[Test] A la manière d’Arcimboldo, les carottes sont cuites

Arcimboldo3-6 joueursArcimboldoMarie Fort, Nathalie Saunier,
Rémi Saunier, Wilfried Fort
Arcimboldo7 ansArcimboldoMaud Chalmel
Arcimboldo20 minutesArcimboldoBankiiiz Editions
ArcimboldoCréativitéArcimboldoBlackrock Games
Arcimboldomars 2022Arcimboldo Peinture
Arcimboldo25€90 chez Arcimboldo et dans Arcimboldo
A la manière d’Arcimboldo

Un jeu de dessin sans crayons et sans avoir à dessiner ? Je signe tout de suite ! J’aime vraiment pas les jeux de dessins d’habitude. Les Pictionary et consorts, ce n’est pas ma tasse de thé. Par contre j’aime bien la créativité, alors A la Manière d’Arcimboldo m’a intéressé tout de suite !

Arcimboldo, c’est un de mes artistes favoris, c’est décalé à souhait et l’idée de faire des portraits avec des légumes, il fallait y penser, surtout à son époque (16ième siècle).

Alors faire un jeu de créativité où il faut faire un « dessin » avec des légumes et des fruits, c’était une sacrément bonne idée, et il fallait que je teste le jeu. L’exemplaire de test a été fourni par l’éditeur et j’ai pu faire les test avec plusieurs publics différents (ados, enfants, adultes).

Dans A la Manière d’Arcimboldo, les joueurs vont créer leur propre œuvre en suivant un thème et en positionnant des fruits et des légumes sur un cadre magnétique. Un vote en fin de chaque manche décernera la meilleure composition. Celui qui obtient le plus de votes en fin de partie la gagne.

Etes vous prêts à plonger dans l’univers loufoque du maître Italien ? Suivez le guide !

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 120 éléments de composition (fruits, légumes, fleurs, céréales magnétiques)
  • 84 demi-étiquettes (soit 84 mots et 84 compléments différents)
  • 6 plateaux individuels « cadre »
@undecent_blog

Voici l’unboxing d’A la manière d’Arcimboldo !! un jeu de création artistique pour 3-6 joueurs, a partir de 7ans, pour des parties de 20 minutes !#jeuxdesociete #jeudesociété #jds #j2s #undecent #arcimboldo #art #peinture

♬ Arcimboldo – Marc Fauroux

Comment on joue à A la manière d’Arcimboldo ?

La mise en place

On donne un plateau cadre à chaque joueur. On dispose tous les fruits et légumes au centre de la table après avoir pris soin de bien les séparer (il ont tendance à s’agglutiner) et de façon à ce que tous les éléments soient facilement accessibles à tous.

On place les demi étiquettes sur la table ou dans la boite.

On nome un premier joueur qui sera le maître Arcimboldo.

Le tour de jeu

Le premier joueur tire une demi étiquette « nom » et une demi étiquette « complément ». Il les associe à sa guise, les demi-étiquettes étant recto-verso.

Puis chaque joueur peut commencer sa composition en respectant le thème constitué des deux demi-étiquettes.

Arcimboldo
un dragon sur son trésor

Quand tout le monde a fini (il n’y a pas de timer, pas de stress, on peut prendre son temps, fignoler, changer d’avis etc… ), chaque joueur a l’opportunité d’expliquer et de commenter son œuvre (les carottes représentent le feu craché par le dragon composé des raisins, des citrouilles, des salades pour les ailes, sur un trésor constitué de fleurs jaunes et de bananes).

Quand tout le monde a pu expliquer sa composition, chaque joueur va voter pour sa composition préférée en la pointant du doigt. On ne peut bien sûr pas voter pour sa propre œuvre. Le gagnant remporte les deux demi-étiquettes.

La fin de partie

Une partie d’A la manière d’Arcimboldo se termine quand tous les joueurs ont été maître Arcimboldo un certain nombre de fois dépendant du nombre de joueurs.

Celui qui a le plus de demi étiquettes gagne la partie.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • Un jeu créatif sans savoir dessiner
  • Les différents légumes bien illustrés
  • Des thèmes qui peuvent être bien loufoques
  • Il n’y pas le stress du chronomètre
  • Etonnamment, on peut faire des choses assez élaborées
  • Les commentaires sur les œuvres (la meilleure partie)
  • Les pièces aimantées qui ne bougent pas

Ce que j’ai 💔

  • Les votes pour la meilleure composition (surtout avec des enfants)
  • La mise en place un peu pénible quand il faut séparer tous les légumes
  • Des association d’étiquettes qui peuvent donner des thèmes absconds
Arcimboldo

Design

Alors il est vrai que dans A la manière d’Arcimboldo, tous les fonds sont noirs. Mais ça reprend le fond de 99% des tableaux d’Arcimboldo.

On ne peux pas dire que les œuvres du maître Italien sont très lumineuses au regard de leur arrière plan, et du coup le jeu non plus. Certains trouveront cela dommage, d’autres thématiques.

Les plateaux individuels sont entre l’ardoise et le cadre de tableau vierge. Je les trouve sobres et jolis, mais ils ne cassent pas trois pattes à un canard.

En revanche les légumes sont bien réalisés, plutôt bien illustrés et on reconnait bien le légume ou le fruit en question.

Au final, les compositions donnent souvent quelque chose d’agréable à regarder.

Les demi étiquettes sont extrêmement simples et sobres, mais elles ne sont pas le cœur du jeu, alors ça passe.

A la manière d’Arcimboldo, c’est comme les œuvres de l’auteur éponyme : ça plaira pas à tous le monde et le styles est très particulier.

Arcimboldo

Qualité du matériel

La qualité du matériel que propose A la manière d’Arcimboldo est plutôt bonne pour cette gamme de prix. Les plateaux, s’ils ont tendance à de curver un poil sont épais et surtout aimantés.

Tout comme les jetons légumes qui sont nombreux et tous aimantés. Si les bords des légumes peuvent avoir tendance à s’émousser, ils paraissent tout de même de bonne qualité. L’impression ne semble pas vouloir s’effacer.

Les demi étiquettes sont en carton d’une épaisseur standard. Dommage qu’ils n’aient pas été aimantés, cela leur aurait permis de coller à la composition pendant qu’on la montre aux autres.

Dans l’ensemble, A la manière d’Arcimboldo renvoie une impression de qualité, on n’est pas déçus.

ze meeple

Thème

Faire un jeu sur un artiste aussi décalé, il fallait oser le faire et je dois dire que le thème est largement respecté ! La mécanique est étroitement liée au thème, c’est top !

Si les compositions ne ressemblent pas vraiment aux tableaux du maître italien, on réussi à faire des choses étonnamment complexe avec les légumes mis à disposition.

Giuseppe ArcimboldoArcimboldi, ou Arcimboldus (vers 1527 à Milan – 11 juillet 1593 à Milan) est un peintre maniériste, célèbre comme auteur de nombreux portraits suggérés par des végétaux, des animaux ou des objets astucieusement disposés, comme sa représentation de Rodolphe II en Vertumne.

Arcimboldo

Giuseppe Arcimboldo est probablement né à Milan dans le duché de Milan vers 1527 et serait issu d’une famille de peintres d’origine noble.

Il commence à se faire connaître à l’âge de 21 ans en travaillant avec son père, artisan peintre à la cathédrale de Milan. Il réalise alors des cartons de vitraux. Rapidement, il se fait remarquer par Ferdinand de Bohème qui lui commande cinq blasons pour la cathédrale. Sa renommée commence à s’étendre. Il est appelé à Prague en 1562 au service de Ferdinand 1er du Saint-Empire pour être le portraitiste de la famille impériale. Il existe ainsi plusieurs tableaux classiques attribués au peintre, sans aucune certitude, le plus connu étant son Portrait de Maximilien II de Habsbourg et de sa famille, qui aurait été peint vers 1563.

C’est peu après son arrivée au service de Ferdinand Ier que Giuseppe Arcimboldo commence la première série des quatre saisons, et laisse éclater un style pictural surprenant : les « têtes composées » (portraits caricaturaux) formés de plusieurs fruits, légumes, végétaux, symbolisant les saisons ou les métiers. Cette œuvre suscite un engouement considérable à la cour. Il peindra d’autres séries des quatre saisons en 1572 et 1573 (une série des quatre saisons se trouve au Louvre, dont L’Automne, daté de 1573, commandés par l’empereur Maximilien II de Habsbourg pour être offert à l’électeur Auguste de Saxe).

Ses tableaux sont une glorification de la maison des Habsbourg, non sans ironie, car sous ces portraits en forme de plantes, on ressent l’influence de la caricature, genre cher à Léonard de Vinci. Ces portraits représentent une variété des origines des végétaux. D’autres portraits mêlent animaux ou objets : les quatre éléments (Le Feu et L’Eau de 1566, se trouvent au Kunsthistorisches Museum de Vienne) ou les personnifications de métiers (Le BibliothécaireLe Jardinier).

En dehors de quelques portraits, il a alors pour tâche principale d’enrichir les fameux Wunderkammern, cabinets d’art et de curiosités des empereurs Maximilien II et Rodolphe II. Doué d’un esprit inventif et ingénieux, il se voit confier l’organisation des fêtes princières (il subsiste de nombreux dessins de costumes ou de chars) et il est nommé conseiller artistique pour la formation des collections impériales. À partir de 1565, son nom apparaît dans la comptabilité impériale. Il se distingue notamment par l’invention d’une méthode colorimétrique de transcription musicale.

En 1587, il obtient de Rodolphe II l’autorisation de retourner en Italie pour y finir ses jours, promettant de continuer à peindre. Flora sera l’un de ses derniers tableaux.

Retiré à Milan, il est promu au rang de comte palatin en 1591 et y meurt le 11 juillet 1593.

Si l’on considère Giuseppe Arcimboldo comme un novateur dans la systématisation de ses portraits, il faut se rappeler qu’à son époque il existe déjà une tradition, depuis l’Antiquité, de masques bachiques ou hellénistiques, formés d’éléments pris dans la nature.

Plusieurs des artistes de la Renaissance artistique, dont Léonard de Vinci et Jérôme Bosch, s’étaient déjà intéressés aux faciès monstrueux, aux portraits déformés par des jeux de glace, ainsi qu’aux compositions à base d’éléments détournés. Les peintures d’Arcimboldo sont donc conformes aux penchants maniéristes.

Arcimboldo

Mécanique

A la manière d’Arcimboldo est un jeu zen qui donne la part belle à la création. Nul besoin de savoir dessiner pour jouer au jeu et pas de chronomètre donc pas de stress.

La mécanique est hyper simple et s’explique en quelques secondes, elle est donc accessible à un public familial, mais c’est avec les enfants que le jeu devient particulièrement intéressant, surtout avec des enfants qui n’ont pas acquis la motricité fine et qui donc ont du mal à dessiner.

La seule limite pour ses création est donc son imagination… et les pièces encore disponibles.

Car si un joueur prend tous les épis de blés et qu’il vous en faut absolument, il faudra négocier avec lui ou vous en passer, ce qui peut être source de disputes chez les enfants ou de frustration chez l’adulte.

A la manière d’Arcimboldo fait appel à la bienveillance des joueurs, ce qui sera souvent de mise, mais force est de constater que régulièrement, il manque des pièces dont on a besoin car ils sont tous pris par les autres joueurs.

Malgré tout, on arrive assez bien à faire ce qu’on veut sur notre ardoise si le thème est bien choisit par le maître Arcimboldo.

Car il se peut que certaines association de demi étiquettes constitue un thème trop loufoque ou incompréhensible qu’on veillera soigneusement à éviter.

Puis les joueurs commentent leur œuvre et c’est sans doute la meilleure partie du jeu. On explique ce qu’on a fait, on décrit notre composition, on raconte éventuellement une histoire, on prend vraiment du plaisir à écouter les autres joueurs décrire pourquoi ils ont mis une carotte à tel endroit, une figue à un autre.

Quand les explication sont capilo tractés, c’est encore plus drôle !

Le fait que toutes les pièces soient aimantées, c’est une vraie bonne idée, ce qui permet de montrer son œuvre verticalement pour que tous puissent la voir facilement, c’est bien vu !

La partie vote est vraiment le ventre mou du jeu. S’il est nécessaire pour déterminer un vainqueur, on sait bien que le scoring est vraiment accessoire dans ce genre de jeu où l’intérêt est ailleurs.

A une tablée d’adulte, le vote ne pose pas de problème si ce n’est d’émettre un jugement sur les œuvres des autres, ce qui peut générer de la frustration.

Chez les enfants, le problème est amplifié et si un enfant ne recueille jamais de vote, cela peut générer des sensation qu’on veut à tout prix éviter dans un jeu de société.

Alors imaginez un papa qui joue avec ses jumeaux, il va falloir la jouer fine pour éviter toute jalousie au moment du vote du paternel.

Bref, on aurait largement pu se passer de cette partie du jeu et imaginer un jeu où il n’y pas de vainqueur ou de perdant.

En dehors de cela, on s’amuse plutôt bien en jouant à A la manière d’Arcimboldo, on prend plaisir à donner vie à nos créations avec ces fruits et légumes et à les commenter ensuite.

ze meeple

Simplicité des règles

Les règles d’A la manière d’Arcimboldo sont très simples et s’expliquent en quelques secondes. Le livret est bien fait. Aucun problème de ce côté là.

Les règles sont accessibles à un public familial et aux enfants à partir de 6-7 ans (triez les thèmes avant s’il y a de jeunes enfants).

Arcimboldo

Mise en place / Rangement

La mise en place d’A la manière d’Arcimboldo aurait pu se faire rapidement et facilement grâce à l’insert en carton de la boite. Malheureusement on passe sont temps à séparer toutes les pièces aimantées.

C’est vraiment fastidieux et long, mais je ne vois pas comment l’éditeur aurait pu éviter cela.

En dehors de cela, le jeu se met en place rapidement et on joue tout de suite.

Le rangement se fait rapidement, on remet tout en vrac dans la boite.

Conclusion

A la manière d’Arcimboldo est un chouette jeu de dessin qui ne requiert pas de dessiner. C’est un jeu très zen et calme. Le thème d’Arcimboldo est très bien mis en valeur par la mécanique et les illustrations. Jouer avec les enfants est particulièrement intéressant et A la manière d’Arcimboldo pourra réunir toute la famille autour d’une activité qui mêle à la fois le ludique et la créativité. Si vous cherchez un jeu créatif qui fait plus appel à l’imagination qu’aux compétences de dessinateurs, vous devriez jeter un œil sur A la manière d’Arcimboldo, un jeu au thème et à la mécanique originaux !

Et vous qu’en avez vous pensé ? Laissez votre avis en commentaire !

Arcimboldo

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Chaque mois, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Pour le mois d’avril, nous offrons deux lots :

Lot 1 : M.A.R.I. et l’usine fourdoyée (Lifestyle)

Lot 2 : Drawbot (Jyde)

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soit pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Arnaud
Adeline
Arcimboldo
Arcimboldo

D’autres avis sur A la manière d’Arcimboldo :

Source : Wikipédia

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 1 mai 2022

    […] Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2022/04/27/arcimboldo/ […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :