[KS/Preview] Uh-Oh, un concept explosif ?

Uh-Oh3 joueurs et plusUh-OhPhil Vizcarro
Uh-Oh6 ansUh-Oh Phil Vizcarro
Uh-Oh5 minutesUh-OhCosmo Duck
Uh-OhAmbianceUh-Oh
Uh-Oh3€ FDP inclus sur kickstarter
du 24 Août au 7 Septembre 2021
et dans Uh-Oh
Uh-Oh

De plus en plus d’éditeurs se lancent dans des concepts, notamment sur Kickstarter. Nous avions déjà parlé de Clash of Deck, le jeu gratuit de Léandre Proust qui a offert son jeu à toute personne volontaire pour payer le port.

Phil Vizcarro et les Cosmo Duck nous proposent ici un jeu hyper minimaliste, et pour cause, il ne contient qu’une carte. Le pari, digne d’un poisson d’avril est clair : faire jouer une tablée d’au moins 3 joueurs avec une carte.

Derrière un constat de surconsommation qui commence à atteindre notre passion, l’auteur de Uh-Oh vous propose non pas d’acheter un jeu, mais d’acheter une idée. Depuis quelques temps, Cosmo Duck s’inscrit dans une démarche d’une meilleure rétribution des auteurs, un peu comme le label Fair Trade pour les produits alimentaires. Uh-Oh s’inclue dans cette démarche et rétribuera l’auteur à hauteur de 50%, ca tombe bien l’auteur et le patron de Cosmo Duck sont la même personne : Phil Vizcarro.

Cette démarche tout à fait louable d’une meilleur rétribution des auteurs (il ne faudrait pas oublier les illlustrateurs) au prix d’une réduction de la marge éditeur ou d’une augmentation des prix, est à suivre de près, est-il viable pour des jeux qui nécessitent plus de travail d’édition sachant que les petits éditeurs sont souvent pris à la gorge par les coût de production s’ils veulent rester compétitifs au niveau prix.

Aussi une question s’impose à nous : serions-nous prêts à payer nos jeux plus chers pour mieux rétribuer les auteurs et illustrateurs, pourvu que les éditeurs jouent le jeu ? Il est vrai que beaucoup d’auteurs ne vivent pas de leur travail et sont contraints d’avoir un boulot alimentaire à côté.

Je suis sûr que pour les passionnés que nous sommes, la réponse est oui, mais qu’en est-il du quidam ? La question se pose.

Bon alors, c’est quoi ce fameux concept, qu’on va acheter 3€ ?

Dans Uh-Oh, les joueurs vont se passer une bombe en espérant ne pas être celui devant qui elle va exploser. Voilà, vous savez quasiment jouer. Un peu comme une peinture d’Yves Klein, quand vous la voyez vous vous dites « Ah mais j’aurais pu le faire ça et gagner des millions ! » Oui, mais vous ne l’avez pas fait et vous n’y avez pas pensé. C’est un peu le sentiment qu’on a quand on découvre les règles de Uh-Oh

Le Côté matériel de Uh-Oh

Une seule carte recto-verso, sommairement illustrée. Bon on voit bien que Phil est plus auteur qu’illustrateur 😀 . Mais c’est pas ça qui compte, on pourrait même s’en passer et jouer avec ce qui vous tombe sous la main. Alors éviter de vendre du vent, le jeu vient avec une carte, produite en Belgique.

La carte du prototype que j’ai reçu est de bonne facture, plutôt rigide. Au moins vous n’aurez pas de mal à la ranger dans votre ludothèque. Je préconise un rangement vertical pour celui là, aucun risque que les pièces ne se mélangent dans la boite.

Vous ne trouverez pas la règle dans le jeu, elle sera disponible et dématérialisée.

Le Côté mécanique de Uh-Oh

Uh-Oh me fait penser à un jeu de plein air qui faisait fureur dans les années 1990. Vous savez, cette bombe à eau avec minuteur qu’on se lançait et qui explosait à la figure d’un malheureux.

Uh-Oh

Dans Uh-Oh les joueurs vont placer la carte sur sa face « Yay ! ». Secrètement, sous la table, chaque joueur vont miser un chiffre de 0 à 5 avec leurs doigts.

Tout le monde révèle sa main en même temps. Celui qui a la carte devant lui fait avancer la bombe du nombre de joueurs relatif à sa mise. Le joueur assis à côté fait de même, etc…

Si un joueur a misé 0 quand arrive son tour, il amorce la carte et on la retourne sur sa face « Uh-Oh ». Si un deuxième joueur a misé 0, quand arrive son tour, la bombe explose et le joueur devant lequel elle se trouve est éliminé.

Si tous les joueurs ont fait déplacer la bombe sans qu’elle explose, deux possibilités :

  1. Elle se trouve sur la face « Yay ! » : rien ne se passe, on débute un nouveau tour
  2. Elle se trouve sur la face « Uh-Oh! » : Elle explose et le jouer devant lequel elle se trouve est éliminé.

On continue ainsi jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un.

Uh-Oh

Uh-Oh est donc un jeu hyper simple, qui s’explique et 3 secondes et qui peut être joué avec n’importe qui.

Bon pour être honnête avec vous, je ne suis pas la cible de ce genre de jeux. En revanche, on se marre bien en y jouant, il dure 5 minute et son format est parfait pour un jeu d’apéro.

D’ailleurs je verrais bien une variante « à boire » de Uh-Oh dans lequel un joueur explosé n’est pas éliminé mais est contraint de boire quelque chose.

Pourquoi pledger Uh-Oh ?

A ce stade, normalement, vous vous dites, pourquoi pledger ce jeu alors que je sais y jouer après avoir lu cet article et que je peux utiliser n’importe quoi pour remplacer la carte ?

Parce qu’il est essentiel de soutenir des idées et des concepts novateurs dans le milieu des jeux de société. Un peu comme celui qui paye un million d’euros pour un tableau tout bleu d’Yves Klein.

C’est ce qui fait avancer l’art, même si on n’est pas toujours d’accord avec ce qui est proposé dans les expos, c’est cette éternelle recherche de décalé, de l’original, du WTF.

Encore une fois, vous ne payez pas pour un jeu, vous soutenez une idée, une démarche, un questionnement.

Au pire, vous pourrez faire une bonne blague à un ami.

J’en ai pas mal parlé autour de moi en disant « Hé j’ai reçu un jeu, il est constitué que d’une carte ! ». A chaque fois j’ai lu l’incrédulité dans les yeux de mes interlocuteurs et la curiosité a été à chaque fois piquée. Rien que pour voir la tête des mes amis, je suis prêt à payer 3€ !

En plus, entre 2 verres de bière et 3 cahuètes, se faire exploser la tronche en 5 minutes, c’est plutôt fun.

Soyez dans l’air du temps, achetez une idée, ça pollue moins que du plastique !

Le prix, la livraison

3€, frais de port compris, basta !

Pour 50€ la bombe peut avoir votre tête.

Ca se passe ici : Kickstarter du 24 Août au 7 Septembre 2021

Arnaud

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Shiruvan dit :

    Vendre un concept qui existe depuis des années, c’est assez étrange. Nous y jouions depuis des années à la fin du repas pour savoir qui débarrassera la table. On pourrait même y jouer sans carte juste en choisissant une valeur avec les doigts. Ensuite on passe au décompte et celui sur lequel le décompte s’arrête est éliminé.

Laisser un commentaire

It's Alive !
Pas de stream pour l'instant
%d blogueurs aiment cette page :