Namiji

Namiji2-5 joueursNamiji Antoine Bauza
Namiji12 ans je diraisNamiji Naïade
Namiji30-45 minutesNamiji Funforge
NamijiCourse, placement de tuilesNamijiVoyage initiatique, Japon
NamijiPledge à 60€

Qu’est ce qu’on y fait?

Nous sommes des pêcheurs japonais qui partons pour un voyage initiatique. Chaque personnage va pêcher des poissons, des crevettes et peindre des estampes représentant de grands animaux qu’il va voir.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boite?

  • Un plateau représentant un circuit qui tourne autour d’une mer ou d’un lac.
  • Des plateaux individuels représentant des bateaux.
  • Des petites figurines en forme de bateau
  • Des pions poissons
  • Des pions crevettes et crabe à mettre dans un sac
  • Des cartes estampes
  • Des cartes missions
  • Des cartes amélioration de bateau
  • Des tuiles pêche au gros

Comment on joue?

C’est toujours le joueur qui est en dernier sur le circuit qui joue. Il peut donc joueur plusieurs fois de suite si les autres joueurs sont devant lui. Le jeu s’arrête dès que tous les joueurs sont arrivés, c’est à dire qu’ils ont fait tout le tour du plateau

A son tour, un joueur avance d’autant de case qu’il veut sans dépasser le prochain port, puis effectue l’une des cations représentées par la case:

  • Pêcher: le joueur prend un poisson dans la mer et le met sur son bateau. S’il parvient a faire une colonne ou une ligne de poissons de même forme ou couleur, il marque immédiatement des points
  • Pêche au gros: le joueur prend une tuile Pêche au gros qui représente deux poissons de même forme et couleur et le place sur son plateau individuel
  • Pêche à la crevette: le joueur va piocher des jetons crevette dans le sac. Il en prend autant qu’il veut mais s’il pioche 3 crabes, il perd tout. Sinon il met toute sa récolte sur son plateau individuel et marque autant de points qu’animaux pêchés
  • Peindre une partie d’estampe: le joueur prend une partie d’estampe correspondant à l’animal observé ( baleine, calamar, ou dauphin ) et marque des points associés
  • Piocher un objectif: le joueur pioche un objectif qui rapportera des points en fin de partie s’il est réalisé. Aucune pénalité s’il n’est pas réalisé
  • Faire une offrande: Le joueur donne un de ses petits bateau en origami à la mer. Plus il en a en fin de partie, plus gros est le malus de points qu’il se verra infligé

Une fois arrivé à un port, les joueurs vont piocher une amélioration qui va l’aider pour le reste de l’aventure. Le premier arrivé à la dernière étape marque des points, le deuxième un peu moins etc..

Est-ce que c’est bien?

Ce que j’ai ❤️:

  • Les illustrations
  • Plein de choses à faire
  • Le côté zen du jeu

Ce que j’ai 💔:

  • Rien
Namiji

Design

Le jeu est vraiment très beau, beaucoup de blanc des touches de couleurs et des illustrations de Naïade de toute beauté comme d’habitude. Les petites figurines de bateau sont mignonnes, les poissons bien représentés et les estampes très belles. J’avoue que c’est surtout la beauté du jeu qui m’a fait m’asseoir à la table.

Namiji

Thème

Le thème est très présent dans le jeu. Bien sûr le choix du thème vient de la ligne éditoriale du jeu puisqu’il est dans le même univers qu’un autre jeu du même auteur: Tokaïdo. Les règles et actions des personnages s’inscrivent très bien dans le thème et on a vraiment l’impression de mener sa barque dans un voyage initiatique.

Namiji

Qualité du matériel

Le jeu sur lequel nous avons joué était en pré-production, aussi ce que je vais dire maintenant est sujet à changer à la sortie du jeu. Nous avons de plus joué sur la version Kickstarter qui est plus grande que la version retail. Cependant le matériel semblait de bonne facture, le carton épais et les cartes de bonne qualité. Les figurines de bateau étaient bien détaillés mais fragiles. les mâts notamment sont très fins, et certains étaient cassés. Espérons que le soucis sera réglé pour la sortie du jeu.

Namiji

Gameplay

J’ai adoré joué à Namiji. Les tours sont rapides et fluides. Les décisions à prendre pour engranger des points sont nombreuses. Comme souvent dans ce genre de jeu on ne pourra pas tout faire et il faudra construire une stratégie tôt dans le jeu pour y arriver. Pêcher et placer ses poissons révèlent être un sacré casse tête mais le jeu en vaut la chandelle au niveau points, et la mécanique de stop ou encore pour les crevettes donne une petite pression bienvenue. Il n’y a pas à proprement parler d’interaction entre les joueurs, mais ce n’est pas ce que le jeu recherche.

Namiji

Simplicité des règles

Les règles sont expliquées en 10 minutes et l’iconographie est suffisamment explicite pour qu’on retienne rapidement les différentes actions liées aux lieux. Aucun retour à la règle n’a été nécessaire lors de cette première partie ce qui est suffisamment rare pour le signaler.

Conclusion

Un très bon jeu que j’achèterais sans faute à sa sortie. Il a été financé sur Kickstarter le 29 Novembre dernier, et je regrette déjà de ne pas l’avoir pledgé. Il prétend être dans la même gamme et univers que Tokaïdo, du même auteur. Si vous avez aimé Tokaïdo, que vous aimez les jeux zen, pas méchants, et facile d’accès, ce jeu est fait pour vous. En plus son design est vraiment exceptionnel. Antoine Bauza et Naïade nous servent un jeu d’une très grande qualité encore une fois.

Namiji

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :