[Test] Museum Pictura – Collections de tableaux de maîtres dans l’effervescence des Années Folles

Museum pictura
Museum Pictura2-4 joueursMuseum PicturaOlivier Mélison, Eric Dubus
Museum Pictura10 ans et +Museum PicturaJoëlle Drans, Loïc Muzy, Ekaterina Varlamov
Museum Pictura60-120 minutes (30 minutes/joueur)Museum PicturaHoly Grail Games / Synapses Games
Museum PicturaCollections, cartes, marché,
gestion de main, placement
Museum PicturaAsmodée
Museum Pictura01/2022Museum Pictura Tableaux de maîtres, art, musée, Années Folles
Museum Pictura44€90 chez Museum Pictura et dans Museum Pictura
Museum Pictura

Museum : Pictura n’est pas Museum … quoique

Parlons du premier opus. Museum est sorti chez Holy Grail Games en 2019 après une campagne de financement participatif réussie (3 684 contributeurs avaient engagé 253 328 € pour soutenir ce projet). C’est un jeu d’Olivier Mélison et Eric Dubus (Dominations : Road to Civilization).

Museum Pictura

L’action se déroule au début du XXème siècle, à l’âge d’or des musées. À cette époque, les voyages vers les contrées lointaines devenaient possibles et la demande d’objets rares et exotiques était à son apogée.

Museum Pictura

Dans Museum, en tant que conservateur de musée, nous dénichions les plus belles reliques aux quatre coins du monde pour devenir célèbre. Matériel de qualité et abondant, graphismes magnifiques signé Vincent Dutrait, mécaniques riches, fournies (trop ?), un très bon jeu familial + de collection – doté de 4 extensions et même d’un add-on améliorant l’expérience de jeu grâce à une règle modifiée -.

D’ailleurs une version Deluxe avec contenus exclusifs – mais qui ne sortira pas en boutique – a bénéficié d’un financement participatif réussi avec plus de 3600 contributeurs qui ont réuni plus de 136 000 dollars.

Museum Pictura

Holy Grail Games ressort ses pinceaux

Museum Pictura, le petit grand dernier vient enfin de sortir en ce début 2022 après de nombreux retards de production et d’expédition, toujours chez les Lorrains d’Holy Grail Games et avec la collaboration des québécois de Synapses Games. Deuxième collaboration après l’Empire de César sorti fin d’année dernière.

Olivier Mélison et Eric Dubus ont donc décidé de nous gratifier d’un stand alone (= il n’est pas nécessaire d’avoir le premier jeu pour jouer au second) assez accessible qui ressemble de loin à l’original. Museum Pictura n’est pas une suite de Museum, mais plutôt un jeu d’inspiration. Les adeptes du premier opus ne seront pas dépaysés, on y retrouve certaines mécaniques d’échange, de collection, d’inventaire, cher au premier opus.

Une course aux points pour savoir qui deviendra le directeur de musée le plus prestigieux

Dans Museum Pictura, nous incarnons un conservateur en quête de prestige. Pour ce faire, nous échangerons des toiles de Maîtres avec d’autres musées, nous exposerons des peintures en organisant nos collections, nous améliorerons la réputation de notre musée en organisant des expositions temporaires et nous attirerons des mécènes. Et au final, si en plus nous pouvons montrer notre plus belle collection dans la grande galerie, c’est l’apothéose !

Museum Pictura se concentre sur les collections de peintures de grands maîtres disponibles dans la tourmente des années 1920, les années folles. Plus simple d’accès, épuré et dynamique que Museum, mais avec autant de façons de marquer des points, ce jeu pour 2 à 4 personnes s’adressera à un public déjà habitué des jeux de collections et qui ne doit pas avoir peur de la place que prendra tout le matériel sur la table. Comptez 30 minutes par joueur – sans l’explication de règle qui peut se faire en 10-15 minutes-. Deux extensions (Vernissage et Crystal Palace) seront déjà disponibles en février.

Jouer et se cultiver, ce sera possible !

Les courants artistiques des grands maîtres n’auront plus de secrets pour vous ! Impressionnisme, Baroque, Renaissance et j’en passe seront au programme. 180 cartes, donc 180 œuvres, des dizaines de peintres souvent très connus, des toiles montrant portraits, paysages, natures mortes, religion, histoire ou mythologie. Tout est passé en revue. On se surprendra au bout de quelques parties à parfaire sa culture artistique malgré soi ! Se cultiver en jouant ! Objectif sous-jacent atteint ?

Alors une journée au musée ? Ca vous dit ? Prêt pour la visite guidée ? Votre billet SVP !

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 1 plateau Central
  • 1 plateau Mécène
  • 1 plateau Exposition
  • 4 plateaux Musée
  • 180 cartes Peinture toutes différentes
  • 60 cartes Mécène toutes différentes
  • 30 cartes Tendance toutes différentes
  • 24 cartes Faveur
  • 22 jetons Exposition
  • 4 jetons Faveur de 4 couleurs différentes
  • 4 jetons de Score de 4 couleurs différentes
  • 1 jeton Premier joueur
  • 1 jeton Fin de partie 50 points
  • 8 cartes Aide de jeu recto verso
  • 8 cartes Aide de comptage de points des collections + points de fin de partie
  • 1 Livret de règles

Comment on joue à Museum Pictura ?

Mise en place

On place les plateaux centraux (plateau central des musées internationaux, les plateaux Exposition et Mécène à gauche et à droite du plateau central – ou ailleurs si on le souhaite). On y place une carte Tendance pour chaque musée + une au centre (on y trouve le numéro d’un peintre, la période artistique et le thème).

Les premières ne changeront pas de la partie, celle qui se place au milieu changera à chaque nouveau tour de jeu (ce sera la tendance du moment qui fixera plus ou moins le cours du marché de l’art). 4 cartes tableaux sont placées par musée soit dans la colonne de gauche correspondant à une des tendances du musée, soit dans la colonne de droite si le tableau ne correspond à aucun élément de la tendance du musée. Une pile de cartes Faveur est placée au centre du plateau principal.

Chacun reçoit un plateau musée que l’on déplie devant soi, 3 cartes Musée et une carte Faveur. On choisit une carte Tendance parmi 3. On la place face cachée sur l’emplacement dédié de son plateau de jeu.

On place à disposition une ou plusieurs pioches marché de l’art constituée(s) des cartes peinture.

Les jetons Exposition sont placés sur le plateau exposition, par paire, en mettant le jeton de valeur 3 au dessus. On révèle 5 cartes Mécène que l’on place sur le marché du plateau mécène.

Museum Pictura
Le plateau Exposition

On place son jeton joueur à sa couleur sur la piste de score en plaçant le premier joueur sur la case 4 points, le 2ème sur la case 3 points et ainsi de suite s’il y en a d’autres. On place les jetons Faveur triangulaires de chaque joueur sur la case 10 de la piste de score.

Chacun prend ses aides de jeu et de scoring.

Les cartes peinture renferment plusieurs informations : nom et numéro du peintre (pour le reconnaitre facilement), la période artistique représentée par une couleur (Renaissance = rouge, Baroque = violet, Rococo = jaune, Romantisme = vert et Impressionnisme = bleu), une icône pour le genre (mythologie, histoire, religion, paysage, nature morte et portrait) et en plus petit en bas le titre de l’œuvre, la taille, le support, le lieu d’exposition. Autant de renseignements pour parfaire notre petite culture artistique.

Tour de jeu

On dévoile la carte tendance annonçant les types de peinture les plus demandés.

  1. On pioche et on échange

Le joueur dont c’est le tour pioche deux cartes du marché de l’art (la pioche des peintures).
Il doit obligatoirement échanger une carte de sa main avec une carte provenant d’un marché international. Jouer une carte renfermant au moins une des trois caractéristiques de la tendance du musée choisi (numéro de peintre 3 PP, genre 2 PP et période 1PP) nous rapporte automatiquement les points de prestige (PP) affichés. Inversement, prendre une carte tendance du musée nous fera perdre des PP (on recule sur la piste de score).
Dans le sens des aiguilles d’une montre, les autres joueurs peuvent également choisir d’échanger une carte.

2. Un choix d’action parmi 3 possibles

  • Amélioration

Nous pouvons améliorer notre musée en exposant des cartes de peinture pour former les collections les plus prestigieuses. Pour cela, nous devons payer la carte posée en défaussant une carte à côté de son musée (c’est une sorte de réserve). Les tableaux peuvent être choisis à partir de notre main ou de la défausse d’un autre joueur (dans ce cas on perd 1 PP et l’adversaire gagne 1 PP immédiat).

  • Organisation d’une exposition temporaire

Nous pouvons organiser une exposition temporaire qui consiste à choisir une collection de 4 peintures minimum de la même période ou du même thème et de marquer immédiatement des points de prestige (4 peintures = 1 point, 5 peintures = 3 points, 6 peintures = 5 points ….). Ces cartes doivent être adjacentes les unes aux autres. On récupère alors le jeton exposition correspondant (s’il en reste 1, car il n’y en a que 2).

Le premier jeton de la paire disponible rapporte 3 PP immédiat. On le place sur une de ses 6 cases « M » de son plateau. Cette case donne une capacité supplémentaire immédiate ou de fin de partie : par exemple, donner 3 PP par carte Mécène en sa possession à la fin de la partie, reprendre toutes les cartes de sa défausse (= de sa réserve). Attention, on ne pourra faire qu’une seule collection de ce type par partie. Il y aura donc un dilemme : scorer vite pour obtenir le jeton exposition avant les autres ou attendre d’avoir une collection plus importante au risque de ne pas pouvoir prendre de jeton.

  • Dressage d’un inventaire

Il nous est possible de faire un inventaire, c’est-à-dire de récupérer les cartes de notre défausse, ensuite piocher une carte Faveur et défausser toutes les cartes Mécène et les remplacer par cinq nouvelles.

A la fin de notre tour de jeu, notre main ne peut pas avoir plus de huit cartes.

3. Des actions optionnelles gratuites

  • Jouer une carte Faveur (il suffit de lire l’action qui s’y trouve)
  • Obtenir un mécène si on répond aux critères demandés : exemple avoir 2 cartes jaunes ET 2 symboles Mythologie dans son musée. Dans ce cas, on prend la carte et on choisit de prendre des PP immédiats ou de faire l’action bonus gratuite. Exemple : prendre une carte jaune d’un des musées internationaux. Attention une seule carte par tour et par joueur peut être utilisée.

Précisions :
– à chaque fois que notre jeton atteint ou dépasse notre jeton Faveur placé au départ sur la case 10, on reçoit une carte Faveur et le jeton Faveur se positionne 10 points plus loin et ainsi de suite. On ne pas avoir plus de 3 cartes Faveur en main à la fin de son tour de jeu.
– On peut réorganiser ses peintures de son musée à sa guise à n’importe quel moment. C’est important de la faire avant la fin du jeu pour que l’optimisation rapporte plus de points.

Museum Pictura

Fin de partie et pointage

La fin de partie est déclenchée lorsqu’un joueur atteint ou dépasse les cinquante points sur la piste de score. C’est alors qu’il remporte le jeton fin de partie lui octroyant 5 points de prestige supplémentaires. Les autres joueurs ont droit à un dernier tour.

On calcule :

  • La somme de la valeur de ses collections (l’aide de jeu vous sera alors utile. Les collections vont de 1 à 52 points pour 20 peintures du même thème ou de la même période et 3 PP en plus pour toute carte supplémentaire). Important : Pour former une collection, les cartes doivent se connecter horizontalement ou verticalement dans le quadrillage de cinq cartes par cinq cartes.
  • Les bonus M des expositions temporaires.
  • Grande galerie (cinq points si tous les emplacements colorés de notre musée sont remplis par des cartes de même période ou de même thème). Elle forme un grand T sur votre plateau de jeu.
  • Musée complet (quinze points). C’est à dire 25 cartes présentes.
  • Jeton de fin de partie s’il n’a pas été compté.
  • Des points en moins en fonction du nombre de cartes encore dans sa Défausse (1 carte : – 1 PP ; 7 cartes : – 10 PP et 3 PP en moins par carte supplémentaire !).
  • Les points que nous rapporte notre Tendance personnelle. A noter qu’à la différence des tendances du plateau principal, on peut cumuler les points peintre + période + thème.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • Magnifique matériel. Qualité, quantité. On en prend plein les yeux. La table est vraiment bien garnie !
  • Dynamique. Que cela soit notre tour ou non, nous pouvons faire l’action d’échanger une de nos cartes avec celle d’un musée international.
  • Nous n’avons que trois choix : exposer des œuvres dans notre musée, organiser une exposition temporaire ou reprendre nos cartes. Les tours sont très fluides.
  • Une mécanique de collection excellente. Simple à première vue, les options offertes nous font réfléchir aux stratégies à adopter.
  • Malgré notre carte de tendance personnelle, nos stratégies sont invitées à changer selon les cartes disponibles tout au long de la partie.
  • Une belle course au score avec des renversements de situation.
  • De l’opportunisme mêlé à de la stratégie à plus long terme.
  • L’immersion. On en apprend davantage sur l’Histoire de l’Art.
  • Plusieurs stratégies pour faire des points. Du multiscoring très plaisant.
  • Le changement à chaque tour des tendances de l’art. Si vous exposez des peintures qui sont à la mode, vous gagnerez des points supplémentaires.
  • La rejouabilité qui est énorme grâce au nombre de cartes Peintures, Tendance, Faveur et Mécène.
  • La courbe de progression importante : Comme il est écrit sur le dos de la boîte, « un jeu facile à comprendre mais dur à maîtriser ! »
  • La possibilité de prendre une peinture dans la défausse de l’adversaire.
  • Très bon à 2 ! Un gros jeu de collection qui devient même rapide à deux joueurs (1 heure de jeu).
  • Une règle qui est expliquée plutôt rapidement (10-15 minutes).

Ce que j’ai 💔

  • Il faut beaucoup de place sur sa table.
  • Ne pas avoir de chance au tirage des cartes Peinture ou Tendance.
  • Plutôt dur d’enchaîner plusieurs parties. Car c’est un peu un brûle cerveau si on veut vraiment bien optimiser.
  • Attention à l’analyse paralysis. A 4 joueurs, la partie peut être longue. L’extension Crystal Palace pourra résoudre ce problème, le scoring étant apparemment plus conséquent à chaque tour de jeu.
  • Pas d’asymétrie. Pas de capacité particulière en fonction du musée joué. Un schéma identique de grande galerie qui aurait pu être différent selon les musées par exemple. Dommage, on aurait pu exploiter le verso du plateau musée.
  • Le plis du plateau musée qui fait un peu remonter les cartes.
  • 2 jetons Exposition à 2 joueurs comme à 3 et 4 joueurs.
meeple vert

Design

Tout me plait dans le design de Museum Pictura. La direction artistique est très réussie. Museum Pictura a su tirer profit du premier opus Museum pour faire de ce 2ème volet un ensemble aux illustrations très réussies. Vincent Dutrait n’est plus aux pinceaux mais le design est cohérent, l’ensemble est très lisible, les tableaux juste mis en scène comme il faut. Il ne manquerait plus qu’un livret additionnel reprenant les œuvres, les grands courants artistiques représentés, pour parfaire cette exploration dans le milieu artistique des grands musées internationaux des années 1920.

Museum Pictura

Qualité du matériel

La couverture est magnifique. Une belle grosse boîte.
A l’intérieur, le matériel est vraiment incroyable : le plateau central est très épais, les cartes sont de bonnes qualité (attention en les prenant sur le plateau central, le sleeve ne sera sûrement pas superflu). 180 cartes différentes si on ne parle que des peintures.
Les jetons en carton sont de bonne qualité.
Il n’y a guère que le grand plateau personnel fait d’une feuille épaisse format A3 que l’on déplie qui a tendance à faire remonter un peu les cartes qui seront posées. Il faut bien penser à plier dans l’autre sens le plateau pour éviter cela.

ze meeple

Thème

L’immersion dans le monde l’art classique des années 1920 est totale. L’aspect vieilli, la reproduction fidèle des œuvres mises en scène sur chaque carte. Au début de la partie, vous plongerez dans votre rôle, absorbé par la beauté du jeu, des tableaux comme si vous étiez dans un musée. Vous contemplerez les œuvres et il deviendra presque instinctif de vouloir créer la plus jolie collection. Un Leonoardo Da Vinci par ici, un Georges De La Tour par là en passant par un Vincent Van Gogh ou un Edouard Manet. Les grands classiques sont là.

Museum Pictura
ze meeple

Mécanique

La mécanique est simple mais pas simpliste.

On tire 2 cartes. La chance est-elle avec vous pour compléter votre main qui ne vous satisfait peut-être pas ? En tout cas pensez à bien mélanger les 180 cartes avant la première utilisation et chaque partie pour éviter les déconvenues !

Ce sera d’abord un échange avec un des musées internationaux. Vous réfléchirez beaucoup lors de cette phase comme si vous vous baladiez dans les musées à la recherche de la toile qui viendra embellir ou compléter votre collection. Mais serez-vous prêt à sacrifier ce Delacroix, juste pour gagner 3 points de victoire immédiats ou au contraire êtes-vous prêt à perdre de l’argent pour vous assurer un Velasquez qui maximisera votre optimisation ? Vous vous sentirez fier de votre prise qui viendra parfaire votre stratégie à long ou court terme.

Puis c’est la phase d’action. 1 action à jouer parmi 3. C’est simple.

Améliorer son musée, c’est-à-dire y poser une carte, ce sera par là qu’il faudra commencer. Mais attention, pour poser, il faudra mettre une carte de sa main en réserve. Elle ne sera donc accessible que lorsque vous ferez votre inventaire. La tendance publique fluctuante du moment visible au centre du plateau principal vous rendra plus opportuniste que vous le penseriez. Je pose ce Raphaël parce qu’il me rapporte 3 points immédiats ou alors je n’en tiens pas compte parce que c’est une exposition temporaire Impressionniste que je voudrais organiser dans quelques tours ?

Eh oui, il conviendra de savoir temporiser vos envies, voire être patient pour scorer à moyen terme voire seulement en fin de partie avec une énorme collection. Si je fais le choix d’exposer une collection, dois-je donc me contenter de 4 ou 5 peintures pour récupérer quelques petits points, le premier jeton Exposition qui m’accordera 3 points et une action bonus ? Ou attendre de poser une 10ème carte ou plus encore pour engranger davantage de points et filer sur la piste de score ? Il s’agira de réussir à doser, à trouver un équilibre entre les points faciles et la stratégie de la collection à long terme.

Un peu à la manière d’un Splendor avec les nobles, un mécène sera heureux de venir vous prêter main forte si vous répondez aux exigences de ses goûts artistiques. Avec virtuellement cet argent qu’il vous amènera, vous pourrez alors vous servir dans un des musées internationaux ou gagner immédiatement des points.

Et cette fameuse action inventaire ! Notre défausse grandit, grandit au fur et à mesure que l’on améliore son musée. Mais ce sont autant de peintures qui sommeillent. Et si je souhaite les remettre en service je ne fais pas grand-chose d’autres … Ah si, j’ai une nouvelle carte Faveur et je peux réorganiser le marché des mécènes. Mais c’est une décision qui est dure à prendre lorsqu’on voit filer ses adversaires. Un mal pour un bien peut-être. Une tension supplémentaire et un choix cornélien.

Mais vous ne serez pas seul à mener la danse… Museum Pictura est un jeu où l’interaction est limitée mais où vous devrez sans cesse garder un œil sur le jeu adverse pour ne pas vous faire surprendre par une fin de partie prématurée. Et si votre main ne vous satisfait pas tant que cela, chercher la carte manquante dans la défausse de votre adversaire pourra aussi bien optimiser votre stratégie et perturber celle de votre adversaire.

Le tempo de la partie s’effectuera de concert avec les autres joueurs. A vous de voir quand il sera bon de calmer le rythme pour prendre le temps d’optimiser votre musée et quand il sera judicieux de tracer vers les 50 points pour empêcher vos adversaires de concrétiser leur stratégie jusqu’à leur terme. Cette dimension du jeu apporte une tension très agréable qui vous poussera à donner le meilleur de vous.

Les toiles vont s’organiser pour former les plus jolies Expositions et organiser parfaitement votre plateau. Vous allez souvent être obligé de vous adapter à revoir vos plans et tout adapter en cours de route.

Museum Pictura est excellent en duo et s’avérera très tendu à 3 ou 4 puisque il y aura une course aux Expositions temporaires : seulement 2 jetons par période et domaine, de quoi tendre la partie et obliger à surveiller encore davantage ses adversaires. Certains y verront un défaut. Pourquoi cette tension à 3 ou 4 alors qu’elle apparait moins à 2 joueurs ?

En tout cas, jusqu’à la fin votre victoire ne sera pas certaine et lorsqu’un joueur dépasse les 50 points, la partie s’arrête après un dernier tour de jeu pour les autres joueurs. Et là, magie du scoring, cette longue piste de score interminable nous paraissait totalement inaccessible et après le comptage, vous dépasserez peut-être allègrement les 100 points. Là vous serez fier d’être le plus grand conservateur de musée du moment.

On regrette juste qu’il n’y ait pas d’asymétrie (chacun optimise un musée identique), pas d’événements qui pourraient venir gripper la stratégie rondement menée d’un des joueurs, pas d’alliances possibles ou autres petits twists qui pourraient encore pousser ce jeux dans ses retranchements. Mais en même temps, les extensions arrivent pour faire venir des visiteurs prestigieux (Vernissage) et pour organiser les autres pièces de son musée (Crsytal Palace).

meeple vert

Simplicité des règles

Les règles sont bien écrites et compréhensibles. Le livret est bien structuré, complet. Le tour de jeu est finalement simple et grâce aux petites aides de jeu, on rentre vite dans le fonctionnement du tour de jeu. Après un tour de chauffe tout devient très fluide. En fait, on échange une carte de sa main avec celle d’un musée, on joue 1 action (poser une carte, créer une exposition temporaire, reprendre ses cartes de défausse) + une action facultative (faire venir un mécène, jouer une carte Faveur). Le plus complexe sera de jouer intelligemment et faire les bons choix de cartes. Au final, 10-15 minutes d’explication de règles sont nécessaires.

Museum Pictura

Mise en place / Rangement

La mise en place prendra 10 minutes le temps de placer les plateaux, les jetons joueurs et exposition, de bien mélanger les 180 cartes peinture, de placer 4 cartes par musée, faire les pioches, distribuer 3 cartes par joueurs et placer 5 cartes mécènes. Le rangement se fera en vrac si vous ne prenez pas soin d’origamiser ou de trouver des sachets adéquats.

Conclusion

coup de coeur

Comme l’annonce l’arrière de la boîte, Museum Pictura est facile à comprendre et dur à maitriser ! Accessible et profond à la fois.

Les règles sont simples, le matériel incroyable, l’immersion dans le monde de l’art des années folles est totale.

La mécanique est d’une fluidité et d’un dynamisme ultra plaisant. Très peu d’actions à faire lors de son tour de jeu : j’échange un tableau si possible en me faisant quelques points de prestige liés à la tendance du musée que j’aurais choisi puis je choisis :


– soit de poser une peinture dans mon musée en mettant une autre peinture dans ma réserve – et je peux même me servir dans les défausses de mes adversaires même si ce n’est pas gratuit -.
– soit de faire une exposition temporaire car j’ai au minimum 4 peintures d’un thème ou d’une période à montrer à mon public – mais dois-je faire de petites expositions pour gagner peu mais avoir en plus un jeton exposition m’apportant un bonus, ou gagner beaucoup en exposant plus rarement ?
– soit de reprendre les cartes de ma réserve car ma main sera tellement pauvre qu’il faudra me relancer. Mais j’aurai l’impression d’avoir perdu un tour. Un mal pour un bien.

C’est tendu, combinatoire avec des choix omniprésents. Un vrai plaisir de jeu et une rejouabilité importante.

Peu d’entre nous pensaient qu’avec une thématique aussi culturelle, le plaisir de jeu soit aussi intense ! Bravo. C’est un coup de coeur.

Museum Pictura

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Chaque mois, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Pour le mois d’avril, nous offrons deux lots :

Lot 1 : M.A.R.I. et l’usine fourdoyée (Lifestyle)

Lot 2 : Drawbot (Jyde)

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soit pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Laurent
sandrine
Museum Pictura

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :