[Test] Frutopia, république bananière

Frutopia1-4 joueursFrutopiaChristian Stöhr
Frutopia10 ansFrutopiaAnnika Heller
Frutopia30 minutes à 1 heureFrutopiaGigamic
Frutopiaplacement de tuiles, gestion de ressources, taquinFrutopiaGigamic
Frutopia20/08/21Frutopiaîle, fruits
Frutopia35€ chez Frutopiaet dans Frutopia
Frutopia

Comme le dit la pub, il faut manger 5 fruits et légumes par jour, en jouant à Frutopia, vous aurez votre dose quotidienne de fruits. Ah, un monde où la monnaie serait des fruits, où l’on paie des employés de la mairie avec de belles corbeilles remplies de fruits, oserais-je dire qu’il s’agit d’une république bananière ?

Trêve de jeux de mots plus ou moins de bon goût, Frutopia attire tout de suite le regard avec sa couverture hyper colorée, un brin naïve. Puis ses gros pions en forme de bananes, oranges, citrons, tomates grenades, prunes mangoustan, donnent un certain cachet au titre. Après on y joue, et on découvre un jeu très familial qui a une mécanique assez originale qui fait penser au taquin.

Frutopia
Allez je vous mets un taquin avec des fruits !

Dans Frutopia, les joueurs incarnent les propriétaires d’un île productrice de fruits qui vont en récolter de la manière la plus efficace possible pour effectuer des livraisons sur l’île principale. Pour améliorer leur île, les joueurs pourront corrompre offrir des fruits aux employés municipaux pour qu’ils accordent des permis de construire pour aménager l’île. In fine, c’est le joueur qui a accumulé le plus de points de victoire qui gagne.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 4 plateaux Île
  • 1 plateau Aménagements
  • 1 plateau Score
  • 100 fruits en bois
  • 24 jetons Aménagement 
  • 6 tuiles Grand bâtiment 
  • 20 jetons Récolte 
  • 4 cartes postales
  • 50 jetons Bateau
  • 13 marqueurs Glace 
  • 4 marqueurs Milkshake
  • 12 pions Joueur
  • 1 marqueur Permis
  • 2 sacs de toile
  • 1 livret de règles
  • 1 feuillet de règles solo

Comment on joue à Frutopia ?

La mise en place

On place le tableau des scores, le plateau des aménagements, tous les pions fruits et les tuiles grand bâtiment au milieu de la table.

On mélange les jetons aménagement et on en tire aléatoirement un certain nombre (dépendant du nombre de joueurs) sur le plateau aménagement. On y place également les jetons glace.

On place le pion compte-tour sur sa case de départ (dépendant du nombre de joueurs).

Chaque joueur prend le matériel à sa couleur. Ils placent les jetons récolte sur les cases de leur plateau individuel contenant un étang, un pion de leur couleur sur la case 0 de la piste score.

Chaque joueur choisit ensuite au hasard un sac, duquel il tire 6 jetons bateau qu’il place sur les emplacements de son plateau individuel montrant une bouée. Il fait de même avec l’autre sac, les jetons sont placés sur les autres emplacements.

Le tour de jeu

Le tour d’un joueur est composé de deux étapes :

  1. La récolte : On déplace un jeton récolte ou aménagement mobile en ligne droite du nombre de cases que l’on souhaite. Il doit s’arrêter s’il rencontre le bord de l’île ou une autre tuile. Le joueur gagne 1 fruit du type du jeton récolte par case parcourue. Si le joueur déplace un chariot de glace, cela lui permet de fabriquer une glace du type du chariot par case parcourue.
  2. Livraison/Aménagement : Pour effectuer un livraison, on défausse les fruits demandés et on gagne les points de victoire inscrits sur les bateaux, puis on défausse le pion, ce qui libère une place pour y déplacer ses jetons récolte. Pour acheter un aménagement, on donne les fruits nécessaires à un employé, qui nous donne une tuile aménagement de sa ligne et des points de victoire. Le joueur place la tuile sur son île puis déplace le compte-tour d’un cran vers le bas.

Il existe un module Usine à fruits qui rajoute de la profondeur au jeu et un mode solo à part entière.

La fin de partie

La fin de partie est déclenchée quand le pion compte tour arrive au bas de la piste. On termine la manche en cours, on marque les points donnés par les aménagements, le joueur qui accumule le plus de points de victoire gagne la partie.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️:

  • Frutopia est un jeu très coloré
  • Les gros pions fruits
  • La mécanique de récolte qui fait penser au taquin
  • Les tours rapides et fluides
  • Un module supplémentaire qui rajoute un peu de profondeur et de complexité au jeu
  • Le mode solo bien pensé mais assez difficile
  • Frutopia est très accessible…

Ce que j’ai 💔

  • … un peu trop pour les joueurs experts
  • Quelques jetons avaient encore la graisse d’usinage sur eux
  • Certains jetons qui peuvent sortir comme les chariots à glace, ce qui est dommage
  • Les tuiles grands bâtiments pas très rentables au niveau points.
Frutopia

Design

J’aime bien le design de Frutopia ! Un brin naïf dans ses illustrations, il est malgré tout très coloré et ça fait du bien aux yeux.

Les gros pions fruits sont agréables à manipuler, et, même s’ils sont simples, sont plutôt jolis. Les oranges sont peut-être un peu en dessous, étant de simples disques plus ou moins ronds.

Les pions grenade et mangoustan ressemblent respectivement à des tomates et des prunes, mais c’est un détail.

Les plateaux sont bien designés, ils sont pratiques et les illustrations qui y sont présentes sont plutôt pas mal, même si elles ne cassent pas trois pattes à un canard.

Dans l’ensemble, Frutopia est plutôt agréable à regarder avec son aspect coloré et ses gros pions fruits.

Frutopia

Qualité du matériel

La qualité du matériel de Frutopia est bonne compte tenu du prix du jeu. Les pions fruits sont en bois, ils sont gros et semblent solides. Sur mon exemplaire, quelques pions orange présentaient des traces de graisse d’usinage que je n’ai pas réussi à enlever, mais à part cela, ils sont de bonne facture.

Les tuiles en cartons ont la bonne épaisseur ainsi que les plateaux.

Frutopia dégage une impression de qualité et de durabilité, c’est bien !

Frutopia

Thème

Le thème de Frutopia est très léger, c’est une très fine couche sur la mécanique. Il n’y a même pas de présentation de l’histoire dans le livret de règle.

Quasi absent, on l’entrevoit avec les illustrations, je ne sais pas trop le définir. J’ai mis dans le tableau des caractéristiques « île » et « fruit », Philibert a mis « alimentation », vous voyez nous ne sommes pas très inspirés car le thème n’est pas très inspirant.

Si vous avez bien lu au début, vous vous êtes sans doute demandé ce qu’est un mangoustan, le fameux fruit que tout le monde prend pour une prune.

Il s’agit d’un fruit du sud-est asiatique qui pousse sur un mangoustanier. Sa coque est assez dure, un peu comme un mélange de carton et de bois. Sa chair très savoureuse se compose de quartiers dans lesquels se trouve un noyau. A l’aspect d’une cervelle, le mangoustan est un fruit excellent, sucré avec une saveur qui n’a pas de comparaison.

Attention à l’ouverture du fruit, le jus rouge qui peut sortir de la coque du fruit tâche les textiles et est indélébile.

Trouvable en France dans les magasins exotiques ou les grandes surfaces ayant un rayon exotique bien achalandé, je vous invite à y goûter, le mangoustan est un de mes fruits préférés (en plus d’être une madeleine de Proust, ayant vécu 5 ans en Indonésie).

Frutopia
Frutopia

Mécanique

J’aime bien jouer à Frutopia ! Sa mécanique accessible fait qu’on peut le sortir régulièrement avec toutes sortes de personnes. On pourrait penser qu’il s’agit bêtement d’un jeu de gestion de ressources, mais si c’est un peu le cas, on y trouve quelques mécaniques intéressantes et originales.

La première est la façon de collecter les ressources : On déplace un pion sur son plateau personnel pour y collecter autant de fruits que de cases parcourues. Le problème c’est qu’au début, on n’a pas de place et donc on ne récolte pas beaucoup.

Il faudra faire de la place en livrant des ressources avec les bateaux pour pouvoir déplacer les pions de plus de cases. La mécanique me fait vraiment penser au taquin dans cet aspect de déplacement stratégique des pions.

Alors livrer des bateaux, c’est bien, ça libère de la place, mais ce n’est pas très rentable au niveau des points de victoire. C’est pourtant essentiel de s’en débarrasser rapidement.

Acquérir un chariot à glace sera LA source de victoire la plus rentable. En effet, si vous gérerez bien la récolte et le déplacement de votre chariot, vous pourrez engranger rapidement beaucoup de points. Mais il y a un bémol : une fois que toutes les glaces ont été fabriquées, votre chariot ne sert plus à rien et vous gênera car il vous prendra de la place.

Une autre façon de gagner des points c’est d’acquérir des boutiques qui vous donneront des condition de scoring en fin de partie. Par exemple, il y en a une qui vous donne 1pt de victoire par étoile présente sur les tuiles de votre île. C’est cette boutique qui rendra un peu rentable les Grands Bâtiments qui, non seulement prennent une place dingue sur votre île, mais surtout ne rapportent pas des masses de points de victoire. Le ratio gain/gêne est clairement négatif, sauf si vous avez la boutique, et encore, ça ne fait pas rêver.

L’autre mécanique originale c’est le compte-tour. En effet, une partie de Frutopia ne se déroulera pas en un nombre de tours fixe. A chaque fois qu’on va révéler un symbole présent sur la piste compte-tour, on descend le pion d’une case et ce n’est que quand il arrive au bout que la partie se termine.

Ces symboles sont présents un peu partout et notamment sur les lignes qui donnent les aménagements. A chaque fois qu’on va en acheter un, on va descendre le pion compte-tour. Il y en a également en bas des piles de glaces.

Le jeu va donc se dérouler naturellement, sans qu’on s’en rende compte finalement, avec des tours rapides et fluides. Frutopia n’est pas un casse-tête mécanique, les stratégies sont logiques et s’imposent d’elles mêmes en fonction des aménagements qui sortent.

ET c’est là le gros défaut du jeu, surtout à deux ou trois : on ne sort qu’une partie des tuiles. Si vous avez de la chance, les chariots à glace vont sortir, sinon, vous n’en aurez que un ou deux, voire pas du tout (ce qui arrive régulièrement à deux). Dans ce dernier cas, on se prive de tout un pan de la mécanique et c’est très dommage.

Un module supplémentaire avec l’usine à smoothie est présent, qui apporte une nouvelle mécanique et un peu plus de profondeur pour un jeu qui s’avèrera trop simple pour les joueurs experts.

Dans Frutopia, il y a un mode solo qui a sa propre règle, avec une mécanique de joueur fantôme plutôt bien foutu, mais qui reste assez difficile à battre et le gain énorme de points du bot à chaque tour a de quoi décourager.

Dans l’ensemble, Frutopia est un jeu à la mécanique fraîche et légère, un peu comme un bon jeu d’orange fraichement pressé au petit déjeuner.

ze meeple

Simplicité des règles

Les règles de Frutopia sont extrêmement simples et conviendront à tous les publics, novices ou non. Elles s’expliquent en quelques minutes et aucun retour à la règle n’est nécessaire.

Le livret est assez bien fait avec des exemples et des illustrations là où il faut.

Frutopia

Mise en place / Rangement

La mise en place et le rangement de Frutopia se fait assez rapidement, de manière logique et rapidement en autonomie de la règle. Le point un peu plus long c’est le tirage des bateaux de livraison, mais en vrai ça va.

Le rangement se fait en vrac dans la boite avec des sachets pour chaque élément, il se fait rapidement également. La amateurs de boiboites en origami pourront s’y donner à cœur joie !

Conclusion

Frutopia est un chouette jeu de gestion de ressources et de placement de tuiles, hyper accessible, pas prise de tête. Il conviendra bien à l’initiation de nouveaux joueurs, et son thème coloré et un peu naïf conviendra parfaitement au cercle familial. Sa mécanique de déplacement des tuiles assez originale à la façon d’un taquin est appréciée et on le sort avec plaisir pour de nouvelles parties.

Arnaud

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 3 octobre 2021

    […] Retrouvez l’article complet : https://undecent.fr/2021/09/29/test-frutopia-republique-bananiere/ […]

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :