-minipouss/

Jeudi

Codex Naturalis, la mystérieuse quête des règnes vivants des forêts primaires

Récap
Récap2-4 joueursRécapThomas Dupont
Récap7 ans et +RécapMaxime Morin
Récap25 minutesRécapBombyx
RécapPlacement de cartes
Gestion de main, objectifs,
Course aux points
RécapNature, enluminure, médiéval
Récap13,50€ chez Récapet dans votre boutique de jeux favorite !
Codex Naturalis

Sentez-vous cette odeur pesante d’humus qui flotte dans l’air ? Apercevez-vous ce soleil qui perce, voilé par quelques frondaisons ? Voyez-vous cette clairière tapie de magnifiques trompettes des morts ? Un petit point d’eau accueille une libellule violacée, presque semblable à celles que vous connaissez déjà tandis qu’une grenouille d’une couleur turquoise, rare, tente en vain de s’en approcher. Et quelques papillons multicolores plus gros que les plus gros machaons que vous avez déjà observés virevoltent avant de se poser, à deux pas de cet oiseau au plumage ébouriffé dont vous n’avez pas encore attribué de nom. Mais vous n’êtes pas seul, un craquement de branche morte vous met en alerte, la tension monte… au loin, une meute de loup hurle et quelques hululements se font entendre alors que le soleil commence à décliner. Tout est pourtant réuni pour poursuivre le travail du moine enlumineur Tybor Kwelein, c’est à dire “assemblez” les pages de parchemin du Codex Naturalis, un manuscrit secret qui recense les espèces des règnes vivants dans les forêts primaires. Mais vous ne semblez pas seul à vouloir faire connaître des espèces déjà menacées par tant de convoitise …

Codex Naturalis est donc tout simplement un jeu de pose et de placement de cartes. Thomas Dupont et l’éditeur Bombyx nous proposent un jeu familial, illustré par Maxime Morin, accessible et profond, pour 2 à 4 personnes pour des parties d’une durée plutôt courte. Et surtout une course aux points ! Un peu à la manière d’un Motu chez Superlude, pas à Tahiti mais bien dans un environnement d’enluminure médiévale lié aux espèces vivantes de la forêt primaire, placez judicieusement vos feuilles de vélin cartes en recouvrant les angles de celles déjà posées, en fonction des ressources ou des objets que vous avez ou qu’elles vous apportent, et n’hésitez pas à recouvrir, donc à perdre certaines ressources pour développer votre aire de jeu. Ces ressources sont répertoriées en quatre catégories : règne végétal (vert), règne animal (bleu), règne entomologique (violet), règne fongique (orange). Aussi, chaque carte comporte jusqu’à quatre coins visibles sur son verso et une ressource permanente en son centre au recto. Les coins sont soit vides, soit comportent des ressources et/ou des objets. Certaines ont une dorure, ce qui signifie qu’elles rapportent des points à la condition de posséder les ressources indiquées.  Poser des cartes qui rapportent des points immédiatement, remplir les objectifs personnels et collectifs de fin de partie ce seront vos deux manières d’engranger des points. 

Récap

Serez-vous donc prêt à oser recouvrir et perdre le recensement d’une espèce rare des forêts primaires pour développer votre manuscrit ? Car choisir, c’est renoncer un peu non ?

Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2020/12/17/test-codex-naturalis-la-mysterieuse-quete-des-regnes-vivants-des-forets-primaires/

Vendredi et Samedi

Les jeux préférés d’Arnaud et de Laurent en 2020

Récap

Pour cette fin d’année 2020, on vous propose le traditionnel Top. Vous avez un article pour la sélection d’Arnaud et un article pour la sélection de Laurent. Les jeux vous sont proposés en vrac, sans tri de catégorie et sans classement.

Les jeux préférés d’Arnaud : https://undecent.fr/2020/12/18/top-les-jeux-preferes-darnaud-en-2020/

Les jeux préférés de Laurent : https://undecent.fr/2020/12/19/top-les-jeux-preferes-de-laurent-en-2020/

Les deux prochaines semaines nous n’allons pas publier d’articles tous les jours, nous allons lever un peu le pied pour cette fin d’année.

Nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année ! Prenez soin de vous, à la semaine prochaine ! Que le Père Noël vous apporte joie, santé et argent, mais surtout des jeux !

A la semaine prochaine !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :