[Test] Caral, un jeu Pyramidal mais pas Pharaonique !

Caral
caral
2-4 joueursKlaus-Jürgen Wrede
12 ans et +Hendrik Noack
90 minutesBlue Cocker Games
Funtails
Placement
Stratégie
Blackrock Games
Janvier 2023 Pyramides
Civilisation antique
PVC : 55€ et dans

Si les plus vieux édifices que sont les pyramides sortent de terre, le jeu Caral lui ne sort pas de n’importe où. Il s’agit en effet du nouveau jeu de Klaus-Jürgen Wrede, auteur du best-seller Carcassonne ! 

En ouvrant cette grande boite qu’est Caral, on ne s’attendait à rien de spécial, un peu de curiosité mais c’est tout. Comme beaucoup, nous étions passés un peu à coté de sa sortie… Malheureusement certains jeux ( même très bons ) se font noyer par la surproduction ludique… Mais ceci est un autre sujet ; Parlons pyramides et alpagas !!!

Pendant la lecture des règles et la mise en place, nous nous sommes dit exactement la même chose : c’est un jeu basique avec un gros potentiel. Et effectivement le jeu de base, sans modules ajoutés (nous y reviendrons) est somme toute très basique, ce qui permet une accessibilité aux moldus ludique.

En revanche après l’ajout des modules, le jeu prend une toute autre tournure. Nous nous sommes vite mis d’accord : pour les joueurs un peu plus experts, Caral a besoin de tous ses modules pour tourner de manière intéressante !

Enfin, peu importe le type de joueur que vous êtes, vous ne pouvez pas rester de marbre devant les créatures que sont les Alpagas !!! Ils donnent un relief très attachant à l’univers de Caral !

Dans Caral, les joueurs sont plongés plus de 4500 ans dans le passé, au Pérou, pour bâtir ensemble les pyramides de la cité de Caral !

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 48 niveaux de pyramides de 5 tailles
  • 1 dé Architecte
  • 1 plateau de jeu
  • 5 niveaux de pyramide centrale
  • 4 traineaux de transport
  • 48 cartes ressources
  • 1 tableau de progression
  • 1 piste de score de renommée
  • 1 carte de référence
  • 44 pions de Carali de 4 couleurs
  • 4 pions de familles de 4 couleurs
  • 8 pions de renommée de 4 couleurs
  • 28 pions d’alpagas de 4 couleurs
  • 1 pion Architecte
  • 16 pierres

Modules Optionnels :

  • 1 plateau Emissaire
  • 12 tuiles Emissaire
  • 1 pion diplomatie
  • 1 pion Anaconda
  • 1 tuile Anaconda
  • 8 tuiles Progrès
  • 7 tuiles Annuelles
  • 7 cartes « Désir des dieux »
  • 9 cartes Statut

Comment on joue à Caral ?

Dans Caral, les joueurs incarnent des familles de Carali et tenteront de devenir la famille la plus célèbre de la cité de Caral. Pour ce faire, ils seront amenés à construire des pyramides, à faire des sacrifices aux dieux pour obtenir au fil de plusieurs années, plus de renommée que les autres familles.

Caral se joue au tour par tour, chaque tour comportant toujours deux phases : Mouvement puis Action.

Ainsi, dès qu’une famille atteint la pyramide centrale, elle déclenche la cérémonie annuelle, et met donc fin à l’année en cours. Caral se joue en 7 années maximum.

Le tour de jeu
Phase de Mouvement

Pendant la phase de mouvement le joueur doit avancer ou reculer son pion de famille dans une direction du chemin en spirale. Le nombre maximum de points de mouvement possible est défini en fonction du nombre d’alpagas attachés au traineau du joueur actif.

Aussi, le joueur peut si besoin défausser n’importe quel nombre de cartes ressources pour augmenter de 1 son nombre de déplacements, par carte ainsi défaussée.

Phase d’Action

Ensuite vient la phase d’action. Il existe 5 actions différentes, mais l’action jouable sera définie en fonction de l’emplacement actuel du pion famille du joueur actif. Le mouvement précédemment exécuté est donc crucial.

Ainsi, si le pion famille termine son déplacement :

1 – dans un village, le joueur actif peut placer 1 Carali sur le plateau en tant que travailleur, bâtisseur ou prêtre.

2 – dans une carrière, le joueur actif récupère autant de pierres sur son traineau qu’il a de travailleurs dans cette carrière (maximum 4).

3 – sur la place du culte, le joueur actif pioche 2 cartes ressources de la pile (pas de limite de cartes en main).

4 – au marché des animaux, le joueur actif obtient un autre alpaga pour son traineau de transport.

5 – sur son propre site de construction (avec un bâtisseur de sa famille), le joueur actif peut construire un étage de pyramide en payant une pierre de son traineau de transport. Cette action ne permet de construire qu’un seul étage.

Les cartes ressources viennent pimenter et dynamiser les mouvements et actions lors d’un tour de jeu. Il existe 4 types de cartes ressources. En défaussant une paire du même type, le joueur actif se voit attribuer une action spécial. Cependant chaque type de carte ne peut être défaussé qu’une seule fois par tour.

En défaussant une paire de :
– Cartes de pierres, le joueur actif peut construire une niveau de pyramide supplémentaire (toujours en payant le prix d’une pierre).

– Cartes d’argile, le joueur actif peut construire une niveau de pyramide supplémentaire (toujours en payant le prix d’une pierre).

– Cartes de poisson, le joueur actif peut effectuer une nouvelle fois l’action de la case sur laquelle il est.

– Cartes d’alpaga, le joueur actif peut se déplacer à nouveau (dans la limite de 3 cases) après avoir joué son action.

Rappelons aussi que toutes ces cartes ressources peuvent être défaussées seules afin d’obtenir un point de mouvement supplémentaire pour le tour.

Elles servent aussi à marquer des points lors du sacrifice de la cérémonie annuelle.

La fin de partie

La partie se termine à la fin de l’année durant laquelle la septième pyramide est complétée, ou à la fin de la septième année.
Ainsi, la dernière cérémonie annuelle donne lieu au dernier sacrifice, puis les derniers points de renommée sont donnés aux familles en fonction de leurs constructions.

La famille qui a le plus de renommée gagne la partie.

meeple vert

Design

Pour ce qui est du design de Caral, nous sommes tombés sous le charme des Alpagas !!! Sans vraiment savoir pourquoi d’ailleurs, ce mammifère domestique de la famille des camélidés particulièrement présent au Pérou donne une dimension vraiment attachante au jeu, voire même attendrissante !

Passé ce détail subjectif (encore que…) le design reste cohérent et fidèle à l’univers dans lequel nous sommes emmenés, et ce jusque dans la colorimétrie et l’iconographie des cartes.

En effet, les couleurs nous emmènent d’elles-mêmes dans un pays chaud et aride, sur le plateau principal, comme sur le traineau et les cartes ressources. Aussi, l’iconographie fait facilement penser à des hiéroglyphes, nous liant davantage aux pyramides.

La boîte au premier abord ne paraît pas très moderne, voire même peu attirante, mais après avoir joué une partie, sa couverture semble se dévoiler sous une autre forme bien plus esthétique..

Le point noir sur ce design reste peut être le plateau principal, qui peut parfois manquer de lisibilité. En effet, il nous est arrivé de nous reprendre lors de nos déplacement, car nous oubliions de compter certains sites de construction adverses…

Cela vient probablement du fait que nous y avons joué avec la version boutique, dans laquelle les étages de pyramide en construction sont représenté par des tuiles en cartons.

Or, dans la version Deluxe (exclusive au Kickstarter), ces mêmes pyramide sont représentées par des miniatures 3D en plastique.. Nous ne doutons pas du fait que cet apport de verticalité sur la plateau apporte une belle présence sur table et vient corriger ce petit manque de lisibilité.

meeple vert

Qualité du matériel

Pour ce qui est du matériel, nous ne pouvons pas passer à coté du rapport qualité/prix, nous ne nous attendions pas à autant de matériel (plateaux, modules, cartes, meeples, dés, boite de rangement..) en découvrant Caral !

Le tout d’excellente qualité: les cartes sont toilées, les plateaux et tuiles sont dans un carton agréable à manipuler, sans parler des Alpagas !! Qu’est ce que la manipulation des alpagas est agréable !!

En revanche, nous regrettons l’absence d’un marqueur pour le tableau de progression, afin de suivre plus visuellement le nombre de pyramide construites, nous avons facilement pallié cet oubli avec un jeton pierre.

Aussi, nous aurions apprécié que la version boutique du jeu possède tout le matériel en bois comme dans la version Deluxe (peut être notre esprit collectionneur) car nous sommes persuadés que cela corrige vraiment le petit manque de lisibilité plateau qui peut se faire ressentir…

Et puis c’est assez frustrant de voir sur le livret de règles de belles figurines et de belles miniatures à la page du matériel, et se retrouver simplement avec des meeples en bois et tuiles en cartons.

L’esprit de collectionneur joue peut être aussi un peu… et il est évident que le prix en boutique n’aurait pas été le même si le matériel deluxe avait été gardé dans cette version, aussi nous comprenons parfaitement ces choix de matériel qui restent cohérent, et de très bonne qualité. 

Thème

À l’image de la couverture de la boite de jeu, le thème n’est pas très attirant au premier abord, mais rapidement, pendant la lecture des règles la vision de l’auteur sur Caral nous est transmise.

Nous comprenons alors le bel hommage qu’est ce jeu, dans lequel la ville de Caral brille avec une nouvelle splendeur à travers notre imagination.

Klaus-Jürgen Wrede a visité les ruines de Caral et a été complètement émerveillé. Par conséquent, il a voulu faire un magnifique jeu évoquant cet endroit ancien et mystérieux.

Petite dédicace à l’ajout des alpagas ! Ils sont tellement attachants et égaient le thème avec une douceur dont ils sont les seuls à avoir le secret…

trop mignon !

La ville sacrée de Caral-Supe ou Caral-Chupacigarro, est un site archéologique antique situé dans le désert à 23 km de la côte du Pérou, dans la vallée de Supe, région de Lima, province de Barranca, à 140 km au nord-nord-ouest de Lima, est le vestige de la plus ancienne cité d’Amérique connue à ce jour.

La ville sacrée de Caral-Supe a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco le 28 juin 2009.

Pour accéder au site archéologique, il faut quitter la Panamericana Norte (1N) au km 184, puis prendre la 102, une route qui longe la rive droite du Río Supe.

L’archéologue Ruth Shady, qui a dirigé les recherches sur Caral pendant plus de vingt ans, estime que Caral était une civilisation féministe, résistante aux séismes, respectueuse du développement durable. Elle y voit la première forme urbaine du continent américain, et s’attache à mettre en valeur et restaurer le site, composé de nombreuses pyramides et bâtiments.

Wikipedia

Enfin, nous tenons à souligner le très bon rapport thème mécanique. Tout colle ensemble et participe à une bonne immersion dans l’imaginaire de Caral, la simple idée de se déplacer en spirale, le fait de charger des pierres provenant de carrières dans son traineau lui même attelé à des alpagas, la notion de sacrifice…

Et même en rajoutant les 6 modules, nous ne nous éparpillons pas. Bien au contraire, les émissaires, l’anaconda, les tuiles progrès, le désir des dieux renforcent cet imaginaire nous plongeant au coeur de Caral !

Mécanique

Commençons par le fait que le jeu est une mécanique à lui seul, puisqu’il est lui-même pyramidal ! En effet, le fait de pouvoir ajouter des modules un par un pour accroitre la difficulté et toucher du bout du doigt le niveau expert, à la manière dont on construit les étages d’une pyramide afin d’en atteindre le sommet est propre à Caral !

Les mécaniques de jeu à proprement parler, ne sont pas nouvelles et ne révolutionnent pas le monde du jeu, mais elles sont réellement bien exploitées, si bien dans le thème que dans les sensations de jeu.

De la pose d’ouvrier, pour gagner en vitesse de déplacement et en production de pierres. De la gestion de main, faire le choix d’utiliser ses cartes ressources pour obtenir un bonus immédiat ou bien les garder pour espérer remporter le sacrifice annuel. Du timing, puisqu’en se déplaçant trop rapidement, nous louperons des opportunités, en allant trop lentement, nous serons bloqués par nos adversaires et risquerons de ne plus pouvoir effectuer d’action…

On ressent dans Caral une certaine montée en puissance et en tempo au fil des 7 années de jeu. En terme d’équilibrage, c’est une merveille ! Plusieurs stratégies à adopter pour gagner sont possibles, mais aucune n’est meilleure qu’une autre… Et ça se sent dans cette course à la construction !

Toutes les différentes mécaniques au sein du jeu de base et apportées par l’ajout des différents modules sont parfaitement complémentaires et semblent s’emboiter comme s’empilent les étages d’une pyramide.

meeple vert

Simplicité des règles

En ce qui concerne les règles de Caral, ici également nous n’avons que des compliments à faire ! 

Le jeu de base (sans aucun module) peut paraître fade pour les joueurs expérimentés, mais il permet une explication des règles très limpide. Finalement, en pitchant les règles de base, nous posons la base de notre pyramide. Il ne nous reste plus qu’à adapter la hauteur (difficulté) de notre pyramide (donc le nombre de modules que nous ajoutons) en fonction du type joueurs autour de la table.

Ainsi, les règles de Caral s’acclimatent à l’envie et au besoin de jeu, et sont donc toujours facilement compréhensibles et explicables, puisqu’elles s’adaptent à son public du moment.

Le livret de règle est très complet, étant composé de 15 pages il faudra prendre le temps de le lire. Mais une fois les choses comprises, plus aucun retour aux règles n’est nécessaire.

Les quelques questionnements restants pendant la partie sont réglés par l’évidence iconographique du jeu.

meeple vert

Mise en place / Rangement

La mise en place demande un peu de temps, et se prolonge en fonction du nombre de modules utilisés, et car Caral reste un gros jeu. Mais elle n’est pas fastidieuse, la mise en place est logique et évidente ce qui la rendrait presque satisfaisante.

Concernant le rangement, le thermoformage et le nombre de pochettes facilitent grandement les choses. Le seul défaut de rangement, est peut être le fait que les modules ne soient pas assez séparés entre eux. Certains modules partagent la même petite boite de rangement. 

Verdict ?

Ce que j’ai ❤️

  • Les alpagas !!!
  • L’adaptabilité de la difficulté grâce aux modules
  • L’éclectisme mécanique et thématique du jeu 
  • Ne fait pas doublon dans une ludothèque (Caral reste bien unique)

Ce que j’ai 💔

  • Un léger manque de lisibilité du plateau
  • On aurait adoré avoir des pyramides 3D plutôt que des tuiles en carton

Conclusion

coup de coeur

À l’image des ruines qui se révèlent en leur accordant un peu de curiosité, Caral est un jeu qui peut ne pas attirer au premiers abord, mais une fois découvert il est brillant et merveilleux.

Le jeu est une pyramide en lui même ! Une première partie sans modules est nécessaire pour construire les bases, puis nous ajoutons module par module, montant ainsi en difficulté, comme si nous construisions notre propre pyramide ludique étage par étage pour en atteindre le sommet. Le sommet ici n’est pas tout à fait du niveau expert (à notre sens) mais offre une expérience de jeu exigeante sans pour autant être pharaoniquement complexe.

On ressent le savoir faire de l’auteur dans l’ingéniosité et l’emboitement des mécaniques entre elles. C’est pour nous un réel émerveillement, nous étions passé à coté et sommes vraiment reconnaissants d’avoir eu la chance de le découvrir. Il est aujourd’hui dans le top jeux de notre ludothèque !

Les derniers mots seront pour nos amis alpagas : vous avez l’air tout doux !!!

Hello asso

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent en effectuant un don à cette adresse :

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

En plus c’est déductible des impôts !

Régulièrement, nous offrons à des donateurs et membres de l’association des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez devenir membres de l’association, vous pouvez adhérer ici :

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Un énorme merci à tous les membres et donateurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

D’autres avis sur Caral :

Le dépuncheur

Paradoxe Temporel

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire