[Test] Unfold, Dark Story – Origami

Unfold1+ joueursUnfoldAlexander PeshkovEkaterina Pluzhnikova
Unfold12 ansUnfoldAlexander FominVictoria LikhodeevaNadezhda Mikhailova
Unfold60-90 minutesUnfoldLifestyle Boardgames Ltd
UnfoldEscape GameUnfoldBlackrock Games
Unfold24/09/21UnfoldPrison, Moderne
Unfold19€95 chez Unfoldet dans Unfold
Unfold, Dark Story

On ne chronique pas beaucoup d’escape games sur Undécent, ce n’est clairement pas notre spécialité. Mais quand il y a un jeu qui propose une mécanique originale, alors notre curiosité est piquée et nous avons demandé le jeu.

Pour ce qui connaissent (ce n’est pas mon cas), Unfold, Dark Story est la suite de l’histoire visitée dans les jeux Escape from Asylum. Alors je vous le dis tout de suite, même si vous raterez un bon pan de l’histoire, vous n’avez pas besoin d’avoir joué aux précédents pour comprendre l’histoire d’Unfold, Dark Story. En revanche j’imagine que cela pourrait combler certains trous qui demeurent dans l’histoire après avoir fait celui là.

Unfold

Dans Unfold, Dark Story, on incarne le Dr Dark qui dirige une clinique psychiatrique. Nous devons nous échapper d’un commissariat dans lequel on se retrouve suite à une interpellation. Evidemment, le pourquoi du comment de l’interpellation se trouve dans Escape from Asylum, je vous laisserai le découvrir.

Qu’est ce qu’on trouve dans la boîte ?

1 enveloppe à déplier

Comment on joue à Unfold, Dark Story ?

On déballe le jeu de sa boite (inutile à mon avis), puis on déplie les premiers pans de l’enveloppe.

On y trouve une explication sommaire de la mécanique et plein de petits éléments à détacher partiellement : la vérification de la solution pour chacune des énigmes, des indices si nécessaire et un plan du commissariat, qu’on n’utilise pas.

On note l’heure de départ.

Ensuite, il suffit de lire, de déplier un peu plus l’enveloppe à chaque fois qu’on résout une énigme.

La fin de partie

Une fois qu’on a atteint la fin de l’histoire, on note l’heure de fin, on y soustrait l’heure de départ, puis on ajoute les minutes de pénalité (à chaque fois qu’on se trompe ou qu’on utilise un indice).

Votre performance sera jugée selon le temps passé à résoudre le jeu.

Est-ce que c’est bien ?

Ce que j’ai ❤️:

  • L’ambiance de Unfold, Dark Story
  • Les énigmes ni trop capilo-tractée (sauf une) ni trop simple
  • Le matériel
  • L’histoire qui se déplie devant nos yeux
  • Un jeu qui peut se jouer en coopération…

Ce que j’ai 💔

  • … mais pas à plus de 2
  • Une des énigmes dont on ne sait pas comment on a obtenu le résultat
  • Si on n’a pas joué aux précédents jeux, cela ne gêne pas la compréhension de l’histoire mais cela gêne l’identification au personnage
ze meeple

Design

Quelle merveille de design qu’est celui de Unfold, Dark Story. Quelle bonne idée d’avoir fait cette enveloppe qui se déplie au fur et à mesure que le jeu avance. A certaines pages, on trouve des éléments qu’on ne s’attend pas à découvrir, et des fois on se dit « ah oui quand même ! »

Il y a effectivement du matériel caché dans cette enveloppe qu’on ne soupçonne pas et qu’on trouve rarement dans ce type de jeu, la surprise est excellente.

Les illustrations sont bien faites et plongent bien dans l’ambiance de ce commissariat plongée dans la nuit, même si on se demande ce que fait certains éléments dans le dit lieu, mais c’est un détail.

On a donc au départ une petite enveloppe qui finalement occupera pas mal de place sur la table.

Le seul petit défaut ce sont les éléments semi-détachables, mais j’en reviendrais dans la partie rangement.

Unfold

Qualité du matériel

La qualité est super pour un jeu dans cette gamme de prix. C’est un peu compliqué de vous argumenter ce paragraphe sans spoiler, mais on trouve des éléments vraiment qualitatifs.

J’aurais pu mettre un golden meeple pour le matos ici, mais j’ai peur que le pliage de l’enveloppe et les fameux éléments semi-détachables ne tienne pas le choc fasse à de multiples parties (en bar à jeux par exemple). Il sont compliqué à détacher à mains nues (prévoyez une petite pointe de couteau pour le faire proprement), et si vous êtes un peu bourrins, il y a toutes les chances que vous les déchiriez.

Dans l’ensemble, nous avons été bluffé par le matériel proposé, compte tenu du prix de Unfold, Dark Story.

Unfold

Thème

Dans Unfold, Dark Story, nous sommes dans un thème classique de l’escape game : s’évader d’une prison. N’ayant pas l’antécédence de l’histoire, je ne peux pas en dire beaucoup plus.

L’ambiance du commissariat est plutôt bien rendue même si on l’oublie un peu quand on est pris dans la résolution des énigmes qui s’enchaînent de manière logique et plutôt thématique, même si les pointilleux pourront dire que certains éléments sont absurdes.

On est malgré tout bien dans l’ambiance, le passé de médecin du personnage permettent certaines choses bien dans le thème, et, si ce commissariat est redoutablement bien protégé en codes, ce doit être pénible d’y travailler, tellement il a de codes à retenir pour ouvrir la moindre chose.

Unfold

Mécanique

Alors je vous le dit tout de suite, je suis un noob en escape games et énigmes (mais je me soigne ! ), alors si je trouve une énigme adaptée ou difficile, elle vous paraîtra peut être trop simple pour vous, mais je vous présente mon ressenti de noob.

J’ai trouvé les énigmes d’une difficulté bien équilibrée. L’une d’elle est restée un peu obscure quand à la solution, mais sinon, c’est plutôt logique.

Je ne sais pas si c’est tricher (dites le moi en commentaires), mais comme il y a plusieurs réponses possibles bien visibles sur la première page de l’enveloppe, pour chaque énigme, on est tenté de procéder par élimination (c’est ce qu’on a fait pour la fameuse énigme bizarre).

Unfold, Dark Story utilise du matériel et des mécaniques étonnantes pour parvenir au très classiques codes qu’on doit trouver dans chacune des énigmes. Pour certaines d’entre elles il faut vraiment penser en dehors de la boite ce qui est très plaisant.

Nous avons mis un temps raisonnable pour faire le jeu, nous n’avons pas été nul, ni bon non plus et nous n’avons pas utilisé d’indice. Nous nous sommes trompé 4 fois dont 3 fois sur la fameuse énigme bizarre.

Dans l’ensemble nous avons passé un bon moment et, contrairement à d’autres jeux type escape gamme, j’en ferais bien d’autres ! Une version pour enfant va d’ailleurs sortir en Octobre, je compte bien l’essayer avec les enfants et vous le présenter.

Unfold
Unfold

Simplicité des règles

Il n’y a pas vraiment de règles dans Unfold, Dark Story, il suffit de lire. Tout est clair, on ne se prend pas la tête à se demander ce qu’il faut faire.

Unfold

Mise en place / Rangement

Bon, vous imaginez bien que l’installation de Unfold, Dark Story se fait très vite. Le re-pliage se fait également très simplement et très vite, aucun besoin de connaître les origamis pour y arriver.

En revanche, après la première partie sur le jeu, il faut dépuncher tous les petits éléments semi-détachables dont je vous parlais en début d’article pour ne pas donner d’indice aux futurs enquêteurs.

C’est long, pénible et fastidieux surtout compte tenu de la difficulté à les détacher proprement sans tout arracher. Il faudra s’armer de patience, je ne l’ai pas eu, je laisserais le soin à Mathieu de la faire.

Conclusion

Unfold, Dark Story est un super jeu d’escape game, original dans sa mécanique et dans le matériel qu’il apporte. Les énigmes ne me semblent pas trop difficiles, ni trop faciles, on parcours le jeu en 1h-1h30, c’est qui est pas mal pour un escape game. C’est ni trop long, ni trop court, c’est bien. Unfold, Dark Story fera une parfaite suite aux aficionados des premiers opus et une bonne entrée en matière pour les autres qui auront sans doute envie, comme moi, de tester les précédents pour savoir comment le Dr Dark s’est mis dans cette galère.

Arnaud

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :