[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitale

[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitale2 joueurs[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitaleJosé Antonio Abascal
[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitale8 ans[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitale Oriol Hernández
[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitale30 minutes[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitaleIello
[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitaleplacement de tuiles[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitaleVille, Paris
[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitale19€00 chez [Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitale et dans votre boutique de jeux favorite !
Paris

Qu’est-ce qu’on y fait ?

Paris, 1889. Alors que l’éclairage public fait désormais la part belle à l’électricité, les immeubles les mieux éclairés resplendissent au cœur de la ville. Deux promoteurs immobiliers décident d’exploiter cette nouvelle ressource pour construire les immeubles les plus imposants… et les mieux éclairés ! 

iello

Dans Paris, ville de lumière, les joueurs vont s’affronter pour créer le meilleur quartier, illuminé par les nouveaux lampadaires. Plus les bâtiments seront éclairés, plus ils rapporteront des points, mais les joueurs pourront aussi construire des bâtiments emblématiques de la capitale comme le Moulin Rouge, le Penseur ou encore le Jardin des Plantes.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boite ?

  • 16 tuiles pavé carrées (8 de chaque couleur)
  • 12 bâtiments
  • 14 cheminées (7 de chaque couleur)
  • 8 jetons actions (4 de chaque couleur)
  • 1 plateau de jeu intégré dans la boite
  • 12 cartes postales
  • 9 éléments spéciaux

Comment on joue ?

La mise en place:

  • On place le fond de la boite qui constitue le plateau au centre de la table
  • On choisit 8 cartes postales ou on les tire au hasard. On place les éléments spéciaux correspondants dessus.
  • On place les bâtiments à proximité du plateau
  • Chaque joueur choisit une couleur et prend toutes les tuiles pavés carrées, toutes les cheminées et tous les jetons action de sa couleur.
  • Chaque joueur mélange ses tuiles pavé carrées et en tire une secrètement.
  • Le joueur qui a perdu la partie précédente commence, à défaut le dernier à avoir touché un interrupteur.

Le déroulement du jeu:

Une partie se joue en deux phases distinctes :

Phase1:

Chaque joueur joue à tour de rôle. A son tour un joueur doit effectuer une action parmi deux:

  1. Placer une tuile pavé carrée: Le joueur place la tuile qu’il a en main en choisissant son orientation. La tuile doit occuper une des 16 cases du plateau. Après avoir posé sa tuile, le joueur en pioche une autre. Les tuiles sont divisées en quatre cases qui peuvent être des deux couleurs (bleues ou oranges), mixtes (violettes), ou figurer un lampadaire.
  2. Choisir un bâtiment: Le joueur prend un bâtiment de la réserve et le garde devant lui pour la phase 2. Le jeu conseille d’avoir au moins 3 ou 4 bâtiments différents devant soi avant de passer à la phase 2.

La première phase se termine quand les deux joueurs ont posé leurs 8 tuiles pavées carrées. Le premier à avoir posé ses 8 tuiles peut alors passer son tour ou continuer à collecter des bâtiments jusqu’à ce que le second ait fini des placer ses tuiles.

Phase 2:

Chaque joueur joue à tour de rôle. A son tour un joueur doit effectuer une action parmi deux:

  1. Poser un bâtiment: Le joueur pose un bâtiment qu’il possède devant lui de manière à ce qu’il n’occupe que des cases de sa couleur ou des cases violettes. Celles ci sont accessibles aux deux joueurs. On ne peut pas construire sur un lampadaire. Une fois le bâtiment posé, le joueur place une de ses cheminée pour indiquer qu’il est le propriétaire du bâtiment.
  2. Activer une carte postale: le joueur place un jeton action sur une carte postale et peut, s’il le souhaite, en activer l’effet. On retroune la carte pour montrer qu’elle a été utilisée, en gardant le jeton dessus.

La seconde phase se termine lorsque plus aucun joueur ne peut placer de bâtiment et que toutes les cartes postales ont été utilisées.

La fin de partie:

A l’issue de la seconde phase, on compte les points de victoire:

  • Bâtiments éclairés: Pour chacun des bâtiments, on compte le nombre de cases qui le constitue et on le multiplie par le nombre de lampadaires qui sont adjacents au bâtiment (pas de diagonale). Un lampadaire peut éclairer plusieurs bâtiments, mais n’éclaire un bâtiment qu’une seule fois. Un bâtiment non éclairé ne rapporte rien.
  • Plus grand groupe de bâtiments: On détermine le plus grand groupe de bâtiments de chaque joueur. Un groupe est constitué de bâtiments adjacents par au moins un côté. Ce groupe rapporte un point par cases qui le constituent.
  • Bâtiments non construits: Chaque bâtiment encore dans la réserve de chaque joueur fait perdre 3 points au joueur.
  • Cartes postales: certaines cartes postales qui figurent un timbre peuvent faire gagner des points supplémentaires aux joueurs.

Le joueur qui a le plus grand nombre de points remporte la partie.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️:

  • La programmation
  • C’est très stratégique
  • Le design du jeu
  • Le livret de règle sous forme de journal
  • Les cartes postales
  • La boite-plateau

Ce que j’ai 💔:

  • Certaines cartes postales sont vraiment très puissantes, d’autres beaucoup moins
ze meeple

Design

J’adore le design général du titre. Certes il peut être assez clivant, mais moi j’adore! Les couleurs ne sont pas très gaies mais elles me plaisent et des couleurs plus vives auraient été contre l’immersion. Encore une fois, j’adore le parti pris d’avoir intégré le plateau dans la boite, cela permet d’économiser de la place et du temps de mise en place. Les icônes sont claires et explicites, les bâtiments sont jolis, ils montrent les toits de paris avec leurs tuiles caractéristiques.

Je mettrais une mention spéciales aux cartes postales qui ressemblent à des cartes postales de cette époque et montrent les lieux connus de la capitale, on s’y croirait!

[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitale

Qualité du matériel

La qualité du matériel est très bonne pour un jeu de cette gamme de prix. Les cartons sont d’une bonne épaisseur, j’aime bien les tuiles bâtiment qui sont en relief. Les cheminées en bois sont d’une qualité standard et les cartes postales sont assez épaisses. La boite-plateau est de bonne facture et ne s’abimera pas.

ze meeple

Thème

Le thème est très bien rendu et se complète parfaitement avec la mécanique. Tout est fait ici pour vous plonger dans la Paris de la fin du 19ième siècle, des cartes postales, au livret de règles, en passant par les bâtiments.

Construire des villes avec des tuiles n’est pas nouveau, mais Iello a choisi un thème original et plaisant. Tous ceux qui ont habité Paris reconnaîtront les bâtiments et lieux spéciaux, retrouveront les cartes postales qu’on peut encore trouver chez les rares bouquinistes qui restent.

Les illustrations reprennent le style si particulier des peintres de cette époque comme Manet, c’est vraiment super!

[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitale
Manet
[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitale

Gameplay

J’aime beaucoup jouer à Paris, ville de lumière! Le jeu demande une organisation et une anticipation rigoureuse. En effet, vous allez faire des actions dans la phase 1 et en gérer les conséquences en phase 2. Il faudra donc bien choisir vos bâtiments en fonction des tuiles que vous avez posé, mais aussi en fonction des tuiles qu’a posé votre adversaire.

Il sera essentiel dans ce jeu de surveiller ce que fait votre adversaire et vous serez obligé de prendre des risques et prenant un bâtiment qui intéresse votre adversaire avant lui, quitte à travailler ensuite pour pouvoir le poser.

Le système de cartes postales de la phase 2 est très bien pensé. Chaque joueur pourra activer 4 cartes, mais les plus intéressantes partiront chez l’adversaire si vous ne les activez pas vite. Malheureusement certaines sont beaucoup plus intéressantes que d’autres et certaines resteront inactives jusqu’à la fin et un des joueur les sélectionnera par dépits.

Globalement, le jeu est très réflexif, il faudra bien réfléchir, s’organiser et bien se souvenir de vos plans de la phase 1 en phase 2. Le jeu est assez mécanique, à la limite de l’abstrait, il y a peu de hasard et le jeu n’est pas très chaotique. Vous pouvez prévoir à peu près toutes vos actions. Le sel du jeu vient dans la gestion du placement des tuiles pavés dans un premier temps et des bâtiments dans un second temps pour les placer à côté de lampadaires, mais aussi en les groupant pour engranger un maximum de points.

Vous l’aurez compris, Paris, ville de lumière est un jeu à deux tendu, avec des tours qui s’enchaînent vite et de manière fluide. C’est vraiment plaisant!

[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitale

Simplicité des règles

Les règles sont très simples, s’expliquent en quelques minutes et aucun retour à la règle n’est nécessaire. Il conviendra à un publique familial et aucune expérience ludique n’est nécessaire pour comprendre le jeu.

[Test] Paris, ville de lumière, illuminez les rues de la capitale

Mise en place/rangement

Grâce à son système de boite-plateau, le jeu s’installe très vire et se range tout aussi vite! Messieurs les éditeurs, concevez des jeux dont la boite fait partie du matos, c’est vraiment top, j’adore ça!

Conclusion

Paris, ville de lumière est vraiment un très bon jeu à deux joueurs! Il vous fera chauffer le cerveau, vous aller devoir montrer vos talents d’organisation et de planification! Si vous aimez ces jeux à deux assez mécaniques avec un thème agréable, vous adorerez ce jeu et il sortira souvent lors de vous petites soirées en amoureux au coin de la cheminée.

Testeurs: Arnaud, Carole

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :