[Collectif d’Auteurs] Le CAJO (Cercle des Auteurs de Jeux à l’Ouest)

CAJO

Pas si à l’Ouest que cela le CAJO côté production ludique ! Nous allons apprendre à connaître ce cercle d’auteurs de jeux de la région nantaise et pouvoir un peu nous immiscer dans leur organisation, leurs motivations, leurs créations. Allez, c’est parti !

Des origines : Et tout commença par une rencontre et, comme souvent, un groupe de potes.

Rémi et Nathalie Saunier ont rencontré « Wil »(fried) et Marie Fort à l’association de jeux de Froidfond « Tas de beaux jeux » près de chez eux. Ils ont sympathisé et ont commencé à aller sur des festivals ensemble.

Thomas Borgniat les a rejoints avec ses protos sous le bras, puis Antoine Rabreau, Damien Marquis et Christophe Pinson.

A cette époque (bon ce n’est pas non plus au siècle dernier mais il y a moins de 10 ans), il y avait des groupements à Lyon (le CAL), à Rennes (le GRAL => voir l’article sur Undecent ici), et des auteurs venaient leurs demander comment adhérer à leur petit groupe. Un effet de mode ? En tout cas ça leur faisait bizarre parce qu’il s’agissait au départ d’un groupe de potes qui avaient envie de créer et jouer ensemble.

C’est pour vous dire, entre 2012 et 2013, avant la création du CAJO, les auteurs de la région nantaise se retrouvaient pour des soirées appelées non pas 1 jeu acheté/1 arbre planté 😉 mais 1 proto/1 poto pour tester leurs jeux entre eux. Mais devant la demande, ils se sont laissés tenter à créer en 2014 le Cercle des Auteurs de Jeux à l’Ouest.

Mais pas si à l’Ouest que cela nos gaillards ! Ils allaient sur les festivals ensemble, surtout Wilfried et Marie, faisant voyager leur cageot rempli de protos et ils s’amusaient à prendre des photos avec des guests (des dossiers, il y en a, ça c’est sûr). Pour bosser ils aimait bien se retrouver tantôt avec les uns, tantôt les autres.

Paroles d’auteurs du CAJO : bon, un collectif, ça sert à quoi ? …

Ce que j’attends d’un collectif ? J’adore voir les copains expliquer, rebondir sur une idée, apporter une réponse. Personne n’attend LA réponse mais chacun vient avec sa bienveillance et son esprit. J’aime aller aux soirées CAJO et voir la « nouvelle génération » à l’œuvre. Ça chicane, ça rigole mais ça bosse dur aussi et il en sort de beaux projets.

Je me sens comme une mère poule devant cette bouillonnante assemblée d’auteurs. Et si on peut apporter un tant soit peu notre aide, ils m’apportent tout au moins la satisfaction d’avoir lancé un truc un peu au hasard et chaque jeu de l’un d’eux est un grand bonheur.

Nathalie Saunier

Découvrir le monde du jeu : Quand on arrive pour la première fois avec son proto sous le bras on a envie de conseils, d’avis, de gens qui vous expliquent comment ça marche de l’intérieur … Comment on passe d’un proto à un jeu édité ? A qui faut-il filer des dessous de table ? Quels sont les éditeurs sympas ? Quels festivals sont intéressants ?

Avoir des retours constructifs : Confronter son jeu au public lors de festival, c’est intéressant, ça permet de tester le ressenti, juger du plaisir des joueurs… Confronter son jeu à d’autres auteurs c’est le faire évoluer grâce aux retours plus constructifs, aux propositions d’améliorations …

Mais avant tout, c’est l’occasion de rencontrer des gens sympas ! Ah et puis en temps de Covid c’est aussi l’occasion de travailler ensemble sur TTS par exemple pour sortir des protos.

Olivier Juguelet

L’intérêt d’un collectif, c’est vraiment d’entretenir la flamme, ou de la raviver !

Zous alias Etienne

Au début, je suis allé au CAJO pour rencontrer d’autres auteurs afin de me sentir moins seul dans mon coin, d’avoir leur avis sur mon premier prototype et d’échanger sur le monde professionnel du jeu que je ne connaissais pas.

Par la suite, j’y suis allé régulièrement pour jouer aux prototypes des autres ou pour présenter les miens. J’adore me retrouver au milieu de toute cette créativité et de pouvoir échanger avec bienveillance sur nos jeux respectifs. Les retours sont toujours constructifs, pertinents et apportent de nouvelles idées ou des propositions d’amélioration. Et puis c’est aussi devenu un rendez-vous régulier pour voir des personnes qui sont devenues des amis et avec qui il est agréable de discuter, blaguer, passer un bon moment (et de bosser un peu quand même !). ?

Frédéric Lamy

Un collectif c’est important dans toutes les phases de création d’un jeu, des premiers tests à la signature avec un éditeur. Notamment, le mécanisme qui a fait de Chute libre (NDLR : en cours d’édition) un jeu intéressant est venu d’une session du CAJO et d’un membre en particulier, avec qui je suis en train de travailler sur un autre jeu. C’est vraiment autant un moyen de travailler nos jeux que de se faire des amis. N’étant pas nantais d’origine, c’est par l’intermédiaire de mon association de jeu et du CAJO que j’ai pu rencontrer les gens avec qui je passe le plus de temps après ma famille !

Julien Griffon

Et ça se passe où tout ça ?

La quarantaine d’auteurs-adhérents du CAJO (dont une quinzaine d’irréductibles habitués) se retrouvent (hors covid) tous les 3ème vendredi du mois au Zinc de Trèfle, un bar associatif à Nantes tenu par des bénévoles de la Maison des Jeux de Nantes. En temps normal on y joue, on y boit un coup, le tout accueilli par les bénévoles de l’association !

Des jeux édités ou en cours d’édition, on vous en met un plein CAJO

Au cumul, ce sont des dizaines de jeux qui ont été édités par les auteurs du collectif nantais. Sans aucune exhaustivité, en voici quelques-uns, allez, brut de fonderie, comme ça :

  • Commençons par les piliers du Cajo, à savoir le très sympathique et multi-primé couple Marie et Wilfried Fort qui n’ont eu de cesse depuis 2014 de nous régaler avec leurs jeux pour enfants. Cela donne dans l’ordre chronologique :

Zovnis, Targets, Splash, Unser Baumhaus, Happy Party, Smoothie (avec le petit Lilian Fort), Niwa, Chrono Mots, Farmini, Mr Wolf, Jungle Speed Kids (avec Tom et Yako), Mortelle Adèle: Poussez vous les moches, Wallet, Escargots, Prêts ? Partez !, Oh my gold !, La Vallée des Vikings

et rien qu’en 2020… :

Fabulia. Et si, dans notre histoire préférée, les personnages changeaient constamment ? Est-ce que ça ne la rendrait pas encore plus intéressante ? Le garde maléfique pourrait devenir un marin élégant du jour au lendemain… C’est à vous de le décider. Amusez-vous ! Utilisez votre esprit et votre imagination pour façonner des histories à votre gout, en les habillant, avec les personnages les plus adaptés!

CAJO

Bye-Bye Mr Fox. Ensemble, aidez les 3 poules pondeuses à rassembler et à couver 3 œufs dans leurs nids respectifs. A votre tour, piochez un jeton girouette : si c’est un œuf, placez-le dans la basse-cour, si c’est un animal, placez le dans la prairie. Puis tournez la girouette, si la flèche indique un œuf et une poule, remplissez le nid, mais attention si la flèche indique un renardeau, il vole l’œuf !

CAJO

Dragomino avec Bruno Cathala. Vous avez été nommé «dresseur de dragons» et vous avez la chance de partir à leur rencontre sur une île mystérieuse. Mais vous n’êtes pas le seul dresseur envoyé sur ces terres. Qui de vous découvrira le plus de bébés dragons ? Dragomino est une version enfant de Kingdomino à jouer à partir de 5 ans. Partez explorer l’île aux dragons et tentez de découvrir un maximum de bébés dragons dans les différents paysages que vous traversez !

CAJO

Midnight Exchange. Volez le meilleur butin pour l’échanger contre les plus belles œuvres d’art, et complétez vos collections afin de gagner le plus de points à la fin de l’échange de minuit. Qu’est-ce que vous allez faire cette nuit ? La même chose que chaque nuit. Tentez de cambrioler un précieux butins pour l’échanger contre des œuvres d’arts prestigieuses.

CAJO

Patatrap Quest. Depuis fort, fort longtemps, le château de Patatrap est régulièrement envahi par toutes sortes de créatures menaçantes et plus ou moins maléfiques. C’est ainsi que l’ordre des intrépides fût créé, regroupant tous les aventuriers et aventurières de la région prêts à défendre le château de Patatrap et sa fameuse Tour aux 100 Miroirs ! Comment on joue ? À son tour, chaque joueur doit déplacer son pion Personnage sur les trappes du plateau de jeu. Utilisez les miroirs pour voir le contenu des trappes. L’objectif ? Récupérez les équipements utiles pour aller combattre le Grand Méchant final ! Le premier joueur qui parvient à lui asséner trois coups remporte la partie. Mais attention aux trappes piégées, il faudra se souvenir de leur emplacement… Enfin, sauf si le lutin, le fantôme ou encore le voleur décident de s’en mêler et de mettre le bazar.

CAJO

Fabulia, en route vers de nouvelles aventures (extension). L’extension Fabulia comprend 6 nouvelles histoires dont deux à embranchements et 30 nouveaux héros potentiels pour ces histoires. Les histoires à embranchements sont des histoires longues, où les joueurs vont devoir faire des choix, comme dans « un livre dont vous êtes le héros » et choisir dans quelles directions vont se dérouler les histoires. En plus de ces éléments rajoutant du contenu et du matériel à vos histoires de la boite de base, vous trouverez également, des cartes histoires vierges, permettant aux enfants et aux parents de créer leurs propres histoires.

CAJO

Ils nous ont gratifié de la sortie de :

Dice Crash. Les joueurs empilent des dés choisis par l’un d’entre eux et marquent des points lorsque la tour tient… ou en perdent si elle s’écroule.

CAJO

Stellium. Vous incarnez les premières Divinités du Cosmos. Dans ce jeu de placement, vous allez positionner des astres afin de créer des alignements, tout en empêchant les autres d’en accomplir. Mais attention, rien n’est sans conséquence : chaque astre joué (planète, étoile, comète, supernova) aura un effet particulier sur l’Univers. Piochez le bon en le reconnaissant au toucher, placez-le sur une galaxie, appliquez son influence à votre avantage, et tentez de devenir l’unique Grand architecte de l’Univers !

CAJO

Twin It (avec Tom Vuarchex). Tu paires ou tu perds !!! Les cartes vont s’accumuler sur la table : retrouvez vite les motifs strictement identiques ! Certains sont même en triple ! 3 modes de jeu : compétitif, en équipes et coopératif. Et Flooping Twin It jeux de société. Cette version du jeu de cartes Twin it est une édition spéciale  » clins d’œil aux jeux de société connus « .

A partir de 2021, ce sont les jeux Twin it Japan, The Box (avec Laurent Prin), Consortium (nom provisoire), Comics Trip (avec Damien Marquis) qui devraient être édités.

  • La collaboration Wilfried et Marie Fort et Rémi et Nathalie Saunier a accouché de Fishing Day.
CAJO

Et deux jeux sont en cours d’édition pour 2021-2022 : Arcimboldo et Follow Me (nom provisoire).

Les autres auteurs ne sont pas en reste. Nous pouvons également, entre autres, citer :

  • Julien Griffon.
CAJO

Et ce n’est pas un inconnu car nous lui devons son formidable Yokai. Un jeu coopératif où votre communication est limitée. Déplacez les Yokai pour les rassembler par famille. Interprétez les actions des autres joueurs et laissez-leur des indices pour les aider à deviner qui se cache derrière les cartes !

Mais d’abord un an avant, en 2018, il y a eu le jeu Ringo. Une ligne de quatre pour gagner ! Cette condition de victoire est bien connue, mais Ringo apporte sa touche personnelle au concept. Le plateau est constitué de huit anneaux : quatre rouges et quatre bleus. À son tour, le joueur actif pose un disque de sa couleur dans n’importe quel anneau, puis déplace cet anneau à côté d’un autre anneau. Le premier à créer un alignement de quatre disques ou des quatre anneaux de sa couleur gagne !

CAJO

Et nous attendons avec impatience ses futures éditions à savoir Chute libre qui vient d’obtenir le prix du 39e Concours international de créateurs de jeux de société de Boulogne-Billancourt …

CAJO

… mais il y aura également Vermines !

  • Frédéric Lamy
CAJO

On lui doit l’excellent jeu de cartes Brigantin. Un jeu de stratégie et de confrontation qui entraînera les joueurs en plein âge d’or de la piraterie, l’occasion pour chacun de montrer à tous qu’il est un véritable pirate et non un de ces marins d’eau douce ! Constituez votre équipage, capturez des ports et partez à l’abordage de tout navire croisant votre route ! La piraterie n’étant pas de tout repos, vous devrez cependant assumer vos actes face à de redoutables corsaires, des conditions météorologiques parfois peu clémentes ou encore des mutineries au sein même de votre équipage !

CAJO
  • Xavier Violeau
CAJO

Le tout récent Doudou ravira les plus petits. Doudou est un jeu coopératif et d’enquête dès 3 ans. Afin de retrouver le doudou farceur qui s’est caché dans la chambre, les détectives vont devoir collaborer pour mener l’enquête…Est-ce le doudou grenouille ? L’ours ? Le lion ? Le lapin ? Ou bien la mignonne girafe ? Et où s’est-il donc caché ? Avec un nombre limité de tentatives proposées par les 7 tuiles enquête, nul ne connaît la solution à l’intrigue au départ. Ensemble, parents et enfants tenteront de faire les choix les plus judicieux pour résoudre l’énigme. Et si par malheur l’enquête n’a pas abouti, alors il nous restera le coup de chance !

CAJO

Choux (nom provisoire) est prévu pour 2022.

Xavier et Julien sortiront en 2021 l’œil d’Horus (nom provisoire).

  • Aymeric Duperray
CAJO

Le jeu Alibi sortira prochainement (nom provisoire, avec Victor Saumont). Deux suspects interrogés séparément improvisent un mensonge face aux inspecteurs qui vont ensuite confronter les deux récits pour en déduire la vérité.

CAJO
  • Patrick Piriou
CAJO

Patrick a à son actif le Billard finlandais ; et si vous voulez tout savoir sur ce jeu XXL vous pouvez voir l’article complet à ce sujet paru dans le Philimag de décembre. Patrick est également l’auteur de Pitchbawl.

CAJO

Olivier Auger a pour sa part 4 jeux en cours d’édition : Power Ball, DeckWar, Accroche-Cœurs et Tous en haut.

A Suivre !

Vous voulez en savoir plus ou voir des photos du CAJO ? 

Rien de mieux que leur page facebook.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :