Oriflamme

Oriflamme3-5 joueursOriflamme Axel HeslingAdrien Hesling
Oriflamme10 ansOriflamme Tomasz Jedruszek
Oriflammemoins de 30 minutesOriflamme Studio H
OriflammeBluff, combinaisonOriflammeMédiéval
Oriflamme15€ chez Oriflamme

Qu’est ce qu’on y fait?

Le roi est mort. A la manière de la série Game of Thrones, différentes familles vont comploter, s’entre-tuer, se voler pour accéder au trône. Les joueurs vont jouer face cachée des personnages qui vont avoir divers effets pour gagner des points de victoire.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boite?

  • 50 cartes Familles
  • 50 pions points de victoire
  • 1 pion premier joueur
  • 1 pion bannière

Comment on joue?

On installe le jeu en distribuant à chaque joueur toutes les cartes d’une famille. On place un pool de points de victoire, on attribue le premier joueur qui place la bannière dans le sens qu’il souhaite. Chaque joueur défausse aléatoirement en sans regarder, 3 personnages.

Un round se compose de 2 phases:

  • Phase de placement: le premier joueur place un personnage face cachée. Le joueur suivant en place un à gauche ou à droite du premier. Le suivant à gauche ou à droite des deux premières etc…
  • Phase de Résolution: Dans l’ordre et dans le sens de la bannière, on va désigner un à un chaque personnage. Son propriétaire décide alors si’l la révèle ou non. Dans le premier cas, il retourne le personnage et applique son effet. Dans le second cas, il laisse le personnage face cachée et place un jeton Gloire dessus.

Les cartes retournée ou non restent d’un tour à l’autre. Les personnages cachés accumulent ainsi de la gloire à chaque tour, mais attention, s’il est tué, alors il est défaussé sans appliquer son effet et toute la gloire dessus est perdu.

Les cartes retournée, elles appliquent leurs effets à chaque tour jusqu’à ce qu’elle soit tuée. Certains personnages sont défaussés après avoir fait leur effet.

La partie s’arrête quand les joueurs n’ont plus qu’un personnage en main. Celui qui a le plus de points de victoire remporte la partie

Voici la liste des cartes:

  • L’archer: Tue la première ou la dernière carte de la file
  • Le soldat: élimine un personnage adjacent
  • L’héritier: Gagne 2 PV s’il est le seul héritier révélé
  • L’assassin: Choisi deux personnage, s’ils sont identique, les élimine
  • L’espion: Vole 1 point victoire à un personnage adjacent
  • Le décret royal: Déplace un personnage dans la file
  • Le seigneur: Gagne 1 PV plus 1 PV par personnage adjacent de la même famille
  • Le changeforme: applique le pouvoir d’un personnage adjacent
  • L’embuscade: s’il devait être éliminé, élimine le personnage attaquant et gagne 4 PV
  • Le complot: Gagne le double de PV présent sur sa carte au oment de la révélation

Est-ce que c’est bien?

Ce que j’ai ❤️:

  • Le design général du jeu
  • Le bluff
  • La fourberie
  • On a envie de refaire une partie tout de suite

Ce que j’ai 💔:

  • Il faut plusieurs partie pour appréhender l’essence du jeu
Oriflamme

Design

J’aime beaucoup la patte graphique du jeu qui fait indéniablement penser à l’excellent série Game of Thrones. Les illustrations sont bonnes, les couleurs discrètes mais bien présentes. les personnages sont bien représentés et on les reconnaît tout de suite.

Oriflamme

Thème

Le thème est bien présent et aucune incohérence entre celui-ci et le gameplay n’est à déplorer. Traiter d’une lutte pour le trône va bien à la mécanique. On ressent bien cette lutte et les traîtrises qu’il va falloir mettre en place pour l’emporter.

Oriflamme

Qualité du matériel

Rien à dire de spécial sur la qualité du matériel. Il est ce qu’on peut attendre de ce genre de jeu à ce prix. Les cartes sont correctes et les pions d’une épaisseur acceptable.

Oriflamme

Gameplay

Bon, on va encore me dire que je fais des comparaisons bizarres, mais le jeu me fait penser au très bon Citadelles. On peut prendre cette comparaison comme un compliment tellement j’aime Citadelles. On place des personnages, on décide si on les active ou non, c’est une belle mécanique qui apporte de la tension, plein de possibilité de bluff. On passe son temps à tenter de deviner ce que font les autres. « pourquoi n’active-t-il pas ce personnage? » « et s’il a mit un soldat là, je vais mettre l’embuscade à côté ». Bref c’est un jeu rapide, tendu, qui va sans doute briser des amitiés. Les pouvoirs des personnages sont intéressants et variés. Il y a moyen de faire des combos bien assassines. Quand on place le complot, on sur vraiment de peur qu’il soit éliminé, d’autant que si le PV s’accumulent, les autres devinent que c’est le complot.

Il y a donc un timing à respecter: laisser les personnages face cachées suffisamment longtemps pour qu’ils rapportent des PV mais pas trop car il se fera éliminer à coup sûr sinon au risque de voir disparaître le précieux butin.

Oriflamme

Simplicité des règles

Les règles sont très simples, mais leur implication est assez difficile à maîtriser. Elles s’expliquent en 30 secondes et aucun retour à la règle n’est à déplorer, tout étant écrit sur les cartes. Studio H a fourni une aide de jeu qui récapitule les pouvoirs de tous les personnages.

Oriflamme

Mise en place/rangement

Le jeu se sort en quelques secondes et se range de la même manière. Bon en même temps il n’y a pas de masses de matos 🙂

Conclusion

Oriflamme est un très bon jeu. Il a d’ailleurs remporté l’As d’Or 2020 au festival de Cannes. Si vous aimez faire des crasses à vos amis, si vous aimez poignarder dans le dos et comploter, vous aimerez ce jeu. Si vous n’aimez pas les jeux « méchants » en revanche, passez votre chemin. J’apprécie jouer à Oriflamme, je passe un bon moment et une partie en appelle une autre, c’est tout ce qui compte pour ce genre de jeu rapide.

Oriflamme

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :