[Test] Convoi Express, jouez aux petits trains

Convoi2-4 joueursConvoiDavid Thompson
Convoi10 ansConvoiClaus Stephan
Convoi45 minutesConvoiIello, Kosmos
Convoipick up & delivery, coopératifConvoiIello
ConvoiJanvier 2022Convoi Trains
Convoi34€95 chez Convoi et dans Convoi
Convoi Express

Les jeux de trains, on commence à avoir l’habitude avec les multiples boites des Aventuriers du Rail, Ultimate Railroads, Railroad Ink challenge notamment.

Alors a-t-on besoin d’un autre jeu de trains ? Celui-là sans doute puisque c’est un des rares, sinon le seul qui soit coopératif. Alors j’ai demandé une boite à Iello pour voir ce qu’il en retournait.

Je m’aperçois que finalement, j’aime bien les jeux avec des trains, j’ai un peu l’impression de retomber en enfance avec ma maquette de train électrique. Et quand il y a de mignonnes petites locomotives ou des wagons, c’est encore mieux !

Dans Convoi Express, les joueurs vont collaborer pour acheminer des marchandises issues de villes d’Europe ou des USA vers un ou des ports. Les joueurs devront gérer les aiguillages et les feux pour que les locomotives, qui ont des vitesses différentes, puissent circuler sans rencontrer d’obstacles.

Saurez-vous gérer votre réseau ferroviaire efficacement ? Suivez le guide !

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 1 plateau recto verso
  • 9 trains de 36 couleurs différentes
  • 2 dés départ
  • 3 dés déplacement
  • 12 cubes marchandise
  • 10 disques feu vert
  • 30 disques aiguillage
  • 81 cartes action
  • 18 cartes fiche d’instruction
  • 1 carte 1ère fiche d’instruction
  • 10 jetons temps
  • 11 jetons départ
  • 3 jetons stop
Convoi

Comment on joue à Convoi Express ?

La mise en place

On commence par placer le plateau sur une face (l’Europe est recommandée au début). On place les feux verts et les disques d’aiguillage comme indiqué dans la règle (pour les parties futures, on peut mettre les jetons comme on veut).

On place deux cubes de chaque marchandise dans les villes des mêmes couleurs.

On place les 9 trains sur les cases dépôt du plateau.

On place les dés à proximité.

On place les jetons stop à côté des agents ferroviaires.

On mélange les fiches d’instruction, on en retire 2 pour la partie et on place la carte 1ère fiche d’instruction au somment qu’on retourne.

On mélange les cartes action et on en distribue 5 à chaque joueur.

On détermine le premier joueur.

Le tour de jeu

A son tour chaque joueur doit réaliser 3 étapes dans l’ordre:

  1. Révéler une fiche instruction : Le joueur pioche une carte instruction et la résout de haut en bas. Les cartes montrent les trains qui doivent être avancés ou placés sur le plateau. Pour avancer un train, on lance un dé de sa couleur et on l’avance d’autant de cases. Les trains n’ont pas tous la même vitesse et certains avancent plus que d’autres.
  2. Jouer des cartes action : Le joueur joue autant de cartes de sa main qu’il le souhaite. Les joueurs sont libres de communiquer librement y compris sur le contenu de leur main.
    • Passer au feu vert : déplacer un feu vert d’un feu à un autre. Il doit y avoir au minimum 1 disque par ville.
    • Actionner un aiguillage : on déplace les disques aiguillage au sein d’un même aiguillage de manière à créer un nouveau chemin.
    • Déplacer un train : On déplace un train de la même manière qu’à l’étape 1.
    • Action au choix : un joueur peut défausser deux cartes de sa main pour effectuer 1 action au choix.
    • Charger une marchandise : Si le train se trouve dans une ville et qu’il ne possède pas de marchandises, il peut en charger une. Le joueur défausse une carte de sa main pour le faire.

Lors d’un déplacement, si un train rencontre un obstacle (feu rouge, mauvais aiguillage, un autre train), il y a un accident et les joueurs perdent des jetons temps.

Quand le dernier jeton temps est défaussé, on perd définitivement une carte fiche d’instruction (ce qui raccourcit la partie et augmente les chances de perdre). On replace les jetons temps sur le plateau.

Les joueurs peuvent également utiliser les agents ferroviaires une fois par partie chacun et bénéficier de leur pouvoir (qui aident beaucoup s’ils sont bien utilisés).

La fin de partie

La partie se termine dès que les joueurs ont transféré les 8 marchandises dans les ports, c’est gagné !

Elle se termine également par une défaite si les marchandises ne sont pas livrées avant d’avoir épuisé le paquet de cartes instruction.

Il existe des moyens de moduler la difficulté (augmenter ou diminuer) et le plateau Amérique qui est plus difficile que le plateau Europe.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • Les petits trains trop mignons
  • La gestion des feux et des aiguillages
  • Des parties pas trop longues
  • La modularité du jeu
  • La communication totalement libre
  • Une vraie sensation de gérer un réseau ferroviaire dense
  • Les trains qui se déplacent à des vitesses différentes
  • Une mécanique simple et accessible
  • Des tours rapides, on attend peu entre les tours
  • Une difficulté croissante…

Ce que j’ai 💔

  • …Dont le niveau de base est assez simple
  • Les dés qui auraient pu être plus travaillés
  • Pas de mode solo pour un jeu qui s’y serait bien prêté
Convoi

Design

Le design de Convoi Express est assez classique et il ne casse pas trois pattes à un canard. C’est sobre, simple, mais efficace. Certains éléments font tout de même penser à des jeux à l’allemande avec leur côté austère.

Les dés sont vraiment très simples, voire trop, notamment les dés de départ qui sont de simples dés en bois à points. J’aurais aimé quelque chose de plus joli.

Par contre j’aime beaucoup les petites locomotives qui sont trop choupinou !

Les illustrations sur les cartes sont plutôt réussies notamment celles qui montrent les trains. J’aurais aimé une illustration différente selon les couleurs des trains qui montrerait la puissance de la loco.

Le plateau est sobre mais bien foutu avec des sections de rails qui représentent les cases, on les repère bien et on les compte facilement. Les cases pour les feux et les aiguillages sont bien placés même si j’aurais adoré une double couche pour éviter que les jetons ne bougent par inadvertance (surtout les jetons aiguillage), mais le prix du jeu serait beaucoup plus élevé.

Les cubes de marchandises, sont de simples cubes. De la même façon j’aurais aimé quelque chose de plus travaillé.

Le design de Convoi Express est donc assez mitigé avec des éléments vraiment bien faits et jolis et d’autres trop simples, ce qui ne réussit pas à créer une unité esthétique au jeu, dommage.

Globalement, le jeu n’est pas moche, loin de là, mais il aurait pu être beaucoup plus beau.

Convoi

Qualité du matériel

La qualité du matériel de Convoi Express est bonne. Les dés sont dans un bois de qualité et sont gravés ce qui leur garantie une bonne longévité.

Les locomotives sont en plastique dur, elle semblent résistantes et n’ont pas de pièces saillantes qui pourraient casser facilement.

Le plateau est d’une épaisseur standard et semble également solide, même à la pliure.

Les cubes et les disques en bois sont d’une qualité standard, de celle qu’on retrouve un peu partout. Les jetons en carton sont du même acabis.

Les cartes ont la bonne épaisseur, elles ne sont ni trop souples, ni trop rigides, c’est bien.

Dans l’ensemble, Convoi Express donne ce qu’on attend d’un jeu à ce prix là.

ze meeple

Thème

Le thème de Convoi Express est vraiment présent et colle parfaitement à la mécanique. Tout au long de la partie, on a vraiment l’impression de gérer un trafic ferroviaire parfois vraiment intense.

On ne saurait dire à quelle période de l’histoire du train se situe le jeu, mais les machines montrées sont des locomotives à vapeur, alors je dirais fin 19ième, début 20ième au vu des illustrations.

C’est au Royaume-Uni, au début du 19ième siècle, que commence l’histoire des chemins de fer où la première locomotive à vapeur est construite par Richard Trevithick en 1804.

La traction à vapeur est inaugurée le 12 août 1812, sur le Middleton Railways, dans le Yorkshire. Il s’agit de locomotives pour rails à crémaillère, remorquant des wagonnets de charbon. Les locomotives sont construites par Matthew Murray et John Blenkinsop.

Le 27 septembre 1825 est inauguré le chemin de fer de Stockton et Darlington, première ligne ouverte au transport de passagers. La locomotive est celle conçue par George Stephenson.

En 1827, l’ingénieur français Marc Seguin met au point la chaudière tubulaire, qui permet de quasiment décupler la puissance des machines1.

Bien que la traction électrique soit à l’étude dès les années 1880, et utilisée dès les années 1900, c’est en fait la traction Diesel qui entraîne la disparition de la traction vapeur, là où l’électrification ne semble pas rentable ou pas souhaitable, stratégiquement.

L’après-guerre marque le déclin de la traction à vapeur, qui sera achevé dans la plupart des pays tout à la fin des années 1970. Cela est effectué par la livraison de nouvelles locomotives Diesel (la transition era en Amérique du Nord) ou le programme d’électrification des lignes (en Europe). Des locomotives à vapeur sont construites en Europe durant cette période, tentant d’utiliser de nouvelles technologies (turbine à gaz par exemple) ou de nouvelles configurations de machines (programmes d’André Chapelon en France). Elles restent sans descendance. La dernière locomotive à vapeur est construite en France, en 1953.

Certains pays, particulièrement bien dotés en ressources naturelles de charbon ou de tourbe, continuent à utiliser la traction à vapeur de manière principale, jusqu’à la fin du 20ième siècle, dont la République démocratique allemande, l’Afrique du Sud, la Chine et l’Inde.

La SNCF arrête l’exploitation vapeur pour le service passager en 1972. Le 29 mars 1974, la 141 R 420 assure le dernier convoi de marchandises en France entre la gare de Béning et celle de Sarreguemines.

Les locomotives à vapeur conservent également un certain succès pour les lignes de haute montagne parce que la traction à vapeur est favorisée par la baisse de la pression atmosphérique due à l’altitude abaissant le point d’ébullition de l’eau. Cela permet des économies de combustible et de meilleures performances.

On a un peu l’impression de se retrouver devant une carte des chemins de fer européens ou américains et de gérer à distance les feux et les aiguillages avec ses locomotives qui se déplacent parfois de manière un peu chaotiques, c’est très plaisant !

Convoi

Mécanique

Convoi Express est un bon jeu de type Pick up and Delivery. Il s’agit d’un type de jeu dont le but est de prendre une ressource à un endroit du plateau et de le déposer à un autre endroit.

C’est une mécanique qui se fait plutôt rare ces derniers temps et en coopération encore plus !

Ce que j’ai le plus apprécié dans Convoi Express c’est la liberté de communication. C’est de plus en plus rare dans les jeux coopératifs, on peut même parler du contenu de sa main !

Si la mise en place de base est assez facile à maîtriser et à gagner, la difficulté est modulable et le plateau USA est plus complexe. Cela rajoute de la re jouabilité et on peut monter le challenge petit à petit.

Malgré tout, il faudra bien se coordonner et bien communiquer pour éviter les collisions et le pertes de jetons temps. L’utilisation des cartes mouvement devra se faire dans un timing parfait afin de faire se croiser les trains et ne pas perdre de temps.

Car finalement, vous n’aurez pas beaucoup de temps pour acheminer les précieuses ressources au port. Vous avez 19 tours pour acheminer 8 ressources. Ca fait 1 ressources tous les 2 tours et demi à acheminer, il ne va pas falloir lambiner ! Evidemment, si vous perdez des cartes à cause des jetons temps, c’est autant de tours en moins à votre disposition.

Alors vous allez avoir envie de charger vos cubes sur les locos les plus puissantes, mais dans Convoi Express, la précipitation est fatale; aller doucement c’est souvent aller sûrement.

Donc vous aurez à gérer le transport mais aussi le réseau ferroviaire qui va se densifier au fur et à mesure de la partie. Ce qui est chouette, c’est que quand un train livre une marchandise, il retourne au dépôt se reposer. Ca fait une machine de moins sur le réseau.

Vous comprenez vite que si vous ne voulez pas vos laisser déborder et si vous voulez gagner, il va falloir livrer avec le bon timing pour dégager le réseau mais pas trop non plus, faute de quoi vous n’aurez plus de transporteur.

Et puis vous serez tenté de prendre des risques et laisser fermé une voie même si un train a une petite chance d’être bloqué pour laisser passer un train à grande vitesse qui pourra aller plus loin.

Convoi Express a une mécanique simple et accessible aussi il peut tout à fait convenir comme ticket d’entrée pour ce genre de jeux. C’est simple et efficace, on ne doit pas se souvenir d’un milliard de choses, et le tour « du jeu » est facile à mettre en œuvre.

Car souvent, dans les coopératifs où l’on joue contre le jeu, qu’on oublie des parties du tour de l’IA parce qu’elle sont trop nombreuses ou trop alambiquées.

Ici on tire une carte et on fait « bêtement » ce qu’il y a dessus de haut en bas. Clair, net, précis.

Convoi Express est donc un jeu coopératif très simple d’accès mais qui offre un challenge grandissant si bien que tout le monde peut s’y retrouver.

ze meeple

Simplicité des règles

Les règles de Convoi Express sont vraiment très simples et le livret est bien fait, ce qui permet de les intégrer facilement et sans retour à la règle.

On explique le principe du jeu en quelques minutes et la partie de base côté Europe servira de tutoriel approfondi avant de passer aux choses sérieuses.

Convoi

Mise en place / Rangement

Convoi Express se met en place plutôt rapidement, même s’il n’y a pas des kilos de matériel à installer. Il prend un peu de place sur la table, le plateau étant assez grand, mais ça passe sur une table moyenne.

Le rangement se fait en sachets plastiques en vrac dans la boite. Vous pourrez prévoir des boiboites en origamis pour accélérer la mise et place et le débarrassage.

Conclusion

Convoi Express est un chouette jeu coopératif qui reprend la mécanique de Pick up & Delivery. Accessible et modulable au niveau de sa difficulté, on pourra le proposer comme entrée dans ce genre de jeux sans problème. Avec une communication totalement libre, les joueurs ne se sentiront pas frustrés de ce côté là, et s’il y a un couac, il ne pourront s’en prendre qu’à eux même.

Je pensais jouer à quelque chose qui ressemble aux Aventurier du Rail, il n’en est rien et c’est tant mieux. Si la direction artistique ne vend pas du rêve sur certains éléments comme les dés, tout reste pratique à utiliser et tout est fait pour rendre le jeu fluide, et c’est réussi.

Alors si vous cherchez un bon jeu coopératif avec une mécanique qui se fait rare ces derniers temps, Convoi Express sera un très bon choix.

Convoi

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Chaque mois, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Pour le mois de juillet, nous offrons :

1001 îles

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Adeline
Mathieu

D’autres avis dur Convoi Express :

Source : Wikipédia

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :