[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n’ write pour touristes collectionneurs

[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneurs2-5 joueurs[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneursScott Halmes
[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneurs8 ans et +[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneursKerri Aitken
[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneurs30 minutes[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneursMatagot
[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneursdraft n’ write, collection[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneursvoyage, USA, Europe, pays
[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneursUSA 13,50 € chez Philibert
Europe 13,50 € chez Philibert
et dans votre boutique de jeux favorite !
Boomerang USA ou Europe

Qu’est-ce qu’on y fait ?

Boomerang Usa ou Europe sont deux jeux fonctionnant aussi bien à 2, 3 ou 4 joueurs, de Scott Halmes, l’auteur de la série des Tiny Epic, certains connaissent déjà Boomerang Australia qui nous emmenait à la découverte du pays aux kangourous ; là c’est du continent américain ou européen (selon la version choisie) qu’il s’agit avec une invitation ludique au voyage. Et cette découverte se fera comme leur prédécesseur en utilisant la mécanique de draft (piocher une carte parmi une main de cartes et de passer les cartes restantes à son voisin tout en récupérant le tas de cartes restantes de son autre voisin), du flip n’ write (la carte choisie nous amène à cocher une case ou relier des points sur une fiche personnalisée) et de la collection (collecter un maximum d’éléments). C’est donc du draft n’ write pour touristes collectionneurs !

Le but de Boomerang sera d’être le touriste le plus assidu. Pendant ce voyage, il faudra « lancer son boomerang », visiter les sites touristiques, découvrir ce qui fait les caractéristiques de chaque grande villes des USA ou des pays d’Europe.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boite ?

  • 28 cartes
  • 4 crayons
  • 1 bloc très épais de feuilles de score avec la carte des USA ou de l’Europe selon la version
  • 1 règle du jeu de 11 pages en français et en anglais.

Comment on joue ?

Mise en place :

On distribue une fiche de score personnelle à chaque joueur qui comporte sur la gauche la carte des USA ou de l’Europe, et sur la droite sa fiche de score qui évoluera d’une manche à l’autre.

On distribue 7 cartes à chaque joueur. En fonction du nombre de joueur les cartes restantes serviront pour les autres manches. Il n’y a donc qu’à 4 que l’on joue toutes les cartes dans la même manche. En dessous de ce nombre, les cartes mises de côté apparaîtront au fur et à mesure des autres manches.

Le jeu se déroulera en 4 manches

Tour de jeu :

  • On choisit sa « carte de lancer » (eh oui on est dans boomerang). Cette première carte est placée face cachée devant soi ; elle servira à marquer des points grâce au différentiel avec la dernière carte de la manche. On la révèlera à la fin de la manche.
  • On drafte, c’est à dire on passe alors sont paquet au joueur à sa gauche ; le joueur à sa droite vous passe son paquet. On le fera donc 6 fois de suite.
  • à l’issue de chaque draft on choisit une carte qui sera positionnée face cachée à droite de la carte Boomerang afin de former progressivement une ligne horizontale de cartes.
  • On retourne cette carte en simultané.
  • On coche des cases de sa carte ou on trace.

Les moyens de remporter des points seront les suivants : 

  • Le lancer et la réception du boomerang : On fait le différentiel entre sa carte lancer (première carte) et sa carte réception (7ème carte) peut importe si la valeur est montante ou descendante. On inscrit le résultat à droite dans la case correspondante de la manche. Cela représente virtuellement l’étendu de votre périple.
  • Les sites touristiques : ce sont les étapes dans les villes ou les pays que vous allez visiter et qui se traduisent sur les cartes par des lettres ou des symboles. 1 point par ville ou pays visité. On reportera en fin de partie ce total dans la case du symbole de la punaise mémo.
  • Les différentes icônes sur les cartes vont vous permettre d’obtenir des points selon ce que vous avez « virtuellement » vu, pratiqué, découvert ou utilisé : objets, animaux ou activités pour les USA ; plats cuisinés, transports, trésors nationaux pour l’Europe.
  • Dans la version USA, les objets auront des valeurs différentes mais attention on devra toujours faire plus que la manche précédente sinon la manche comptera 0 ! Dans la version Europe, les plats culinaires rencontrés seront comptabilisés mais attention si l’on on compte au cumulé une valeur totale dépassant 7 on ne gagnera que la moitié des points arrondis au supérieur car attention à l’indigestion !
  • Les paires d’animaux ou de moyens de transport permettront de scorer en fonction des valeurs de paires présentes sur les cartes. ATTENTION : Dans Boomerang USA il n’y a qu’un seul Big Foot à voir pour scorer et pas une paire comme pour les autres animaux (dans la règle en français c’est moins bien expliqué que dans la VO).
  • Dans la version Europe, on comptera les Trésors nationaux visités en prenant en compte ceux visités par les autres joueurs. Virtuellement, on tamponne son passeport. Dans la version USA, on fera un maximum d’activités. Dans les deux cas, on décidera lesquels on souhaitera comptabiliser à la fin de chaque manche. On regardera ce qu’ils rapportent en fonction du tableau de valeurs présent sur la fiche de score.
  • Il faudra reporter toutes ces différentes valeurs totales à droite.

Des bonus de rapidité :

  • Dans la version USA, le premier à visiter les villes d’une région obtient le bonus +3 correspondant, les autres le raye. Le premier qui réussira à joindre la région Ouest avec la région Est (ou inversement) sera récompensé par 7 points pour le premier, 3 points pour le second et 1 point pour le 3ème si vous jouez à 4 joueurs. Pour cela on repasse au crayon les lignes entre les différentes villes visitées.
  • Dans la version Europe, le premier à visiter les pays des régions obtient le bonus +3 correspondant, les autres le rayent. Le joueur qui aura visité au moins un pays dans chaque région sera récompensé par 7 points pour le premier, 3 points pour le second et 1 point pour le 3ème si vous jouez à 4 joueurs.

Préparation de la manche suivante : à 4 joueurs on mélange les 28 cartes. A 2 ou 3 joueurs on prend les cartes écartées lors de la manche précédente et on les replace sur la pile des cartes jouées et on distribue.

A 3 et 4 joueurs, pensez à changer le sens de draft entre chaque manche.

Fin de partie : on additionne tous les totaux. Selon la version du jeu il y a quelques règles pour départager les ex-aequo.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️:

  • Les illustrations attrayantes qui ont été liftées par rapport à l’opus Boomerang Australia sorti en 2018 après la première campagne en Kickstarter. Une boîte sympathique
  • La lisibilité des pictogrammes, simples et directs.
  • Rapidité et fluidité du jeu.
  • De l’interaction indirecte : Le draft qui s’ajoute à la mécanique maintenant très à la mode du roll ou flip n’ write et qui impose d’intégrer dans ses choix les stratégies des adversaires.
  • De la stratégie à moyen de terme par anticipation.
  • Une bonne rejouabilité.
  • Une belle boîte illustrée à l’extérieur comme à l’intérieur.
  • Un jeu ready to play avec une mise en place expresse.

Ce que j’ai 💔:

  • Ne comptez pas en apprendre beaucoup sur les pays ou villes visités, il n’y a pas de texte sur les cartes.
  • Des erreurs dans l’identification des pays pour Boomerang Europe. Cela n’empêche par de jouer mais certaines lettres ne correspondent pas aux bons pays … Dans la version originale il y avait les mêmes erreurs.
  • Une boîte deux fois plus grosse que son contenu.
  • Le nom des pays en anglais, en version originale (même s’il manque la deuxième appellation pour la Belgique par exemple) mais pas en version française.
  • Une feuille de score plutôt riquiqui, dommage. Pensez à ceux qui ont la vue qui baisse.
  • Les lettres des villes ou pays et les pictogrammes qui auraient pu être centrés sur le côté gauche plutôt que mis en bas à gauche. Et des cartes qui ne sont pas faites pour les gauchers (tout est écrit à droite alors qu’un gaicher ouvre ses cartes en éventail dans l’autre sens …).
  • Quelques cartes sont un peu déséquilibrées (dans la version USA : le Big foot à 9 points wouahh !)
[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneurs

Design

Une belle boîte (illustration intérieure/extérieure). Des illustrations de cartes rafraîchissantes, colorées avec des pictogrammes très simples à comprendre. Une invitation au voyage. La carte du pays ou du continent simplifiée est très compréhensible. Dommage qu’elle soit si petite.

[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneurs

Qualité du matériel

Des cartes de très bonne qualité ainsi qu’un bloc de feuilles de score conséquent tout à fait correct et lisible (petit bémol pour la côte Nord-Est des USA qui est plus délicate à lire car la région est petite et les deux couleurs choisies sont très proches). 4 petits crayons de papier en bois qui font le job.

[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneurs

Thème

Le thème est très bien exploité dans ce jeu. Un voyage dépaysant à la découverte de régions ou de pays étrangers.

ze meeple

Gameplay

Côté gameplay, c’est accessible, malin et stratégique. Un rendu fluide et très agréable à jouer. Et le draft y compte pour beaucoup. Vous ne serez plus soumis au résultat des lancers de dés (comme tout roll n’ write) ou à une carte commune révélée (comme tout flip n’ write) mais vous établirez une stratégie en choisissant les cartes qui vous permettront de marquer. Vous serez partagés entre prendre une carte pour optimiser votre stratégie ou pour bloquer l’ascension d’un adversaire. Il y aura parfois de la tension dans l’air ! Vous scruterez en détails les choix adverses car le fait de jouer cartes et feuilles visibles (sauf pour la carte lancer qui peut d’ailleurs renverser les situations) permet de visualiser la stratégie ennemie et de la contrer plus facilement voire même de s’y adapter. L’observation et l’adaptation sont la clé du succès. Une interaction indirecte qui donne vie au jeu et qui change des roll n’ write classiques où l’on a parfois l’impression de jouer dans sa bulle. C’est vraiment appréciable et cela confère beaucoup de charme au jeu.

[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneurs

Simplicité des règles

Les règles sont claires et facilement compréhensibles, bien expliquées avec des exemples pour chaque cas. Elles permettront de lancer la partie rapidement. 

[Test] Boomerang USA et Europe, du draft n' write pour touristes collectionneurs

Mise en place/rangement

La mise en place prend 2 minutes.

Conclusion

Boomerang est un jeu plutôt simple d’accès. J’ai adoré ce jeu. Les règles sont accessibles, assez facile à comprendre et le thème du voyage est sympathique. Le draft, mécanique principale du jeu reste une mécanique pas toujours évidente à appréhender pour tout le monde et il faudra déjà une petite expérience de jeu avant de pouvoir en profiter pleinement puisqu’elle implique une anticipation importante sur le choix de ses cartes, de la mémoire et une observation du jeu adverse qui devient rapidement primordial pour faire de gros scores (justement la carte des USA ou de l’Europe est malheureusement un peu petite). Mais Un draft intelligent et rapide qui donne un rythme parfait à la partie. On essaiera de collectionner une catégorie par manche, acquérir une ou deux paires, remplir certaines régions en choisissant des cartes aux lettres que nous n’avons pas encore cochés. On se prend au jeu et on réévalue parfois ses choix à chaque tour.

Boomerang s’appréciera aussi bien de 2 à 4 joueurs. En duel, vous aurez davantage de contrôle sur la partie et l’opportunité de surveiller/bloquer votre adversaire puisque vous savez ce que vous lui donnez et ce qui va revenir le tour d’après. Le mode 3-4 joueurs rajoute de la tension puisque chaque choix est d’autant plus stratégique que vous n’aurez pas la certitude de retrouver les cartes que vous souhaitez au prochain passage. Votre stratégie peut donc rapidement être mise à mal de quoi vous obliger à être flexible tout au long de la partie.

Je précise que je n’ai jamais joué à la version Australie. Donc si comme moi vous n’avez pas la version Australie et même si vous l’avez déjà et qu’en plus vous l’appréciez déjà, foncez sur ces petits opus. Ceux qui l’ont déjà ne les trouveront pas indispensables mais les deux nouvelles boîtes apportent cependant un bon petit renouvellement du genre et un certain dépaysement.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 28 novembre 2020

    […] de cartes de Scott Almes à qui l’on doit déjà la série des Tiny Epic et l’excellent Boomerang que je ne peux que vous conseiller. Le jeu est magnifiquement illustré par Olivier Danchin avec […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :