[Test] Rivality, envoyez vos Golems pour contrôler le puit de Mana !

Rivality
1 – 4 joueursFrançois Bachelart
10 ans et +Lucie Mercier
20 – 30 minutesNostromo Éditions
Pose de tuiles
Affrontement, majorité
Atalia
Mai 2023 Magiciens et Golems
PVC : 30€ et dans

En voyant la boite du jeu Rivality, nos yeux ont immédiatement pétillé d’envie d’y jouer. Il faut déjà avouer que nous avons une affection toute particulière pour les Golems, mais cette boite de jeu dégageait vraiment quelque chose de coloré et pétillant. 

En plus de cela, nous avons plus qu’adoré le jeu Aetherya, un jeu du même auteur, François Bachelart, sorti il y a un peu plus d’un an, ce qui nous donnait d’autant plus envie de tester Rivality, qui possède une boite sensiblement identique en terme de form factor, et tout aussi colorée et attirante !

Pour autant, Rivality et Aetherya n’ont vraiment rien à voir en terme de mécanique ! On peut seulement ressentir dans les deux cet aspect de jeu ingénieux, presque abstrait mais avec tout de même un univers, qui donne un design très joli au jeu mais qui ne prend pas trop de place !

Au final, Rivality qu’est-ce que l’on en pense ? Et bien c’est un petit coup de coeur pour nous !

Le jeu est d’une extrême simplicité, mais peut être augmenté en difficulté pour ceux qui le souhaitent, la mécanique est très ingénieuse, casse tête mais sans être infernal pour autant, et cet univers de sorciers et de Golems est vraiment joli et agréable à jouer ! 

Dans Rivality, les joueurs devront agencer leur tuiles de la façon la plus ingénieuse possible, afin de prendre le contrôle des territoires, et acquérir toute la magie du puit de Mana, afin de devenir le plus puissant magicien…!

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 1 livret de règles (Français, Allemand, Anglais)
  • 24 tuiles territoires
  • 1 tuile de départ « Puit de Mana »
  • 80 pions Golems
  • 3 pions Magiciens (saumon, mauve et turquoise)

Comment on joue à Rivality ?

Rivality est un jeu qui se joue en une succession de tours, jusqu’à déclencher l’une des conditions de fin de partie. Les parties sont rapides et très dynamiques, à travers de la pose de tuiles, de l’affrontement et un système de majorité qui conduira à un total de points à la fin du jeu. 

Pour une partie à 2 joueurs, chaque joueur possède en début de partie une pile de tuiles face cachée (les 2 piles contiennent exactement les mêmes tuiles), et en prend 2 en mains que lui seul peut regarder. 

Le tour de jeu

Les joueurs jouent à tour de rôle, et lors de son tour, le joueur actif doit suivre les étapes suivantes: 

  • Il choisit l’une de ses 2 tuiles et la place dans le sens et à l’emplacement qu’il souhaite sur le champ de bataille.
  • Il place son chapeau de magicien sur la tuile posée, ainsi qu’un Golem de sa couleur
  • Il applique ensuite les effets de sa tuile, appelés Sorts d’invocation, et pose / enlève les Golems nécessaires.
  • Il pioche enfin une nouvelle tuile dans sa pile afin de compléter sa main de 2 tuiles. 

Les effets des tuiles

Lorsqu’une tuile est posée, elle possède sur ses côtés plusieurs effets possibles : le nombre de petites silhouettes indique le nombre de Golems que le joueur actif va pouvoir invoquer, et le nombre de petits losanges indique à combien de tuiles de distance il va pouvoir les poser !

Certaines tuiles ont plus de côtés effets que d’autres, et vous le comprenez bien, en début de partie les effets déclenchés seront généralement plus près en distance, tandis que plus la partie avance, plus les combos seront possibles, en posant notamment des tuiles en activant plusieurs côtés simultanément !

Certaines tuiles possèdent également un ou plusieurs boucliers, qui rendront la prise de contrôle plus compliquée pour le joueur qui n’y a pas la majorité !

La fin de partie

La fin de partie peut être déclenchée de 2 manières différentes dans Rivality :

  • Lorsque le dernier joueur a posé sa dernière tuile 
  • Lorsque l’un des joueurs a placé tous ses Golems sur le champ de bataille

La partie prend alors fin, et les joueurs procèdent au décompte des points, de la manière suivante :

  • Chaque joueur récolte les points des tuiles dont il possède le contrôle (nombre supérieur de Golems de sa couleur sur la tuile)
  • En cas d’égalité pour une tuile, c’est le joueur qui contrôle le puit de Mana qui l’emporte, et les tuiles ne pouvant pas être départagées ne sont pas comptabilisées. 

Les joueurs additionnent tous leurs points, et le gagnant devient le magicien le plus puissant du royaume ! En cas d’égalité, c’est le joueur qui contrôle le puit de Mana qui l’emporte. 

Design

Le design du jeu Rivality possède de nombreuses qualités que l’on adore retrouver dans les jeux, à commencer par sa boite ! Colorée mais pas tape à l’oeil, avec une direction artistique vraiment attachante, et des détails réellement merveilleux quand on regarde les dessins de plus près !

L’intérieur de la boite est à l’image de l’extérieur, ainsi que les tuiles qui sont vraiment très jolies. 

La lisibilité du jeu est excellente, avec une iconographie on ne peut plus simple à comprendre et à jouer ! 

Ce que nous apprécions particulièrement avec Rivality, c’est qu’en théorie le design du jeu n’est absolument pas nécessaire au bon déroulement de la partie, puisque c’est dans l’idée un jeu avec une mécanique simple et unique, voire un jeu presque abstrait ! Et pour autant, nous nous retrouvons avec un jeu très coloré et immersif, et cela participe vraiment au plaisir de jeu ( c’est finalement ce que nous avions ressenti dans le jeu Aetherya également !).

Les couleurs des petits pions Golems sont facilement reconnaissables, ce qui crée une lisibilité de jeu parfait sur les tuiles. 

Nous sommes donc face à un design de jeu que nous avons trouvé vraiment merveilleux, joli et coloré, qui ne prend pas trop de place mais qui sait vraiment rendre les parties immersives et agréables !

meeple vert

Qualité du matériel

Le rapport qualité prix de Rivality est vraiment très correct ! En fait il faut déjà savoir qu’il y a finalement très peu de matériel à l’intérieur de la boite, à savoir les tuiles, les pions Golems, les chapeaux de magiciens et le livret de règles ! 

Pour autant, le prix du jeu reste vraiment abordable, d’autant qu’un travail de design vraiment superbe a été réalisé, donc nous sommes pour notre part très satisfaits de cet aspect du jeu. 

Les tuiles sont d’excellente qualité, de même que les pions qui sont jolis et bien peints ! La boite et l’intérieur sont également qualitatifs, et le livret de règles est très agréable à prendre en main !

C’est donc un jeu avec un matériel assez simple et succinct, mais de très bonne qualité, et pour un prix vraiment abordable !

meeple vert

Thème

En fait c’est assez particulier, parce que Rivality est, une nouvelle fois selon nous, un jeu à la limite de l’abstrait, car sa mécanique de jeu est unique et répétitive, et que finalement, avec ou sans thème le jeu fonctionnerait très bien. 

Pour autant, on se retrouve vraiment face à un jeu au thème très présent, qui ne prend pas le dessus sur la mécanique loin de là, mais qui s’accorde plutôt parfaitement avec elle ! Déjà, une page entière du livret de règles est dédiée à l’histoire du jeu, ce qui nous met vraiment en immersion autour de la table ! C’est ainsi très agréable, d’autant plus que le thème est vraiment très chouette, oui des Golems on en voit partout, mais on adore ça !

En plus de cela, c’est un thème extrêmement bien adapté à la mécanique de pose de tuiles et d’affrontement, puisque l’on sent vraiment l’impression de duel, en poussant les Golems des tuiles, avec les boucliers qui protègent certains lieux, et les chapeaux de magiciens !

Nous avons donc beaucoup aimé le thème de Rivality, qui rend ce jeu pétillant, coloré, et qui rentre ultra bien en cohérence avec la mécanique d’affrontement !

Mécanique

Rivality possède finalement deux mécaniques, qui se rejoignent un peu en une seule : la pose de tuile, et l’affrontement. En gros, la manière dont les joueurs disposent leurs tuiles va avoir une influence et des effets différentes, qui leur permettront de poser plus de Golems que l’adversaire sur des tuiles, et ainsi en prendre la majorité.

La pose de tuiles

Certaines tuiles valent plus de points que d’autres, et sont donc plus avantageuses en fin de partie lorsque vous en avez le contrôle. La mécanique de pose dans Rivality est vraiment bien construite et équilibrée, malgré une grosse part de hasard tout de même selon les 2 tuiles que l’on a en main tout au long de la partie !

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le jeu n’est pas si casse tête, du moins il peut l’être sans souci pour les plus stratèges, mais pas besoin de réfléchir de longues minutes avant de poser une tuile, surtout en début de partie où il sera compliqué de déclencher les effets de plusieurs côtés. 

L’affrontement et la majorité

Une fois la tuile posée, les effets se déclenchent, le joueur actif pose ses Golems, et enlève possiblement ceux de l’adversaire sur la tuile visée, puisque les tuiles peuvent accueillir un nombre limité de Golems. 

Il est selon nous assez rare, à niveaux de joueurs égaux, de terrasser l’adversaire à ce genre de jeu, puisque finalement chaque fois que l’on fait un mouvement, l’autre renchérit ensuite, et ce jusqu’à la fin de partie. Bien sûr des variantes de stratégies sont possibles ! Mais dans l’ensemble, le jeu est vraiment bien équilibré, surtout que les joueurs chercheront souvent à se disputer absolument la tuile de départ « Puit de Mana ». C’est en effet elle qui départagera les égalités en fin de partie. 

Nombre de joueurs

Rivality est vraiment un jeu excellent à 2 pour nous, puisque l’affrontement se ressent très bien, et la partie est vraiment dynamique. À 4 joueurs, c’est finalement du 2 contre 2. Et à 3, les joueurs possèdent moins de Golems, mais ce n’est pas la configuration idéale à notre sens…

Et le jeu propose bien sûr un mode solo !

Rejouabilité

Finalement, Rivality se révèle être très dynamique, équilibré, avec une certaine part de hasard mais pas trop, et des parties vraiment rapides !

Pour ce qui est de la rejouabilité, bien évidemment les parties se ressemblent beaucoup, donc il ne sera pas rare d’enchaîner les parties par esprit de revanche, à condition bien sûr d’apprécier cette mécanique de jeu très répétitive !

Un mode expert est également proposé, qui propose de la programmation et de l’anticipation, et qui est effectivement plus casse tête, mais qui reste très chouette et agréable à jouer !

meeple vert

Simplicité des règles

Le livret de règles de Rivality est très complet, joli et bien expliqué !

Il faut déjà avouer que les règles en elles-mêmes ne sont pas très compliquées, mais cela n’enlève rien au mérite de les avoir expliquées de manière claire et limpide !

Il y a énormément d’exemples illustrés, de jolis dessins, aucun point de règles ne nous a semblé flou, et puis bien sûr aucun retour aux règles n’a été nécessaire…

Donc très bon point là dessus, d’autant plus que le livret de règles est agréable à prendre en main, puisqu’il est traduit en 3 langues différentes, donc plus épais !

Mise en place / Rangement

Ici également, que dire ?

Il suffit réellement de séparer les tuiles en 2 piles, une avec étoile et l’autre sans, de donner à chaque joueur les Golems et le chapeau de magicien de sa couleur… et c’est terminé ! Chaque joueur pioche ses 2 tuiles de départ et la partie peut commencer !

Là dessus donc absolument aucune critique à faire, la mise en place est quasi inexistante, d’autant que le jeu est dynamique et rapide, que demander de plus ?

En terme de rangement également, tout est très rapide, l’intérieur de la boite est plutôt pratique, malgré que trop grand, comme la plupart des boites de jeu souvent… mais ici l’illustration de la boite est vraiment merveilleuse, alors on peut bien pardonner ceci.

Hormis cela, c’est un sans faute pour Rivality en terme d’installation et de rangement !

Verdict ?

Ce que j’ai ❤️

  • Le design du jeu vraiment merveilleux !
  • Le thème très immersif, adapté et super bien mis en valeur
  • La mécanique d’affrontement

Ce que j’ai 💔

  • Une mécanique de jeu que l’on a beaucoup aimé oui, mais qui reste très répétitive…

Conclusion

coup de coeur

En conclusion, nous pouvons dire que Rivality est un coup de coeur pour nous, même si c’est un peu à double tranchant !

C’est en fait un coup de coeur dans la mesure où nous adorons les jeux de ce type, qui sous leur joli thème cachent en fait une mécanique de jeu abstrait, répétitif, où l’on enchaîne les parties puisque l’on veut chaque fois prendre sa revanche.

Nous avions eu exactement le même avis sur Aetherya, un jeu pour lequel nous avons comptabilisé un bon nombre de parties en un an, mais qui évidemment un an plus tard sort moins de la ludothèque, puisque nous connaissons sa mécanique par coeur…

C’est en cela que nous aimons vraiment beaucoup Rivality aujourd’hui, mais que c’est un jeu qui selon nous ne pourra pas plaire à tout le monde, en particulier dans la durée et le temps…

Autrement, cela reste un jeu avec un design vraiment très chouette, un thème super mignon, et une mécanique que nous avons trouvée très addictive. Pour les personnes ayant joué à Power Plants, c’est finalement une mécanique assez ressemblante, mais en mille fois plus simple et accessible !

Ainsi, nous passons vraiment de très bons moments en jouant à Rivality, et nous espérons que cela durera dans le temps !

Hello asso

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent en effectuant un don à cette adresse :

Vous pouvez aussi souscrire un abonnement premium. Cet abonnement donne accès au discord d’Undécent pour discuter avec l’équipe, à inscription automatique à tous les concours et double les chances de gagner lors d’un concours publique, donne accès à des concours exclusifs, donne la possibilité de rencontrer l’équipe en privé lors de festivals.

Votre soutien nous aidera beaucoup, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

En plus c’est déductible des impôts !

Si vous voulez devenir membre de l’association, vous pouvez adhérer ici :

Un énorme merci à tous les membres et donateurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

D’autres avis sur Rivality :

Ludum

Une interview de François Bachelart par Le Korrigan

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire