[Test] Les ruines perdues de Narak, l’exploration d’un grand jeu

les ruines perdues de narak1-4 explorateursles ruines perdues de narakMIN et ELWEN
les ruines perdues de narak12 ans +les ruines perdues de narak Ondrej HRDINA, Jakub POLITZER, Frantisek SEDLACEK, Milan VAVRON, Jiri KUS
les ruines perdues de narak30 minutes par joueurles ruines perdues de narakIello, Czech Games Edition
les ruines perdues de narakDeckbuilding, pose d’ouvrier, gestion de ressource, explorationles ruines perdues de narakArchéologie, Aventure, exploration
les ruines perdues de narak57€ chez Tsuroet dans les ruines perdues de narak

Deckbuilding ? Pose d’ouvriers ? Gestion de ressources ? Exploration ? Vous ne savez pas quoi choisir ? Aujourd’hui la plupart des jeux utilisent une de ces mécaniques plus ou moins bien.

Ici dans les ruines perdues de Narak, ces quatre mécaniques sont merveilleusement bien regroupées. On est bien entendu dans un gros jeu expert. A votre tour il y a beaucoup de choix possibles et la partie se joue en 5 manches. C’est court et votre cerveaux risque de chauffer. Cependant le jeu est magnifiquement bien équilibré et profond. Vous pouvez gagnez de plusieurs manières et au final il reste d’une grande fluidité.

Je ne sais pas si vous découvrirez les vestiges du temple de Narak mais une chose est certaine, jouer aux ruines perdues de Narak, c’est la découverte d’un jeu grandiose.

« La nouvelle s’est rapidement répandue : des explorateurs ont découvert la trace d’une glorieuse civilisation sur une île inconnue. Partez à la recherche de ses incroyables secrets en prenant la tête d’une expédition hors norme ! Explorez les lieux, tentez de gagner le respect des terrifiants gardiens et retrouvez les légendaires artefacts perdues.«

Qu’est ce qu’on trouve dans la boite : les ruines perdues de Narak ?

Nous sommes avec Les ruines perdues de Narak dans un gros jeu. Il suffit de regarder le plateau pour le comprendre. La boite de jeu a un format particulier pour pouvoir contenir le dernier. Vous aurez besoin de beaucoup de place à la maison.

Nous sommes également dans un deckbuilding. Le jeu se compose de 110 cartes dont 75 cartes toutes différentes que composent la rivière.

les ruines perdues de narak
  • 6 plateaux (recto verso)
  • 110 cartes au format standard (63×88 mm)
  • 8 pions archéologue
  • 131 tuiles
  • 99 jetons
  • 1 marqueur premier joueur
  • 1 sceptre lunaire
  • 4 aides de jeu
  • 1 livret de règles

Comment on joue à : les ruines perdues de Narak ?

« Après deux journées de vaines recherches sur un océan désert, une tâche à l’horizon, à peine visible dans le miroitement des vagues, m’a apporté une lueur d’espoir. Alors que nous en approchions, une nuée d’oiseaux d’un rouge écarlate est passée au-dessus de notre navire, gazouillant et sifflant comme pour nous souhaiter la bienvenue. Vérifiant ses cartes, notre navigatrice nous a assuré que cette île n’était pas encore répertoriée. Voilà qui conforte l’hypothèse que nous formulons tous en silence : ces plateaux rocailleux, cette jungle verdoyante… Il pourrait s’agir de Narak« 

Vous voilà désormais au bord d’une crique sur les rivages de Narak. Vous avez installé votre campement et vous organisé votre expédition. Les recherches coûtent cher et le Covid a fait le ménage dans votre équipe. Seuls deux de vos hommes sont disponibles pour explorer l’île.

Dans les ruines perdues de Narak chaque action est cruciale surtout que le jeu se joue en 5 manches ce qui est très court et encore plus lorsqu’il s’agit de deckbuilding.

Une manche se décompose en plusieurs tours de jeu, jusqu’à ce que l’ensemble des joueuses explorateurs ont fini de jouer soient fatigués et retournent au campement pour une nuit bien méritée.

Dans Les ruines perdues de Narak, vous allez jouer vos cartes de plusieurs manières. Soit elles seront utilisées pour le déplacement de vos archéologues, soit pour l’effet de la carte.

A votre tour vous pourrez faire une action principale et autant d’action secondaires. Les actions secondaires sont reconnaissables par un éclair.

Les ruines perdues de Narak, à la découverte d'un grand jeu

En ce qui concerne les actions principales vous avez :

  • Excavez un site : c’est avec cette action que vous allez récupérer le plus de ressources. Vous placez un de vos deux archéologues en dépensant le coût du trajet. Il peut se déplacer à pied, en voiture, en bateau et même en avion. Il suffira de payer le bon coût en fonction du site sur lequel vous vous rendez, en défaussant des cartes de sa main. Vous récupérez ensuite les ressources du site. Il sera toujours possible de payer un pilote et donc de prendre un avion pour 2 pièces d’or.
  • Découvrir un nouveau site : C’est une action semblable à la précédente. Cependant vous allez errer plusieurs heures à la recherche du site. La machette à la main et la boussole de l’autre, soudain vous tombez sur une clairière avec le vestige d’un site sacrée. Arrivé le premier vous allez pouvoir profiter des idoles, objet rare et véritable bonus pour la partie. Cependant il vous faudra gagner la confiance du gardien, terrifiant monstre, si vous voulez repartir sans la peur au ventre.
  • Maîtriser un gardien : Une fois sur le nouveau site, si vous ne voulez pas repartir avec une carte peur, carte sans effet mais qui permet de se déplacer, il vous faudra faire une offrande au gardien pour sont repos éternel. Vous devez payer en ressources le coût demandé par le gardien. Ce dernier quittera définitivement le site et sera avec vous pour vous donner des points de victoire en fin de partie et un bonus utilisable une fois.
  • Acheter une carte objet ou artefact : Des cartes sont disponibles sous forme de rivière. Dans les ruines perdues de Narak il y a une petite particularité, c’est que vous avez deux rivières de carte. L’une concerne les objets que vous commandez pour votre expédition au continent. Les objets s’achètent avec de l’or et ne vont pas dans la défausse après l’achat. Une fois achetés, ils se placent sous la pioche et vous permettent de pouvoir les récupérer très rapidement. Ce petit twist est très agréable et permet de vraiment bien anticiper ses actions. En plus c’est tellement thématique. On passe une commande et on la reçoit.
    Les artefacts se payent en boussole, temps perdue à la recherche. Une fois acheté, l’effet de l’artefact se déclenche immédiatement. Il va ensuite dans la défausse. Lorsque vous piocher à nouveau l’artefact, il faudra payer une tablette (ressource) pour l’activer une nouvelle fois.
    La partie se joue en 5 manches qui représentent votre progression sur l’île. A la première manche la rivière d’objet se compose de 5 cartes tandis que celle des artefacts n’en contient qu’un. A chaque manche la rivière d’objet sera réduite d’une carte, et inversement, celle des artefacts sera augmentée d’une.
    Encore une fois ceci représente votre progression dans l’île. Plus vous l’explorez et moins il sera facile de récupérer des objets du continent mais vous aurez plus de chance de tomber sur un précieux artefact.
  • Jouer une carte : ça peut être une action gratuite avec le symbole éclair qui permet de jouer les cartes de base ou une action principale pour jouer un objet ou un artefact.
  • Rechercher : sur la piste de recherche, vous disposez de deux jetons, une loupe et un carnet, que vous pouvez monter au fur et à mesure en payant des ressources. Le carnet ne pourra jamais dépasser la loupe. Vous ne pouvez pas inscrire quelque chose que vous n’avez pas encore examiné… Monter sur la piste de recherche vous permet de gagner des bonus dont un qui ne sera disponible qu’au premier arrivé. La gloire du premier explorateur est ainsi bien représentée. Cette piste de recherche vous permet également de gagner des assistantes ou assistants, qui vous permettent d’avoir une action gratuite supplémentaire par manche. Enfin la piste de recherche vous donne également des points de victoire en fin de partie ainsi que la possibilité de récupérer des fragments de fresque du temple de Narak pour les vaillants archéologues qui ont réussi à le trouver.
  • Enfin passer : si vous ne savez plus quoi faire.

L’aide de jeu résume à merveille l’ensemble des actions possibles et la préparation de la manche suivante.

Les ruines perdues de Narak, à la découverte d'un grand jeu

Lorsque tous les joueurs ont passé, la manche se termine et vous récupérez vos archéologues. Ceux qui sont sur un site avec un gardien récupèrent une carte peur dans la défausse. On mélange cette dernière puis on la place sous sa pioche.

Il vous restera de réarranger les rivières de cartes en éliminant les cartes les plus proches du sceptre et en décalant ce dernier vers la droite. Une nouvelle manche commence avec un nouveau premier joueur.

Comment on Gagne à : les ruines perdues de Narak?

Et c’est là le plus dur dans les ruines perdues de Narak de faire un choix. Il sera difficile au vu des nombreuses possibilités de faire des points car le jeu ne dure que 5 manches et c’est relativement cour avec juste deux pions archéologue.

« J’ai le sentiment que cette île renferme encore de nombreux secrets mais il est temps de rentrer chez nous et de partager nos découvertes »

  • Vous allez pouvoir marquer des points par l’achat de cartes. Toutes les cartes ont des points de victoire. Positif pour les objets et les artefacts, négatif pour les cartes peur.
  • Vous allez marquer des points sur la piste de recherche par votre loupe et par votre calepin.
  • Vous allez marquer des points au temple de Narak si vous avez ramené des fragments de fresque. Ces fresques valent entre 2 et 11 points en fonction des ressources que vous avez payé.
  • Chaque idole récupérée vous donnera 3 points de victoire. Un bonus sera également disponible si vous ne les avez pas utilisée pour faire des actions gratuites du plateau joueuse.
  • Enfin vous gagnerez 5 points par gardien en votre possession.

Deux stratégies distinctes se dessinent : l’exploration ou la recherche des ruines perdues de Narak.

Êtes-vous un explorateur ou un archéologue?

Est-ce que c’est bien les ruines perdues de Narak?

Les jeux experts sont très souvent des jeux où la mécanique prime et le thème reste peu présent. Ici dans les ruines perdues de Narak, le jeu vous propose une immersion complète dans un thème ultra présent. De plus il y en a pour tous les goûts avec ce savant mélange de deckbuilding, de pose d’ouvriers et de gestion de ressources.

Le jeu est super bien équilibré et même s’il ne propose pas de réelle nouveauté il sait manier à merveille ce qui marche. Je n’ai que très rarement resenti cette sensation de jeu depuis Agricola à la différence près que dans les ruines perdues de Narak vous avez plusieurs possibilités de gagner.

Enfin les ruines perdues de Narak vous propose deux plateaux de jeu : le temple de l’oiseau et le temple du serpent. Déjà que chaque partie est totalement différente, le deuxième plateau vous offre un agréable changement qui vous force à être de partout. Fini l’échappée belle au temple. Il va falloir explorer aussi pour être à la hauteur d’un bon archéologue.

Ce que j’ai ❤️:

  • Un jeu expert très accessible et extrêmement thématique.
  • Un deckbuilding ingénieux.
  • Des cartes toutes uniques (à part celle de base).
  • Une très bonne rejouabilité.
  • Une pose d’ouvrier tendue.
  • Il n’y a pas de chemin tout tracé vers la victoire.
  • La montée en puissance des manches.
  • L’aide de jeu qui nous aide vraiment.
  • Un carnet de score recto verso.
  • La multitude d’option qui s’offre à vous…

Ce que j’ai 💔

  • … Attention ça va chauffer dans les neurones.
  • L’avantage à être dernier joueur pour l’exploration (il part avec beaucoup de boussole).
ze meeple

Design

Les ruines perdues de Narak se démarque par un design très dense à l’image de cette forêt tropicale que vous allez devoir couper à la machette pour tomber nez à nez sur le site que vous allez explorer. La sensation des éclats des lances en plastique me font penser à du silex préhistorique. Elles seront utilisées pour tuer les gardiens à moins que vous utilisiez des rubis ou de l’or pour l’amadouer.

Le jeu est beau, bien fait et tout est cohérent avec le thème. Du grand art !!!

ze meeple

Thème

Un jeu expert aussi thématique ça n’existe que très rarement. Dans les ruines perdues de Narak, rien n’est laissé au hasard et chaque sensation colle au thème. Il sera difficile de trouver en premier les sites mais ça vous ramènera plus de gloire points de victoire. Après, les concurrents vautours se précipiteront pour piller les ressources.

Après plusieurs jours passés sur l’île, il vous sera plus difficile d’obtenir des objets du continent ; en revanche vos recherches seront fructueuses et vous trouverez de plus en plus d’artefacts.

Les assistants vous aident mais ne sont pas indispensables tandis que l’exploration du temple de Narak vous coûtera beaucoup beaucoup de ressources mais vous amènera la gloire d’y arriver en premier.

les ruines perdues de narak

Mécanique

Rien de bien nouveau mais tout s’assemble à merveille. J’aime beaucoup le twist réalisé par ce deckbuiding avec les objets qui arriveront sous la pioche et non directement dans la défausse. La synergie des deux rivières est également très bien pensée et surtout très thématique.

ze meeple

Simplicité des règles

Les règles sont relativement simples pour un gros jeu en tout cas elles sont très bien écrite et j’aime beaucoup le petit pitch à chaque page pour nous mettre dans l’ambiance du jeu. Une fois le jeu lancé, il n’y a pas besoin de revenir dans le livret. tout est fluide et l’iconographie est claire. Un résumé de cette iconographie se trouve d’ailleurs en quatrième de couverture du livret et à l’arrière de l’aide de jeu. Cette dernière résume à merveille l’essentielle du livret et les actions possibles par tour de jeu.

les ruines perdues de narak

Mise en place / Rangement

Nous sommes dans un jeu à l’allemande où tout sera remis en vrac dans la boîte. Moi j’aime et je préfère ça à un insert qui sera mal pensé et qui au final sera enlevé. La boîte à un format bien particulier et va ressortir de vos Kallax.

Pour la mise en place elle est un peu fastidieuse mais elle se fait plutôt rapidement. On reste dans un gros jeu qui demande un minimum de préparation.

les ruines perdues de narak

Conclusion

coup de coeur

Cartaventura est un excellent jeu d’aventure en coopération ou en solo. Avec une mécanique d’une simplicité déconcertante, on prend énormément de plaisir à vivre les aventures des personnages. Le jeu propose 5 fins différentes, aussi on fait, refait l’histoire dans l’espoir de les vivre toutes. Des heures de jeux en perspective en compagnie de ce magnifique titre qu’est Cartaventura ! Si vous aimez les jeux d’aventure, si en plus l’Histoire vous intéresse, vous adorerez rencontrer des personnages qui ont réellement existé et vous aurez l’impression d’en faire partie ! Un jeu à adopter d’urgence !

Un jeu à avoir lorsqu’il sera de nouveau disponible !

C’est un jeu qui peut avoir sa place dans la ludothèque du bar à jeux le Fou de la Dame 😉

Testeur : Mathieu et Elodie du Fou de la Dame, Cyril, Christophe, Yann, Simon, Olivier, Antonin.

Mathieu

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 9 août 2021

    […] le parti pris pour Dune : Imperium. Si cette combinaison n’est pas inédite (Ruines perdues de Narak), elle est plutôt rare et c’est avec plaisir qu’on retrouve ces deux mécaniques […]

  2. 15 août 2021

    […] le parti pris pour Dune : Imperium. Si cette combinaison n’est pas inédite (Ruines perdues de Narak), elle est plutôt rare et c’est avec plaisir qu’on retrouve ces deux mécaniques […]

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :