Les Couleurs de Paris

Coucou les ludopathes! Voici la review du jeu Les Couleurs de Paris. Un jeu de Nicolas De Oliveira, illustré par Fabrice Weiss édité chez Super Meeple.

👥 2-4

🎂 10 ans

⏱️  1-2 heures

🔧 Placement d’ouvriers, plateau tournant

💶 40€50 chez Philibert

Peintres au Bateau Lavoir à Montmartre, une compétition amicale a lieu pour déterminer qui succédera à Monet ou Cézanne à sa tête. Il s’agira de peindre des toiles  » à la manière de « .

Chaque tour commence par le placement un à un des trois assistants sur le plateau. Il détermine les actions que vont effectuer plus tard chaque joueur tel que récupérer une couleur, peindre un tableau, acheter une toile ou encore améliorer ses outils. 

A la fin de chaque manche, on récupère ses assistants sauf un puis on fait tourner le plateau ce qui peut rendre indisponible certaines actions pour le tour d’après.

Les règles sont très simples et s’expliquent en quelques minutes. Par contre, avec ce plateau qui change à chaque tour, une bonne dose d’anticipation est requise faute de quoi on se retrouve à effectuer une action qui ne sert à rien ou même qui nous nuit.

Chaque tableau fini rapporte des points, celui qui en a le plus gagne. Evidemment, plus le tableau est difficile à réaliser, plus il rapporte de points.

Les tableaux sont de vrais tableaux, et les pigments à placer sur une grille de 3×3 correspond grosso modo aux couleurs du tableau.

Ce que j’ai ❤️:

Les tableaux

Le plateau qui tourne

La fluidité du jeu

Ce que j’ai 💔:

Chaque erreur se paie cash

Design: 9/10
Qualité du matériel: 8/10
Gameplay: 9/10
Simplicité des règles: 8/10
Note globale: 8,5

Un très bon jeu de placement d’ouvrier qui trouve son originalité dans le plateau qui tourne. Il faut bien anticiper et il y a une bonne courbe de progression pour un jeu qui reste familial plus.

Les Couleurs de Paris

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 30 mars 2020

    […] la sortie du jeu, plusieurs d’entre eux avaient pour thème l’art, comme Couleurs de Paris. J’aime bien ce thème et il sert bien la mécanique du jeu. Il n’y a pas […]

  2. 12 avril 2020

    […] l’immense honneur d’interviewer Fabrice Weiss, l’illustrateur notamment de l’excellent Couleurs de Paris, Genesia, Mississipi Queen chez Super Meeple, Minuit Meurtre en Mer chez Multifaces […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :