La vallée des marchands

La vallée des marchands2-4 joueursLa vallée des marchandsSami Laakso
La vallée des marchands12 ansLa vallée des marchandsSami Laakso
La vallée des marchands30 minutesLa vallée des marchandsBragelonne
La vallée des marchandsdeck-buildingLa vallée des marchandsAntropomorphisme
La vallée des marchands21€50 chez La vallée des marchands
la vallée des marchands

Qu’est ce qu’on y fait?

Dans La Vallée des Marchands, nous sommes à une époque de grandes découvertes. La ville de Dale accueille les négociants du monde entier. La guilde des marchands est puissante dans cette ville et la seule façon d’y entrer est de gagner la compétition annuelle de marchandage. Les joueurs vont participer à cette compétition en construisant des étals tous plus fabuleux les unes que les autres.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boite?

La vallée des marchands ( la guilde des commerçants extraordinaires ):

  • 110 cartes peuplades ( 6 peuplades )
  • 20 cartes camelote
  • 1 plateau marché recto-verso
  • 1 dé Océlot

La vallée des marchands ( l’ère des maîtres du commerce ):

  • 110 cartes peuplades ( 6 peuplades )
  • 20 cartes camelote
  • 1 plateau marché recto-verso
  • 1 dé Putois

Comment on joue?

Pour installer le jeu, on commence par sélectionner une peuplade par joueur plus une. On peut les choisir ou les sélectionner au hasard. Chaque peuplade a une façon de jouer différente:

La vallée des marchands ( la guilde des commerçants extraordinaires ):

  • Aras écarlates brusques: gestion de main
  • Pandas géants négociants: maîtrise des marchés
  • Ratons nordiques chapardeurs: conflits directs
  • Écureuils volants amasseurs: manipulation de l’étal
  • Ocelots chanceux: Chaos et chance
  • Caméléons ténébreux adaptables: imitation

La vallée des marchands ( l’ère des maîtres du commerce ):

  • Ornithorynques expérimentateurs: contrôle de cartes
  • Paresseux à gorge claire méticuleux: actions retardées
  • Crocodiles nains intimidants: menaces et harcèlement
  • Fennecs amicaux: « entraide »
  • Putois marbrés téméraires: prise de risques
  • Harfangs des neiges observateurs: réactions aux événements

Chaque joueur prend une carte numérotée 1 de chaque peuplade choisie, et complète sa pioche de carte avec des cartes camelotes jusqu’à obtenir 10 cartes. On dispose le tas de cartes camelotes restantes à côté du plateau, ainsi que les éventuels dés. On retire toutes les cartes numéro 1 restantes du jeu. Puis on mélange toutes les autres cartes peuplades en une pioche qu’on place à une extrémité du plateau marché. On révèle 5 cartes qu’on dispose sur le marché. Enfin on détermine un premier joueur et chacun pioche 5 cartes de sa pioche.

Le but du jeu est de construire 8 étals. Celui qui y parvient gagne immédiatement.

A son tour, chaque joueur réalise une action:

Acheter une carte sur le marché: Il défausse autant de cartes de sa main de manière à ce que les valeurs cumulées des cartes atteignent le prix de la carte visée. La carte achetée va dans la main de son nouveau propriétaire

Construire un étal: Le joueur ajoute une ou plusieurs carte à un étal. Celui-ci doit être construit en une seule fois du plus petit étal au plus grand dans l’ordre. Chaque étal ne doit comporter que des cartes d’une même peuplade. Le premier étal doit avoir une valeur cumulée de cartes strictement de 1, le deuxième de 2, le troisième de 3, etc…

Jouer une carte pour son effet: Les cartes « techniques » sont jouées pour leur effet puis défaussées quand il est complètement réalisé. Si le signe + est présent sur la carte, le joueur peut continuer à effectuer une des 3 actions. Il continue à jouer tant qu’il joue une carte +. Les cartes « passives » ne sont pas jouées mais souvent déclenchées par un événement du jeu. Quand l’effet est déclenché, le joueur montre la carte aux autres et effectue l’effet. Ce n’est pas une action.

A la fin de son tour, le joueur remonte sa main à 5 cartes. Il n’y a pas de taille maximum de main, si un joueur a plus de 5 cartes, il ne pioche tout simplement pas. On décale toutes les cartes du marché vers la droite et on le complète si nécessaire.

En enchaîne ainsi les tours jusqu’à ce qu’un joueur construise son 8ième étal, il gagne alors immédiatement.

Est-ce que c’est bien?

Ce que j’ai ❤️:

  • On peut choisir son style de partie suivant les joueurs ( agressif, contrôle, gestion, un mix de tout ça… )
  • Les illustrations
  • C’est léger mais stratégique
  • Toutes les peuplades ont un intérêt et sont équilibrées

Ce que j’ai 💔:

  • Rien
La vallée des marchands

Design

J’aime bien le design du jeu. Il est très colorés et les dessins sont très jolis. Un brin naïfs des fois, mais ils sont agréables à l’œil. Certaines couleurs sont un peu difficiles à distinguer, mais rien de grave. Les animaux sont bien choisis et leur gameplay correspondent à leurs « caractères ».

La vallée des marchands

Thème

Le thème est sympa. Les styles de jeu des animaux sont faciles à identifier si on connaît leur caractère. Il correspond donc à ce qu’on peut attendre d’eux. L’anthropomorphisme plaira aux joueurs les plus jeunes. Il ne semble pas plaqué et il n’y a pas d’incohérence entre le thème et le gameplay.

La vallée des marchands

Qualité du matériel

Le matériel est bon. Les cartes sont d’une épaisseur acceptable et ont le linen finish. Les dés sont de qualité standard et les plateaux sont de la bonne épaisseur. Chaque plateau est recto-verso montrant un côté jour et un côté nuit qui ne sont qu’esthétiques mais de bon aloi. J’aurais apprécié un thermoformage dans la boîte pour ne pas que les cartes se mélangent.

ze meeple

Gameplay

J’adore jouer à La Vallée des Marchands. On peut vraiment faire une partie à l’image des joueurs autour de la table en sélectionnant les peuplades qui correspond. On peut se faire la surprise en les sélectionnant au hasard.

On construit son deck, mais on le dé-construit en posant les étals. Je trouve cette mécanique innovante et intéressante car il faut bien faire attention au moment où on construit son étal car on perds ainsi les cartes qui pourraient nous manquer ensuite.

Il faut donc bien jauger les moments où il faut jouer une carte pour sa technique, pour acheter ou pour construire son étal. A 2 joueurs, le jeu est moins technique et on se concentre plus sur les étals. Mais à 3 ou 4, le jeu est beaucoup plus stratégique et on joue vraiment les effets des cartes pour tirer la couverture à soi.

Certaines peuplades peuvent comboter et on s’amuse à créer des effets de jeux au fur et à mesure où on maîtrise les différents styles de chaque peuplade.

La re-jouabilité est incroyable: 6 peuplades par boite, on en utilise au maximum 5 par parties. Une 3ième boite contenant 6 autres peuplades est en train d’être kickstarté en anglais ( Dale of Merchants 3 ) et une big box contenant 8 peuplade et la place pour ranger tous les jeux a été kickstartée au mois de janvier ( Dale of Merchants Collection ). Une mini extension contenant 1 peuple est également en vente et en Français. Quand Bragelonne aura tout traduit, on aura donc pas moins de 27 peuples uniques à mixer. Cela vous fait penser à Smash-up? Moi aussi!

ze meeple

Simplicité des règles

Les règles sont très simples pour un deck-building et s’expliquent en quelques minutes. Les sont claires, logiques et aucun retour à la règle n’est nécessaire. C’est idéal pour initier des joueurs à cette mécanique devenue répandue dans les jeux de société.

La vallée des marchands

Mise en place/rangement

Le jeu se sort rapidement. Le plus long serait de choisir les peuples, mais c’est assez ludique donc on ne s’ennuie pas. Il se range aussi vite, pas de soucis de ce côté là.

Conclusion

coup de coeur

C’est un coup de cœur! Le jeu est excellent, il conviendra à la fois aux joueurs timides qui aiment se concentrer sur leur jeu, qu’aux joueurs agressifs qui aiment embêter les autres. Il est suffisamment simple pour convenir aux joueurs débutants et suffisamment profond pour convenir aux expérimentés. La Vallée des Marchands renouvelle bien cette mécanique de deck-building et la re-jouabilité est incroyable! Foncez sur ce jeu il sortira à chaque soirée jeux!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :