[Test] Fjords – Quand les territoires uniques de Scandinavie sont à la merci de la colonisation viking

Fjords
2-4 joueursFjordsPhil Walker-Harding, Franz-Benno Delonge
Fjords9 ans et +FjordsBeth Sobel
Fjords30-45 minutesFjordsMatagot / Grail Games
FjordsPose, placement, draft ouvert
tuiles, modulable
FjordsSurfin Meeple
FjordsAvril 2022Fjords Vikings, paysages scandinaves, fjords
Fjords30,90 € chez Philibert
Fjords

Fjords, un jeu hommage ?

Fjords – Fjorde dans sa première version -, c’est l’histoire d’un jeu de Franz-Benno Delonge qui voit le jour en 2005. Malheureusement, cet auteur nous quitta en 2007.

Fjords

Le jeu sort en Allemagne chez Hans im Glück, aux Etats-Unis chez Rio Grande Games et il est distribué par Oya d’une manière plutôt confidentielle en France avec une règle française.

Ci-dessous un aperçu de la première version, beaucoup moins classieuse que la nouvelle version

Grail Games (et Matagot pour la localisation) eurent la bonne idée – en passant au départ par un financement participatif en 2021 – de passer le jeu de 2 joueurs (le nombre de joueurs originel) jusqu’à 4 joueurs, avec un travail de refonte tant au niveau du graphisme que du matériel et l’ajout de plusieurs variantes (des pierres de Runes aux capacités particulières à ajouter graduellement).

Un travail que l’on doit principalement à Phil Walker-Harding (Imothep, Sushi-Go, Adventure Games, Sushi Roll…), qui s’est fait un plaisir de répondre à l’appel de Grail Games pour prendre le relais d’un jeu qu’il considère comme un de ses classiques.

Fjords, potentiellement un – futur – « classique » ?

Un jeu aux règles et à la mécanique simples (pas simpliste attention), faciles à expliquées et au matériel facile à manipuler. La définition type du classique. Fjords entre dans cette catégorie, mais encore faut-il qu’il trouve son public.

Fjords, un jeu de connexion de territoires et de pose de campements, puis de colonisation par vos vikings à partir de vos campements ; le tout dans les beaux paysages du littoral scandinave.

Le jeu est divisé en 2 phases. D’abord une phase de constitution de territoire. On choisit une tuile hexagonale parmi une rivière de 4 tuiles pour agrandir la zone de jeu commune à tous en respectant des contraintes de pose liées aux terrains adjacents (plaines, montagnes enneigées, eau). Il faut que tout se connecte impeccablement.

On pourra à l’occasion poser une de nos 4 maisons longues sur la tuile posée … La réussite de la phase 2 dépendra en grande partie de cette pose de longhouses.

Une fois toutes les tuiles posées, la 2ème phase débute, et cette fois chaque joueur pose à tour de rôle un de ces 20 vikings sur une tuile vide contiguë à une tuile occupée par une de vos Maisons longues ou un de vos vikings. Pour résumé, les vikings sortent de leur village. C’est là que l’on se rendra compte de toute mauvaise implantation de ses Maisons effectuée lors de la première phase. Les possibilités de blocage sont ensuite rapides pour celui qui va se retrouver coupé de son campement par un viking ennemi … Fjords devient alors un jeu d’affrontement indirect ou l’utilisation de pierres runiques pourra apporter beaucoup plus de profondeur tactique.

Le teaser de la version Kickstarter lancée en 2021

Fjords est un jeu pour 2 à 4 vikings de 8 ans et plus pour des parties de 30 à 45 minutes.

Dans ce jeu plutôt rapide, stratégique et modulable, saurez-vous explorer et installer votre clan viking dans les magnifiques fjords en profitant de l’activation des runes ancestrales ?

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

  • 67 Tuiles Hexagonales (64 tuiles Paysage au dos vert et 3 tuiles Départ au dos bleu)
  • 80 Meeples Vikings en bois de 4 couleurs (20 de chaque couleur)
  • 16 Longhouses (campements) en bois (4 de chaque couleur)
  • 22 Runes circulaires en carton pour les variantes
  • 4 aides de jeu
  • 1 sac pour les tuiles Paysages
  • 1 Livre de Règles

Comment on joue à Fjords ?

Mise en place

Chaque joueur choisit une couleur et prend ses Vikings et ses Maisons longues à sa couleur.

On place les 3 tuiles de Départ (dos bleu) en les connectant correctement.

On place dans le sac les tuiles Paysages nécessaires en fonction du nombre de joueurs (toutes les tuiles à 4 ou dans le mode équipe à 2 joueurs ; à 3 joueurs, on retire les tuiles avec le numéro 4, on fait de même avec les tuiles numéro 3 à 2 joueurs).

On place une rivière de 4 tuiles Paysage en les piochant au hasard dans le sac. C’est parti avec un premier joueur choisi aléatoirement.

Tour de jeu

Le jeu se joue en 2 phases distinctes : l’exploration et la colonisation

  1. L’exploration
  • On choisit une tuile de la rivière que l’on ajoute à l’espace de jeu en respectant les règles de pose : toucher 2 tuiles en jeu, faire correspondre exactement un type de terrain avec un autre (plaine, montagne enneigée, mer), ne pas créer une 2ème étendue de terre séparée par de l’eau.
  • On peut placer une de ses 4 maisons longues sur une plaine verte de la tuile que l’on vient de placer. Attention à ne pas oublier de les placer les 4, car c’est à partir de ces maisons que se fera la colonisation.
  • Si aucun placement est possible, on renouvelle les 4 tuiles jusqu’à trouver une solution.
  • On pioche une nouvelle tuile que l’on ajoute à la rivière.
  • On passe au joueur suivant jusqu’à épuisement des tuiles.
  • 2. La colonisation
  • Le joueur situé à gauche de celui qui a posé la dernière tuile commence.
  • On place un de ses vikings sur une tuile vide adjacente par une plaine à une tuile contenant une Maison Longue, ou à un de ses vikings situé sur une plaine d’une autre tuile, lui-même adjacent à une Maison longue et ainsi de suite. Pour être plus clair, chaque viking doit être relié directement ou indirectement à une de ses Maisons longues. Attention, on ne peut pas passer au-delà d’une montagne. Seules, les plaines permettent la colonisation. L’intérêt sera de faire barrage à la colonisation adverse.
  • La pose réfléchie des Maisons longues jouera déjà un rôle très important durant la phase d’exploration. Se mettre non loin d’une hypothétique croisée de chemin par exemple ou se réserver un espace uniquement accessible depuis sa Maison longue sera évidemment intéressant.
  • Si un joueur ne peut plus placer de Vikings de manière autorisée, il est éliminé.

Fin de partie

Une fois placés tous ses vikings, on compte les points. A savoir, un point par viking mais les conditions de scoring varieront avec l’extension à ajouter pour plus de rejouabilité et de stratégie.

Variante épique pour 2 joueurs

On joue avec toutes les tuiles et chaque joueur prend en plus 10 vikings et 2 maisons longues d’une autre couleur en guise de réserve. C’est plus long et plus stratégique surtout en jouant le Pierres runiques.

Extension les Pierres runiques

Fjords

Il y a 7 Pierres runiques que l’on peut ajouter à sa guise mais de préférence graduellement pour beaucoup plus de stratégie.

Certaines pierres s’utilisent pendant la phase d’exploration (Runes de Force, d’Eau ou d’Amitié), les autres pendant la phase de colonisation (Runes du Voyage, du Cheval, de Sagesse ou de la Maison).

Ainsi elles apporteront du scoring ou du positionnement différents.

Exemples :

  • La Rune de Force s’active pendant la 1ère phase en posant la tuile représentant uniquement des montagnes. On y place en son centre le jeton Rune correspondant. Lors du décompte des points, les vikings adjacents à cette Rune apportent 1 point de plus par vikings.
  • La Rune du Cheval s’active pendant la 2ème phase. Chaque joueur a reçu dans sa réserve la Pierre runique à sa couleur (comme pour toutes les Runes s’utilisant lors de la phase de colonisation). A son tour de jeu, un joueur peut défausser sa Pierre runique, il choisit une tuile montagne déjà placée sur laquelle se trouve un de ses vikings et place un autre de ses vikings à une distance de 1 à 3 tuiles adjacentes à condition que les tuiles soient reliées par les montagnes. C’est comme si vos vikings se déplaçaient à cheval de l’autre côté de la montagne.

Chaque effet des Pierres runiques est récapitulé sur l’aide de jeu.

Fjords

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️

  • La simplicité des règles. Un jeu immensément simple.
  • Le matériel de qualité facile à prendre en main.
  • La deuxième phase, celle de colonisation : Faire sortir les vikings et générer des dilemmes, j’adore. Mais aussi la pose de tuiles lors de la première phase qui n’est pas à négliger.
  • Anticiper le contrôle de territoire avec une certaine affinité avec le jeu de go.
  • Les variantes Pierres runiques apportant plus de stratégie. Une utilisation soit dans la phase d’exploration ou la phase de colonisation. Le scoring devient plus varié et les placements plus tactiques.
  • L’importance du bon placement des maisons dans la première phase. Ne pas les placer trop tôt, no trop tard …
  • Le mode épique à deux joueurs, plus long (puisqu’on joue avec toutes les tuiles) et plus stratégique.
  • Très taquin à 3 et surtout à 4.
  • Une map complètement différente à chaque partie.
  • Rien à voir avec un Carcassonne.

Ce que j’ai 💔

  • La phase d’exploration qui peut paraître un peu longue lorsqu’on n’arrive pas à connecter les tuiles et qu’il faut donc en trouver d’autres qui conviennent. Un casse tête mais si le joueur n’a pas trop la vision de l’imbrication des côtés des tuiles qu’il a a disposition, cela peut-être long.
  • Surtout dans le mode sans variante Pierres runiques, le jeu peut parfois être sans trop de saveur si la pose des maisons longues n’a pas été bien réfléchie lors de la phase d’exploration (phase 1) et qu’on n’arrive pas à bloquer qui que ce soit. On pose ses vikings les uns après les autres en 2 temps trois mouvements et c’est terminé. Attention à donc optimiser la pose de vos maisons longues !
  • Certains pourront trouver le jeu un peu plat en terme de gameplay s’ils ne s’investissent pas dans la réflexion dès le début. Il faut aller plus loin que la première impression.
meeple vert

Design

On doit les illustrations de Fjords à Beth Sobel, qui a déjà sévi pour Wingspan et Viticulture par exemple. Une valeur sûre.

La boîte est très belle, avec un intérieur qui reprend le beau paysage de fjord qui se trouve sur la couverture de la boîte : Un petit drakkar navigant paisiblement dans un fjord entre montagnes majestueuses et une magnifique cascade sous un beau ciel bleu. Ce bleu et cette nature dominent sur la boîte et dans la règle de jeu.

La forme des meeples en bois est très explicite et assez réaliste. Elle nous montre des vikings non pas armés jusqu’aux dents mais plutôt comme des paysans-colons prêt à étendre leur territoire à partir de leur campement.

Le sac est floqué du même paysage que l’on trouve sur la boîte.

Les fragments de territoires sont assez réalistes et forment – une fois assemblés – un beau paysage nordique alternant mer, montagnes enneigées et plaines verdoyantes. On peut y trouver des tout petits détails d’animaux marins et terrestres et autres cours d’eau.

Fjords

Les pictogrammes des Runes sont très lisibles sur les jetons, mais très petits sur les tuiles (mais ça passe) ; c’est surement pour être très discrets si on n’utilise pas l’extension.

Fjords

ze meeple

Qualité du matériel

Le matériel est de très bonne qualité :

  • des meeples en bois de belle taille avec des formes bien découpées (pour info, la version KS dote le jeu de sacs individuels pour y mettre les meeples de différentes couleurs)
  • des tuiles hexagonales de taille correcte (50 mm de diamètre) et de bonne épaisseur, bien finies.
  • un sac en toile floqué.
  • des aides de jeu épaisses.
  • une belle boîte.
  • des jetons runes, en carton – effet pierre – de bonne taille et épaisseur (pour info, la version KS possède des pièces en acrylique du plus bel effet qui remplacent les jetons en cartons mais qui limit gène un peu sur le paysage que l’on construit ; les jetons en carton c’est pas mal finalement).
Fjords
meeple vert

Thème

N’importe quel thème ou époque de l’histoire aurait pu convenir pour un jeu de ce genre.

Du moment qu’il y a un paysage à constituer, des campements (ou villages etc.) à poser et des explorateurs à disséminer (ici en l’occurrence des vikings), la mécanique fonctionnera. Tout cela est une question d’habillage de mécanique.

Cependant le choix d’une thématique liée à la colonisation de territoire en Norvège par des Vikings offre un rendu cohérent et bien réussi. Si nos Vikings ne sont pas représentés dans Fjords comme des brutes sanguinaires armées jusqu’aux dents (ce sont des meeples qui ont plus l’impression de ternir une fourche qu’une arme), c’est qu’il ne faut pas retenir que des faits d’armes chez les Vikings mais aussi, avant les raids qu’ils vont mener en Europe, l’occupation limite pacifique de leur territoire qu’est la Scandinavie.

Et en parlant de fjords – ces vallées uniques érodées par un glacier avançant de la montagne à la mer qui a été ensuite envahie par la mer une fois le glacier fondu -, on évoquera avant tout la Norvège. A l’extrême nord du continent européen, royaume de la nature, elle est encore sauvage et somptueuse à la fois avec ses montagnes, forêts, lacs, cascades, plages de sable, immenses étendues de glace et de terres désertiques. Le Grand Nord est aussi connu pour ses aurores boréales l’hiver et son soleil de minuit en été. Mais ce ne sera pas le sujet du jeu.

À la fin du VIIIe, les Vikings s’installent en Angleterre, mènent leurs premiers raids sur les côtes françaises où ils pillent les villes et les monastères. Ils découvrent l’Islande en 860 et s’y établissent par la suite. Mais la plupart des colons sont des paysans qui quittent les fjords ou les villages où ils étaient trop nombreux pour partager les ressources. Imaginons-nous donc avec Fjords, une sorte de retour aux sources des origines de l’occupation des terres de Norvège par les peuplades vikings.

Et par la suite ? Petit rappel :

A partir du VIIIe siècle, les Vikings ont sillonné les mers. Ils ont découvert le Groenland, sont allés jusqu’en Amérique, ont colonisé et peuplé de nombreuses îles comme les Féroës, les Shetlands, l’Islande, mais aussi pillé l’Irlande, mis la France à feu et à sang. Dans la sauvage Russie, ils se sont assis sur le trône des tsars.

Il ne subsiste désormais qu’une légende incomplète et trompeuse des Vikings. Ne retenant des rudes guerriers surgis de la mer que l’image des barbares païens avides de sang, la mémoire des hommes oublie, du même coup ce que le monde leur doit : la découverte de routes commerciales, la création de ville marchandes comme Novgorod et Smolensk en Russie, l’édification d’Etats d’un type totalement nouveau, efficaces et réalistes comme la Russie de Kiev et en ce qui nous touche de plus près le duché de Normandie

d’après l’Association
meeple vert

Mécanique

La mécanique est simplissime :

Je pioche une tuile dans une rivière de 4 tuiles. Je la connecte à deux tuiles déjà présentes en faisant exactement correspondre les paysages entre eux. Parfois, on n’a pas de solution (surtout sur la fin), il faut alors renouveler les tuiles que l’on prend dans le sac. Mais c’est rare.

Cette phase – par manque de chance au tirage – peut s’avérer un peu longue si les tuiles ne correspondent pas bien où si on n’a pas un sens de l’observation poussé. Mais elle est surtout déjà tactique car elle permet de créer des espaces plus ou moins continus. Attention : on ne doit pas créer un espace de terre isolée séparé par une étendue d’eau. Forbudt (je sais je parle couramment le Norvégien).

A noter que si le joueur actif ne s’en sort pas, les autres joueurs doivent dire s’il y a une tuile qui se connecte correctement avant de renouveler les tuiles. C’est écrit dans la règle, donc on ne fait pas celui qui ne voit pas 😉

Attention, vous avez 4 maisons longues à poser impérativement pendant cette première phase. Trouver le bon emplacement ne sera pas chose facile. Il ne faudra pas les poser au hasard car il faut anticiper pour la phase d’exploration puisque c’est à partir des ces maisons que vous lancerez votre colonisation. Buzz les viking, prêt à partir vers l’infini et au-delà. Objectif : Placer sa maison longue de manière à couper un futur passage d’un adversaire ou proche d’un de ses campements permettra le blocage de son avancée et vous permettra de vous réserver un espace où vous serez peut-être seul. Mais surtout anticiper un futur contrôle de territoire un peu à la manière d’un jeu de go. Vous n’encerclerez peut-être rien mais vous profiterez surement de la configuration des lieux (eau et montagnes) pour en faire des alliés pour la 2ème phase.

La phase de colonisation est intéressante même si elle peut être très courte si les maisons longues n’ont pas été bien placées et si vos adversaires et/ou vous-même n’êtes pas assez retord ou stratège. On envoie ses vikings les uns après les autres depuis son village/campement/maison longue c’est pareil. Il suffit de placer chacun son tour un de ses vikings d’abord sur la plaine d’une tuile à côté d’une de ses maisons longues puis pour les autres tours de continuer l’exploration de tuile en tuile à partir d’un viking et ainsi de suite.

Attention : Les montagnes sont infranchissables. Votre paysage sera bordé d’un littoral lui-aussi infranchissable. Pas de drakkar au programme pour ce jeu de vikings. Votre stratégie devra permettre de couper les chemins d’exploration ou d’essayer de cantonner l’adversaire à un périmètre plus réduit que le votre.

La tactique du jeu sera réhaussée par les jetons Pierres runiques. Vous choisissez les runes (jusqu’à 7) avec lesquelles vous allez jouer (une gradation partie après partie est proposée dans la règle de jeu pour une introduction tout en douceur, équilibrée et graduelle).

Si c’est une Pierre runique à jouer pendant la phase d’exploration, vous placez le jeton Rune sur la tuile que vous posez si elle comporte le même signe que le jeton rune que vous avez choisi de mettre en jeu au début de la partie (il y en a 4 différentes qui concernent cette phase). Ces 4 Pierres qui se jouent pendant la phase 1 permettront de scorer en fonction des règles d’adjacence à la montagne, l’eau, la plaine et une de ses maisons qu’elle va remplacer.

Pour les 3 autres Pierres, c’est durant la phase de colonisation que chacun pourra les jouer à son tour de jeu. Elles permettront le placement de vikings (de sa réserve) traversant les montagnes ou les étendues d’eau. Pas trop loin tout de même, de 1 à 3 tuiles d’écart. La dernière Pierre permet d’occuper un espace vide adjacent à 2 tuiles avec côté plaine dont une occupée par un de ses vikings ou une maison longue. Il placera sur l’autre un de ses vikinbs de sa réserve.

Prenez un petit temps pour bien intégrer leurs subtilités et ne soyez pas gourmand à vouloir les intégrer trop vite et surtout en trop grand nombre dans vos parties. Elles permettront d’amener graduellement des capacités de scoring communes et de placement très intéressantes qui rendront le jeu plus profond.

Fjords

Alors Fjords, ce n’est ni Carcassone, ni Small Islands même si nous sommes dans un jeu de tuiles.

meeple vert

Simplicité des règles

Les règles sont simples avec des exemples plutôt bien décrits pour les différentes situations (ils sont juste écrits un peu petit, passé un âge canonique, tout ce qui est écrit petit est trop petit). 4 aides de jeu qui récapitulent les effets des pierres de Runes sont disponibles ; c’est bien pensé et cela évite les retours à la règle. Attention à bien lire les effets des Pierres runiques pour bien les choisir et respecter les propositions d’intégration graduelles de celles-ci proposées dans la règle.

Fjords
Fjords

Mise en place et rangement

Les tuiles se rangent dans le sachet en tissu et les meeples de 4 couleurs se rangent dans les sachets plastiques. La seule contrainte de mise en place est celle de sélection des tuiles en fonction du nombre de joueurs (on enlève les tuiles 4 à 2-3 joueurs et les tuiles 3 et 4 à 2 joueurs si on joue en mode normal). En mode épique 2 joueurs, on garde toutes les tuiles, donc pas de prise de tête ! Mise en place et rangement très rapide.

Fjords

Conclusion

Fjords est un jeu de Franz-Benno Delonge paru en 2005 et réédité dans une nouvelle version augmentée. Un jeu de pose et de connexion de tuiles puis de colonisation de territoire par des vikings autour de paysages nordiques uniques que vous allez constituer.

Cette version récente refondue graphiquement et rehaussée au niveau du matériel apport un gameplay supérieur à la version de 2005. Fjords version 2022 permet de jouer jusqu’à 4 joueurs (au lieu de 2 comme dans la version originelle) et contient une variante épique à 2 joueurs permettant un jeu plus long donc plus stratégique.

Mais surtout c’est l’extension Pierres runiques qui apporte plus de stratégie, des règles de scoring et de poses même de déplacement de vikings plus variées. Ces nouveautés conçues par l’auteur Phil Walker-Harding vont venir dynamiser chaque partie de ce jeu épuré et élégant.

Alors, Fjords, un futur classique du jeu de pose de tuiles, de colonisation où il faudra faire la part belle à la réflexion ?

En tout cas, une belle revisite d’un jeu en deux phases complètements différentes – mais totalement liées – où c’est vous qui serez à l’origine de sa profondeur tactique.

Fjords

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez soutenir Undécent !

Votre soutien nous aidera beaucoup à acheter les jeux qui nous manquent, à nous déplacer dans les événements, à payer l’hébergement du site etc… cela nous permettra de proposer encore plus de contenu et de meilleure qualité.

Chaque mois, nous offrons à des tipers des jeux que nous avons chroniqué.

Si vous voulez une explication plus approfondie, n’hésitez pas à vous rendre sur cet article : https://undecent.fr/2021/12/02/utip/

Pour le mois de juillet, nous offrons :

1001 îles

Un énorme merci à tous les tipeurs pour leur contribution, vous êtes géniaux !

Veuillez noter qu’il se peut que les jeux ne soient pas neufs, ils ont certainement servi aux tests.

Laurent
sandrine
Fabrice

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :