[Preview] Eternitium, cherchez l’immortalité

1 à 5 joueursThomas Carlier
10 ans et +Baptiste Perez
30 minHaumea Games
Deckbuiding, course
2023 Conte de Cendrillon
22€50 sur

Dans Eternitium, vous allez chercher à atteindre l’éternité, ou plus concrètement à vous défausser de vos 10 cartes Epoque que vous piochez en début de partie et placez face cache sur votre plateau personnel. Il existe 4 cartes Epoque différentes : rond, carré, triangle et losange. Vous commencez la partie avec un deck de 5 cartes action : 4 cartes portail (une de chaque type : rond, carré, triangle et losange) et une carte technologie Droïde.

Déjà financé avec 8 768€ pour 2 500€ demandés et 331 contribution, la campagne se termine le 10/12/23, c’est dire le succès de cette campagne !

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 5 plateaux Joueur
  • 60 cartes Epoque
  • 60 cartes Portail
  • 29 cartes Technologie de Base
  • 16 cartes Technologie Avancée

Comment on joue à Eternitium ?


Avant de débuter, les joueurs forment trois marchés : un de 3 cartes avec des cartes de technologie de base, un de 3 cartes avec des cartes de technologie avancée et un de 2 cartes avec des cartes Epoque ; et une pioche de cartes portail selon le nombre de joueurs. Chaque joueur peut choisir une carte technologie de base qu’il ajoute à ses 5 cartes action pour former leur pioche. Les joueurs débutent avec 5 cartes en main, piochées aléatoirement et une dans leur pioche personnelle.

Le tour de jeu

Dans le sens horaire, les joueurs enchainent les tours de jeu jusqu’à ce qu’un joueur parvienne à défausser toutes ses cartes Epoque. A son tour, un joueur réalise les phases suivantes :


– il choisit une carte portail de la réserve ;
– il joue une ou plusieurs cartes action de sa main. S’il défausse une carte technologie il applique l’effet de sa carte. S’il défausse une carte portail correspondant à sa 1ere carte Epoque, il défausse cette carte Epoque. Si la 1ere carte Epoque est face cachée, le joueur la dévoile quand il joue sa carte action : si les symboles correspondent, il peut défausse la carte Epoque et continue son tour ; sinon son tour prend fin et il mélange face cachée toutes ses cartes Epoque. A tout moment le joueur peut passer ;
– il défausse toutes ses cartes action en main ;
– il peut acquérir une carte de technologie de base ou avancée des marchés. Dans ce cas, il choisit 1 carte (pour une technologie de base) ou 2 cartes Epoque (pour une technologie de base) de la réserve qu’il place face visible sur sa pile de carte Epoque ;
– il reconstitue sa main en piochant 5 cartes de sa pioche.

La fin de partie

La partie prend fin quand un joueur réussit à défausser sa dernière carte Epoque. Seul les joueurs qui réussissent à défausser leur dernière carte Epoque durant le même tour peuvent prétendre à la victoire. Si plusieurs joueurs y parviennent, ils sont départagés selon le nombre de cartes technologie acquises durant la partie

ze meeple

Design

Eternitium se démarque par sa direction artistique très épurée et simple qui permet de mettre en avant les mécaniques de jeu mais aussi, étonnement, sa Direction artistique. Une DA qui en s’effaçant derrière les mécaniques se met en avant et porte le titre.

L’iconographie nécessite un apprentissage, mais au bout de quelques parties, on les intègre bien.

ze meeple

Mécanique

Eternitium est un jeu de deckbulding très simple dans son approche, très épuré comme son thème. La première approche peut laisser penser qu’il s’agit d’un jeu de hasard sur les cartes Epoques qui vont être retournées et selon sa main. Le jeu est bien plus subtil. Une des clés réside dans l’acquisition des technologies aux capacités très variées. Chaque acquisition va venir augmenter le nombre de carte Epoque dans sa pile (et donc à retirer pour remporter la partie) mais au bénéfice d’une nouvelle carte action qui va venir offrir de nombreuses possibilités.

Certaines cartes technologie permettent de retourner des cartes Epoque face visible dans sa pile (et donc de pouvoir planifier ses actions), d’échanger des cartes Epoque du dessus de sa pile avec celle d’un adversaire (et donc potentiellement de récupérer une carte Epoque face visible et donner une face cachée), de piocher de cartes action supplémentaires, de défausser la prochaine carte Epoque automatiquement, … Cette grande variété d’effets permet de bâtir sa propre stratégie. Il va falloir trouver l’équilibre dans la construction de son deck avec sa pile de carte Epoque jusqu’à réussir à connaitre sa pile pour s’en débarrasse.

Enfin, malgré un côté très solitaire (un mode solo existe avec plusieurs niveaux à réussir), Eternitium conserve une interaction entre les joueurs. Il s’agira de toujours faire attention au pile des cartes Epoque de ses adversaires pour être en mesure de jouer une carte technologie qui vienne les retarder dans leur quête de l’immortalité. Cela pourra vous retarder et il faudra bien juger de la situation pour ne pas se faire voler la victoire sur le fil !

Un deck Building sans véritable ressources, c’est vraiment super bien vu ! Cette mécanique de reculer pour mieux sauter, c’est hyper original et donne au jeu une saveur toute particulière. Vous voulez des cartes puissantes, vous devrez augmenter le nombre de vos cartes époque ce qui vous éloigne de la victoire temporairement.

Mais les cartes « achetées » vous permettront de faire des combos et de défausser plus tard plusieurs cartes époques d’un coup.

Attention cependant, le jeu est plus complexe qu’il n’y parait et des bases ludiques sont tout de même nécessaires pour profiter pleinement du titre, notamment sur l’enchainement des phases.

Verdict ?

Ce que j’ai ❤️

  • Le design
  • La mécanique d’achat des cartes
  • Pas mal d’interaction directe
  • Des parties courtes mais intenses

Ce que j’ai 💔

  • L’enchainement des phases compliqué à intégrer pour les joueurs débutants

Conclusion

Eternitium est un excellent jeu de type Deckbuilding. A la fois accessible mais pas simple, très beau, et nerveux, les parties se bouclent en 30 minutes et on peut refaire une partie tout de suite.

Foncez sur cette campagne si vous aimez ce type de jeux. L’originalité de sa mécanique d’achat de cartes, l’interaction directe que permet certaines cartes en font un succès assuré. La campagne qui touche à sa fin le montre, il faudra compte Eternitium dans sa ludothèque !

Le jeu présenté ici nous été gracieusement envoyé par l’éditeur. Mais comme aucun dessous de table n’a été observé, cet article sera aussi bien baigné d’une objective bienveillance comme il pourra se révéler plus acerbe.

Hello asso

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent en effectuant un don à cette adresse :

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

En plus c’est déductible des impôts !

Régulièrement, nous offrons à des donateurs et membres de l’association des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez devenir membres de l’association, vous pouvez adhérer ici :

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Un énorme merci à tous les membres et donateurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire